Culture de cannabis avec engrais Botanicare

Culture de cannabis avec les engrais Botanicare

Dans cet article, nous vous invitons à suivre une culture de cannabis de graines régulières de Bubble Og Kush, réalisée avec la gamme d’engrais organo-minérale Pure Blend Pro de Botanicare.

La culture a été effectuée en coco BioBizz et a pour but de déterminer la qualité de ces engrais Botanicare, qui viennent d’entrer sur le marché européen, mais qui sont déjà utilisés dans de nombreux jardins aux États-Unis, que ce soit en intérieur comme en extérieur.

Gamme de produits Botanicare

Gamme de produits Botanicare

La culture s’est déroulée dans une armoire de 1m2 avec une ampoule de 600w et un ballast Lumatek réglable en puissance. Lors de cette culture, deux ampoules ont été utilisées, une MH de 600W pour la croissance et une HPS 600W pour le cycle de floraison.

Un extracteur de 330m3/h et 125mm de diamètre a été utilisé pour l’extraction, tandis qu’un intracteur de 160m3/h et 125mm de diamètre a été chargé de faire entrer l’air dans l’espace de culture. Les deux extracteurs ont été branchés sur un régulateur afin d’avoir un climat optimal.

Des pots de deux tailles différentes ont été utilisés pour cette culture, le premier de 0,5L et le dernier de 1,65L pour une taille de 13x13x13cm. Ce rempotage est nécessaire lors d’une culture en coco afin de créer une masse radiculaire épaisse avant de transplanter dans un pot plus grand.

Produits de la marque Botanicare utilisés:

1ere semaine de croissance de Bubble OG Kush avec Botanicare

La germination des graines issues d’un cross personnel de OG Kush x Bubblegum a été effectuée en pastilles Jiffy, qui ont ensuite été installées dans des pots de 0,5L. L’objectif principal de cette culture est d’observer le potentiel de la plante, déjà connue du cultivateur, dans un système de culture en coco, mais en utilisant la gamme d’engrais organo-minérale Pure Blend de Botanicare.

1er semaine de vie de la Bubble OG Kush

1er semaine de vie de la Bubble OG Kush

Les jeunes plantules ont reçu depuis le départ une importante vie microbienne bénéfique grâce au ZHO inoculant. Ajouter de la microvie durant la phase initiale aide la plante à créer un système racinaire puissant, produisant beaucoup de radicelles qui aideront à coloniser le pot en quelques jours.

Tant que la jeune plante n’a pas créé un système racinaire puissant, la partie aérienne (feuilles, troncs, etc.) ne peut pas se développer correctement. C’est très facile à vérifier, il suffit de regarder l’espace entre les parois du pot et le substrat. Généralement, lorsque quelques racines font le tour des parois, la plante commence à croitre et à demander plus de nutriments, c’est donc le moment idéal pour augmenter les doses d’engrais, autrement dit, augmenter l’EC en utilisant du Pure Blend Pro Grow.

Le liquid Karma a commencé à être appliqué. Il apporte des acides humiques et fulviques provenant de la leonardite, ainsi qu’un extrait de yucca. Il comporte un faible niveau de NPK (0,1-0,1-0,5) qui permet de ne quasiment pas faire monter l’EC. La plante l’apprécie cependant énormément grâce à sa fonction de catalyseur, permettant de maintenir un métabolisme toujours actif. Le Cal-mag plus a également été utilisé depuis le début de la culture pour que les plantes ne manquent ni de calcium, ni de magnésium, deux nutriments secondaires qui possèdent quasiment autant d’importance que les nutriments principaux (NPK). L‘EC est monté de seulement 0,1 pour un EC initial de 0,3 jusqu’à un EC de 0,4.

Racines et plante avant le rempotage

Racines et plante avant le rempotage

Durant la première semaine de culture, des niveaux d’humidité environnementaux élevés (70/80%), de jour comme de nuit, ont été maintenus pour une température de 18°C à 24°C afin de faciliter au maximum la croissance des jeunes plantes. Le ventilateur à pince permet de brasser l’humidité produite par l’humidificateur, mais il aide également à produire des troncs plus forts et plus résistants, ce qui permet d’éviter l’utilisation de tuteurs. Si les plantes s’étirent trop, qu’elles penchent et se plient, l’utilisation de tuteurs Medussa, est alors idéale pour la première étape de vie des plantes.

2eme semaine de croissance Bubble Kush avec Pure Blend Pro Grow

Après les premières semaines de croissance et avec une photopériode de 18/6h, les plantes présentent des couleurs vertes intenses, signe que les plantes sont saines et que la culture commence bien. Un humidificateur de 6L a été utilisé pour maintenir une humidité constante et élevée durant les premiers jours de vie des plantes.

Après la première semaine de vie des plantes, le premier rempotage a été réalisé. Celui-ci a été effectué depuis un pot de départ de 0,5L vers un pot de 1,65L. Pour faciliter la manipulation, l’espace nécessaire dans le grand pot a été modelé grâce au pot plus petit. Cela permet de limiter grandement le stress lors du rempotage. Avant de placer la plante dans le nouveau pot, du ZHO inoculant a été déposé dans le fond et sur les parois de l’espace recevant la plante, le contact avec les racines sera alors direct. Cette microvie procure à la plante une réduction importante du stress en plus d’aider à coloniser le nouveau substrat.

Durant cette seconde semaine de culture, le système racinaire a complètement colonisé le pot le plus petit, en partie grâce au puissant stimulateur de racines Rhino Blast. Les niveaux d’EC ont été augmentés de quelques points, pour passer d’un EC de 0,8 à 1,0. Les plantes adolescentes commencent effectivement à avoir des besoins en nutriments qui augmentent, dans peu de temps elles demanderont de plus en plus de nutriments afin de pouvoir grandir avec force. Le Silika Blast est un excellent produit créé à base de silicates, et donc de silice. Il s’agit d’un élément utile pour les plantes de cannabis, leur apportant plus de résistance aux températures et aux variations d’humidité.

ZHO inoculant de Botanicare idéal pour l’expansion des racines

ZHO inoculant de Botanicare idéal pour l’expansion des racines

Les plantes continuent à grandir à un bon rythme, sans interruptions. L’arrosage, après le rempotage, a été réalisé automatiquement afin de répartir équitablement l’eau et maintenir en même temps une stabilité entre l’humidité et la sécheresse du substrat. Il faut en effet préciser que jusqu’à présent, l’arrosage avait été effectué manuellement. Avec ces goutteurs et le système d’arrosage automatique ce sont 40ml/min qui sont apportés, une quantité importante afin de pouvoir contrôler les doses de solution nutritive à utiliser pour des arrosages de 1 minute en utilisant un temporisateur digital avec 8 programmes on/off.

La température et l’humidité sont restées stables jusqu’à présent. Elles ont variées d’un minimum de 18°C durant la nuit pour un maximum de 25°C durant la journée.

Quelques jours après le rempotage, il est possible d’observer les racines qui ont déjà quasiment colonisé l’intégralité du substrat. Les plantes possèdent une taille adaptée au passage en floraison. Nous pouvons rajouter qu’avec l’utilisation de ZHO inoculant et Rhino Blast les racines des plantes en plus d’être très saines, poussent en grandes quantités et avec une multitude de radicelles qui se ramifient constamment, conquérant ainsi le substrat très rapidement.

Plantes régulières de Bubble OG Kush durant la fin de la deuxième semaine de croissance.

Plantes régulières de Bubble OG Kush durant la fin de la deuxième semaine de croissance.

Un petit ventilateur à pince a été utilisé afin de pouvoir dissiper la chaleur émise par l’ampoule, mais sans être dirigé directement dans sa direction, mais juste en dessous, pour que l’ampoule puisse travailler à la température correcte. Toutes les lumières qui utilisent du gaz pour créer de la lumière, comme les ampoules HPS par exemple, ont besoin d’une température optimum de fonctionnement pour pouvoir travailler en apportant un maximum de quantité de lumens. Si la température n’est pas adaptée, le coût énergétique est le même mais pas le rendement de l’ampoule, nous éviterons ainsi de gaspiller de l’énergie inutilement.

