Actualités du cannabis médical, Mai 2014

Le cannabis, traitement naturel contre la douleur, efficace et sans danger

Une étude menée sur une centaine de patients de l’ile d’Hawaii, montre que le cannabis est totalement sans danger et représente un médicament efficace pour de nombreux patients souffrant de douleur chronique. Les chercheurs concluent qu’en contraste saisissant avec les opiacés et autres traitements antidouleurs disponibles, le cannabis est relativement non addictif, et possède le meilleur niveau de sécurité parmi tous les médicaments connus (aucun décès attribué à une overdose ou à un effet direct de la médication). Les effets secondaires sont légers et peuvent être évités en limitant les dosages à l’aide de vaporisateurs sans fumée.

Patients utilisant le cannabis thérapeutique

Patients utilisant le cannabis thérapeutique

D’avantage de recherche sera nécessaire pour découvrir les degrés d’efficacité dans d’autres domaines prometteurs tels que le traitement de l’anxiété, de la dépression, des troubles bipolaires, de l’autisme, des nausées, des vomissements, des spasmes musculaires, des crises d’épilepsie, et de nombreuses maladies neurologiques.

Les chercheurs concluent que les patients méritent d’avoir accès au cannabis en sortant de la prohibition actuelle, pour que la recherche scientifique puisse continuer et que les médecins puissent prescrire du cannabis avec la même liberté que l’on accorderait à d’autres traitements efficaces et sécurisés. (source: NCBI)

Woopi Goldberg soigne son glaucome avec du cannabis médical

L’actrice américaine Woopi Goldberg, rendue célèbre grâce à des films tels que Sister Act ou Ghost, a déclaré dans le journal The Cannabist du Colorado, qu’elle utilise avec succès le cannabis thérapeutique pour soigner son glaucome et les douleurs qui y sont associées. Utilisant un vaporisateur afin de consommer de l’huile de cannabis, elle affirme que celui ci lui a changé la vie, et qu’elle lui a même donné un nom: Sippy.

Woopi Goldberg chante les louages du cannabis médical

Woopi Goldberg chante les louages du cannabis médical

L’actrice commente à son sujet: « Il relaxe tout et calme tout. Il aide ma tête à ne plus souffrir, et avec le glaucome vous avez de la douleur aux yeux, que (le vaporisateur de cannabis) fait disparaitre. C’est fantastique ». Woopi Goldberg dit ainsi avoir pu remplacer le médicament ibuprofène, qu’elle devait malgré les effets secondaires prendre chaque jour  pour soulager la douleur, par la vaporisation thérapeutique d’huile de cannabis. (source: The Cannabist)

Aux USA, la majorité des médecins est en faveur de la légalisation du cannabis

Une large étude américaine réalisée sur 1544 docteurs (12 spécialités médicales différentes) de 48 États, montre que la majorité d’entre eux souhaitent que le cannabis soit légalisé au niveau national, et que cela apporterait de réels avantages aux patients. Selon les résultats de l’étude, 69% des médecins déclarent que le cannabis peut aider les patients dans le cas de certains traitements ou maladies, et 67% d’entre eux pensent que le cannabis doit être une option médicale pour les patients. (source: Webmd)

Par ailleurs, l’administration Obama travaille actuellement avec le Congrès américain, afin de sortir le cannabis de la catégorie fédérale 1, un classement inadapté qui limite jusqu’à présent fortement les études et recherches sur les propriétés médicales du cannabis et des cannabinoïdes. Cette première catégorie regroupe en effet les substances les plus dangereuses, et ne possédant aucun intérêt thérapeutique, comme par exemple l’héroïne. De nombreux experts américains s’interrogent sur l’origine de ce classement erroné de la plante de cannabis, et demandent donc sa reclassification immédiate. (source: Huffingtonpost)

Culture de cannabis du gouvernement américain (Mississippi)

Culture de cannabis du gouvernement américain (Mississippi)

L’administration américaine en profite pour augmenter fortement la production gouvernementale de cannabis, afin de répondre à la demande croissante de la recherche scientifique et médicale. La production annuelle de la ferme de l’Université du Mississippi, l’unique à produire du cannabis pour le gouvernement des États-Unis, devrait ainsi passer de 21 Kg à 650 Kg! (source: NORML.org)

Enfin, cette ferme gouvernementale du Mississippi, dont la légende prétend qu’elle serait à l’origine de la célèbre variété de cannabis G13, travaille actuellement sur la création de nouvelles variétés de cannabis thérapeutique. Après avoir étudié depuis des dizaines d’années des variétés de cannabis contenant beaucoup de THC et peu de CBD, les chercheurs de l’Université s’intéressent désormais également à de nouvelles génétiques, possédant peu de THC et beaucoup de CBD, afin de pouvoir répondre à la demande croissante de ce type de cannabis médical. (source: Nature.com)

L'administration Obama a commandé 650 Kg de cannabis pour la recherche.

L’administration Obama a commandé 650 Kg de cannabis pour la recherche.

Soutien à Bertrand Rambaud, Président de l’UFCMed

Bertrand Rambaud se bat depuis de nombreuses années pour l’usage thérapeutique du cannabis en France. Atteint du SIDA et de l’Hépatite C depuis 1984, le cannabis l’aide à supporter les durs effets secondaires causés par la trithérapie. Bertrand est Président de l’Union Francophone pour les Cannabinoïdes en Médecine, dont le noyau est composé d’une trentaine de personnes, malades pour la plupart, et de sept professionnels de la santé (médecins, pharmaciens..) ; cette association est notamment connue pour organiser en chaque année à Strasbourg en Septembre depuis deux ans, un important colloque sur l’utilisation des cannabinoïdes en médecine.

Début Avril, Bertrand s’est fait interpelé par une patrouille de CRS, car il portait sur lui le logo de son association, comportant une feuille de cannabis. Les policiers l’ont fouillé, et ont trouvé sur lui deux grammes de cannabis, ce qui l’a envoyé passer une mauvaise nuit en garde à vue.

Le lendemain, la police à perquisitionné son domicile, où elle a trouvé et saisi tout le cannabis qu’utilisait Bertrand pour se soigner: 200 grammes de buds, 300 grammes de feuilles, et 50 grammes de chanvre (cannabis sans THC, dont l’usage est pourtant autorisé). Mis en examen pour détention de cannabis, Bertrand sera jugé le 16 Juin prochain. (source: Rue89).

Nous vous invitons à signer cette pétition en ligne afin d’apporter votre soutien à Bertrand Rambaud!

Soutenez Bertrand Rambaud, Président de l'UFCM

Soutenez Bertrand Rambaud, Président de l’UFCM

Nous espérons que ce procès sera l’occasion pour la justice française d’ouvrir enfin les yeux sur l’absurdité de la situation actuelle, et de permettre enfin aux patients de pouvoir de se soigner et d’améliorer leur qualité de vie, grâce à la plante de cannabis. Néanmoins dans une société intelligente, ce seraient les personnes empêchant les malades de se soigner naturellement qu’il faudrait poursuivre en justice, pour mise en danger de la vie d’autrui, plutôt que de chercher à dégrader encore d’avantage la vie difficile menée par ces courageux patients.

Par ailleurs, nous souhaitons vous inviter à apporter également votre soutien à Maurice, responsable d’une petite association de consommateurs de cannabis (6 membres) dans le Sud de la France, dont certains d’entre eux l’utilisent pour ses propriétés médicales. Âgé d’une soixantaine d’années, Maurice s’est fait récemment agressé à deux reprises à son domicile par de jeunes individus méprisables, qui l’ont roué de coups dans une extrême violence avant de voler tout le cannabis de l’association. (source: SudOuest)

Maurice a décidé de déposer plainte, mais il risque désormais lui-même bien d’avantage de poursuites judiciaires pour avoir cultivé du cannabis dans un cadre associatif, que ses agresseurs dont il est très peu probable que la police retrouve un jour la trace. N’hésitez donc pas à apporter votre soutien en signant cette pétition de soutien pour Maurice, cannabiculteur en danger!

Un pharmacien suisse fabrique ses propres médicaments au cannabis

Manfred Fankhauser, un pharmacien de la ville de Langnau en Suisse, fabrique depuis 2011 ses propre médicaments à base de cannabis. Les cannabinoïdes sont d’abord extraits par un chimiste sous forme de teinture mère, à partir d’une culture annuelle de 120 plantes de cannabis. Le pharmacien prépare ensuite les médicaments en dosant les deux grands principes actifs de cette extraction naturelle, le THC et le CBD.

