Guide pour choisir votre variété de marijuana

Pour pouvoir vous aider a choisir la variété qui vous convient selon sa production, son temps de floraison, le niveau de THC, les prix qu’elle a gagné dans divers concours etc…

Tendances cannabiques aux Etats-Unis (2017)

Les tendances cannabiques dans les dispensaires aux USA

Nous observons souvent ce qui se fait aux États-Unis pour savoir ce qui fonctionnera en Europe, il en va de même dans le monde du cannabis.

Au sein de la scène cannabis internationale, les États-Unis font office de référence au niveau de la création et du développement de nouvelles génétiques de cannabis de qualité, surtout depuis la récente légalisation dans certains états.

Dispensaire américain

Dispensaire américain

Lire plus à ce propos

Pourquoi cultiver des graines de cannabis régulières?

Le cannabis régulier et son commencement

Le cannabis est une plante millénaire qui cohabite avec l’espèce humaine depuis des milliers d’années. Des études ont permis de déterminer que la plante est apparue en Chine et qu’à partir de là, elle a colonisé le monde lentement mais de façon constante jusqu’à occuper les 4 continents en utilisant comme moyen de déplacement des animaux, des voyageurs, de la marchandise, des guerres, etc .

Tout ce mouvement cannabique a obligé les plantes de cannabis à s’adapter à différentes conditions climatiques, génération après génération.

Cannabis Afghan

Durant ce processus d’expansion cannabique, des plantes ont été croisées avec différentes génétiques adaptées à d’autres régions, ce qui a permis l’apparition de nouvelles génétiques qui se sont implantées petit à petit sous le nom de cannabis régional.

Dans le but de maintenir l’espèce et pour produire des graines pour la culture, des croisements endogamiques peuvent être réalisés. Les plantes de la même famille sont croisées entre elles sans jamais apporter de nouveaux gênes, mais en même temps la race est épurée, retirant par exemple les traits cannabiques d’hermaphrodisme que de nombreuses génétiques développent.

Il est possible de trouver du cannabis appelé Landrace ou régional dans de nombreux pays comme l’Afghanistan, le Laos, le Mexique, le Pakistan, la Colombie

Cannabis en Colombie

Cannabis en Colombie

Au fur et à mesure de la récupération de graines par l’homme dans tous les coins de la planète, de nouvelles variétés ont été créées. À une époque plus contemporaine des breeders sont apparus, qui au départ ne faisaient que conserver les souches. Les premiers croisements comme nous les connaissons aujourd’hui sont apparus bien après, au début du XX eme siècle par les premières banques de graines et communauté de cultivateurs établies en Hollande, aux USA et au Canada en particulier.

Les graines de cannabis régulières, la base de chaque plante féminisée

Les graines de cannabis régulières permettent au cultivateur de disposer d’une grande diversité génétique. En étant des plantes qui possèdent de nombreux gênes provenant d’autres régions de la planète elles peuvent également être très différentes entre elles, même en ayant un standard dans le génotype de la graine, un exemple clair est le cannabis Skunk lequel est composé par des gênes provenant de souches d’Afghanistan, du Mexique et de Colombie.

Ces différences entre des plantes sœurs servent à sélectionner les traits génétiques qui plaisent le plus et pour établir des caractéristiques stables sur une variété. Cette grande diversité apporte différentes saveurs, odeurs, résistances, tailles, types de feuilles, structures de plante, temps de floraison, types d’effets et de nombreuses autres caractéristiques du cannabis.

En utilisant des graines régulières le cultivateur s’offre la possibilité de découvrir de nouvelles caractéristiques en termes de saveurs et d’odeurs, de meilleures productions, de résistance, etc, ce qui permet au cannabis de continuer à avancer.

Cannabis Haze

Cannabis Haze

De tous ces croisements nous pouvons donner différents exemples comme c’est le cas de la Blue ou de la Haze, qui sont à présent considérées comme des familles génétiques par automatie et desquels sont apparus différents phénotypes qui ont été standardisés avec des caractéristiques très semblables entre toutes les plantes sœurs.

Ces plantes, les sélections, ont finalement été féminisées aujourd’hui grâce à des techniques qui permettent d’obtenir uniquement des femelles avec des caractéristiques très concrètes.

Ces plantes peuvent se cultiver en intérieur ou en extérieur car elles apportent une stabilité que les régulières n’ont pas en général, mais avec ces graines il n’y aura pas de grandes variations de saveurs, d’effets, de puissance, de vigueur, ect.

Quand le cultivateur choisi des graines régulières cela lui permet de découvrir tout le potentiel que peut offrir une variété en particulier. Par exemple, avec la fameuse Skunk connue mondialement et créée par Sam Skunkman, cultivé sous forme de graines régulières il est possible de trouver différents phénotypes que nous retrouvons aujourd’hui sous forme de graines féminisées comme la Exodus Cheese ou la Orange Bud par exemple.

A partir de la culture des régulières il est possible de trouver des phénotypes qui peuvent se sélectionner pour réaliser par la suite de nouvelles souches comme c’est le cas des souches provenant de la famille Chemdog, Blue, Purple, White, etc.

Blueberry de Dj Short

Blueberry de Dj Short

La plante mâle possède une grande charge génétique qui se transmet à ses descendants, pour cela il est très important de sélectionner des plantes femelles et mâle même s’il est toujours plus difficile de trouver un bon mâle. Pour cela il est possible de se reporter aux trucs et astuces utilisés par le breeder de TGA Subcool et à l’importance de la sélection d’un bon mâle.

Les mâles doivent respecter certains critères pour s’assurer que les prochaines générations amélioreront les caractéristiques des ancêtres. Nous pouvons donc dire que sans les mâles il n’y aurait que quelques génétiques sur le marché, sans grande diversité pour sélectionner, en obtenant toujours la même chose, qui est ce qui se passe avec les souches féminisées, étant donné que de nombreuses banques utilisent les mêmes souches pour créer leurs génétiques.

Cultiver des graines régulières en intérieur

La culture de plantes régulières en intérieur peut se réaliser de la même façon qu’avec des féminisées et obtenir de cette façon une culture productive sans problème et avec la possibilité de conserver certaines des meilleures souches que nous avons cultivé.

Avec ce type de souches il est possible de réaliser des plantes mères et d’effectuer ainsi des boutures pour pouvoir les cultiver quand on le souhaite. Si l’on trouve un mâle qui vaut le coup, il est tout à fait possible de le conserver et de réaliser une pollinisation contrôlée dans le but de produire quelques graines et créer une nouvelle génétique, à la maison, afin de trouver de nouvelles saveurs, odeurs et effets.

Pollinisation contrôlée de plantes régulières

Pollinisation contrôlée de plantes régulières

Une façon simple et rapide de cultiver des plantes régulières est de mettre un maximum de graines régulières dans l’armoire dans des petits pots de type SOG. Après quelques semaines de croissance, il suffit de mettre à fleurir les plantes et au moment de l’apparition des sexes retirer les mâles et laisser seulement les femelles.

Au moment de retirer les mâles il est possible de réaliser le rempotage des plantes femelles qui sont restés dans la culture. Réaliser ce rempotage quand la plante est entrée dans la période de floraison, limite le strech en comparaison d’un rempotage effectué avant le changement de photopériode de croissance à floraison.

Pour accompagner la culture des graines régulières et remplir les espaces libres après l’élimination des plantes mâles il est possible de placer des graines féminisées en début de culture pour qu’elles aient toutes le même rythme. De cette façon nous aurons une bonne récolte même après l’élimination des mâles dans l’armoire de culture.

Avantages des plantes de cannabis régulières :

  • Variétés de saveurs et d’odeurs
  • Réalisation de plantes mères en effectuant des boutures
  • Sélection du phénotype le plus marquant
  • Possibilité de réaliser des graines
  • Connaissance de la plante de cannabis
  • Respect de la nature de la plante

Cultiver des plantes régulières en extérieur

Évidemment il est également possible de cultiver des plantes régulières en extérieur. Le processus est le même qu’avec les graines féminisées, mais nous ne pourrons pas savoir combien de femelles nous avons avant l’apparition du sexe des plantes. Il faut également souligner qu’il y a une façon très simple pour ne pas avoir à attendre autant pour connaitre le sexe de sa plante.

Il est possible de connaitre le sexe de la plante en prélevant une bouture et en la mettant à fleurir directement en période de floraison, en intérieur, pour connaitre le sexe de la plante en quelques semaines.

Réaliser des boutures de cannabis

Réaliser des boutures de cannabis

Une fois que nous connaissons le nombre de plantes femelles dont nous disposons nous pouvons, soit mettre à germer d’autres graines, soit utiliser les boutures que nous avons réalisées pour remplacer les mâles et ainsi continuer avec le même nombre de plantes que nous souhaitions cultiver au départ.

Quand on cultive des plantes sous forme de graines régulières il est possible d’obtenir plus ou moins la moitié de plantes mâles. Il est cependant possible d’obtenir plus ou moins de mâles et de femelles.

Il n’existe pas d’étude qui explique la raison pour laquelle une plante devient mâle ou femelle, mais nous pensons qu’il existe différents facteurs qui peuvent pousser la plante à montrer un sexe mâle ou femelle.

Il est possible d’avoir plus de graines femelles que mâles avec des graines régulières ?

Par expérience dans la culture du cannabis, nous pouvons dire (mais pas certifier) que quand les plantes ont, durant les deux premiers mois de vie, des conditions de culture adaptées à leur besoins, une humidité élevée, des températures de 24-26ºC, un bon ensoleillement, sans carences ni excès, sans stress, le ratio de plantes femelles est en général plus important.

Premières fleurs mâle de cannabis

Premières fleurs mâle de cannabis

En cultivant des plantes de cannabis résistantes dans tous les sens du terme, le ratio de plantes femelles est supérieur en comparaison de souches plus délicates. Les plantes plus sensibles aux excès d’engrais, ou qui ont besoin de plus d’heures d’ensoleillement ou d’une température plus élevée, peuvent en général produire plus de plantes mâles. Nous n’en connaissons pas la raison, mais nous pouvons penser qu’il s’agit là d’une façon de s’assurer de la pérennité de l’espèce face à un environnement de culture agressif.

Prenons comme exemple le cannabis Thaïlandais qui est habitué à une climatologie bien spécifique. Si ces plantes n’ont pas été bien acclimatées à leur nouveau climat, elles souffriront d’un stress à cause du changement d’environnement par rapport à leur habitat naturel. En utilisant ces plantes en dehors de leur environnement des problèmes apparaissent à cause d’un manque d’acclimatation jusqu’à ce qu’elles s’habituent à leur nouvel emplacement de culture et aux nouvelles conditions de culture.

Premières fleur femelle

Premières fleur femelle

Mais, en plus des caractéristiques climatologiques il faut également prendre en compte les besoins nutritifs des plantes. Une souche qui provient d’un lieu où l’accès aux aliments est limité, sera très rapidement en excès de nutriments si nous la plaçons dans une terre riche, en comparaison avec d’autres variétés habituées à des substrats moins concentrés en aliments.

Alors, comment faire pour que moins de mâles sortent des graines régulières ? La réponse en prenant en compte le raisonnement antérieur est que tout d’abord, il faudra mettre à germer les graines quand les températures extérieures seront douces et quand il y aura une bonne humidité environnementale. Une bonne exposition au soleil pour une bonne croissance ainsi qu’un ensoleillement d’au moins 15h durant la journée. Réduire au maximum les possibilités de stress qui pourraient affecter la plante et ensuite il suffit d’attendre d’avoir de la chance pour avoir plus de femelles que de mâles.

Il est très rare d’avoir 100% de femelles sur un paquet de graines régulières. En effet, l’espèce doit continuer à se reproduire et on trouvera donc presque toujours quelques plantes mâle. En suivant ces quelques conseils vous aurez cependant l’opportunité de cultiver davantage de femelles et vous pourrez profiter de plus de plantes pour réaliser une bonne sélection pour trouver la meilleure femelle du paquet de graines.

Sélection de cannabis régulière, 4 génétiques différentes

Sélection de cannabis régulière, 4 génétiques différentes

Il est donc intéressant de cultiver des souches de cannabis régulières ! N’ayez pas peur des plantes mâles, il suffit de s’en débarrasser et de continuer avec les femelles pour découvrir de nouvelles saveurs, odeurs, effets, mais aussi de nouvelles variétés. Et rappelez-vous, il y a toujours une graine régulière derrière une semence féminisée.

Caractéristiques du cannabis Indica, Sativa ou hybride

Il existe un nombre impressionnant de variétés de cannabis sur le marché. Il existe toujours plus de génétiques Indica, Sativa ou hybrides qui offrent des différences de saveurs, de production et d’effets.

Nous souhaitons nous centrer dans cet article sur la typologie, la structure, les saveurs et les effets des plantes suivant leur provenance ou leur descendance génétique, chaque personne recherchant quelque chose de différent.

Nepal Bubble Kush de Philosopher Seeds

Lire plus à ce propos

Graines de cannabis d’intérieur: quelles variétés indoor?

Bien choisir sa variété de cannabis pour la culture sous lampes

Il existe aujourd’hui une multitude de variétés de marijuana, grâce aux efforts discontinus des banques de semences de cannabis s’efforçant depuis des décennies à sélectionner, reproduire, hybrider des plantes de chanvre indien originaires du monde entier, dans un but d’amélioration génétique offrant au cultivateur des plantes de tout type qui répondront aux attentes de tous, selon leurs préférences et contraintes environnementales.

Tête de cannabis cultivée en intérieur

Tête de cannabis cultivée en intérieur

À l’heure de commencer une culture en indoor, la question se pose donc forcément à tous les jardiniers: quelle variété de cannabis cultiver en intérieur?

En effet, si le choix est vaste, certaines génétiques se prêteront mieux à cet exercice, exprimant alors tout leur potentiel, alors que d’autres familles de marijuana seront à éviter pour exploiter au mieux notre système de culture indoor.

Quelle variété de cannabis cultiver en intérieur?

Structure et port des plantes:

Culture de cannabis sous lampes

Culture de cannabis sous lampes

La limitation principale dans le choix des graines de cannabis en indoor est l’espace disponible, ainsi que la puissance de la source lumineuse, qui permet généralement de cultiver des plantes de 50 à 80 centimètres dans les meilleures conditions possibles.

La culture de cannabis indoor s’est popularisée il y a des décennies déjà, et de nombreuses variétés ont été travaillées dans ces conditions. Les hybrides à dominance Indica présenteront ainsi une structure assez compacte et un rendement généreux, contrairement aux variétés de cannabis sativa aux proportions souvent difficilement contrôlables qui deviendront rapidement trop conséquentes pour la chambre de culture et une lumière artificielle.

Les variétés hybrides de cannabis combinent les qualités des familles de marijuana Indica et Sativa, et s’avèrent la plupart du temps vigoureuses, elles s’adapteront plus facilement à ce type de culture que les variétés landrace non ou semi acclimatées, parfois plus capricieuses ou n’exprimant pas complètement leur potentiel sous une lumière artificielle. Lire plus à ce propos

Cannabis Sativa, Indica, Ruderalis, et variétés hybrides

Quel type de cannabis choisir pour l’autoproduction?

Il existe à l’heure actuelle plusieurs milliers de variétés de cannabis, qui peuvent être classées en quatre grandes familles: les variétés Sativa, le cannabis Indica, le Ruderalis, et enfin, les croisements hybrides. Nous allons ici vous présenter ces catégories ainsi que leurs principales caractéristiques.

Diversité de la plante de cannabis

Diversité de la plante de cannabis

Définition et présentation du Cannabis Sativa:

Le Cannabis Sativa (« cultivé ») provient principalement des zones équatoriales et tropicales de la planète: Amérique du Sud et centrale (Mexique, Panama, Colombie, Brésil…), Antilles (Jamaïque..), Asie du Sud-est (Thaïlande, Cambodge..), Himalaya ( Népal..), Afrique (Malawi, Ghana, Ethiopie…), Pacifique (Philippines, Papouasie…)

Les plantes de Cannabis Sativa possèdent les caractéristiques suivantes:

  • La croissance est très vigoureuse
  • Le stretch de début de floraison est important (X3, X4 voir d’avantage), et peut durer plusieurs semaines
  • La structure de la plante est élancée, avec beaucoup de tige entre chaque étage, et une grande hauteur finale (pouvant atteindre plusieurs mètres en extérieur)
  • La floraison est longue, bien qu’il existe certaines exceptions plus rapides, la plupart des Sativa demanderont 3 ou 4 mois de floraison, voir même d’avantage pour les plus longues comme par exemple la Thaïlandaise, ou le Zamal de l’île de la Réunion
  • Les feuilles des plantes sont longues et fines, en forme de doigts, de couleur vert pale
  • Les fleurs forment de longues grappes peu denses et très aérées (résistance au Botrytis)
  • Le Cannabis Sativa résiste mieux à la sécheresse que le cannabis Indica
Plante de cannabis Sativa (Caraïbes) en extérieur

Plante de cannabis Sativa (Caraïbes) en extérieur

A noter que les plantes de Cannabis Sativa possèdent souvent un taux élevé de THC, et taux très bas de CBD, ce qui se traduit par un effet high, stimulant, énergique, cérébral, euphorisant, favorisant la créativité et les relations sociales. Ce type de variété sera parfait pour consommer en journée, ou pour faire la fête entre amis. Lire plus à ce propos

Cultiver du cannabis en climat hostile

Si le cannabis s’épanouit sous de nombreuses latitudes, il est parfois nécessaire de sélectionner avec rigueur les génétiques que nous cultiverons en extérieur, afin de s’assurer une récolte de qualité. Dans cet article, nous nous intéresserons à deux climats particuliers: les zones humides et froides, comme celles du Nord de l’Europe, et les climats secs et chauds, où toutes les variétés de cannabis ne s’épanouiront pas de la même façon.

Les variétés de cannabis pour zones humides et froides.

Une floraison timide due à des températures trop basses.

Une floraison timide due à des températures trop basses.

Tandis qu’en croissance, l’humidité favorisera un développement vigoureux des plantes de cannabis, il en sera tout autrement en floraison, où les fleurs seront menacées par les moisissures et autres agents pathogènes par l’action du froid et de la pluie. Pour autant, il n’est pas impossible de cultiver dans ces régions, preuve en est, la culture de marijuana largement répandue aux Pays Bas, et ce principalement grâce à un travail de sélection qui a conduit les banques de graines de marijuana à ne conserver que les individus les plus résistants.

Avant de vous proposer une liste non exhaustive des génétiques adaptées à ces conditions hostiles, nous allons détailler les caractéristiques à rechercher en priorité, et celles à écarter pour les meilleurs résultats possibles.

  • Les dégâts causés par l’humidité sont favorisés par un manque d’air et une humidité stagnante. Ainsi les plantes à la structure compacte et aux fleurs denses seront à éviter: une structure plus sativa leur permettra de bien mieux supporter cette situation, la pluie étant fréquente sous ces latitudes, et ce dès la fin de l’été. L’humidité s’accumulera moins grâce à une meilleure circulation de l’air dans les têtes.
  • La saison se concluant rapidement par des gelées et pluies prolongées, les plantes de cannabis précoces et à floraison rapide seront évidement à privilégier, l’arrière saison ne permettant pas de laisser mûrir des plantes jusqu’en Novembre. En ce sens les variétés de cannabis à floraison automatique représenteront un excellent choix, puisqu’elles fleuriront pendant la belle saison et s’épanouiront alors facilement, offrant un produit fini de bonne qualité.
  • Le froid étant également de mise, les variétés tropicales pourront ne pas apprécier ces températures: des génétiques reconnues pour leur résistance au froid seront donc à privilégier. Lire plus à ce propos

Le cannabis de couleur violette (Purple)

Le cannabis de couleur violette fait fureur parmi les clubs de cannabis du Nord de la Californie, il est très recherché à la fois par les consommateurs et par les producteurs, allons explorer ce phénomène et découvrir certaines choses à propos du Cannabis et de sa couleur. Voyez-vous une forte demande pour la couleur violette aujourd’hui ? Pas pour les choses courantes de la vie, car cette couleur se retrouve facilement, mais si on parle de Cannabis de couleur violette, c’est alors une autre histoire.

Cannabis de couleur rose

La Couleur Violette (« Purple ») Par Subcool

Les grappes de fleurs de la majorité des variétés de  Cannabis sont essentiellement vertes, mais des changements peuvent apparaitre tardivement dans la saison, modifiant la couleur en incluant diverses nuances. Le vert intense de la chlorophylle cache généralement la couleur des pigments secondaires, mais lorsque la chlorophylle commence à perdre son éclatante couleur verte en fin de saison, les pigments anthocyanines contenus également dans les tissus végétaux sont exposés, et d’extraordinaires couleurs apparaissent à cette période. La couleur violette, résultant d’une accumulation d’anthocyanines, est très courante pour le Cannabis, cette modification de la couleur est souvent déclenchée par un changement de saison, et peut être favorisée en intérieur en faisant chuter la température d’environ 5 ºC.

Gros plan sur une fleur de cannabis rose

Cela ne signifie pas, néanmoins, que la couleur violette est contrôlée uniquement par l’environnement, car il s’agit aussi d’un caractère transmis par la génétique. Pour que la couleur violette se développe lors de la maturation, une variété doit avoir le potentiel métabolique génétiquement contrôlé de fabriquer des pigments anthocyanines et d’être réceptive aux changements environnementaux tels que les températures froides en période de nuit. Cela signifie qu’une variété peut avoir le potentiel génétique de changer de couleur mais que si les conditions ne sont pas favorables vous pourriez ne jamais le savoir. J’ai cultivé la génétique Jacks Cleaner durant longtemps et quand je suis arrivé sur la côte Ouest et que j’ai rencontré des températures beaucoup plus fraiches, j’ai obtenu de belles colorations violettes lors de la maturation. Lire plus à ce propos

Culture de cannabis selon la latitude

A l’exception des pôles Nord et Sud, le cannabis est une plante qui s’épanouit à l’air libre sur toute la planète, que ce soit de façon sauvage ou grâce aux soins d’un jardinier bienveillant, qui devra pour mener à bien sa culture, s’adapter au climat local en cultivant les variétés de cannabis les plus adaptées à sa situation. Dans cet article, nous recenserons les différentes informations sur l’autoproduction de cannabis selon la latitude sous laquelle nous cultivons.

Les différents climats sur la planète - Source: Wikipédia

Les différents climats sur la planète – Source: Wikipédia

La latitude de la terre influence directement la photopériode, autrement dit la durée de la période de jour et de celle de nuit; la latitude découpe également les différentes zones climatiques de la planète en bandes parallèles. En considérant qu’à l’état sauvage, le cannabis est une plante annuelle, c’est à dire qu’elle germe, fleurit et se récolte dans la même année, et que ses différentes phases de développement sont liées à la photopériode, nous arrivons à la conclusion logique que selon notre position géographique sur la planète il sera recommandé de cultiver pendant certains mois de l’année plutôt qu’à d’autres. Des températures ne descendant pas sous 15° et une faible humidité pendant la phase de floraison seront les conditions idéales pour une récolte de qualité.

Afin de simplifier l’information, le sujet étant si vaste, nous considérerons 3 grandes zones principales: l’hémisphère Nord, la zone intertropicale et l’hémisphère Sud. Lire plus à ce propos

Terpènes et modulation des effets du cannabis

La diversité génétique du cannabis

Roue des arômes du cannabis (source: Greenhouse)

Chaque plante de cannabis issue de graine possède un profil de cannabinoïdes et de molécules olfactives et gustatives qui est unique, et qu’on ne pourra donc retrouver avec exactitude dans aucune autre plante. Cette infinité possible de variations de goûts et d’effets de la marijuana est très appréciée par les cultivateurs, qui peuvent ainsi en permanence explorer de nouveaux horizons en cultivant de nombreuses génétiques différentes, ou se lancer dans la recherche et la sélection de la plante idéale.

La grande palette de gouts et d’effets proposée par les différentes plantes de cannabis permet également d’éviter en grande partie l’accoutumance, qui se produit beaucoup plus rapidement lorsque l’on ne possède qu’une seule plante à consommer, le corps s’habituant à ce profil en particulier.

On sait depuis longtemps que le THC et le THC-V sont les principaux responsables des effets provoqués par le cannabis. Les autres cannabinoïdes (CBD, CBN, CBC, CBG…) possèdent relativement peu d’effets psychoactifs. Dans ce cas, comment expliquer les différentes variations d’effets que l’on peut observer d’une plante de cannabis à une autre?

Les terpènes, molécules aromatiques des plantes.

Black Somango de Philosopher Seeds

Il faut alors regarder du côté des autres composants de la fumée de cannabis. Entre 10 et 30% de celle-ci est composée de terpènes, qui sont des molécules aromatiques produites dans la résine de la plante. La plupart des arômes et odeurs que nous associons aux plantes sont le résultat des terpènes (et des flavonoïdes). Il faut d’ailleurs noter que les cannabinoïdes n’ont pas de gout ni d’odeur.

Les plantes n’étant pas capables de se déplacer, elles ne peuvent pas distancer leurs prédateurs, ou déménager lorsque des plantes voisines envahissent leur territoire. Elles ont cependant développé une stratégie de défense très efficace, basée principalement sur la guerre chimique.

Les terpènes assurent plusieurs fonctions: certains par exemple repoussent les prédateurs, d’autres les tuent, retardent leur maturation, ou affectent leur métabolisme. Les plantes utilisent d’autres molécules aromatiques pour attirer les pollinisateurs assurant la reproduction, ou pour attirer les prédateurs de leurs ennemis. D’autres terpènes peuvent être créés en réaction à un stress subit par la plante (chaleur..).

Les huiles essentielles de plantes sont principalement composées de terpènes. L’aromathérapie utilise les propriétés thérapeutiques de ces terpènes pour réguler l’humeur, les problèmes de sommeil, l’acuité ou la santé. L’huile essentielle de lavande est par exemple calmante et relaxante, alors que celle de Romarin augmente la concentration et procure un sentiment de satisfaction.

Il est possible de faire de l’huile essentielle de fleurs de cannabis, par extraction à la vapeur. Celle-ci est utilisée dans les parfums, cosmétiques, savons, bougies, ainsi qu’en tant qu’agent de saveur dans la nourriture, comme par exemple dans des confiseries ou des boissons (bière aromatisée au cannabis…)

La marijuana fraîchement coupée contient environ 1% d’huile essentielle, dont la plus grande partie (80 à 90%) est composée de monoterpènes, qui sont très volatils et s’évaporent donc rapidement. Une fois l’herbe bien séchée, le taux d’huile essentielle n’est plus que de 0,1%, et environ 50% de celle ci se compose alors de sesquiterpènes, beaucoup moins volatils. Lire plus à ce propos

Les variétés de cannabis les plus productives

variété Qleaner (TGA Subcool)

La production maximale est la caractéristique la plus souvent demandée par les cultivateurs de cannabis, et celle-ci n’a cessé d’augmenter ces dernières années, grâce aux sélections et croisements hybrides effectués par les breeders de cannabis (fabricants de graines).

Quelles sont les variétés de marijuana avec le meilleur rendement?

Les variétés très productives seront souvent à dominance Indica, avec une structure compacte et des buds très denses. Ces plantes se récolteront la plupart du temps après 7 à 9 semaines de floraison.

On peut citer par exemple en graines féminisées l’Industrial Plant de Dinafem, la Monster d’Eva Seeds,  la Critical Kush de Barney’s Farm, la White Widow/Big Bud de Female Seeds, ou la Milky Way de Kiwi Seeds.

Ou bien en graines régulières, la Bella Ciao de Tiki, ou la NL5 Afghan de Mr Nice!

Variété Session (Reggae Seeds)

Il existe aussi certaines variétés de cannabis à dominance Sativa avec un excellent rendement, comme par exemple en graines féminisées la Moby Dick #2 de Dinafem, la K13 Haze de Philosopher Seeds, la Grapefruit de Female Seeds ou la Wombat de Blim Burn Seeds.

Ou sous forme de graines régulières, la Bambata de Tiki Seeds, ou la Session de Reggae Seeds..

Certains hybrides 50% Indica/ 50% Sativa ont aussi une très bonne production, comme par exemple en graines féminisées la Critical Jack de Dinafem, la Big Foot de Sweet Seeds, ou bien en graines régulières l’Agent Orange de TGA Subcool.

Il existe toujours certaines variations d’une femelle à l’autre au sein d’une variété, un bon moyen d’assurer une production lourde et constante sera donc de sélectionner la plante la plus productive à partir de graines régulières pour en faire une plante mère, vous pourrez alors cultiver celle ci à l’infini sous forme de boutures, avec une récolte qui sera toujours identique d’une plante à l’autre.

Lire plus à ce propos