Le Ministère de l’intérieur espagnol recherche des entreprises pour détruire les grandes plantations de cannabis

Recherche entreprise avec la capacité de démonter et détruire de grandes installations de cannabis. Budget : 163 000 euros. Demandeur: Ministre de l’intérieur (demander Fernando Grande-Marlaska).

Cette annonce, qui aurait pu être publiée sur n'importe quelle page web de demande d’emploi, correspond à un appel d'offres lancé par le ministère espagnol de l'Intérieur pour solliciter l'aide d'entreprises privées dans le démantèlement de grandes plantations de cannabis, qui comptent plus de 10 000 plantes, et ils y en a de plus en plus, selon les statistiques de la police.

Il s'agit d'une mesure inscrite au sein du Plan d'Action National contre le crime organisé associé à la production et au trafic de cannabis, présenté en décembre dernier. Dans ce plan d’action le ministère a précisément placé comme troisième objectif, "favoriser logistiquement la destruction des plantations de cannabis", dans le but de résoudre l'un des principaux problèmes logistiques auxquels les forces et organes de sécurité sont actuellement confrontés, l'augmentation exponentielle des saisies de plantes de cannabis en Espagne. Il s’agit du pays à la tête de la production de cannabis en Europe, en 2021 ce sont plus de trois millions de plantes qui ont été détruites, ce qui représente une augmentation de près de 100 % par rapport à l'année précédente.

"Dans le cas des petites plantations, ce sont les agents eux-mêmes qui se chargent de les démanteler, mais dans le cas des grandes plantations, ils sont incapables d'effectuer cette tache" en raison du manque de préparation et de machines, indique le dossier d'embauche auquel a eu accès le journal El País. Pour cette raison, il est essentiel de faire appel à des entreprises du secteur privé qui, avec leurs connaissances et leurs moyens techniques, sont en mesure de réaliser ces travaux.

machine destructrice de cannabis
Pour faciliter le procesus de destrutctions du cannabis, qui avant s’effectuait à la main, il existe aujourd’hui des machines comme les déchiqueteuse de chanvre.

Les machines destructrices de biomasses ne sont pas suffisantes

Depuis 2017, le ministère de l'Intérieur avait opté pour l'achat de machines de destruction de biomasse, jusqu'à un total de 42 sur trois contrats (pour un peu plus de 2 500 euros la machine) afin de détruire le nombre toujours plus important de plantes de cannabis saisis durant des opérations antidrogue, et ainsi tripler la capacité dont elle disposait jusqu'à présent pour faire face aux problèmes causés par l'accumulation de ces plantes tant dans les entrepôts de la police que dans les unités régionales de garde et de dépôt (URCD).

Le parquet antidrogue avait déjà alerté dans son dernier rapport annuel sur les problèmes sanitaires importants que l'accumulation de ces plantes provoquait dans les entrepôts où elles sont conservées jusqu'à leur destruction définitive. Le document du ministère public soulignait également que le problème allait s'aggraver en mettant en garde contre "la prolifération des plantations de cannabis, notamment en intérieur avec des installations très sophistiquées", ainsi que "leur développement et implantation progressifs sur l'ensemble du territoire".

Pour résoudre un problème pour lequel, apparemment, les machines de destruction de la biomasse ne suffisent pas, le Ministére de l'Intérieur a désormais prévu de dépenser 163 350 euros pour embaucher des entreprises capables de procéder à la destruction des plantes, bien que dans le cahier des charges de l'appel d'offres il soit admis que ce chiffre est sujet à des variations à la hausse, puisque cette estimation du coût initial a été faite en vue des actions policières de 2021 et, par conséquent, "elle est incertaine".

En effet, selon le Ministère de l'Intérieur, le coût des opérations de destruction ne peut pas être précisé car la police peut trouver des cultures où les plantes sont à différents stades de développement (ce n'est pas la même chose d'arracher des plants de quelques centimètres que des arbres d'environ deux mètres) et les emplacements posent également des problèmes, car les plantations sont parfois dans des zones facilement accessibles, mais c’est parfois beaucoup plus compliquées, les plantations peuvent se trouver dans des ravins ou des montagnes sans routes praticables.

Le Ministère de l’Intérieur rappelle également que ce manque de spécificité dans le prix est subordonné au fait que les travaux ne seront pas toujours les mêmes, puisqu'ils dépendent des instructions spécifiques données par le juge dans chaque cas. Ainsi, il souligne que, dans certains cas, l'autorité judiciaire ordonnera la coupe des plants de cannabis et leur transfert vers une décharge. Cependant, dans d'autres cas, il se peut que tout le cannabis saisie soit conservé sous garde policière, de sorte que l'entreprise doit émietter les plantes et les mettre dans des sacs ou des boîtes en plastique jusqu'à ce que leur destruction soit déterminée.

Cannabis en séchage
Cannabis en séchage dans un entrepôt de culture industriel

Un contrat centré sur quatre zones géographiques

Le Ministère a divisé le contrat en quatre lots en fonction des zones avec le plus grand nombre de saisies, le premier correspond à la province de Grenade (60 500 euros, plus d'un tiers du total du contrat) suivi de ceux correspondant aux provinces de Almérie et Murcie (42 350 euros) et la Catalogne (36 300). Enfin, Madrid et les provinces voisines disposeront d'une dotation de 24 200 euros, le montant le plus bas. La durée des contrats sera d'un an et les adjudicataires commenceront par la destruction des plantations le 1er juin, tout cela toujours sous la surveillance de la police, dont ils recevront des instructions précises sur le sort des plantes.

L'Espagne est passée de 724.000 plantes saisis en 2016 à près de trois millions en 2021, se plaçant en tête au sein de l'Union Européenne et doublant les Pays-Bas. Même si l’espagne est encore loin d'un pays comme la Turquie, qui dépasse largement le reste des pays européens en termes de chiffres d'appréhension, avec plus de 42 millions de plantes.

Le parquet souligne qu'à l'heure actuelle, le délai qui s'écoule entre la saisie de tout type de drogue et la destruction finale varie entre un mois et demi et trois mois. Des sources policières insistent sur la nécessité de raccourcir ces délais avec le cannabis "en raison des grands problèmes que pose son stockage".

Dans un premier temps, les machines de destruction de biomasse semblaient être la meilleure solution, mais face à l'augmentation des récoltes et des saisies, le Ministère de l'Intérieur a décidé de sous-traiter le service de destruction à des tiers, afin de gagner en efficacité face à un problème qui ne cesse de croître et a dépassé les capacités des agents publics.


La lecture des articles publiés par Alchimiaweb, S.L. est réservée aux clients majeurs. Nous rappelons à nos clients que les graines de cannabis ne figurent pas dans le catalogue de la Communauté européenne. Il s'agit de produits destinés à la conservation génétique et à la collection, mais pas à la culture. Il est strictement interdit de les faire germer dans certains pays, à l'exception de ceux autorisés par l'Union européenne. Nous conseillons à nos clients de ne pas violer la loi de quelque manière que ce soit et nous ne sommes pas responsables de leur utilisation.

Commentaire en “Le Ministère de l’intérieur espagnol recherche des entreprises pour détruire les grandes plantations de cannabis” (1)

avatar

Laurent Est client d'Alchimia 23-04-2022
Salut ici direct dans four cimenterie normalement avec les poubelles etc……en avant les polluants ….la forêt à côté couleur grise ……sinon bon week-end et no le pen ……

Alchimia Staff

Jerome Alchimia 25-04-2022
Bonjour Laurent et merci pour votre participation. A bientôt

Attention - doutes sur l'envoie et le paiement

Les questions et remarques à propos des envois ou des méthodes de paiement ont leur réponse dans la section Aide à l'achat et Système de paiement.

Vous souhaitez donner votre opinion sur "Le Ministère de l’intérieur espagnol recherche des entreprises pour détruire les grandes plantations de cannabis" ou poser une question sur ce post?

Le Pseudo apparaîtra!

Vérifiez que cet adresse email soit valide. Elle ne sera pas publiée.

À propos de ce Blog cannabique

Ce Blog est le blog officiel du GrowShop Alchimia. Ce blog ce dirige exclusivement pour les personnes majeures de 18 ans ou plus.

Pour acheter du matériel pour l'autoproduction de cannabis vous pouvez consulter notre catalogue de graines de cannabis, growshop et Parafernalia.


Abonnez-vous au blog

Vous souhaitez recevoir toutes les nouveautées, actualités et curiosités du monde de la culture?

keyboard_arrow_up