Plantes de cannabis en SOG avant de passer en floraison

Plantes de cannabis en SOG avant de passer en floraison

1ere semaine de floraison et stretch des plantes de cannabis

Après quelques jours de stretch en 12/12 et alors que les plantes entrent en floraison, les mâles sont retirés petit à petit de l’espace, seules les plantes femelles sont conservées. Pour cette culture c’est un ratio mâles/femelles légèrement supérieur à 50% qui a été observé. Il s’agit d’un taux relativement habituel dans le monde des graines régulières, lesquelles permettent ensuite de produire des graines féminisées. Il faut rappeler qu’il n’y a pas si longtemps, il n’existait pas de graines féminisées, les cultivateurs pouvaient ainsi profiter d’un grand nombre de génotypes qui ne sont pas toujours observables avec les graines féminisées.

Stretch des plantes durant la 1ere semaine de floraison, avant de retirer les mâles.

Stretch des plantes durant la 1ere semaine de floraison, avant de retirer les mâles.

Une fois les mâles retirés, la culture continue normalement. Jusqu’à ce moment de la culture, seul 1 goutteur par plante avait été utilisé. Une fois les mâles retirés, il existe deux options, ou bien regrouper les goutteurs, ou alors reconstituer le système d’arrosage automatique depuis le début. Pour cet exemple et en ayant environ 50% de mâles, deux goutteurs par pot ont été placés.

Pour cette culture, aucune taille n’a été effectuée, étant donné que l’objectif était de voir si la plante pouvait produire de belles fleurs au niveau des parties basses. Il faut tout de même préciser qu’une taille des parties basses est nécessaire si l’objectif est de concentrer la production sur la partie supérieure de la plante.

Plante femelle de Bubble Kush avec de grandes et belles feuilles

Plante femelle de Bubble Kush avec de grandes et belles feuilles

Durant cette étape il est conseillé que les plantes ne subissent pas de différence thermique supérieure à 4°C entre le jour et la nuit. Cela permet d’éviter que les plantes ne s’étirent trop durant la période de stretch. Il est également important que la lumière soit la plus proche possible des plantes, mais toujours en respectant la différence thermique commentée.

2eme semaine de floraison et stretch avec Pure Blend Pro

Au début de la deuxième semaine de floraison, une seconde observation en vue de détecter de possibles fleurs mâles est effectuée. Aucun autre exemplaire mâle n’a été détecté, le ratio de plantes mâles et femelles reste donc le même.

Avec 30 plantes dans un espace de 1m2, les plantes ont eu une croissance de type SOG, c’est-à-dire une croissance verticale avec peu de ramifications latérales, mais une grosse tête centrale. Il aurait été préférable que les plantes produisent davantage de branches secondaires afin de bien profiter des espaces libres laissés par les plantes mâles. Il est très difficile de façonner la plante en peu de temps, c’est pour cette raison que les plantes mâles ont été écartées au plus vite, afin d’offrir le plus d’espace possible aux femelles qui peuvent se développer un peu plus.

Fleur mâle de Bubble Kush

Fleur mâle de Bubble Kush

Le sexe de la plantes est défini par sa génétique. Pour le moment, il n’existe aucune étude sérieuse pour expliquer quels paramètres environnementaux peuvent influer sur le sexe de la plante. Il est possible qu’un excès de lumens, un léger stress continu, des changements de températures, ou des variations d’humidité, etc, puissent pousser la génétique cultivée à produire des fleurs mâles afin de sauvegarder l’espèce en se reproduisant plus loin (dispersion du pollen), alors que de bonnes conditions de culture favoriseraient les plantes femelles, dont les graines germeront au même endroit. Cette théorie n’est hélas pas vérifiable pour le moment, il est donc difficile de savoir avec certitude quels facteurs environnementaux peuvent pousser les plantes dioïques à choisir entre mâles ou femelles.

Fleurs femelles après 7 jours de floraison.

Fleurs femelles après 7 jours de floraison.

La seule façon de s’assurer d’avoir uniquement des femelles durant la culture est soit de cultiver des graines féminisées, soit de réaliser une culture en partant de boutures de plantes de cannabis. La diversité génétique se réduit cependant fortement en cultivant des boutures qui reproduisent uniquement ce qu’un tiers ou nous-mêmes avons sélectionné antérieurement. Le fait que les féminisées soient produites en utilisant 2 boutures sélectionnées, la possibilité de trouver de nouveaux phénotypes qui peuvent proposer des caractéristiques spécifiques se réduit fortement.