Manfred fabrique aussi un autre médicament contenant uniquement du THC, le Dronabinol, mais dans ce cas il s’agit de THC synthétique importé d’Allemagne, fabriqué à partir d’écorce de citron. Ces préparations cannabiques sont vendues sous forme de gouttes, ce qui permet de contrôler les doses de manière précise, avec des prescriptions qui vont en général de 2 à 10 mg de THC par jour, une quantité inférieure à celle consommée dans un joint, qui contient souvent 20 à 30 mg de THC.

Manfred Fankhauser a deja traité 850 patients avec le cannabis médical

Manfred Fankhauser a deja traité 850 patients avec le cannabis médical

Le pharmacien suisse a ainsi déjà traité 850 patients avec le cannabis, pour de nombreuses pathologies différentes, telles que la réduction des nausées et l’amélioration de l’appétit de patients atteints de cancer, la lutte contre les crampes et spasmes liés à la sclérose en plaques, ou pour des cas de douleur chronique.

Manfred Fankhauser, qui avait consacré son doctorat à l’étude de la plante de cannabis, explique que les patients font appel à lui lorsque les traitements classiques n’ont pas fonctionné. Il rappelle qu’au début du 20e siècle, le cannabis n’étant pas considéré comme un stupéfiant, que l’Université de Berne y consacrait des dizaines de recherches, et que de grandes entreprises pharmaceutiques telles qu’Hoffman-La Roche, l’ancêtre de Roche, l’utilisaient dans leurs préparations.

Le pharmacien se réjouit enfin du changement d’attitude depuis quelques années, les propriétés thérapeutiques du cannabis faisant à nouveau l’objet de recherches scientifiques. (source: Lematin.ch)

Le Collège des Médecins du Québec favorable à la légalisation du cannabis

Pendant que dans certains pays tels que la France, des intérêts financiers peu scrupuleux poussent encore l’Académie de Médecine à se ridiculiser régulièrement et à perdre toute crédibilité par des propos totalement incohérents sur l’usage thérapeutique du cannabis, il est heureux de constater que la situation est totalement opposée chez nos lointains cousins québécois.

Le Collège des Médecins du Québec demande la légalisation du cannabis

Le Collège des Médecins du Québec demande la légalisation du cannabis

Le Collège des Médecins du Québec s’exprime en effet en faveur de la légalisation du cannabis, le Dr Yves Robert (Secrétaire du Collège) déclarant que la légalisation permettrait d’avoir un contrôle de qualité et de faire de l’éducation, sans négliger les possibles entrées fiscales: « Il y a une forme d’hypocrisie, de connivence. Actuellement, il y a n’importe quoi qui circule, et ça circule. Il ne faut pas se faire d’illusions, ce n’est pas la loi qui va faire que les gens vont consommer du cannabis ou non. La question est de savoir dans quelles conditions on veut que la consommation se fasse ». (source: Lapresse.ca)

Description des cannabinoïdes en cours d’étude par GW-Pharmaceuticals.

Voici une explication des différents noms de codes utilisés actuellement par l’entreprise GW-Pharmaceuticals afin de définir leurs produits à base de cannabinoïdes:

Essais cliniques GW-Pharmaceuticals en cours

Essais cliniques GW-Pharmaceuticals en cours

  • GWP42001 = Sativex

Le spray Sativex est le premier et le plus célèbre médicament cannabique, dont chaque dose de 0,1 ml apporte 2,7 mg de THC et 2,5 mg de CBD. Ces cannabinoïdes sont dilués dans un mélange 50/50 d’éthanol et de propylène glycol, accompagné de 0,05% d’huile essentielle de menthe poivrée afin (d’essayer) d’améliorer le gout.

Le médicament Sativex est autorisé dans de nombreux pays pour le traitement des douleurs liées à la sclérose en plaques, et les essais sont actuellement en phase 3 pour le traitement des douleurs liées au cancer.

  • GWP42002 = THC

Le THC n’est pas utilisé sous sa forme pure par GW-Pharmaceuticals actuellement, mais il est employé pour préparer des mélanges avec le CBD au ratio 1/1, actuellement en phase d’essai 1b pour le traitement des tumeurs cérébrales de type glioblastome multiforme.

