Vaporisation de résine de cannabis

Vaporiser du haschisch

La vaporisation de résines de marijuana demande une certaine préparation car il y a plusieurs aspects à prendre en compte.

La plupart des vaporisateurs sans régulation de température sont généralement calibrés autour de 190 ºC, idéale pour l’herbe, alors que pour vaporiser de la résine nous avons besoin de 10 degrés supplémentaires au minimum, cela pouvant aller jusqu’à 210-215 ºC (la combustion commence à partir de 230 ºC). Quand nous vaporisons une tête, nous vaporisons la résine saupoudrée autour, sous forme de minuscules micro gouttes qui se volatilisent facilement au contact de l’air chaud, mais en agglutinant et en pressant les trichomes de la marijuana, la densité augmente, et nous obtenons un morceau de résine compact et collant, plus difficile à vaporiser.

Vaporisation de haschisch

Vaporisation de haschisch

Nous avons déjà précisé que nous avions besoin d’une température plus élevée, mais est-ce suffisant? Avec cela peut-on vaporiser de la résine?

Oui, avec des morceaux de haschisch très fins et les plus homogènes possible, comme une pièce de centimes très fine du diamètre du diffuseur dans lequel il sera vaporisé, ou directement en utilisant la résine en petit morceaux ou effritée. Grace à cela nous pourrons diminuer la densité de l’échantillon, et le répartir sur toute la surface en contact avec l’air du diffuseur, augmentant ainsi les possibilités de générer de la vapeur.

Même comme cela, il est possible que nous n’obtenions que peu de vapeur visible, mais toujours accompagnée d’une intense saveur de haschisch et de son effet. Ceci n’est pas bien grave, mais peut ne pas rassasier les consommateurs habitués à de grandes bouffées de vapeur dense. L’expérience peut être beaucoup plus subtile, ce sera un bonheur pour les amoureux de résines savoureuses, mais cela dépendra aussi de chaque vaporisateur, de son fonctionnement et de sa température.

Bien sur nous parlons ici de la véritable résine de cannabis faite à la maison, pas de celle pouvant être achetée, dont la qualité n’est aucunement comparable (et la consommation déconseillée).

Vaporisateurs recommandés pour les résines et les concentrés de cannabis.

Vaporisateur Volcano Digital

Vaporisateur Volcano Digital

Suite à ce que nous avons mentionné, la meilleure option sera donc de choisir un vaporisateur avec régulateur de température, et qui monte jusqu’à 210-215 ºC, pour avoir une vaporisation de concentré la plus efficace possible. Il s’agit d’une augmentation de 25 ºC par rapport aux 190 ºC standard pour l’herbe, il est donc possible que la vapeur soit légèrement plus irritante.

Si c’est déjà une excellente idée de filtrer et refroidir la vapeur de matière végétale en utilisant un bong, en vaporisant des résines cela le sera encore davantage, en prenant en compte que l’idéal sera d’utiliser un bong en verre ou un bubbler de petite capacité, pour concentrer au maximum la bouffée et ainsi augmenter la saveur.

Si nous faisons une différence entre les vaporisateurs de table et les vaporisateurs portatifs, nous pouvons sélectionner les suivants dans chaque catégorie:

Vaporisateurs de table pour la résine de marijuana:

Vaporisateur Volcano:

Ce vaporisateur jouit d’une longue expérience dans le milieu, étant l’un des premiers vaporisateurs à offrir une qualité dans son matériel et son fonctionnement, et procurant ainsi une bonne expérience à l’utilisateur. Il est résistant aux chutes et aux chocs, très solide et très compact, et donc facile à transporter ou à ranger.

Son grand diffuseur nous permet de charger jusqu’à un demi gramme de résine à chaque fois, pour que nous puissions profiter d’une longue session de vaporisation, sans avoir à renouveler la charge en continu. Cela, ajouté à son système de gonflage de ballon rempli de vapeur, (en soufflant de l’air chaud grâce à une pompe, qui traverse la charge et se garde dans le ballon) nous assurera une grande commodité d’utilisation.

  • Coussins pour vaporiser résine de cannabis

    Coussins pour vaporiser résine de cannabis

    Table des températures du vaporisateur Volcano:

  1. 130ºC
  2. 142ºC
  3. 154ºC
  4. 166ºC
  5. 178ºC (Herbe)
  6. 190ºC (Herbe)
  7. 202ºC (Résine)
  8. 214ºC (Résine)
  9. 226ºC

Le modèle Volcano Digital possède une précision de température de +-1,5ºC, comme il y aura une fluctuation d’un maximum de 1.5ºC en rapport aux températures sélectionnées cela nous garantira un bon maintien des températures, et donc une vaporisation homogène. Le Volcano Classic possède une précision de +-5ºC.