Composition de la solution nutritive durant la croissance

Tableau de culture pour les engrais Botanicare en croissance et stretch

Tableau de culture pour les engrais Botanicare en croissance et stretch

3eme semaine de floraison de Bubble Og Kush avec engrais Botanicare

Une fois que les plantes sont entrées en floraison, une semaine de transition a été réalisée, en adaptant la nutrition pour la période de floraison. Cela permet de prévenir une carence en azote durant le stretch, lequel a été fortement prononcé.

Stretch des plantes durant la 2eme semaine de floraison.

Stretch des plantes durant la 2eme semaine de floraison.

A partir du milieu de la seconde semaine de floraison, les fleurs sont déjà visibles et avec elles les premières sécrétions de trichomes qui recouvrent les feuilles les plus petites collées sur les têtes. A ce stade, les niveaux d’EC appliqués en croissance sont maintenus, il est cependant possible d’ajouter un peu plus de PK grâce à l’Hydroplex, mais également du calcium et du magnésium avec Cal Mag Plus, afin que la stimulation des têtes soit plus importante et que les premières fleurs apparaissent plus rapidement. Une fois que les têtes sont visibles, il est possible de commencer le véritable programme de floraison, en général après 3 semaines de 12/12.

Les Bubble Og Kush proposent une couleur brillante, belle et élégante, signe que tout se déroule comme il faut. Pour le moment, il n’y a aucun signe de manque d’engrais, les plantes l’acceptent rapidement et la microvie réalise son travail à la perfection en aidant à absorber les nutriments. Si tout continue comme cela, une culture productive et de grande qualité s’annonce.

Après 13 jours de floraison, les premières têtes peuvent s’observer

Après 13 jours de floraison, les premières têtes peuvent s’observer

Durant la troisième semaine de floraison, la création des têtes est facilement observable alors que la plante continue encore à pousser. Les quelques pistils présents auparavant ce sont transformés en petites accumulations de fleurs qui se recouvrent de trichomes. Un neutralizer pour contrôler les odeurs émanant de la chambre de culture a été utilisé.

La création de trichomes est vraiment spectaculaire. Il s’agit d’une génétique très résineuse, tout à fait adaptée aux extractions de résine ou pour profiter de têtes caramélisées. Nous pouvons constater que les engrais Botanicare sont efficaces, que ce soit pour la couleur et la vigueur des plantes, amis aussi pour l’odeur et l’aspect des fleurs.

21 jours de floraison, sécrétion de résine

21 jours de floraison, sécrétion de résine

L’engrais Pure Blend Pro Soil possède une composition organique (bio). Les niveaux d’EC ont été augmenté jusqu’à atteindre 2.0 durant la 4eme semaine. La plante les a acceptés sans montrer aucun signe d’excès, que ce soit sur les feuilles de la partie supérieure de la plante, ou sur les parties moyennes et basses. Ce sont des zones où peuvent être observées les carences produites par des blocages.

En général, quand ce sont des engrais minéraux qui sont utilisés et que des niveaux d’EC similaires sont atteints, les plantes peuvent souffrir de petites brûlures sur les pointes des feuilles, dans notre cas cela ne s’est pas produit. Si des brûlures au niveau des feuilles ou une couleur verte très obscure sont observables ou bien si les pointes des feuilles se recourbent, il s’agit d’un signe d’excès de nutriments.

21 jours de floraison, la production de résine commence

21 jours de floraison, la production de résine commence

4eme semaine de floraison de Bubble OG Kush avec les engrais Botanicare

Durant la 4eme semaine de floraison, les plantes ont arrêté de grandir, il est possible d’apprécier la solide structure des têtes produites par cette génétique qui, petit à petit, augmente la quantité de fleurs pour constituer une plante One Bud. Durant cette semaine de culture, l’additif Sweet Raw est chargé d’apporter de la stabilité et de la vitalité au métabolisme durant la floraison. Grâce à lui, il sera possible d’obtenir plus de sucres dans les têtes, améliorant ainsi la saveur de la récolte finale.

Bubble OG Kush avec 33 jours de floraison, l’explosion des têtes commence

Bubble OG Kush avec 33 jours de floraison, l’explosion des têtes commence

L’humidité et la température ont été maintenues stables, entre 18 et 26°C, ce qui permet aux plantes de continuer la floraison sans avoir à craindre une attaque d’insectes ou de moisissures. Le ventilateur à pince est toujours connecté afin de dissiper la chaleur produite par l’ampoule durant la journée et maintenir une humidité stable durant la nuit, ce qui limitera les risques de moisissures. Durant cette semaine de culture, les doses d’hydroplex (PK) peuvent être augmentées en maintenant la même base que le Pure Blend Pro Bloom. Il s’agit d’un concentré à base de phosphore et de potassium avec un ratio 10-6.

Bubble OG Kush résineuse après 33 jours de floraison

Bubble OG Kush résineuse après 33 jours de floraison

Les applications d’huile de neem et de propolis réalisées avant de passer à la période de floraison ont servi à maintenir les plantes propres et saines. Si aucun produit préventif n’est utilisé, il est possible que des problèmes apparaissent au milieu de floraison, comme des infections d’insectes ou des moisissures. Une fois que les têtes de la plantes commencent à se former, après la 3e ou 4eme semaine, aucun produit ne doit être appliqué, que ce soit biologique ou chimique, car il pourrait laisser des traces à l’intérieur des têtes qui seront ensuite consommées par l’utilisateur.

Trichomes à 33 jours de floraison de Bubble OG Kush

Trichomes à 33 jours de floraison de Bubble OG Kush

Quand une nouvelle souche est cultivée, il est important de surveiller l’évolution des trichromes afin que puisse être établit avec précision le moment de la récolte. Il existe des génétiques, par exemple, qui créent des trichomes qui mûrissent rapidement, quelques jours avant la fin de la culture. Il est possible d’observer sur la photo au-dessus, les trichomes changer de couleur en passant de transparent (1ere phase) à une couleur blanchâtre (seconde phase).

La plante est à présent pleine de cannabinoïdes se trouvant dans les glandules de résine. Plus la plante est saine et plus les taux de cannabinoïdes sont élevés, permettant ainsi d’atteindre le niveau de THC maximal de la génétique.

5eme semaine de floraison avec Pure Blend Pro Bloom de Botanicare

Durant la 5eme semaine de floraison, les plantes continuent à produire des fleurs. Les têtes grossissent de jour en jour et l’odeur augmente considérablement. En ouvrant l’armoire de culture il est possible de sentir une odeur douce avec des nuances d’OG fruitées. Durant cette semaine un contrôle du drain a été effectué afin de surveiller l’état du substrat. Si le substrat est trop chargé en nutriments, il faudra réaliser un lavage de racines jusqu’à stabiliser l’EC du substrat avec l’EC des plantes.

Aspect des plantes à 38 jours de floraison

Aspect des plantes à 38 jours de floraison

Il existe de nombreuses raisons pour que des rétentions de sels se produisent. Ces sels font augmenter l’EC du substrat, ce qui déséquilibre l’EC interne de la plante. L’électro conductivité du substrat se mesure en arrosant les plantes avec l’EC de l’eau s’écoulant par le dessous des pots. Il suffit d’utiliser un testeur d’EC et de comparer les différents niveaux.

6eme semaine de floraison avec les engrais Botanicare

A la 6eme semaine de floraison, les niveaux de nutriments ont été diminués. L’EC a été réduit de 2.0 à 1.7 afin de diminuer l’EC interne de la plante. Effectivement, il est possible de voir de légères brûlures sur les pointes de certaines feuilles, signe que la plante n’a plus besoin d’autant de nutriments dans son métabolisme.

A partir de cette semaine et jusqu’à la fin de la culture, l’EC a été diminué petit à petit, en maintenant un pH relativement stable, oscillant entre 6,0 et 6,3 afin que la plante puisse absorber tous les nutriments dont elle a besoin pour cette phase.

Tête de Bubble Kush à 38 jours de floraison

Tête de Bubble OG Kush à 38 jours de floraison

A ce stade, les têtes des plantes grandissent de plus en plus et d’ici peu de temps les fleurs pourront être récoltées. Durant cette phase, les têtes deviennent aussi plus compactes.

Les plantes présentent un état de santé excellent grâce à l’utilisation de stimulateurs de floraison, d’un booster à base de PK, d’un engrais de base organique, d’un apport de magnésium et de calcium, du Liquid Karma comme apport d’acides humiques et fulviques ainsi que du Silice Blast comme apport de silice afin de limiter le stress.

Une autre belle fleur à 38 jours de floraison

Une autre belle fleur à 38 jours de floraison

7eme semaine de floraison de Bubble OG Kush avec engrais Botanicare

A partir de la 7eme semaine de floraison, les trichomes sont d’avantage présents. Ces glandes qui sont apparues au départ sur les feuilles proches des têtes, sont à présent prêtes ou presque prêtes pour la récolte. La majorité des trichomes possèdent une couleur blanchâtre, d’autres commencent à prendre une couleur ambrée.

Les fleurs sont très compactes, surtout sur le phénotype se rapprochant le plus de la Bubblegum, il possède également l’accumulation de résine la plus importante. Ce phénotype est plus rapide que celui qui se rapproche le plus de la Og Kush, il est donc prêt un peu plus tôt pour la récolte.

Bubble OG Kush à 42 jours de floraison

Bubble OG Kush à 42 jours de floraison

Il faut contrôler l’état des trichomes des fleurs, dans ce cas par exemple, il existe une différence de presque 7 jours d’un phénotype à l’autre. Il faut donc préparer deux solutions avec des niveaux d’EC différents; l’un pour laver les sels en réduisant de façon importante les niveaux de nutriments et un autre avec un EC un peu plus élevé qui permet au deuxième phénotype de finir de murir correctement sans souffrir d’une rupture drastique de nutriments.

Trichomes après 42 jours de floraison Bubble OG Kush regular

Trichomes après 42 jours de floraison Bubble OG Kush regular

Il faut réaliser une baisse de nutriments progressive. Il n’est pas recommandé d’éliminer d’une seule fois tout l’EC du substrat, sauf si nous avons abusé de nutriments durant la culture et que des signes d’excès sont visibles. Si le substrat retient beaucoup de nutriments, il faudra alors pratiquer un lessivage du substrat, autrement dit un lavage des racines.

Si durant la culture, les nutriments et les boosters ont été appliqués avec excès il faut garder à l’esprit que c’est toujours plus compliqué de laver complètement la plante sans avoir de surprises. Dans ce cas, Clearex a été utilisé pour aider à laver les sels.

De nombreux cultivateurs utilisent des engrais jusqu’à la fin de la récolte, il est ainsi possible de produire quelques grammes supplémentaires par plantes, mais dans ce cas il ne sera pas possible de produire une herbe avec une saveur propre, soignée et saine qui passe agréablement par la gorge, sans irritation ni mauvaises saveurs.

Résine et têtes, 42 jours de floraison

Résine et têtes, 42 jours de floraison

Si le rinçage du substrat ne se réalise pas progressivement, il est facile de stresser les plantes. Si la plante subit un stress important, elle peut montrer quelques signes d’hermaphrodisme. La plante a des niveaux d’EC internes qui entrent en conflit avec le niveau d’EC du substrat, la plante essaye donc d’homogénéiser les deux EC en diminuant l’EC interne pour l’évacuer dans le substrat ce qui évite une décompensation si drastique.

Cannabis Bubble Kush, 42 jours de floraison, recouvert de trichomes

Cannabis Bubble OG Kush, 42 jours de floraison, recouvert de trichomes

Si les plantes stressent durant leur cycle de vie, des fleurs mâles peuvent apparaître en fin de floraison. Cela s’explique par le fait que la plante ressent qu’elle arrive en fin de vie, qu’elle n’a pas encore été fécondée et qu’elle n’a plus de nutriments, elle décide alors de sauver l’espèce avec une autopollinisation. Rappelons que l’objectif de n’importe quelle espèce vivante est la reproduction comme méthode de survie, il faut donc éviter les stress inutiles qui augmentent le risque d’hermaphrodisme.

