Au sein du Vortex par Subcool, Breeder de TGA

Nous commençons ici une série de 3 chapitres sur l’un des cultivateurs les plus reconnus dans le monde entier. Il s’agit de Subcool, le breeder de TGA. Dans l’article que nous publions aujourd’hui, il nous explique le processus de recherche et de selection de Vortex, une variété lui tenant beaucoup à cœur, l’une des plus appréciées aux Etats Unis. Vortex est une variété de cannabis aux saveurs acides et fruitées idéale pour l’extraction de résine. Voici l’expérience de Subcool:

Cannabis Vortex. Dans l’œil du cyclone

Vortex de TGA Subcool

J’ai eu l’idée de mettre à germer une vingtaine de graines de Vortex (traduction: «Tourbillon») pour y trouver les 3 meilleurs mâles pour le projet de cubbing de l’Apollo-13. (Ndt: «cubbing» =rétrocroisement sur la même femelle  pendant 4 générations). Mais un seul mâle apparut parmi les 21 graines et ce fut un échec pour cette idée d’augmenter notre réserve de sélections de mâles. La bonne nouvelle est que j’ai obtenu 17 femelles. Chacune d’entre elles valait la peine d’être sauvée grâce à ses propres qualités. Je ne m’attendais pas à autant de femelles et les trois plantes que j’avais rapidement éliminées au stade de la germination auraient peut-être été femelles également, mais trop c’est trop et 17 est bien assez. J’ai donné des clones de ces plantes à des amis de partout, et leurs avis aideront à déterminer quel est le meilleur clone quand ils auront terminé. J’ai pris des photos d’à peu près la moitié des plantes pour vous donner une idée d’à quelle point elles sont toutes belles, avec juste de légères différences en odeur et en forme.

Culture de Vortex de Subcool

Les plantes ont fleuri dans des pots ronds de 8L et ont été placées en 12/12 dès qu’elles ont atteint leur maturité sexuelle, autour de 60cm. J’ai utilisé du «Super Soil» dans la moitié basse et du «Roots Soil» dans la partie supérieure. (Ndt: mélanges spéciaux de substrats inventés par Subcool.)  Les plantes ont fleuri principalement sous une ampoule HPS 400W dans une pièce autour de 16°C, alors je suis certain qu’elles sont bien plus heureuses maintenant sous l’ampoule HPS 1000W avec des températures autour de 21°C. J’ai dû engraisser les plantes il y a environ une semaine car elles sont en vraiment petits pots par rapport à ce que j’utilise d’habitude et il semble que je les ai encouragées juste à temps car les pointes des feuilles commençaient à jaunir.

Je suis vraiment impressionné par la qualité et la stabilité de ces nombreuses plantes issues de graines avec plus de 75% d’entre elles qui  semblent être des clones. C’est une lignée vraiment très puissante et je suis extrêmement enchanté car depuis un an je parlais aux gens de ses qualités en me basant sur la session avec 5 graines que nous avions faites l’année dernière.

Tête de Cannabis Vortex

A la recherche de la meilleure plante de  Vortex

Alors que les buds étaient en maturation et que les clones racinaient, nous avons commencé à distribuer les femelles à des cultivateurs locaux plus médicaux pour qu’ils les cultivent dans leurs jardins. Alors que je savais que l’une devrait sortir du lot, selon mon opinion chaque plante était extraordinaire. J’ai conservé les trois que j’adorais en me basant sur l’odeur et la structure et j’ai cultivé de nouveau ces 3 plantes dans la chambre de floraison pour déterminer quelle était selon moi la meilleure absolue.

Les trois phénotypes que nous avons conservés empruntèrent le nom de certains membres du Chat de notre site web. «Pistils», «Speakers» et «SuperRV311» furent les surnoms qu’elles reçurent et ce fut très amusant d’avoir chacun des membres attiré par sa plante favorite.

Les clones furent placés dans des pots de 30L bien remplis et furent cultivés de ma façon habituelle pour cette seconde session.

