Vaporisateur Firefly

Firefly, design élégant et vapeur de qualité

Vaporisateur Firefly

Vaporisateur Firefly

Bienvenue dans la nouvelle ère de la vaporisation de cannabis portative avec le vaporisateur Firefly. Les deux ex-ingénieur d’Apple à l’origine du Firefly ont réussi à apporter un aspect raffiné qui apporte un plus incontestable à ce vaporisateur. Il est ainsi aussi élégant qu’efficace. De plus, il possède 5 ans de garantie par le fabricant.

Disponible en différentes couleurs, il nous tape dans l’œil immédiatement avec ses finitions brillantes et métallisées, très attractives, nous sommes également rapidement obnubilés par les grandes prestations qu’il propose.

Il n’est pas seulement beau et simple d’utilisation, il possède également une technologie avancée qui régule le contrôle de la température électroniquement et qui offre ainsi une excellente précision, grâce a son système de convection dynamique (il chauffe l’air qui traverse par la suite l’herbe, au lieu de chauffer la marijuana par contact).

Pour entrer plus en détails dans les caractéristiques de l’appareil, le corps principal pèse 278g et mesure 13,5cm X 4, 5cm X 2cm, il rentre parfaitement dans la paume de la main, il est donc très facile à maintenir.

Il est fabriqué en aluminium coloré pour sa partie extérieure, et sans couleur pour la zone où passe la vapeur. Cette neutralité nous permet de ne ressentir aucun arrière-goût lors de l’inhalation.

Si nous le regardons par le dessus, nous nous rendons compte que toute la partie frontale sert de couvercle. Les deux parties seront maintenues grâce à des aimants. La zone du couvercle qui se situe au dessus de la chambre de remplissage possède une petite fenêtre transparente qui nous permet de voir le processus de vaporisation du cannabis à n’importe quel moment.

Nouvelle version de Firefly V 2.0

Quand enlevons le couvercle du corps principal, nous pouvons voir qu’au sein de la partie intérieure se trouvent de petits sillons. Ces derniers sortent du côté de la fenêtre et communiquent avec des sillons plus larges se dirigeant vers l’embout buccal d’où la vapeur de cannabis sort depuis la chambre de remplissage jusqu’à nos poumons. Afin de garantir une fermeture hermétique, une gomme à été placée tout autour du couvercle afin d’éviter que la vapeur ne s’échappe du sillon.

Une fois le couvercle retiré, nous avons accès à la chambre de remplissage, fabriquée en verre de borosilicate. Nous trouvons au fond une grille métallique qui soutient l’herbe effritée sur la pièce chauffante, à la bonne distance pour vaporiser, évitant ainsi que s’infiltrent des particules à son intérieur.

L’élément chauffant est fabriqué à partir d’un alliage métallique de qualité alimentaire réalisé aux USA, rien à voir avec les éléments bon marché à base de Nickel-Chrome, qui cassent lorsque nous les chauffons et refroidissons à répétition.

Sur la partie inférieure nous trouvons un couvercle qui cache la batterie extractible Li-Ion de 7.4V et 770mA, qui permet d’effectuer approximativement 50 inhalations au maximum (2-3 remplissages de la chambre).

Du côté droit, se trouve le bouton de chauffe, et à gauche celui chargé d’allumer et éteindre l’appareil, ainsi que la connexion pour le câble de charge de la batterie.

Fonctionnement du vaporisateur

Il faut dans un premier temps connecter l’appareil au courant avec le câble fourni, et charger la batterie. Après peu de temps, entre 45 minutes et une heure, le vaporisateur est prêt, nous n’avons pas à attendre plusieurs heures pour qu’il se charge comme c’est le cas avec d’autres vaporisateurs portatifs. Durant la charge, la diode Led clignote en bleu, et quand l’appareil est prêt la Led bleue reste fixe.

Batterie extractible du Firefly

Batterie extractible du Firefly

Comme la batterie est extractible, nous pouvons en avoir plusieurs et les changer quand nous avons besoin de plus d’autonomie. Cette caractéristique est également l’un des points forts de ce vaporisateur, de nombreux utilisateurs d’autres appareils regrettant le peu d’autonomie de ces derniers.

Comme vous pouvez le voir, Firefly écoute les besoins des utilisateurs, offrant ainsi une alternative réelle et différente à ce qu’il y a de disponible sur le marché, Firefly est une option solide et bien conçue.

Une fois prêt, nous effritons le cannabis en utilisant un grinder, nous ouvrons le couvercle et nous plaçons la marijuana dans la chambre de remplissage. Il n’est pas nécessaire de trop tasser, afin que le flux d’air puisse circuler correctement.

Nous refermons le couvercle et nous allumons le vaporisateur avec l’interrupteur du côté gauche. Nous observons la Led s’allumer en vert et rester fixe.

Pendant que le vaporisateur chauffe la Led verte clignote. Si la couleur devient orange il faudra laisser refroidir le Firefly afin d’éviter qu’il ne surchauffe. Si il devient de couleur rouge et qu’il clignote c’est que l’appareil est sur le point de s’éteindre et qu’il faut le mettre en charge.