Bubble Kush phénotype plus proche de l’OG Kush

Bubble Kush phénotype plus proche de l’OG Kush

8eme semaine de floraison de Bubble Og Kush

Durant la 8eme et dernière semaine de floraison les têtes sont bien formées. Les pistils des fleurs sont devenus marrons et dans notre cas, quelque jours plus tard, la récolte est prête. Cette observation n’est pas suffisante pour déterminer la récolte, il faut donc contrôler l’état réel de maturité, grâce à une loupe, un microscope ou un appareil photo avec effet loupe qui permet de visualiser les trichomes sur écran.

Bubble Kush après 50 jours de floraison

Bubble Kush après 50 jours de floraison

Les racines ont été en bonne santé jusqu’au dernier jour, elles ont montré tout au long de la culture une couleur très blanche. L’utilisation de microvie de Botanicare à donné d’excellents résultats. Les racines se sont multipliées avec facilité, étendant leurs ramifications dans tout le pot et dans toutes les directions. Cette croissance radiculaire explosive a eu des répercussions sur le temps de croissance, ce qui a permis à la culture de durer environ  1 semaine de moins que ce qui était initialement prévu, offrant ainsi une réduction du coût énergétique en 18h.

Marijuana Bubble Kush phénotype Bubble prêt en 50 jours.

Marijuana Bubble Kush phénotype Bubble prêt en 50 jours.

Une fois le moment de la récolte venu, les feuilles des plantes sont jaunes et la perte d’engrais est facilement visible, surtout l’azote, les feuilles mortes ont alors été retirées. En général, les feuilles avec de la résine sont moins nombreuses que les feuilles sans trichomes, sauf si le ratio feuilles/fleurs est très bon, comme c’est le cas ici.

Bubble Kush 50 jours, plus qu’une semaine de floraison

Bubble Kush 50 jours, plus qu’une semaine de floraison

Une fois les grosses feuilles retirées, nous observons qu’il y a une plus grande quantité de feuilles recouvertes de sécrétions glandulaires que celles qui n’en ont pas du tout. Il serait donc dommage de ne pas utiliser ces feuilles pour réaliser une extraction comme par exemple du haschisch à l’eau. Il est possible de réaliser une extraction Fresh Chilled sans placer la matière végétale préalablement au congélateur, contrairement au Fresh Frozen. Le fait de ne pas congeler l’herbe permet aux parois cellulaires des feuilles de ne pas se rompre en cristaux microscopiques de glace, ce qui donnerait une couleur verte à l’extraction à cause de la chlorophylle. Si cela se produit, la saveur de l’extraction laissera à désirer, la forte charge terpénique des fleurs sera réduite et la récolte n’aura que le goût de la chlorophylle.

Cannabis cultivé en one big bud avec 50 jours de floraison

Cannabis cultivé en one big bud avec 50 jours de floraison

Une fois les feuilles retirées, les plantes ont d’abord été suspendues durant 7 jours. Après un premier séchage et avec une forte humidité ambiante durant cette époque, les têtes ont été retirées des branches pour éviter l’apparition de botrytis, un champignon très nuisible qui peut détruire une récolte en moins de temps qu’il faut pour s’en rendre compte.

Comme nous pouvons le voir sur la photo du bas, la présence de trichomes sur cette souche est impressionnante, le croisement de deux variétés extra-résineuses a donné lieu à un monstre de résine que les amateurs de haschisch ne pourront pas laisser passer.

Feuilles de Bubble Kush recouverte de trichomes, ca sent le bon haschish

Feuilles de Bubble Kush recouverte de trichomes, ca sent le bon haschish

Les têtes séparées sont placées sur un séchoir vertical avec un petit ventilateur pour brasser l’air, sans qu’il soit dirigé directement vers les plantes. Le séchage se fait donc progressivement et permet de conserver toutes les qualités terpéniques des fleurs.

Tableau de culture utilisé durant la culture avec Botanicare

Tableau de culture Botanicare Floraison pour des plantes de 8 semaines

Tableau de culture Botanicare Floraison pour des plantes de 8 semaines

Têtes avant la récolte, 58 jours de floraison

Plantes à 58 jours de floraison, juste avant la récolte

Plantes à 58 jours de floraison, juste avant la récolte

Conclusions de la culture de Bubble OG Kush avec Botanicare

Avec cette gamme d’engrais, composée en grande partie par des produits organiques, nous avons réalisé une culture sans encombres. L’assimilation des nutriments par les plantes a été efficace et leur absorption rapide, comme l’a démontré la vigueur de la phase végétative. L’utilisation d’un stimulateur de racine et d’autres compléments ont été très utiles pour stimuler le métabolisme des plantes et qu’il soit toujours optimal. Les stimulateurs de racines ont eu une grande importance dans le développement des plantes et dans la production de fleurs pour la grande capacité d’absorption de nutriments qu’il ont montré.