  •  GWP42003 = CBD = Epidiolex

Plus connu sous le nom Epidiolex , dont les essais sont en phase 2 afin de soigner de formes graves et rares d’épilepsie infantile telles que les syndromes de Dravet ou de Lennox-Gastaut, le médicament GWP42003 se présente dans ce cas sous la forme d’une solution orale, contenant 100 mg / ml de Cannabidiol CBD, dilué dans un mélange d’huile de sésame, d’éthanol, de sucralose (édulcorant), et d’arôme de fraise.

Le CBD est également étudié actuellement par GW-Pharmaceuticals dans le traitement de la schizophrénie, de la rectocolique hémorragique, et de l’encéphalopathie hypoxique-ischémique néonatale. Le dosage quotidien maximum étudié est de 10 ml, ce qui représente 1 gramme de CBD par jour.

  • GWP42004 = THCV

Le médicament GWP42004 se présente sous la forme de capsules en gélatine Licaps (taille 00), contenant chacune 5 mg de THCV, dilué dans un mélange de Macrogolglycerol Ricinoleate et d’Oleoyl macrogol-6-glycerides. Le THCV est étudié par GW-Pharmaceuticals dans la lutte contre le diabète de type 2, les essais cliniques étant actuellement en phase 2b.

  •  GWP42006 = CBDV

Étudié dans le traitement de l’épilepsie, le médicament GWP42006 de GW-Pharmaceuticals se présente sous la forme d’une solution orale contenant 50 mg/ml de CBDV, dilué dans un mélange d’huile de sésame, d’arômes et d’édulcorant.

Présentation de l’Association Américaine des Infirmières pour le Cannabis

Le cannabis est aujourd’hui largement utilisé pour ses propriétés thérapeutiques, il est donc nécessaire pour le personnel médical de bien connaitre et comprendre ses indications et ses effets. Si vous avez déjà été hospitalisé, vous savez que les médecins sont au sommet de la chaine, mais que les infirmières sont celles qui apportent vraiment les soins aux patients, et qui développent avec eux les relations les plus proches.

Ces infirmières ont bien compris que l’usage médical du cannabis est aujourd’hui largement répandu, et que la recherche scientifique commence à comprendre toute la complexité du cannabis, qui se retrouve dans la nature et dans l’activité des divers cannabinoïdes.

Association des Infirmières Américaines pour le Cannabis

Association des Infirmières Américaines pour le Cannabis

C’est ainsi que s’est formée l’Association Américaine des Infirmières pour le Cannabis, avec l’objectif principal de mieux comprendre les effets de la plante sur le système endocannabinoïde corporel. Avec plus de 20 millions de citoyens des États-Unis qui consomment du cannabis pour une raison ou pour une autre, les infirmières ont besoin de connaitre ce que leurs patients utilisent, les effets qu’ils peuvent ressentir, et les interactions possibles avec d’autres médicaments. (source: FoxNews)

Par ailleurs, une autre association nommée Parents4Pot, regroupe de nombreuses familles soutenant la fin de la prohibition du cannabis, à la fois pour mettre fin à la stigmatisation sociale des adultes qui l’utilisent de façon responsable, mais aussi pour que chaque parent puisse avoir le choix d’utiliser le cannabis médical pour soigner la maladie de leur enfant.

Association Parents4Pot

Association Parents4Pot

Le cannabis, un traitement efficace de la fibromyalgie

Selon une étude réalisée par la National Pain Fondation sur 1339 patients atteints de fibromyalgie, le cannabis médical représente un traitement beaucoup plus efficace pour soulager les symptômes de cette maladie, que les trois principaux médicaments classiques utilisés officiellement (le Cymbalta, le Lyrica, et le Savella), chacun d’entre eux rapportant malgré leur inefficacité, plusieurs millions de dollars annuels aux laboratoires pharmaceutiques qui les commercialisent.

Le cannabis est de loin beaucoup plus efficace que les médicaments classiques contre la fibromyalgie

Le cannabis est de loin beaucoup plus efficace que les médicaments classiques contre la fibromyalgie

On retrouve ainsi 60% des patients qui jugent le Cymbalta (Duloxetine) totalement inefficace. Ce chiffre monte à 61% pour le Lyrica (Pregabalin), et à 68% pour le Savella (Milnacipran). A l’opposé, 62% des patients déclarent que le cannabis est très efficace pour soulager leurs symptômes, pour certains d’entre eux le cannabis représente même le seul et unique traitement capable de les soulager. (source = AmericanNewsReport)

Du cannabis contre la dégénérescence cérébrale

Une nouvelle étude, publiée dans le British Journal of Pharmacology, montre que les cannabinoïdes protègent les neurones de la dégénération liée à l’âge, via l’activation des récepteurs à cannabinoïdes CB1 et CB2, et offrent une protection efficace contre les agrégats de bêta-amyloïde.

Le cannabis protège les neurones de la dégénérescence

Le cannabis protège les neurones de la dégénérescence

Ces recherches sont très prometteuses pour l’utilisation médicinale du cannabis ou des cannabinoïdes dans la prévention ou le traitement des maladies d’Alzheimer, de Parkinson, et de Huntington. (sources: British Journal of Pharmacology et Frontiers)

Résultats de l’étude Global Drug Survey 2014

La plus grande enquête sur l’utilisation des drogues dans le monde s’est déroulée fin 2013, avec plus de 80 000 participants issus de nombreux pays. Concernant le cannabis, les chercheurs ont relevé certaines pratiques très efficaces pour réduire les risques sanitaires liés à la consommation, qu’ils ont réunit sous forme d’un High-Way Code. Parmi les principales, nous pouvons citer par exemple :

  • Ne pas mélanger le cannabis avec du tabac. (une pratique courante en Europe, et pratiquement inconnue aux USA)
  • Utiliser un vaporisateur de cannabis
  • Cultiver son propre cannabis
  • Consommer le cannabis sous forme alimentaire
Réduction des risques liés à la consommation de cannabis

Réduction des risques liés à la consommation de cannabis

Contrairement à la pratique répandue, il est également déconseillé de conserver la fumée du cannabis longtemps dans les poumons: les cannabinoïdes tels que le THC étant assimilés très rapidement par cette voie (une seconde environ), conserver la fumée d’avantage de temps ne fait qu’augmenter le dépôt de goudrons et autres composants indésirables dans le système respiratoire. (source: GlobalSurvey.com)

Déclaration des Droits de l’Homme en faveur de l’accès médical au cannabis

Nous vous invitons à soutenir et à signer cette déclaration en faveur de l’usage thérapeutique des cannabinoïdes, s’appuyant sur la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme adoptée par les Nations Unies en 1948:

  •  Tout médecin a le droit de traiter ses patients avec des cannabinoïdes et du cannabis dans le respect de l’éthique médicale.
  • Tout patient a le droit d’avoir accès au cannabis et aux cannabinoïdes comme traitement médical, sous le contrôle d’un médecin, quelque soit son statut social, son niveau de vie ou ses moyens financiers.
Déclaration pour le cannabis médical

Déclaration pour le cannabis médical

En complément, nous vous proposons de consulter cet excellent livre sur l’usage médical du cannabis, traduit en français, dans lequel vous retrouverez de nombreuses informations intéressantes sur les propriétés médicinales des cannabinoïdes et des terpènes aromatiques de la plante de cannabis.

Du cannabis médical pour les animaux!

Pendant que dans de nombreux pays tels que la France, les patients ont encore hélas beaucoup de difficultés d’accès au cannabis médical, on peut constater qu’aux USA, même les chiens et les chats peuvent maintenant bénéficier des propriétés thérapeutiques des cannabinoïdes, et plus particulièrement du Cannabidiol CBD.

Cannabis médical pour animaux de compagnie

Cannabis médical pour animaux de compagnie

L’entreprise Canna-Pet annonce ainsi que plus d’un million d’animaux de compagnie consomment déjà du cannabis médical. (source = Canna-Pet). Doit-on conclure que des millions de patients à travers le monde, sont moins bien traités que des chiens??

Pour d’avantage d’informations sur l’usage médicinal des cannabinoïdes, n’hésitez pas à lire nos précédentes actualités du cannabis médical, de Mars 2014.

21 mai 2014 | Cannabis thérapeutique
27 commentaires


27 comments on “Actualités du cannabis médical, Mai 2014

  1. Narcozy

    super boulot, je fais tourner le lien 🙂

  2. pouki

    MERCI POUR CE SUPERBE ARTICLE QUI MA FAIT BAVER LOL

  3. SPEAR

    Désolant de voir que des malades ne puissent aborder d’autres formes de thérapie plus efficaces la plupart du temps que celles dictées par ces putains de lobbyistes pharmaceutiques qui s’enrichissent au détriment de notre santé et qui gouvernent notre pays avec des politicarts margoulins corrompus. Ils devraient être condamnés pour non assistance à autrui. Pauvre France….
    Merci Alchimia pour cet article super, en espérant que les mentalités changent….

  4. vitu

    Merci pour cet article et bravo pour le com de SPEAR tu as tout dis. FREE GANJA

  5. peter pan

    c’est bon a savoir pour les francais, jugé en mai pour detention et consommation de canna, avec au dossier 3 box pour 40 pieds.conso perso pour graves problemes de santé avec tous les medecins au courant..si le casier est vierge et que vous avez un taf et un gosse vous risquez du surcis et une petite amende(1mois et 500 à 1000e).males,femelles,ruderalis,chanvre etc les juges ne font aucune difference,cest scandaleux…aucun test n’est dailleurs effectué sur les plantes pour que vous soyez puni..du moment ou les gendarmes reconnaissent la forme de la feuille de canna c’est foutu,car illegal! il en va de meme pour la commission rogatoire,du moment ou le gendarme croit sentir du canna il peut rentrer chez vous tel un cowboy..votre avocat n’y pourra rien meme si il demande la nullité a cause de cela…bref..2014 on est encore loin d’une dépénalisation (ils pensaient a l’unanimité dans le tribunal que le canna enlevait les neuronnes,comme si les juges etaient medecins??lol)en france meme si il est vrai que les juges sont plus tolérants qu’autrefois..

    1. Marcel Auteur

      Bonjour, et merci beaucoup pour votre témoignage 🙂

  6. monsieur

    ALors là une fois de plus hum Chapeau bas pour cet article dont l’envie me démange de le coller dans TOUS les médias français en tous cas…!!!
    Partagé entre sourire et désespoir Quand il veulent pour réagir!!!
    Un jour viendra !!!VIVEMENT CE JOUR!!!

  7. lol

    Bonjour,

    J’ai quelqu’un de très proche qui est atteint d’un cancer de la plèvre. Je lui ai parlé un peu du cannabis thérapeutique et il semblait réceptif.
    Je pense cultiver quelques pieds pour cette personne.
    Pourriez-vous me conseiller des variétés complémentaires qui pourraient l’aider (anti-cancereux, nausée, angoisse, anti-douleur, sommeil)?
    L’huile serait plus efficace, d’après ce que j’ai compris ? Utilisation d’un atomiseur ou plutôt ingestion ? Dosage et fréquence ?
    Avez-vous des liens qui pourraient m’aider dans ma démarche ?

    Merci

    1. Marcel Auteur

      Bonjour, je vous conseille de choisir une variété de cannabis enrichie en CBD, qui possède moins d’effets psychoactifs et d’avantage de potentiel thérapeutique que les variétés classiques. Votre proche souffrant au niveau du système respiratoire, la vaporisation ne sera pas idéale, la combustion encore moins, il faudra donc préférer la forme d’ingestion orale, sous forme d’extractions de cannabinoïdes.
      N’hésitez pas à consulter le Dr Garcia Palau sur son site internet thcterapeutico.com, j’ai rencontré celui-ci la semaine dernière et eu la surprise de découvrir qu’il parle bien français. Il peut ainsi facilement répondre aux questions d’ordre médical que vous lui poserez, cela devrait d’ailleurs se faire bientôt directement sur notre blog.
      Vous pouvez contacter également les associations UFCM et IACM. Je vous envoie également par mail, quelques livres en français (format PDF) sur le sujet 😉

  8. chri

    Bonjour
    me femme est atteinte d’une tumeur au cerveau grade 3 je suis allez a amsterdam pour trouver de l’huile de cannabis mais c’est illegal meme aux pays bas avez vous des contacts discrets sur des fournisseurs d’huile au pays bas j’ai eu des contacts mais apparemment ce contact rencontre des problemes pour en fabriquer
    je suis convaincu de l’efficacitée du ce traitement j’en ai parler a notre neuro oncologue qui sceptique m’a ensuite felicité pour mes recherches pertinentes suite a l’annonce de la mise sur le marcher du sativex pour la SEP

    1. Marcel Auteur

      Bonjour, je sais que la société hollandaise Mediccanna propose de l’huile de cannabis de Rick Simpson, extraite avec de l’éthanol alimentaire à 95º, avec envoi possible dans toute l’Europe, mais les tarifs sont élevés (600€ les 10 grammes).
      N’hésitez pas à lire ma réponse au commentaire juste au-dessus, par rapport aux associations et au Dr Garcia Palau, qui pourraient peut être vous aider/conseiller, et je vous envoie également par mail quelques livres sur le sujet 😉

  9. lol

    Bonjour,

    Merci pour vos réponses. A priori, je pense cultiver moi-même (ce que je fais déjà pour moi pour une consommation ludique depuis quelques années) et faire du BHO qui sera certainement moins cher et plus propre dans la mesure où l’etOH alimentaire a plein de substances nocives.

    1. Marcel Auteur

      Bonjour, le butane pour le BHO est un produit toxique issu de l’industrie pétrochimique, il faudra donc parfaitement nettoyer l’extraction BHO (avec une pompe à vide, ou au bain marie, ou encore avec un autre solvant) pour ne surtout pas consommer de traces de butane.
      L’éthanol alimentaire est beaucoup moins toxique que le butane. La difficulté sera de l’obtenir sous sa forme pure, mais il existe certains alcool tels que le Everclear à 95º, qui sont accessibles au grand public.
      Il est également possible d’utiliser de l’alcool isopropylique (isopropanol), ou même de l’étherdiéthylique, mais leur toxicité est ici encore supérieure à celle de l’éthanol.
      Enfin, pour une extraction avec un solvant non toxique vous pouvez utiliser une huile végétale, comme par exemple l’huile d’olive, l’huile de coco, ou encore de l’huile de sésame, cette dernière ayant la particularité d’augmenter la biodisponibilité du THC. Pour d’avantage d’informations sur le sujet, n’hésitez pas à consulter notre guide de l’huile de Rick Simpson 😉

  10. maxime

    bonjour a tous je suis consomateur de cannabis depuis lage de 17 ans j ai 34 ans aujourd hui je suis traiter par neuroleptique suite a un delire depuis que je suis sous injectionde risperdal consta lp je ressent moins les effets du cannabis et depuis que lon m as augmenter ma dose je ne sent plus rien et cpourtant je fume du cannabis de grande qualité je n ais meme jamais manger decannabis et la j ai fait l experience avec un beurre ultra puissant je n ais ressenti aucun effet ma questio nestce que c est irreversible sachant que je ne prend plus de neuroleptique depuis 6 mois et rie,n ne reviens comme avant merci de m aider je ne trouve aucune reponse des medecins en france qui me disent que j ai trop consommer donc il m en faut plus chose qui est completement fausse

    1. Marcel Auteur

      Bonjour, le cannabis possède une tolérance rapide mais avec une intensité basse. Cela signifie que plus on consomme, moins on ressent les effets, mais qu’il suffit de faire une pause dans sa consommation, pour retrouver toute la puissance de ces effets. Je vous conseille donc d’essayer de ne pas consommer pendant quelques jours, voir même quelques semaines, plus la pause sera longue, et plus lourds seront les effets lors de la reprise 😉

  11. maxime

    bonjour marcel merci d avoir repondu a ma question seulement je crains que mon probleme soit plus grave en effet j ai passer 7 mois a l hopital psychiatrique ou je ne consomais pas donc une pause de sept mois puis ce que l on peu acheter en france dans la rue est de tres mauvaise qualité autant dire c est comme si on fumais rien je n ais plus de cercle amical dans le cannabis et jusqu a ce que je fasse de l autoproduction recemment je jouis d une grande experience dans la culture ce pourquoi j arrive a une qualité extreme du produit sans aucun gout d engrais j ai un amis qui as goutté ma production il ne pouvais finir un seul joint il a les yeux ecarlate un effet puissant moi rien du tout depuis que l on a augmenter le risperdal en injectable a 37.5 mg j ai vraiment l impression d avoir ete lobotomiser je me sent tres mal depuis l arret du traitement je n ais plus aucun plaisir quand je mange me lave me repose regarde un film je suis vidé ils m ont anéanti marcel j ai besooin du cannabis car je crois au vertu de cette plante je veut bien essayer une pause encore parce que je ne prend plus de neuroleptique on verra bien

    1. Marcel Auteur

      Bonjour, la consommation de cannabis est déconseillée en cas de troubles psychologiques. Je vous conseille d’essayer de parler de tout cela avec un médecin, qui possédera les compétences pour vous conseiller sur ce sujet 😉

  12. CHRISTOPHE

    Bonjour merci pour votre reponse n’est il pas dangereux de se faire envoyer de l’huile par la poste ou mieux vaut il mieux se rendre sur place pour l’acheter (amsterdam)

    1. Marcel Auteur

      Bonjour, dans les deux cas cela se fait effectivement hélas à vos risques et périls. Nous ne connaissons pas cette compagnie et ne pouvons donc rien vous garantir à leur sujet. Vous rendre sur place afin d’en discuter avec eux, sera certainement la meilleure solution 😉

  13. louloulepou

    Bonjour à tou-te-s,

    un tuto pour la fabrication dans les règles de l’art d’une teinture sans décarboxylation, en anglais mais avec plein de photos:
    http://www.epsilonresearch.org/#!free-guide
    D’autres tutos vont suivre apparemment.

    L.

    1. Marcel Auteur

      Bonjour, et merci pour le lien, ce site en Anglais est effectivement une excellente source d’informations sur les extractions de cannabinoïdes 🙂

  14. maxime

    merci marcel pour vos conseil je suis aller consulté un neurologue qui me dit que mon probleme est a la sortie du cerveau en gros l information arrive elle est traité mais elle n est pas rendu je vais parler a mon psychiatre plus serieusement de mon probleme et je vous tiendrais au courant en attendant j ai plus de troubles psychologiques et j ai arreter mon traitement depuis 5 mois je me sent vraiment mal et je ne veux pas prendre cette merde de neuroleptique desolé

    1. Marcel Auteur

      Bonjour, et courage à vous 🙂

  15. Lilou

    Bonjour,
    Ma maman a 74 ans, elle est quasi aveugle( dégénérescence de la rétine), elle a fait des AIT il a quelques années et son etat psychologique s empire, il a plusieurs moment de la journée ou elle ne cesse de crier et de nous demander de la ramener chez elle, alors qu elle y est, elle dit qu elle est perdu et le répète sans cesse comme par automatisme, et lorsque elke est calme et pose dans son lit par exemple elle semble presque normale, son neurologue me dit qu il est arrive au bout du traitement et qu il ne soit plus quoi essayer, il diagnostique une démence mais n est pas précis.
    J aimerais essayer de lui donner du cannabis mais je ne sais pas sous quelle forme(elle n a jamais fume), sous quelle dose et tout simplement si je dois ou pas!!! Elle prend du seresta, de l amienserine et d autres anxiolytiques et anti depresseurs!! Elle me fend le coeur, je ne peux plus la voir dans cet etat et l entendre hurler c est encore pire!!
    Merci pour votre aide svp!!

    1. Marcel Auteur

      Bonjour, je ne sais pas si le cannabis peut être efficace pour ce cas précis. N’hésitez pas à contacter gratuitement (en Français) le Dr Garcia de Palau sur son site internet, celui-ci pouvant vous conseiller au niveau médical.

  16. Pierre

    mélanger du tabac avec la cannabis pour soigner les gens??? les israéliens sont dangereux tout comme leurs armes.

    1. Jerome Alchimia

      Bonjour Pierre,

      Une arme est dangereuse par définition, quelle que soit sa nationalité.
      Je vous conseille d’écouter le témoignage du père de famille israélien à partir de 10 minutes dans la video.
      Dans la vidéo nous ne voyons jamais un utilisateur mélanger son cannabis avec du tabac, ni aucun docteur encourager ce type d’utilisation. Sachez qu’Israel reste l’un des pays les plus en avance sur le cannabis médical, c’est ainsi. Dans tous les cas, les patients restent libres (et heureusement) de consommer d’autres drogues comme l’alcool, le sucre, le tabac ou la télévision …
      On voit par contre clairement dans le reportage l’utilisation de vaporisateurs.

      A bientôt

Comments are closed.