La variation Pistils possédait une forte dominance Apollo-13 avec un goût épicé poivré et de fruits. La plante Speakers était douce et fruitée mais l’effet était moelleux et pas assez complexe selon mes préférences. SuperRV311 était juste parfaite avec une combinaison de goût/odeur de pamplemousse et d’ananas qui devenait de meilleure en meilleure alors que l’échantillon finissait son curing dans un très gros bocal de verre. (Ndt: curing = affinage)

Nous avons éliminé les deux autres femelles et cloné la SuperRV311 pour la cultiver dans notre principal jardin médical. Comme avec de nombreux clones, à partir de la troisième culture la plante donnaient de meilleurs résultats que celle issue de graine, et les têtes étaient extrêmement dures et denses avec  une généreuse couche de résine.

Tête de Vortex de TGA

Vortex de TGA. Stabilité et saveurs garantis.

Tous ceux qui essayent des graines de Vortex trouvent quelque chose qu’ils adorent. Les femelles sont toutes très similaires mais de légères variations

Tête cure de cannabis Vortex

sont présentes et c’est facile pour chaque cultivateur de trouver celle qui possède le goût qu’ils aiment le plus.

La femelle SuperRV311 fut cultivée seule cette fois ci et pour son troisième voyage dans le jardin elle fut plus belle que jamais et les photos de ses buds sont simplement éblouissantes.

Des têtes de pamplemousse dures comme de la pierre incrustées de résine avec les trichomes qui commencent à tourner ambrés après 54 jours de floraison. Je vais la placer dans le noir d’ici deux jours et la laisser mâturer à mon goût.

Elle possède tant de ce que j’aime dans une variété, la saveur acide («Sour») en décalage avec le contraste de la douceur du fruit. Une lourde résine et une excellente variété pour faire du Bubble Hash, qui sera dans mon jardin pour un certain temps à venir. Entrez dans le tourbillon et voyez en quoi c’est tout une histoire.

Subcool.

24 commentaires


24 comments on “Au sein du Vortex par Subcool, Breeder de TGA

  1. Amidon

    Ola Alchimia Team,

    Encore un super article pour nous gatter ! Beaucoup d’infos croustillantes 😛 (vivement une petite interview live de Subcool 🙂 )
    Que dire si ce n’est qu’on voudrait pouvoir goutter tout le catalogue de Subcool 😀

    Bonne année à tous !!!!

    1. Marcel

      Coucou mon bon poto, je te souhaite une bonne année 2012, avec plein de belles récoltes de TGA 🙂

  2. whynot

    Bonjour bel article qui donne envie d’aller y voir de plus pres,j ai testé la jack the ripper et la pandora box,tres belles plantes riches en trichomes et en parfums,jai encore 5 graines de chaque j’ai hate de faire une nouvelle session;et je continue a suivre les avancees de TGA et le bon travail de Subcool;)merci The Great Avenger ,merci l ALCHITEAM,et mes meilleurs voeux a toutes et a tous pour 2012 !

    1. Marcel

      Salut à toi, merci beaucoup et bonne année 2012 à toi aussi !!! 🙂

  3. walter white

    merci pour toutes ces precisions alchimia

  4. Tronic

    Il y a du Marcel là dessous moi je vous dit…!

    Très intéressant, merci ! 😉

    1. Marcel

      Salut à toi, bonne année 2012 🙂
      J’ai cultivé la Vortex et j’ai beaucoup apprécié cette variété, autant lors de la culture que du smoke. C’est d’ailleurs l’une des rares génétiques que j’ai accepté de cultiver une seconde fois. Les plantes sont très résineuses, avec une forte puissance du coté Sativa, et un gout assez difficile à décrire, avec de fortes notes organiques complexes. Certaines plantes sont vraiment très rapides à fleurir, une femelle avait ses trichomes ambrés après seulement 45 jours de floraison !

  5. Tronic

    Hello Marcel, excellente année à toi ! Je t’ai posé une petite question par mail, c’est pas que je sois particulièrement pressé (juste impatient) mais c’est juste pour te le dire, au cas où tu l’aurais ratée, rapport à la somme de questions qui devaient t’attendre à ton retour de vacances… 🙂
    le sujet est : commande 90898. D’avance, merci…

    1. Marcel

      Salut à toi, oui j’ai bien vu ton (long) mail, excuse moi je n’ai pas encore eu le temps d’y répondre, il y a effectivement de nombreux mails en cette fin d’année 😉

  6. Tronic

    J’ajoute que j’ai commandé des Jack The Ripper, sur tes conseils pour mon out 2012 ( marre des Hawaiian Snow qui stretchent x15, elles finissent toujours trop hautes même en les faisant partir en Juillet en 18L!!!!)et j’en attends beaucoup :p, d’autant que ce seront mes seules regs (oui, je sais c’est péché les fems mais bon, je peux pas me permettre de jeter, au mieux, la moitié des petites à chaque fois, je fais pas de boots et qu’une session par an, bla, bla). Je ne manquerai pas de faire un report ici, avec plaisir, ainsi, que sur la K13 qui m’inspire pas mal) quand le moment sera venu…

    1. Marcel

      La Jack The Ripper ne te décevra pas, n’oublie pas de sauver des boutures des meilleures femelles 🙂

  7. Bobby

    Bonjour, pouvez vous me dire de quoi est composé le super soil dont vous parler dans l’article???

    1. Marcel

      Bonjour, le Super Soil de Subcool est composé des ingrédients suivants :- 8 sacs de 50L de terreau de la meilleure qualité possible, contenant de la Coco et de la vie microbienne bénéfique active (exemple : BioCanna)- 10 à 20 Kg de lombricompost– 2 Kg de poudre de sang NPK 12/0/0- 2 Kg de poudre d’os de poisson NPK 3/16/0- 2 Kg de guano de chauve souris MPK 0/5/0- 1 coupe de sel d’Epsom (Sulfate de Magnésium MgSO4)- 1 coupe de Dolomite (Carbonate de Calcium/Magnésium CaMg(CO3)2)- 1 coupe d’Azomite (roche volcanique contenant de nombreuses traces d’éléments)- 2 cuillères à soupe d’acide humique en poudreEn cas d’utilisation d’eau osmosée, ajouter une demi coupe de Calcium/Magnésium en poudre.Subcool utilise ce mélange pour la culture du Cannabis depuis plus de 15 ans, cela lui permet de faire des sessions complètes de la graine à la récolte sans utilisation d’engrais liquides ni d’additifs, et 100% bio 😉

  8. chris

    bonjours alchimia, je voudrais savoir esque avec la space jill ou la jack the ripper que je posede je pourais faire du Bubble Hash comme celui optenue avec la vortex ou bien le resulta ne sera pas le meme du tout; merci cars je compte faire mon hach et peut etre! pour quoi pas du Bubble Hash d’avance merci pour vos renseingement cordialement chris

    1. Marcel

      Bonjour, vous pouvez bien sur faire un excellent Bubble Hash avec la Space Jill, et encore bien d’avantage avec la Jack The Ripper, cette variété ultra résineuse vous donnera un hash d’excellente qualité 😉

  9. whynot

    Bonsoir a tous,j’ai 3 jack the ripper en flo depuis 4 jrs(15 cm,5 a 6 étages)mises avec 5 crit.jack et 3 black somango(2 C.Jack sativa bien et 3 + indica et les BSom.+ indica et trés feuillues,trappues et fortes bien que les troncs sur 2 BS,sont légerement fendus)le stetch a débuté,tout va bien,je vs tiens au jus merci bcp;)

  10. dr green

    Bonjours je possede des vortex et JTR a flo + 57 , je suis 100% satisfait de ces genetique et de ces semencier je regarde souvent leur episode « the weed nerd » sur leur chaine youtube et je suis devennu un grand fanne de tga . Les tritri sont actuelement laiteux et je croi que jai fai une betise car avant ier lors de l’arrosage j’ai encors engraisser a raison de 2,8 ML de alga bloom ( plagron bio ) et 0,8 ml de green sensation , je pense donc rincer a partir du prochaine arrosage ( demain ou apres demain ) mais les plantes montre aucun signe de senescence ! pensez vous que j’ai fai une erreure de remttre un coup d’engrais ( est il possible que l’herbe soit trop mure apres mes dix jours de rincage ? )
    j’ai lu des articles comme quoi une fois les trichome trop oxidé enfin trop ambré l’herbe n’etait plus aussi bonne . La les trichome sont vraiment tous laiteux donc je pense donc peu etre que je devrais recolter dans moin de 10 jours ( a flo + 63 par exemple ) dans le cas ou les trichome s’ambre vite .

    Voila moi j’ai le temp donc bon si les trichome s’ambre pas vite sa me derange pas de recolte a flo + 65 ou 70 mais je me demand si une herbe peut etre trop mure .

    Merci d’avance car vous m’avez deja renseigné de multiple fois sur plein de sujet et je suis aussi fan de vous Marcel hehehe .

    1. Marcel

      Bonjour, dans l’idéal il aurait effectivement été bon de commencer le rinçage plus tôt. Si vous continuez à mettre de l’engrais il est normal que cela retarde la sénescence 😉
      Une fois la fenêtre de récolte idéale dépassée, la weed perdra en gout et en puissance, alors que le risque de moisissures ou d’hermaphrodisme augmentera rapidement. Il vous faut donc trouver le bon compromis entre un rinçage pas trop court, et une récolte pas trop tardive 😉
      Plus le rinçage sera long, et meilleure sera la qualité gustative de la récolte.

  11. dr green

    daccord merci beaucoup , et vous me conseillez d’utiliser un produits pour le rincage style final flush ou de rincer uniquement a l’eau ?

    1. Marcel

      Bonjour, le rinçage idéal sera à l’eau claire, et le plus long possible. Les produits de rinçage de type Final Flush contiennent des agents chélateurs, ils peuvent donc être utilisés en début de rinçage pour aider la plante à assimiler plus rapidement les nutriments du substrat, mais il faudra toujours ensuite faire un rinçage à l´eau claire pour nettoyer les chélateurs, et ne pas les consommer 😉

  12. oliv

    Salut Marcel,

    J’avais lu dans un autre article sur ce site (mais comme je n’ai pas coché la case « avertissez moi » je suis perdu) qu’il fallait éventuellement mettre les plantes dans le noir quelques jours avant la récolte.
    c’est ce qu’indique l’auteur de l’article plus haut.

    -Mes questions sont donc de savoir si ceci est valable aussi pour mes plants extérieurs en pot?

    -Une question dont je n’ai pas vu vraiment de débat est de savoir si la Lune montante à un vrai effet sur la plante (auquel cas début flo 1er septembre = récolte 25/26/27 octobre lune montante)

    -Pour la question du rinçage des produits divers, est ce aussi valable pour de la culture outdoor et a quel moment faut il arrêter tout apport de ce genre?

    Bon ben Marcel, désolé de te mettre encore à contribution pour me renseigner…

    Salutation cannabiques

    1. Marcel

      Bonjour, la période de noir avant la récolte n’est pas obligatoire, elle permet principalement de commencer à dégrader la chlorophylle, ce qui donnera un gout moins vert en fin de séchage. Pour être efficace cette période de noir doit durer au moins 10/15 jours.
      Vous pouvez le faire avec des plantes en extérieur mais il faudra faire très attention de maintenir une certaine ventilation si vous rentrez les plantes, sinon les risques de moisissures seront très élevés.
      Personnellement je ne crois pas en l’influence de la lune sur les plantes, mais chacun est libre d’utiliser le calendrier lunaire ou pas, surtout que la lune a l’avantage d’être gratuite. Nous allons d’ailleurs justement bientôt publier un guide sur le sujet. En attendant, vous pouvez suivre la lune si vous voulez, mais pour la récolte je vous conseille surtout de suivre les conditions météorologiques, ainsi que l’état de maturation des trichomes 😉
      Le rinçage est bien sur valable également en extérieur, plus les pots sont gros et plus le rinçage sera long.
      La durée du rinçage influe directement sur la qualité gustative de la récolte, 15 jours sont un minimum, mais 3 ou 4 semaines seront toujours mieux (ne pas hésiter à faire un rinçage de plus d’1 mois).

  13. oliv

    Excellent Marcel, tu m’as fait bien rire avec l’histoire de la Lune!! bon ok je laisse tomber la Lune « meme si elle est gratuite »mdrr..
    Pour le reste, j’arrête d’arroser la météo va s’en charger..

    En fait depuis que je suis sur votre site je me rends compte de toutes les bêtises de débutant que j’ai faites, ma récolte sera ce qu’elle sera et j’en serais quand même fier car ça s’annonce qualitatif.

    Je vais venir vous voir au magasin en Espagne dés que possible afin de préparer la contre offensive de l’année prochaine, avec le bon matériel de base, les semences TGA, et bien sur vos conseils éclairés et votre disponibilité.;)

    Merci pour tout!

    1. Marcel

      Bonjour, ne vous inquiétez c’est normal de faire des erreurs surtout au début, vous aurez le plaisir de vous améliorer de culture en culture, et de voir ainsi vos récoltes gagner en quantité et qualité.
      N’hésitez pas à passer ici pour discuter 🙂

Comments are closed.