Les engrais de bases ont une grande concentration, il n’est donc pas nécessaire d’en utiliser de grandes quantités pour obtenir des niveaux d’EC élevés. En comparaison avec les engrais minéraux traditionnels nous pouvons dire que la saveur et l’odeur des fleurs en utilisant Botanicare est très présente sur les plantes cultivées avec ces nutriments. Souvent en utilisant des engrais pour l’hydroponie, la saveur des fruits est faible et les têtes ne possèdent pas de grand potentiel organoleptique, aussi bien en odeur, mais surtout au niveau de la saveur.

Par rapport à la production de résine nous avons été très satisfaits, la génétique en produit déjà une grande quantité, mais la douceur supplémentaire apportée aux têtes est appréciable, surtout en culture hydro où la saveur n’est pas le meilleur allié du cultivateur. La durée de conservation de ces engrais est longue, ils se conservent près d’une semaine (après dilution dans l’eau), même s’il est préférable de remplir la cuve tous les 4 ou 5  jours au maximum avec de nouveaux nutriments. Il est cependant intéressant de laver régulièrement la cuve, en passant de l’eau pour retirer les résidus qui peuvent rester accrochés sur les parois.

Même en utilisant une gamme importante de produits, ils se sont tous complétés à la perfection et aucun signe de surfertilisation n’a été observé. Il suffit d’être vigilant au moment de la diminution d’engrais après la phase de grossissement des têtes, dans le cas de pousser les plantes à la limite de leur nutrition.

En conclusion, Botanicare a démontré son efficacité durant cette culture, une gamme totalement recommandable pour vos plantes de cannabis !

7 mars 2016 | Suivi de Culture
10 commentaires


10 comments on “Culture de cannabis avec engrais Botanicare

  1. titu

    Hola Combien de grammes dans cette configuration??
    GOOD VIBES

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Titu,

      Le cultivateur n’a pas effectué de pesée de la récolte. Le résultat final peut grandement varier d’une génétique à l’autre, de plus la quantité de production de résine est à mon sens bien aussi importante que la production de fleurs. Cette gamme d’engrais à surtout surpris le cultivateur par les qualités organoleptiques présentes dans le produits final.

      A bientôt

  2. Quentin

    bonjour la gamme d’engrais vegamatrix sera t’il bientôt en vente en Europe ?

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Quentin,

      Malheureusement, la distribution de cette marque n’est pas encore disponible en Europe. Nous serons vigilent quant à sa mise sur le marché Européen.

      A bientôt

  3. lou

    Bonjour l alchiteam!
    Tres interressent comme dab
    Et ce cross donne envie!
    Sera t il dispo a la vente?
    Merci.

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Lou,

      Merci pour votre confiance.

      Philopher Seeds va sortir prochainement ce cross sous forme de graines régulières sous le nom de Nepal Gum OG. Vous pouvez cependant déjà en commander en exclusivité en passant par info@philosopherseeds.com .

      A bientôt

  4. misterkush

    Bonjour, je suis surpris de l’extracteur de 330 m3/h utilisé par ce cultivateur pour une 600w hps dans un placard d’un mètre carré en plus. Les températures auraient du être plus élevé normalement non?

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour MisterKush,

      Cela dépend des températures de la pièce où se trouve le jardin, mais également des températures extérieures.

      A bientôt

  5. azor

    Bonjour et beau travaille !!je ne comprend pas vos tableau d’engraissage. Pour le Pure blend pro grow par exemple vous indiquer ec 0.5-0.8? a quoi cela correspond en ml?

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Azor,

      En effet, les quantités exactes de Pure Blend Pro Grow ne sont pas donnés dans cet article, le cultivateur a préféré contrôler l’EC. Vous pouvez cependant retrouver le tableau d’engraissage de Botanicare directement sur la page produit.

      A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *