Cigarettes électroniques et e-Liquids

Le plaisir de fumer au XXIº siècle

Il est bien connu que fumer est considéré comme un plaisir et un art, qui se reflète dans la multitude de rituels et d’accessoires que nous pourrons rencontrer dans le monde entier entre les mains des amateurs de cette branche parfois sous estimée de l’aromathérapie. Cela ne signifie évidemment pas que fumer soit un geste médicinal, mais simplement qu’à l’instar de ces liquides et essences utilisés pour parfumer l’ambiance, le plaisir que nous procurent les arômes amers, sucrés, subtils ou très intenses comme le tabac, le cannabis et autres plantes peuvent être comparés au plaisir ressenti grâce à la fumée de l’encens, au parfum des fleurs ou même grâce à l’air frais; le nez et le palais sont une grande source de plaisir, et l’humain en a bien conscience.

Encens aromatique

Encens aromatique

Le problème est que les avancées technologiques et théoriques dans le domaine médical ont mis en évidence le fait que la fumée est hautement nocive pour la santé, autant par son impact sur nos poumons, que par la multitude d’éléments nocifs pour le fonctionnement normal de nos organes, en premier lieu le goudron et le monoxyde de carbone, et ensuite les radicaux libres et multiples additifs nocifs présents dans le tabac commercial ou, simplement, la quantité de substances générées par la combustion en elle même.

Les fumeurs souhaitant préserver leur santé minimiseront au maximum la quantité de produits indésirables dans la fumée, en utilisant du papier à rouler non blanchi, du tabac organique sans additifs, des filtres pour joints de type Spliff Stick ou Jilters, ou même minimiser d’avantage les éléments secondaires en fumant a l’aide d’une pipe, comme la célèbre Amazed, ou des modèles plus traditionnels.

Fumée vs vapeur

Fumer du cannabis fait partie des plaisirs de la vie

Fumer du cannabis fait partie des plaisirs de la vie

Toutes ces alternatives présentent une amélioration par rapport à la fumée sans filtre avec du papier blanchi (traité au chlore), mais la vaporisation, supprimant la combustion, s’avère ainsi bien plus saine, puisque tous les éléments nocifs précédemment mentionnés seront tout simplement absents, ou présents en quantité beaucoup plus faible, réduisant grandement l’impact de la consommation sur notre santé.

Pour le cannabis, il existe depuis de nombreuses années déjà toute une gamme de produits spécialisés, qui peuvent également être utilisés avec du tabac (Iolite, Verdamper, Arizer Solo…), mais une nouveauté est rapidement devenue une véritable révolution pour sa facilité d’utilisation, sa discrétion et sa ressemblance avec les cigarettes classiques: nous parlons ici des cigarettes électroniques.

Toutes ces caractéristiques ont permit de constater que l’e-Cig est un accessoire adapté pour arrêter la combustion et le tabac, en éliminant progressivement la nicotine de l’équation.

Fonctionnement des e-Cigs et liquides de recharge

Mais qu’est ce qu’une cigarette électronique? Pourrait elle me convenir? Est ce que c’est douloureux? Calmons nous.

Les e-cigarettes ne sont rien de plus que des appareils composés d’une batterie chargée d’alimenter le système et commencer la vaporisation, qui se connecte à un petit réservoir appelé clearomiseur, qui contient l’arôme à inhaler et sera chargé de produire la vapeur.

Grâce à sa petite taille, comparable à un stylo, nous pourrons en toute liberté consommer nos parfums préférés pendant toute la journée (ou plus!), mais sans contaminer, sans cendres, sans papier, sans briquet et sans mauvaise haleine, laissant autour de nous de délicieux nuages de vapeur qui ne dérangeront personne.

Clearomiseurs CE4

Clearomiseurs CE4

Mais alors, que faire? Je me l’offre et ensuite?

C’est très simple. Une fois entre nos mains, nous devrons remplir le clearomiseur de notre e-Liquid préféré. Ceux ci sont disponibles en une multitude de parfums, des plus sucrés comme le e-Liquid à la fraise ou à la cerise, jusqu’à des arômes de tabac blond ou brun, tous proposés avec ou sans nicotine, et comprenant différents concentrations, afin de pouvoir réduire progressivement le dosage en nicotine, si nous souhaitons soigner notre adiction à cette substance.

Pour cela il nous faudra retirer le bec du petit réservoir et le remplir goutte par goutte avec le flacon de recharge.

Ensuite, nous le refermons et serons prêts à l’utiliser, mais avant nous tiendrons en compte quelques détails importants:

  • Un clearomiseur n’équivaut pas à une cigarette, ni à un peu moins: selon la concentration, un clearomiseur pourra contenir autant de nicotine qu’un paquet de cigarettes entier.
  • Un flacon de 10 ml de e-Liquid est suffisant pour environ 5 à 7 jours de consommation.
  • Ces avertissements ne sont valables que pour les e-Liquids contenant de la nicotine: les liquides sans nicotine ne présenteront pas ce type d’inconvénient consommés en quantités importantes.
  • La nicotine est une DROGUE, et si nous exagérons notre consommation de celle ci, notre addiction sera également accrue, en plus de pouvoir nous rendre très nerveux, souffrant de nausées et de mal-être général.
  • Les cigarettes électroniques ne sont pas adaptés pour vaporiser du cannabis, à moins d’y adapter un atomiseur à cloche pour vaporiser de l’huile de cannabis BHO.

Il est recommandé d’utiliser un clearomiseur pour chaque eLiquid, afin d’éviter de mélanger les saveurs ou les niveaux de nicotine, la durée de vie de celui ci est d’environ un mois d’usage intensif. Une fois le réservoir rempli et fixé à la batterie, nous pourrons commencer à vapoter, le moment est donc venu de parler des fonctions offertes par le bouton.

Un seul bouton? En effet. Il nous servira à bloquer / débloquer l’appareil, en pressant sur celui ci 5 fois de suite en moins de 2 secondes. Ceci facilitera son transport dans notre poche, sans crainte que l’eCig ne se mette en marche seule, déchargeant ainsi la batterie.

Vaporiser avec un e-Cigarette

Remplissage du clearomizer

Remplissage du clearomizer

Pour commencer à inhaler, il suffira de maintenir le bouton enfoncé de 3 à 5 secondes pour commencer à lentement aspirer, si nous le maintenons appuyé la vapeur sera plus dense, jusqu’à un maximum de 10 secondes, moment auquel l’appareil arrêtera automatiquement de chauffer, ce qui sera signalé par une lumière clignotante. Il en est ainsi pour éviter une surchauffe du liquide et/ou de l’appareil qui pourraient infliger des brûlures ou la formation de composants toxiques. Nous ajusterons la densité de chaque bouffée selon nos préférences, en appuyant plus ou moins longtemps sur le bouton de mise en marche.

Lorsque la batterie de l’e-cigarette est épuisée, il suffira de la dévisser du clearomiseur, de la brancher sur le chargeur USB inclus, que nous connecterons à tout type de port USB disponible. Deux heures de charge suffiront, un changement de couleur du voyant lumineux du chargeur nous indiquera alors que la batterie est de nouveau prête à l’emploi.

Du fait de la nature de ces appareils, il est vivement conseillé d’attendre que la batterie se soit complètement déchargée pour la mettre en charge, de cette façon nous allongerons sa durée de vie utile. Ces appareils peuvent en effet perdre en autonomie avec le temps, en particulier en cas d’usage inapproprié, mais en soignant la batterie celle ci aura une durée de vie utile comprise entre 6 mois et 1 an sans problème.

Aussi, il est très pratique de disposer de plus d’une batterie, ce qui nous assurera que notre e-Cig soit toujours prête à l’emploi, sans devoir attendre que la batterie d’origine soit rechargée. Ceci n’est pas un problème, puisqu’il existe des batteries seules à bon prix, et de différentes capacités. La batterie comprise est de 650mA, mais nous pourrons aussi acquérir des batteries de rechange pour eCig de 1100mA ou au contraire moins puissantes, de 350mA, pour les vapoteurs à la recherche d’une portatibilité maximale.

Bienvenue dans le monde des essences aromatiques, dites adieu à la fumée et prenez soin de votre santé!

Chargeur pour la batterie eCig eGo

Chargeur pour la batterie eCig eGo

30 décembre 2013 | Nouveautés du Growshop Alchimia
18 commentaires


18 comments on “Cigarettes électroniques et e-Liquids

  1. greg

    Ne serait il pas possible de mettre au point un e-liquid avec des principes actifs?

    1. Marcel

      Bonjour, les températures de vaporisation des cannabinoïdes sont différentes des températures de « vapotage » de la glycérine végétale et du Propylène Glycol, qui sont les deux principaux composants des e-liquides. Il ne sera donc pas efficace de diluer le cannabis dans du e-liquide pour le vaporiser.
      Il est par contre possible de vaporiser très efficacement des cannabinoïdes sous forme d’extraction d’huile BHO avec une cigarette électronique, et ce petit accessoire en dôme pour vaporiser le BHO, compatible avec toutes les batteries de type Ego 😉

  2. lem32

    j’ai arrêté la clope avec la e-cig en avril dernier (220€ de moins par mois)le tout ,c’est de bien trouvé son e-liquide ,c’est le gros problème,d’où l’intérêt de passer par une boutique spécialisée dans un premier temps pour choisir le taux de nicotine :16 mg çà arrache,après çà dépend de ce que vous fumiez et comment ;il vous reste à choisir le parfum,pas toujours facile sur le long terme, pour finir prenez des batteries de 1000 si vous étiez gros fumeur;petit détail, j’étais à 2 paquets/jours depuis 45 ans et soufflais comme un boeuf, j’ai retrouvé presque tout mon souffle…

    1. Marcel

      Bonjour, et bravo pour avoir remplacé la cigarette par la e-cig, vous allez ainsi vivre plus longtemps et en meilleure santé 🙂
      Vous avez raison, 16/18 mg est un dosage vraiment pour les très gros fumeurs (tabac brun, sans filtre, « gitane maïs », etc..), pour un fumeur de tabac « normal » (blond avec filtre) il convient plutôt de choisir un dosage de nicotine autour de 10/12 mg, puis essayer de passer ensuite progressivement à 6 mg puis enfin à 0 mg pour se libérer totalement de la dépendance de cette substance.

  3. jps

    Bonjour,avez vous l’intention de parler des vapos style Bocana,Pepita,etc (Thermovap a arrete sa production),ils ont l’air abordable niveau prix,quand est il niveau qualite de vapeur,merci pour toute ces infos,le principal etant de viser la qualite ,la sante n’eyant pas de prix.

    1. Marcel

      Bonjour, comme vaporisateur portable de BHO, nous avons par exemple le vapo D-Lux, ou ce kit de type eGo.. La qualité de vapeur est ici excellente, ces produits ont beaucoup de succès dans notre équipe 😉

  4. flyingbzhman

    Salut à tous, je suis à la recherche d’une technique pour utiliser une e-cigarette avec du cana mais je voudrais consommer comme un joint,j’aime prendre mon temps et je n’aime pas prendre des « hit », j’ai cru comprendre que des e-liquid avec thc étaient en vente aux USA, savez vous comment fabriquer ces liquides et avec quels types de e-cig on peut les utiliser?

    1. Marcel

      Bonjour, vous trouverez réponses à ces questions suite au premier commentaire juste en dessous de l’article. Par ailleurs, en Europe il est hélas interdit de commercialiser un produit contenant du THC à l’heure actuelle 😉

  5. cannakulte14

    Bonjour, je voulais savoir un truc. Attendant que cela pousse, j’ai eu un hash en bonne quantité (malheureusement très faiblement coupé au savon(au microscope, pur à plus de 90%)que j’ai « purifié » en le broyant, en le rinçant plusieurs fois à l’eau chaude(50°) avant d’en faire de la teinture (alcool malheureusement modifié) pour faire de l’huile(je sais que c’est loin d’être top). J’en arrive à ma question:ce genre d’huile (cette question est valable pour les extractions à l’alcool en général) est-elle compatible avec votre atomiseur en cloche? (Ayant désormais raisonnablement de l’olivette pure et de la weed, je n’arrive pas à me faire au goût de l’huile en joint, mais les réserves des 2 premières étant limité (malgrés ma baisse de conso, je reste un gros fumeur), cela serait un complément intéressant (notamment dans la rue:discrétion), ré-utilisable plus tard avec du BHO de ma récolte. De plus, ayant déja une e-cigarette rechargeable et étant interessé par un volcano(après celle-ci(coût!)), cela permetterai de m’initier pour un prix modique à la vaporisation de cannabis. Merci de votre réponse, en m’excusant pour mon manque de concision.

    1. Marcel

      Bonjour, les extractions de cannabinoïdes à l’alcool ne sont hélas pas compatibles avec cet atomisateur dôme pour BHO, car elles sont trop liquides.
      De plus, il ne faut surtout pas utiliser d’alcool modifié ou dénaturé, celui ci contenant du camphre ou du méthanol, qui sont fortement toxiques. Enfin, nous déconseillons la consommation de hash qui ne soit pas réalisé par soi-même 😉

  6. cannakulte14

    Bonjour et merci pour la rapidité de votre réponse, ainsi que pour la mine d’infos intéressantes. Je sais que le h acheté n’est pas l’idéale (quoi qu’un peu de crème marocaine pure en dépanne, y a pire je pense;-). Surtout face à des trucs comme l’alcool et autres merdes que j’ai arrêté il y a 2ans(+1 dernier médoc_que je ne citerai pas_mais qui est fortement « intoxicant » dont l’arrêt progressif, lent et pénible est en cours):fumer me permet de tenir sans rechuter sur autre chose(et n’a pas dû tout le même impact sur ma vie;-)(de plus, souffrant de troubles psy, même mon psy considère que ça me réussit (MIEUX) comme anxiolitique CHEZ-MOI que la pharmacopée existante(en prenant néanmoins 1traitement de base, peu contraignant, mais indispensable pour stabiliser l’humeur).
    Quand à l’extrait, je n’y toucherai que si je n’ai plus que ça et le jetterai à la récolte si non servi. Question: pensez-vous qu’il y a risque d’absorber de l’alcool(pour moi, même un tout petit peu d’éthanol(il n’y pas par contre de méthanol dans la composition de celui que g employé(pharmacie)(mais bien du camphre et de la tartrazine(E102)(cancérigène) peut être risqué par rapport à une rechute alcoolique(2cl à40°=rechute, ou grde souffrance psy pendant plusieurs mois)…(je pensais qu’en laissant bien s’évaporer à 35°_40°, la quasis totalité des molécules d’alcool s’évaporaient(par ailleurs, l’extrait est parfaitement solide au frigo, pâteux&collant à 22°…): il y a t’il 1 risque de ce côté et dois-je selon-vous choisir obligatoirement à l’avenir une extraction BHO( j’ai vu que vous étiez bien équipé à ce sujet(& pr 1 prix raisonnable) si j’avais envie de faire 2-3g avec ma manucure & quelques têtes?
    Enfin, j’aurais quelques questions par rapport à l’extraction en générale:En plus de la manucure, peut-on, avec uniquement des belles têtes(largement aussi forte que la hollandaise officielle!-)(une partie de la récolte, genre 50g(en m’y prenant à 2 fois en vu de la contenance de matos choisi, ce qui permet de faire 2 cominaison de variétés différentes!-), cumuler 3 types d’extraction: une première de kiff-pollen le plus pur à sec avec 1(ou 2?) première passe(longue:5min en frappant bien) avec le « Polenmaker Cristal »(en changeant le tamis d’origine par un maillage 45_50microns). Ensuite, faire une extraction Ice o’lator sur mesure (avant, je compte re-congeler la weed) en achetant que des « ICE-O-LATOR additionnel small » de maillage différents(« ICE-O-LATOR additionnel small 25 microns »+ »ICE-O-LATOR additionnel small 90 microns »+ »ICE-O-LATOR additionnel small 185 microns ») pour du hash de 2iéme et « troisième » qualité. Enfin: pourrais-je faire du BHO (en achetant le « GASOLINATOR Extracteur de l’Huile » avec le reste (en la séchant bien au four(avec précaution:en mode ventilé+laisser la porte entre-ouvert+température40°(plus hydrométrie 30%) pour permettre un séchage rapide afin d’éviter la pourriture sans (trop) dégrader ce qui reste de principes actifs)) :Peut-être en la re-congelant une troisième fois après (si cela est possible??)) afin de maximiser l’extraction des dernières molécules de cannabinoïdes et justifier le sacrifice d’herbe de top qualité… Une précision:cela m’intéresse même si j’ai conscience que le BHO sera de moindre qualité(cela reste bon à prendre;-). Puis-je compter sur une quantité totale d’extrait de 7,5g(minimum) à 10g? En vous remerciant d’avance pour tout (et en vous promettant de ne plus vous embêter avec mes questions ou propos (que vous pouvez effacer du forum si vous les trouvez peu pertinentes/hors sujets:une réponse sur ma boite mail serait déjà très gentil de votre part;-) .

    1. Marcel

      Bonjour, le tartrazine est le colorant jaune, qui est effectivement cancérigène, et le camphre est neurotoxique, je vous déconseille donc fortement d’utiliser ce type d’alcool dénaturé. Si vous devez éviter l’éthanol, alors l’huile au butane BHO sera effectivement une bonne solution, n’hésitez pas à consulter également notre article sur l’huile de Rick Simpson, dans lequel nous parlons d’extractions avec d’autres solvants, comme par exemple l’huile d’olive.
      Vous pouvez faire plusieurs extractions différentes avec la même matière végétale, mais bien sur plus vous utiliserez celle ci, moins il restera de trichomes à récupérer. Il y aura aussi de plus en plus de débris végétaux dans l’extraction. Pour résumer, la qualité et le rendement de l’extraction seront de moins en moins bons 😉

  7. cannakulte14

    Merci pour tout et bonne continuation 😉

  8. viviz

    Bonjour,
    Je recherche une cigarette électronique où je peu mettre la weed directement ?
    En attente d’une réponse je vous remerci !!

  9. Tcherno69

    Bien le bonjour !
    Une question me turlupine !? J’ai lu très récemment une méthode d »extraction a base de glycérine végétal ! A partir de la ne peut ton pas le mélanger pour une confection de E-liquide vapotable ??
    Comme les leds ça fais partit de l’avenir du cannabis !
    Dommages que ce soit bien souvent qu’une histoire de gros sous pour que ça évolue enfin c’est peut être ça qui mèneras la France vers ça légalisation !
    Cannabiquement vôtres ami Tcherno. Peace !

    1. Marcel

      Bonjour, il est effectivement possible de faire une extraction de cannabinoïdes dans la glycérine végétale, puis d’utiliser cette extraction dans une base e-liquide. Cependant cette opération est beaucoup moins efficace que de vaporiser directement son cannabis à l’aide d’un bon vaporisateur portable, notamment car il ne sera pas possible de régler précisément la température sur une e-cigarette 😉

Comments are closed.