Pour vaporiser des résines il est recommandé d’utiliser un coussin pour les liquides, pour éviter que des gouttes ne tombent à l’intérieur du vaporisateur en se réchauffant. En plus de le maintenir propre, cela prolongera la durée de vie de votre Volcano.

Il est possible de filtrer la vapeur avec un bong, en posant la valve du ballon pleine de vapeur sur la jointure du foyer, et en appuyant pour ouvrir la valve et permettre à la vapeur de sortir. De cette façon nous pourrons simuler les bénéfices des vaporisateurs avec filtre à eau, de façon tout à fait correcte. Il est recommandé d’essayer, car selon l’opinion de nombreux utilisateurs, cela améliore l’expérience en termes de saveurs.

Vaporisateur Arizer Extreme Q:

Vaporisateur Arizer Extreme Q

Vaporisateur Arizer Extreme Q

Le vaporisateur canadien Arizer Extreme Q apparaît sur le marché avec la particularité que le diffuseur et les conduits où passent l’air chaud et la vapeur sont en verre de borosilicate, matériau totalement neutre, qui ne modifie pas les saveurs des échantillons, et qui ne diffusera aucune particule nocive. Il est donc très adapté pour une consommation médicale de la marijuana.

Son élément calorifère (chauffant) est fabriqué en céramique, pour les mêmes raisons et caractéristiques que le verre, en plus d’être un excellent conducteur de chaleur, qui répartit et maintient parfaitement la température.

De plus, il dispose d’un thermostat avec trois capteurs localisés stratégiquement afin de s’assurer que la température soit homogène dans toute la zone du diffuseur.

Il inclut également une télécommande à distance pour le contrôler sans avoir à bouger, une chose très bien pensée, aussi bien pour faciliter la vie des usagers de cannabis médicinal avec une mobilité réduite que pour satisfaire les amants de génétiques Indica; une fois le médicament pris il peut parfois être plus difficile de bouger à cause de la relaxation musculaire.

Par rapport à son fonctionnement, il peut être utilisé avec des sacs, comme le Volcano, ou directement avec un tube en silicone, et permet d’atteindre une température de 250 ºC, nous pouvons donc obtenir de la combustion si l’on dépasse 230ºC , mais cela assurera une bonne vaporisation de résines. Il est vivement recommandé d’utiliser des grilles pour les liquides (il est possible de redécouper celles du Volcano avec n’importe quelle paire de ciseaux pour les adapter au diffuseur de l’Arizer), pour éviter que des résidus n’endommagent l’élément chauffant.

Vaporisateur Verdamper:

Vaporisateur Verdamper De Luxe

Vaporisateur Verdamper De Luxe

Le vaporisateur hollandais Verdamper, avec ses nombreuses années d’existence, a été le pionnier sur le marché des vaporisateurs de borosilicate avec filtre à eau, avec une conception si bien pensée qu’il reste jusqu’à aujourd’hui inchangé, sans aucune modification. Son élément chauffant peut paraître un peu rudimentaire ou encombrant, mais la vérité c’est qu’il est pensé pour fonctionner correctement, sans aucune autre préoccupation que d’inhaler la vapeur.

Il permet de réguler la température, et de la remonter de quelques degrés supplémentaires en bouchant le trou supérieur de l’élément chauffant, ce qui nous permet d’obtenir des températures adaptées pour vaporiser des concentrés de cannabis. Il est recommandé d’utiliser des coussins pour les liquides pour éviter que l’extrait ne goutte en se réchauffant durant la vaporisation, et ainsi éviter de le perdre.

Il existe différents modèles ou tailles de corps en verre, adaptés aux besoins de chaque utilisateur.

Vaporisateur Herborizer XL:

Vaporisateur Herborizer XL

Vaporisateur Herborizer XL

Vaporisateur d’origine française, fabriqué en borosilicate et avec la capacité de contenir de l’eau et ainsi de filtrer la vapeur produite, de forme très similaire au Verdamper. Il se différencie de ce dernier dans le fait qu’il possède un élément chauffant beaucoup plus compact, ainsi qu’un régulateur de température analogique, nous offrant plus de possibilités pour choisir la température de vaporisation. Le régulateur nous permet de varier la température de 90ºC à 230ºC, grâce à 10 positions.

Le vaporisateur Herborizer est disponible en deux modèles de corps différents, un de type bong et l’autre de type bubbler sphérique, selon les préférences de chaque utilisateur ; ceux qui apprécient de grands nuages de vapeur et des montées rapides choisiront la version Tube, et ceux qui au contraire aiment une consommation plus détendue, plus semblable à la consommation de shisha, opteront plutôt pour le modèle sphérique.

Les deux corps disposent de jointures standards de 18.8mm, ils sont donc compatibles avec d’autres diffuseurs de même taille de jointure.

Comme détail additionnel, nous pouvons ajouter que l’élément chauffant est fabriqué en céramique recouverte de fer inoxydable de qualité médicale, avec une espérance de vie de 10 ans.

Vaporisateurs portatifs pour la résine de cannabis:

Vaporisateur Arizer Solo:

Vaporisateur portable Arizer Solo

Vaporisateur portable Arizer Solo

Version portable du fabricant de vaporisateur Arizer Extreme Q, conçue grâce à l’expérience obtenue avec le modèle de table.

Ce vaporisateur dispose d’un élément chauffant en céramique de grande qualité de fabrication.

Le diffuseur et l’embout buccal, où circule l’air chaud et la vapeur, sont fabriqués en verre de borosilicate, matériel totalement neutre et adapté à une consommation médicale, ce qui donne aux utilisateurs la possibilité de se soigner même en dehors de la maison, contrairement au modèle de table. Réellement, cette  caractéristique est un élément très important de ce vaporisateur, qui sera également idéal pour les utilisateurs qui cherchent une vapeur de la meilleure qualité possible en toute occasion.

Il dispose d’une fourchette de 7 positions de température avec différents temps de chauffe :

  1. 50 °C (15 sec) (Aromathérapie)
  2. 185 °C (1 min) (Herbe)
  3. 190 °C (1 min 10 sec) (Herbe)
  4. 195 °C (1 min 30 sec) (Herbe)
  5. 200 °C (1 min 50 sec) (Résine)
  6. 205 °C (2 min 10 sec) (Résine)
  7. 210 °C (2 min 30 sec) (Résine)

Il est recommandé d’utiliser un coussin pour liquides, en faisant en sorte que l’échantillon reste entre ces mailles spéciales pour éviter que l’élément chauffant ne soit sali par des gouttes de hash ou d’huile de marijuana.

Vaporisateur Magic Flight Launch Box:

Magic Flight Launch Box

Magic Flight Launch Box

Le petit vaporisateur Magic Flight Box launch, avec son corps en bois alimenté par des piles rechargeables, est très simple d’utilisation, et n’utilise aucun bouton de configuration compliqué pour fonctionner.

La température se régule suivant la pression exercée, c’est-à-dire, que plus longtemps on maintiendra appuyée la pile pour faire contact, plus de chaleur nous obtiendrons. Il faudra donc faire attention de ne pas brûler l’échantillon, et un peu de temps sera peut être nécessaire pour bien s’adapter à son fonctionnement.

Il dispose comme accessoire d’une grille spéciale pour les liquides, qui se pose sur la maille du vaporisateur, conçue pour éviter que les gouttes ne passent, et que l’appareil se détériore.

Il faut également préciser qu’il existe deux adaptateurs accessoires pour connecter le vaporisateur MFLB à un bong, une jointure de verre et un adaptateur avec un tube en silicone, ce qui le rendra adapté à une consommation médicale.

Vaporisateur Vaponic:

Vaporisteur manuel Vaponic

Vaporisteur manuel Vaponic

Vaporisateur fabriqué presque entièrement en verre de borosilicate, avec une seule petite grille d’acier inoxydable que l’on peut enlever, ce qui nous assure que rien ne modifiera les arômes des échantillons vaporisés.

Il se chauffe avec un briquet chalumeau, donc l’utilisateur est lui-même le thermostat, et pourra vaporiser de la matière végétale, en passant par de petits morceaux de hash collés sur le côté du diffuseur, ou encore une pièce de résine située sur la grille et du même diamètre. Placer l’échantillon peut parfois s’avérer fastidieux, mais vous serez récompensé de cette difficulté en inhalant les arômes de la résine.

Il est possible de rajouter un filtre à eau, en le connectant à un petit bubbler ou tube grâce à un bouchon en liège, ou à une douille du diamètre de l’embout buccal.

Dans le cas d’utilisation avec du BHO, il est recommandé d’utiliser un coussin pour vaporiser les liquides, afin d’éviter un écoulement non désiré, ce qui gâcherait l’échantillon tombant dans le tube sans être vaporisé.

Vaporisateur VaporGenie:

Le VaporGenie, tout comme le Vaponic, est un vaporisateur qui se chauffe manuellement grâce à un briquet externe, par contre pas de type chalumeau (flamme bleue), car cette température  trop élevée pourrait facilement brûler l’herbe ou la résine. Utilisez donc un briquet avec une flamme douce classique.

Vaporisateur manuel VaporGenie

Vaporisateur manuel VaporGenie

Il dispose d’un filtre poreux en céramique, qui crée un flux turbulent d’air chaud juste avant de traverser le foyer, situé en dessous. C’est-à-dire qu’une fois chargé, nous rapprochons la pointe de la flamme du briquet au trou qui contient le filtre, et en faisant cela, nous réchauffons l’air qui traversera le filtre en céramique, se réchauffant plus et redistribuant la chaleur par ses trous, sortant de façon chaotique et chaude au-dessus de l’herbe, la traversant et arrachant ainsi les glandules de résine que nous inhalerons.

Il sera donc recommandé d’utiliser un briquet chargé avec du gaz sans impuretés, comme par exemple le gaz butane Colibri, ce qui évitera l’inhalation de résidu ou de sous-produit nocifs issus de la combustion du gaz.

Nous recommandons l’utilisation d’un coussin pour les liquides sur la zone du diffuseur (ou sur une partie) dans le cas où nous disposions d’un concentré susceptible de goutter en étant réchauffé.

Source des photos : Canabiscafe.net et Vaporizando.com

Publié dans la catégorie 26 avril 2013 le Récolte du cannabis

15 Commentaires sur Vaporisation de résine de cannabis

  • polo dit (12 mai 2013) :

    Salut Alchi , après avoir lu beaucoup de bien de la vaporisation et étant un gran consommateur, je m suis décidé et ait acheté le vaporisateur DaVinci. D’après ce que j’ai lu le vaporisateur permet d’apprécier le « vrai » goût de l’herbe ou de l’huile mais e rencontre un soucis. En effet avec l’huile j’ai bien le goût puissant de la résine en bouche, par contre quand je met de l’herbe ( agent orange, Juanita, krystallica etc..) je ne goute pas les saveurs excepté à 120-130 degrés celcius mais alors aucune vaporisation, je dois don monter comme indiqué à +- 190 mais à cette température chaque herbe à le même goût de pop-corn brûlé. Est-ce moi qui l’utilise mal? Ou est-ce normal? Si c’est le cas je ne touvr pas ça très agréable et préfère fumer un bon vieux joint. Cannabicalement, Polo.

    • Marcel dit (13 mai 2013) :

      Bonjour, cela s’explique par le fait que votre palais s’est habitué et entraîné à différencier les molécules aromatiques issues de la combustion, mais n’est pas encore habitué à la vaporisation. Souvenez vous lorsque l’on commence à fumer, il est au départ souvent difficile de différencier les variétés, cela s’apprend progressivement. Pareil pour le milieu du vin, ou du café, ou du chocolat noir…
      Il vous faut donc entraîner votre palais et l’habituer à la vaporisation, et vous retrouverez petit à petit les différences d’arômes des différentes génétiques.
      Essayez de lever votre langue lors de la vaporisation, pour que la vapeur passe également dessous, cela vous aidera à sentir d’avantage de nuances.
      Cet apprentissage sera aussi beaucoup plus rapide et facile si vous arrêtez la combustion, car la fumée irrite et brûle les papilles gustatives, ce qui diminue fortement leur efficacité ;)
      Le gout de popcorn brulé ne doit apparaître qu’en fin de vaporisation, et marquera la fin de celle ci.
      Il est hélas parfois long et difficile de passer de la combustion à la vaporisation, bon courage à vous :)

  • polo dit (14 mai 2013) :

    Merci de ta réponse Marcel, je vais donc continuer à utiliser le vapo et entraîner mon palais à « regoûter » les saveurs . En espérant que je pourrais un jour exploiter pleinement le potentiel gustatif de mes variétés grâce au vapo. Cannabicalement , Polo.

  • nico dit (7 septembre 2013) :

    bonjour a vous en faite si j ai bien compris a quoi serte un vapo on met une tete de bheu dedans et on chauffe la parti en verre ouest placer notre produit et on inspire la fumer qui sort de l autre coter dite moi si c est bien ce quil faut faire ou si j ai bien compris merci a vous cordialement

    • Marcel dit (9 septembre 2013) :

      Bonjour, oui basiquement c’est cela, sauf qu’il ne s’agit pas de fumée mais de vapeur, car la température de la vaporisation est inférieure à celle de la combustion ;)
      N’hésitez pas à lire notre guide des vaporisateurs de marijuana.

  • Rza dit (15 novembre 2013) :

    Voilà Marcel j’admire ton taff et j’aurais une question sur ce fameux vapo en gros combien de temp faut il laisser l’herbe Den la douille puis gonfler le ballon j’espère que tu voit ske jve dire car moi c d’la fumer épaisse c pas normal et pourrai tu me donner les température pour high et Stone tjr herbe 190 c peace bless Marcel t le meilleur si ta besoin d’un jardiner jveu bien être tn apprentie

    • Marcel dit (19 novembre 2013) :

      Bonjour, je suppose que vous parlez du Volcano, dans ce cas il suffit de mettre l’herbe de mettre l’herbe dans la douille, et de remplir le ballon dès que l’appareil est chaud. Pour un effet plus high il faudra utiliser une température autour de 160ºC (position 3 ou 4) et pour un effet plus stone il faudra utiliser une température plus élevée, notamment pour bien vaporiser le CBD (position 7 ou 8). N’hésitez pas à lire notre guide des cannabinoides pour d’avantage de précision sur ceux ci ;)

  • Arnaud dit (23 décembre 2013) :

    Bonjour,

    Dans l’article vous dites: Il est recommandé d’utiliser un coussin pour liquides, en faisant en sorte que l’échantillon reste entre ces mailles spéciales pour éviter que l’élément chauffant ne soit sali par des gouttes de hash ou d’huile de marijuana.

    JE ne comprends pas exactement , si je veux vapoter de l’huile avec l’arizer solo , comment je dois m’y prendre?

    Merci

    • Marcel dit (30 décembre 2013) :

      Bonjour, il n’est hélas pas possible de vaporiser du BHO avec le Arizer Solo. Il existe par contre maintenant de petits vaporisateurs de BHO très efficaces, tels que le BHO D-Lux, ou le Vapen Essenz de type e-cig ;)

  • Kero dit (23 décembre 2013) :

    Bonjour alchi, encore un très bon article. Pouvez vous me guider pour le choix d’un vapo portable robuste et fiable dans le temps? Je l’utiliserai pour principalement de l’herbe et occasionnellement de l’huile (vraiment occasionnellement).
    J’hésite entre l’arizer solo, puffit x.
    Connaissez vous le pax? Si oui qu’en pensez vous?

    • Marcel dit (30 décembre 2013) :

      Bonjour, l’Arizer Solo tout comme le Puff It X sont d’excellents choix, le premier permettra de plus longues séances de vaporisation, et une température réglable, mais le Puff It X assurera une meilleure discrétion, et des vaporisations plus rapides ;)
      Le Pax de Ploom parait très bon également, mais il n’est pour le moment hélas pas distribué en Europe. Si la situation venait à changer, nous l’ajouterons rapidement au catalogue.

  • nonolastiko dit (29 décembre 2013) :

    j ai l vapo plenty de chez volvano et mon seul probleme est que ca m arrache la gorge!!d ou vient le probleme???temperature,weed etc….

    • Marcel dit (30 décembre 2013) :

      Bonjour, au niveau de l’herbe il faudra que celle ci soit rincée, séchée et affinée de la meilleure façon possible, pour assurer une vapeur douce et agréable. Au niveau du vaporisateur, vous pouvez essayer une température plus faible, et des aspirations moins fortes. N’oubliez pas de vous hydrater (eau, jus de fruits frais..) en même temps que vous vaporisez, pour adoucir la gorge vous pouvez aussi consommer du yaourt à boire en même temps que la vaporisation ;)

  • Axelander dit (11 janvier 2014) :

    Salut. Un petit mot pour dire et préciser que le Vaponic que vous présentez a du évoluer. Je viens d’en acheter un et il est fourni avec une grille circulaire très fine qu’on peut remplir de petits morceaux de hash et peut être même qu’on peut y mettre des huiles essentielles, à tester…

    • Marcel dit (14 janvier 2014) :

      Bonjour, et merci pour ces précisions sur le Vaponic :)


  • << Visiter la boutique cannabique Alchimia RSS Abonnez vous par RSS