Il faut ensuite appuyer sur le bouton de chauffe situé sur le côté droit du vaporisateur, en le maintenant entre 5 et 10 secondes; moins longtemps nous appuierons, plus la température sera basse. La température maximum sera cependant de 205ºC (+ de 10 secondes) grâce à son limiteur de température électronique, qui empêche l’appareil d’atteindre des températures qui pourraient bruler l’herbe. Il suffit d’appuyer et d’inhaler par l’embout buccal, de la même façon qu’avec le vaporisateur Magic Flight.

Vue interne du vaporisateur Firefly

Vue interne du vaporisateur Firefly

En devenant incandescente la résistance de l’élément chauffant illumine la chambre de remplissage d’une couleur orange, nous indiquant ainsi que l’appareil chauffe.

Nous pouvons suivre 3 modes d’inhalations différents, comme indiqué dans les instructions d’utilisation; nous pouvons appuyer le bouton de chauffe durant 5 à 7 secondes puis relâcher et continuer à inhaler en douceur afin de maintenir des températures de vaporisation basses, nous obtiendrons ainsi une grande saveur riche en terpènes aromatiques, et une quantité moyenne de vapeur.

Nous pouvons également inhaler rapidement et avec force afin de maintenir des températures élevés, obtenant ainsi une densité plus importante mais la saveur se conservera moins longtemps, toastant le cannabis plus rapidement.

Enfin nous pouvons inhaler doucement pendant que nous maintenons et relâchons le bouton de chauffe. Nous ferons ainsi osciller la température ce qui nous permettra d’obtenir un équilibre entre la densité et les arômes qui nous plaisent le plus, ce que le fabricant appelle Vapor Surfing.

Il est recommandé de remuer l’herbe de temps en temps afin d’homogénéisé la chauffe sur l’échantillon et obtenir ainsi une vaporisation plus efficace, et qui offrira des nuages les plus denses possibles.

Entretien et nettoyage du Firefly

Un autre des grands avantages offerts par le Firefly c’est qu’il n’a besoin que de peu d’entretien, étant donné qu’il n’a pas beaucoup de pièces à nettoyer. Il suffit d’enlever les morceaux d’herbes qui reste bloqués dans la chambre de remplissage ou dans le sillon avec le petit pinceau inclus. Il faut également changer la grille quand elle est trop vielle ou bouchée, en utilisant les petits piques en plastiques inclus, qui vous serviront à faire levier jusqu’à ce que la grille sorte.

Utilisation du vaporisateur de cannabis Firefly

L’intérieur du couvercle, la petite vitre, les sillons et la partie autour de la chambre de remplissage se nettoient avec un morceau de tissu humidifié à l’alcool, ou avec des lingettes à l’alcool de type 420 Wipes, il faudra ensuite bien laisser sécher avant utilisation.

L’embout buccal se nettoie simplement, il suffit d’éliminer les petits morceaux qui peuvent le bloquer grâce aux piques en plastiques. Et voilà il ne faudra rien faire de plus.

Manuel d’entretien du Firefly en ligne (en Anglais)

13 commentaires


13 comments on “Vaporisateur Firefly

  1. thx

    Bonjour,tres sympas de faire le tri, on a tendance a les collectionner en attendant de trouver celui qui nous convient.

  2. Rapha50

    comment ce le procurer merci

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Rapha50,
      Vous pouvez trouver le Firefly en vente ici.

      A bientôt

  3. Djah

    Design froid lourd et trop lisse , échappé des main a même pas 40 cm du sol ( assis sur le canapé )et chambre de chauffe cassé ^^ bon sinon vap très efficace .

  4. leoufduvar

    bonjour jerome le vaporisateur firefly sa sére a quoi? on peu fumé de l’huile de cannabis avec??

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Leoufduvar,
      Avec le Firefly vous pourrez uniquement vaporiser des herbes sèches.

      A bientôt

  5. jim47

    Bonjours Jérôme ou je peut me procuré un firefly s’il vous plaît?

  6. rossi

    il est a combien

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Rossi,

      A ce jour, le Firefly et à 245€.

      A bientôt

  7. Coco

    Salut Alchimia,
    Pouvez vous me dire comment change t-on la grille quand elle est sale ? une vidéo qui montre ou autre chose. Et sinon a quoi servent les petits rond gris un peu plus épais ? Cordialement.

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Coco,

      Les petits ronds gris sont des mousses à utiliser pour vaporiser des résines et des huiles de cannabis. Pour le changement de la grille il faudra forcer un peu mais il n’y a pas spécialement d’astuce.

      A bientôt

    2. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Coco,

      Les petits ronds gris sont des grilles à utiliser pour vaporiser des résines et des huiles de cannabis. Pour le changement de la grille il faudra forcer un peu mais il n’y a pas spécialement d’astuce.

      A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *