Comment choisir son vaporisateur de cannabis?

Qu’est ce qu’un vaporisateur, comment fonctionne-t-il?

Vaporisation à point pour l’inhalation

Le premier prototype de vaporisateur imaginé pour consommer du cannabis date des années 80, mais il fallut attendre 1994 pour qu’un modèle fabriqué à plus grande échelle, le BC conçu au Canada, soit commercialisé pendant quelques années. Il permettait de réduire l’émission de goudron de 80% tout en profitant de 80% du THC de plus qu’avec une pipe ce qui représentait à cette époque une véritable révolution. Les lois sur les accessoires du fumeur rendirent cet objet illégal au moment où il commençait à se faire connaître et apprécier du public, et aurait ainsi pu ne jamais revenir sur le marché.

Utiliser un vaporisateur est sans aucun doute l’un des modes de consommation du cannabis les plus sains, que ce soit sous forme de fleurs, de résine ou d’huile. Le cannabis, séché et émietté à l’aide d’un moulin à herbe, sera chauffé sans arriver au point de combustion. A une température de 185º/195º les cannabinoides se vaporisent sans produire de toxines et pourront être inhalés pour passer dans les alvéoles pulmonaires, puis dans le sang, afin de produire un effet qui pourra être ressenti en moins de 5 minutes.

En plus de consommer du cannabis, les vaporisateurs peuvent également extraire les propriétés d’autres plantes médicinales, que ce soit par inhalation ou en sessions d’aromathérapie.

Pourquoi vaporiser?

Contrairement aux modes de consommation du cannabis par combustion, en joint ou en pipe par exemple, le cannabis vaporisé ne dégage pas de particules toxiques comme le goudron, les hydrocarbures, la suie… et préserve donc notre système respiratoire de ces agressions. Aussi, l’effet est plus clair et propre, plus adapté à l’usage médicinal de la marijuana. On remarquera très facilement, le jour après une séance de vaporisation, même intensive, que l’on ne ressent pas cette désagréable sensation de lourdeur, d’oppression, de fatigue, que l’on appelle parfois « pâteuse ».

Concentré pour usage thérapeutique (Buds And Roses)

Le goût est net et limpide, toutes les qualités organoleptiques de la plante vaporisée sont mises en valeur, sans être souillées par la combustion; néanmoins, avec la majorité des vaporisateurs l’odeur dégagée lors de l’utilisation sera quasi nulle, ce qui permettra de consommer de l’herbe de façon très discrète.

L’utilisation d’un vaporisateur permet de diviser par 4 la quantité de cannabis consommée, en profitant au maximum de son herbe avant qu’elle ne soit complètement déshydratée.

Il est conseillé d’inhaler doucement, de garder en bouche quelques secondes puis de libérer l’air petit à petit. Sur les modèles à aspiration directe, il peut arriver que le mouvement de l’air produise une légère variation des températures. Hormis pour l’usage du cannabis thérapeutique, les vaporisateurs sont également recommandés pour les personnes souffrant de manque d’appétit, de nausées, ou encore pour faciliter l’arrêt du tabac sans renoncer aux vertus bénéfiques de la marijuana.

Que ce soit pour l’inhalation de vapeur ou l’arômathérapie, l’utilisation d’autres plantes comme le thym, la lavande, la Sauge ou l’eucalyptus peut aider à réduire les quantités de médicaments aux principes actifs synthétisés grâce aux bienfaits des terpènes, entre autres substances contenues dans les plantes aromatiques. La température à privilégier dépendra de la résine de la plante à vaporiser, aussi, certaines plantes pouvant être toxiques il est préférable de ne pas vaporiser une plante que l’on ne connaît pas. Pour vaporiser d’autres plantes que le cannabis, il sera préférable de s’équiper d’un appareil proposant une température réglable sur une grande amplitude. Voici quelques exemples des plantes dont nous pouvons apprécier les propriétés grâce au vaporisateur:

  • Aloe Vera 183º C.
  • Eucalyptus 130º C
  • Camomille 190º C
  • Clou de Girofle 123º C
  • Lavande 130º C
  • Mélisse 142º CS
  • Sauge 190º C
  • Thym 190º C

 

Je souhaite vaporiser, quel modèle choisir?

Pour ne pas se tromper au moment de choisir son vaporisateur, il faut d’abord bien cerner l’utilisation que l’on compte en faire, ceci nous orientera alors plus facilement vers une catégorie d’appareils ou une autre. Nous vous proposons ici quelques pistes pour déterminer quel sera le vaporisateur idéal pour vous parmi les différents modèles disponibles.

Vaporisateurs portables.

Vaporisateur portable Vaponic

Les vaporisateurs portables sont destinés à être utilisés en tout lieu, généralement seul ou accompagné à l’occasion.

  • Le vaporisateur Puffit est nouveau sur le marché. Sa forme qui imite un inhalateur pour le traitement de l’asthme, sa chambre de remplissage plaquée or et ses 3 capteurs qui assurent une température stable rendent cet appareil aussi discret qu’efficace. Il est prévu pour être utilisé rapidement et de façon brève, et permet de régler la température sur 8 positions différentes (de 121.1 à 210°C).

 

  • Des modèles comme Alivi8, Vaponic et Vapostar, auront besoin d’un briquet ou d’une source de chaleur externe pour atteindre le point de vaporisation, ce qui fait perdre en discrétion. Adaptés aux lieux en intérieur ou peu exposés au vent, ils ne disposent pas d’indicateur de température mais leur rapport qualité/prix est une bonne opportunité de s’initier au monde de la vaporisation.

 

  • Le vaporisateur Arizer Solo portable, qui propose 7 niveaux de températures pour être utilisé en aromathérapie, est l’un des vaporisateurs les plus perfectionnés et fabriqué en matériaux de première qualité. Fonctionne avec une batterie au lithium qui lui procure une autonomie de 4 heures, pendant lesquelles ont pourra l’utiliser en toutes conditions.

 

Vaporisateur à gaz Wispr

  • Le vaporisateur électrique Magic Flight est sans doute le plus petit appareil de sa catégorie, très simple à utiliser et à transporter. Réglé pour atteindre une température de 193º, il fonctionne à l’aide d’une pile rechargeable et peut être utilisé en toutes conditions climatiques (vent, pluie…) de façon discrète.

 

  • Le vaporisateur Iolite incorpore un calorifère catalytique alimenté au gaz à briquet, et jouit d’une autonomie de 120 minutes, et jusqu’à 150 minutes dans le cas du modèle Wispr. Ne dégageant presque pas d’odeur, et de petite taille, il s’agit d’un des vaporisateurs les plus discrets et populaires du marché. Les deux versions intègrent un thermostat calibré à 190º.

 

Vaporisateurs de table ou électriques.

Le Chef basque Juan Mari Arzak

Les vaporisateurs électriques haut de gamme sont la meilleure option pour consommer accompagné, que ce soit dans le cadre thérapeutique, ou ludique. Ils résisteront à un usage quotidien à intensif, tant qu’ils sont utilisés et entretenus selon les recommandations du fabricant.

  • Le vaporisateur Volcano pourrait quasiment être considéré comme mythique. Le système de ballons qu’il propose, autant sous sa forme analogique que digitale, nous permet de remplir un autre sac pendant la consommation, ce qui est parfait pour les dégustations entre amis. Sa facilité d’utilisation et son efficacité en font un des vaporisateurs les plus utilisés par les clubs et associations cannabiques, mais aussi lors d’évènements plus festifs, de séminaires, en milieu médical et même en cuisine moléculaire. Avec le Volcano on pourra aussi bien vaporiser de l’herbe, que du hash ou de l’huile, en profitant de 95% du THC présent dans ces matières. Depuis 2010, il est officiellement reconnu vaporisateur agréé pour l’usage médical en Allemagne et aux Pays Bas.

 

Vaporisation de cannabis avec filtrage à l’eau

  • Le vaporisateur électrique Aromed est compatible avec les plantes fraîches ou sèches, mais aussi les teintures et les huiles, grâce à sa large plage de températures (60ºC/235ºC), pratiquement efficace pour tout type de substances actives. Depuis 1999 Aromed travaille avec le Département de Médecine Naturelle de l’Université de Santiago de Cuba.

 

  • Les vaporisateurs Herborizer et Verdamper font passer la vapeur à travers de l’eau avant l’inhalation, pour une vapeur plus douce, libre de résidus végétaux mais surtout plus fraîche, ce qui est préférable pour l’organisme. Ces appareils sont fabriqués en verre de borosilicate, un matériau utilisé en laboratoire qui garantit un goût propre et pur. Dans le cas du modèle Herborizer XL, on pourra sélectionner la température de la vaporisation et vaporiser de l’huile ou des extraits plus solides.

 

  • Si l’on ne souhaite utiliser le vaporisateur que seul ou rarement accompagné, le Plenty de Storz & Bickel est une alternative fiable et de qualité. De par sa taille, il est facile à transporter, mais devant être relié à une prise électrique, son utilisation sera limitée à l’intérieur. Avec un large choix de températures, il permettra de consommer différentes plantes aromatiques.

 

En espérant que ces informations aient pu vous guider un minimum dans votre recherche du vaporisateur parfait, nous vous souhaitons la bienvenue dans le monde de la vaporisation!

Publié dans la catégorie 21 décembre 2012 le Cannabis thérapeutique

52 Commentaires sur Comment choisir son vaporisateur de cannabis?

  • meecano dit (22 décembre 2012) :

    et le Vapir one V5, on en parle pas ? J’en suis pas mécontent ;)

    • Marcel dit (24 décembre 2012) :

      Bonjour, nous n’avons pas pu citer tous les vaporisateurs dans cet article, mais il y a déjà une bonne sélection ;)

  • Jérome dit (23 décembre 2012) :

    Bonjour a tous!J’ai longuement hésité sur le choix de mon vapo.et j’ai fini par acheté le ARIZER extreme Q(pas encore proposé par Alchimia a l’époque;désolé!!)Ce que je peux dire sur le choix d’un vapo,tout dépend;1)du budget.2)de l’utilisation;a plusieurs ou seul,chez soi ou partout.3)possibilité d’usages multiples.4)les critiques.En ce qui me concerne et pour avoir testé le Volcano(au début j’avais opté pour celui-ci),le rapport qualité/prix,la possibilité de vaporiser avec le ballon ou le tuyau et de s’en servir également comme diffuseur m’ont définitivement convaincu pour le choix de l’ARIZER extreme Q et j’en suis vraiment hyper content!!
    j’avais oublié le plus important:la télécommande livrée avec n’est pas négligeable;je dirais même indispensable.En espérant avoir pu vous aidez,je souhaite a tout le monde de bonnes fêtes de fin d’année bien « vaporisées »… Cordialement

    • Marcel dit (24 décembre 2012) :

      Bonjour, merci beaucoup pour ce complément d’informations, et bonnes fêtes de fin d’année à vous aussi! :)

  • lofobibop dit (29 décembre 2012) :

    Bonjour,
    J’ai reçu mon arizer extreme Q de chez vous un peu avant noël et depuis, il m’est difficile d’imaginer de refumer à l’ancienne. C’est vraiment beaucoup plus agréable en terme de gout et d’effet et la garantie que si on fume beaucoup dans une soirée, il n’y aura pas de mal de crane du au fait de fumer beaucoup de tabac dans les joints. De plus, mes petits poumons ne se sentent pas agressés. Par contre, la vapeur reste agressive pour la gorge (mais je pense que c’est du au fait d’avoir vaporiser à 210°C et de s’être fait 3 ballons à 2 sur 04h00 de temps).
    J’ai donc 2 questions: à quelle température(approximative) dois-je vaporiser (avec l’arizer extrem Q) pour éviter ce mal de gorge tout en ayant une vapeur assez dense et « lourde » sans tousser?
    Et enfin, comment puis-je nettoyer les pièces de mon petit bijou sans prendre de risques pour ma santé (ma pharmacie voulait me vendre un produit stérilisant à base de solvants et produits chimiques, j’ai donc dit non mais ils n’ont rien à me proposer à part de l’alcool à 90)?

    • Marcel dit (3 janvier 2013) :

      Bonjour, la vapeur peut effectivement être un peu sèche pour la gorge, pour éviter cela vous pouvez essayer une température de vaporisation un peu plus basse (185 à 195ºC), et/ou de bien vous hydrater la gorge durant la vaporisation, par exemple avec du yaourt à boire..
      Vous pouvez nettoyer votre Arizer Extreme Q avec de l’alcool à 90º ;)

  • Mika dit (4 janvier 2013) :

    Vive la vaporisation.
    Je conseil vraiment aux personnes d’essayer,c’est vraiment extra.
    L’effet est terrible,souvent high,rarement stone,le gout est super.
    J’en ai essayer des dizaines et j’en possede une quinzaine de vapo,je les collectionne.
    Mes favoris sont en portable le magic flight launch box et le petit dernier qui vient de sortir le Pax by ploom.
    Pour la maison le meilleur pour moi est herborizer,magnifique objet,et,made in france.
    Le volcano pour ma part est tres bien mais vraiment trop fort(l’effet est tres eleve sur moi avec le volcano et je n’aime pas cette sensation).
    A eviter,vapir.
    Bonne année a tous et continuez comme cela,vous etes le meilleur site internet.

    • Marcel dit (7 janvier 2013) :

      Bonjour, bonne année à vous aussi, et merci beaucoup pour votre retours sur les vaporisateurs.
      Nous sommes justement en train de nous renseigner sur le vaporisateur Pax, qui sera donc surement très bientôt ajouté au catalogue ;)

  • Mika dit (4 janvier 2013) :

    Une autre precision.
    Il ya beaucoup de vapo de disponibles sur le marché.
    Mais parmi tous ceux qui existent il y en a tres peu qui sont efficaces,pas facile de choisir dans ce cas la,mais la liste donner par le site est tres bien,ce sont des modeles qui fonctionnent tres bien(a part peut etre iolite qui a mon avis est tres moyen vu son succès,gout de plastique en inhalant)
    Je pense que cette année et l’année prochaine,la qualite va s’ameliorer et de tres bons vapo vont faire leur apparition.

    • Marcel dit (7 janvier 2013) :

      Re-bonjour, normalement le iolite n’a pas de gout de plastique, peut être s’agit il d’un modèle défectueux, ou de l’un des premiers modèles? (le Iolite a connu différentes évolutions et améliorations depuis sa sortie en 2008). N’hésitez pas à contacter votre revendeur ou le fabricant, pour vérifier si votre appareil est encore sous garantie.
      Vous avez raison la qualité des vaporisateurs s’améliore grandement ces derniers temps, et l’année 2013 promet d’être très intéressante!

  • meecano dit (5 janvier 2013) :

    @mika , Pourquoi dire  » à éviter, Vapir  » , ?
    Qu’est ce qu’il a qui ne te convient pas , ?

  • Mika dit (6 janvier 2013) :

    @Meecano

    Le vapir numero 2 n’a pas tres bonne reputation sur les forums malgre,des avis tres positifs.
    La chambre de chauffe en métal abime les plantes, elles sont plus noires, sèches et dégradées après la vaporisation qu’avec d’autres vapo. il y a toujours un gout de plastique, le tuyau fourni n’est pas de bonne qualite.le gout de plastique vient du vaporisateur lui même car la vapeur traverse un embout en plastique noir qui chauffe beaucoup et dégage une odeur,en comparant ce vaporisateur à d’autres,son système de régulation de la chaleur est mauvais et le simple fait d’aspirer un peu fort, fait surchauffer l’appareil d’où les plantes un peu trop altérées, leur effet pas si efficace et équilibré qu’avec d’autres vaporisateur et un dégagement de goût de plastique brulé et surement de substances nocives.
    Ce n’est que mon avis,d’autres vont adorer.
    A+

  • bibi dit (9 janvier 2013) :

    Article sympa, j ai le alvi8. Sympa. Il faut un petit moment pour bien gerer la chauffe de la plante sans la combustion sinon la gorge deguste. Effet je trouve nettement plus fort sans les lourdeurs jedirais effet bulle.

  • Brian dit (19 mars 2013) :

    Bonjour ,

    Très bon article . Concernant les plantes a vaporiser , j’aimerai savoir si l’utilisation d’eucalyptus est compatible avec le cannabis ? Je prefere poser cette question car l eucalyptus peut etre neurotoxique . En esperant avoir une réponse je vous en remercie d’avance .

    Cordialement

    • Marcel dit (21 mars 2013) :

      Bonjour, il est effectivement déconseillé de mélanger le cannabis avec d’autres plantes ;)

  • Mana dit (1 avril 2013) :

    La vaporisation, c’est super! Moi j’ai un vapir digital air one et un magic flight launch box et j’en suis très content. Bon courage cependant pour ceux qui envisagent d’arrêter définitivement de fumer avec. Les gros fumeurs de tabac par exemple n’arriveront jamais à combler leurs gros besoins en nicotine avec un vaporisateur. Mais bon, c’est tellement répugnant le tabac, qu’il vaut mieux arrêter définitivement. Vive l’herbe et les bons vapos!

    • Marcel dit (2 avril 2013) :

      Bonjour, c’est effectivement bien souvent lorsqu’on essaye la vaporisation que l’on prend conscience de sa dépendance au tabac et à la nicotine. Bon courage à tous ceux qui arrêtent le tabac, cette plante aussi mauvaise qu’inutile!

  • Penelope dit (27 avril 2013) :

    Bonjour, étant novice je me permet de posez quelques questions.
    – Certains vaporisateur n’ont pas de « réservoir d’eau », sont ils tout aussi sain et sans danger que ceux qui en ont? Car je veux consommer de la marijuana sans les effets ni les produits toxiques qui se dégage lorsqu’on fume un joint et seulement pour les bienfaits de celle ci.
    – Ayant un petit budget pouvez vous m’en conseillez svp?

    En tout cas c’est un article très intéressant.

    • Marcel dit (29 avril 2013) :

      Bonjour, la vaporisation est bien meilleure que le joint pour la santé, car vous éviterez toutes les molécules toxiques et oxydantes issues de la combustion.
      Ajouter une filtration à eau améliorera encore la qualité sanitaire de la vapeur, mais ce n’est pas obligatoire non plus.
      Le vaporisateur de qualité le plus économique sera le Magic Flight Light Box ;)

  • jims dit (30 avril 2013) :

    Bonjour. Passe commande dans la semaine pour un vapo. Que me conseillez vous entre arizer extrême q et le puffit pour une utilisation 10xpar jour. il me faudrait le plus fiable et efficace d 2.sinon dans le même budget y a t il mieux?Merci a vous.

    • Marcel dit (30 avril 2013) :

      Bonjour, le vaporisateur Extreme Q est un vaporisateur de table, et le puff it est un vaporisateur portable, ils ne sont donc pas vraiment comparables.
      Si votre objectif est plutôt de longues séances de vaporisation à la maison, le Arizer Extreme Q sera donc plus adapté. Si au contraire votre objectif est plutôt de courtes vaporisations discrètes hors de chez vous, le Puff it sera idéal.
      Le fabricant Arizer propose aussi un vaporisateur portable de grande qualité, le Arizer Solo. Sa vaporisation est plus longue et plus intense que celle du puff it, mais un peu moins discrète ;)

  • jims dit (30 avril 2013) :

    De bonjour a toute l équipe. Questions: l extrême q est il utilisable en session d aromathérapie? Peut on utiliser d huiles essentiels avec. Est il fourni avec d ballons ou sac? Est il utilisable sans le brancher(batterie). Cet appareil à une durée de vie d environ? Merci de vos reponse reponses et de votre savoir faire.la bise à vous.

    • Marcel dit (2 mai 2013) :

      Bonjour, le vaporisateur Arizer Extreme Q est bien utilisable en aromathérapie avec des huiles essentielles. Il peut s’utiliser avec ou sans ballons, mais uniquement branché sur une prise électrique. Cet appareil étant de grande qualité de fabrication, il possède une longue durée de vie, bien que nous ne puissions pas donner de chiffres précis. Nous n’avons pour le moment eu aucun retour de panne sur ce vaporisateur ;)

  • zozo dit (25 juin 2013) :

    bonjour,
    dans un précédent post (en janvier) vous disiez que vous auriez probablement bientôt le petit vaporisateur portable Pax by Ploom.
    Qu’en est-il actuellement puisqu’il n’est toujours pas dans votre catalogue.

    • Marcel dit (25 juin 2013) :

      Bonjour, nous n’avons hélas pas pu ajouter ce vaporisateur au catalogue, car nous n’en avons pas trouvé de distributeur en Europe.

  • octo dit (25 août 2013) :

    Bonjour,
    Je suis un futur utilisateur de vapo, et j’ai quelques questions :
    – comment déterminer si un vapo est « compatible résine » ?
    – y a t-il une quantité minimale de produit à insérer dans la chambre (je fume de petites quantités) ?
    Merci.

    • Marcel dit (26 août 2013) :

      Bonjour, vous pouvez lire notre guide de vaporisation de résine pour votre première question :)
      Le vaporisateur est plus économique que la combustion, mais la quantité minimale à utiliser variera d’un modèle à un autre, selon la taille de la douille.

  • TITANCANNA dit (17 novembre 2013) :

    Salut l’équipe je suis en transition vers la vaporisation depuis un petit moment seulement j’arrive pas a décrocher du mix tabac-canna. Je me demandais si il existe pas des extrait de plante ou liquide contenant de la nicotine a mixé avec mon canna. Pour vaporisée de la nicotine sans le gout du tabac ? Car c’est vraiment dégeu le mix en vapo. Un peu comme un e-liquide mais qui ne contiendrais pas de propinole glycol qui brule en dégagent des vapeurs toxiques a – de 100ºC. Car la nicotine pure brule a 275ºC alors que les additifs contenus dans le tabac surment moin car ils dégagent une odeur dégeu quand on les vaporisent a 180ºC. Donc je me demande si il est possible de trouver de la nicotine pure a mixé au canna ds le vapo. Histoire ds finir une fois pour toutes avec la combustion.

    • Marcel dit (19 novembre 2013) :

      Bonjour, d’après nos tests il n’existe pour le moment pas de moyen efficace pour consommer du cannabis avec du liquide pour e-cigarettes, notamment car les températures de vaporisation des cannabinoïdes sont supérieures à celles de la glycérine végétale ou du propylène glycol. Je vous conseille plutôt d’essayer de quitter progressivement la nicotine, un bon moyen pour cela sera de réduire petit à petit le dosage de nicotine des e-liquides. Il faut savoir aussi que le cannabinoïde CBD possède la propriété d’aider à arrêter le tabac ;)

  • DocteurKUSH dit (22 novembre 2013) :

    Bonjour j’ai arreté de fumer tabac et canna depuis plus de deux ans car j’ai eu une grave maladie (cancer) mais je doit avouer que ma plante préféré me manque terriblement et en se moment je me tate sur l’achat d’un volcano car je peu lire sur pas mal de forum que les vaporisteurs ne sont absolument pas toxique pour les poumons et peuvent meme etre bénéfique pour la santé pouvez vous m’en dire plus et me conseiller svp.

    • Marcel dit (22 novembre 2013) :

      Bonjour, en cas de sensibilité des poumons (ou d’une autre partie du système respiratoire) je vous déconseille la vaporisation. Bien que son usage soit beaucoup moins nocif que la combustion, la vapeur chaude est un peu irritante pour les voies respiratoires, et en cas de température de vaporisation trop élevée, des composés toxiques peuvent aussi se former.
      Consommer le cannabis sous forme de cuisine cannabique sera surement plus approprié dans votre cas, mais attention aux dosages ;)

  • antho dit (4 décembre 2013) :

    Bonjour , j aimerais avoir des avis sur le vapir no2 , je suis sur le pint de le commander , ya quelques critiques sur ce site , ya t il des gens qui l utilise et qui en sont content ?

    pareil je suis en train d arreter la clope donc les joints par la meme occasion
    merci pour vos comentaires

    une autres question , ont peux vaporiser du shit achete ( le normal ) ?

    • Marcel dit (4 décembre 2013) :

      Bonjour, je ne connais pas bien ce vaporisateur qui n’est pas dans notre catalogue, mais il parait assez encombrant pour un vaporisateur portable. Je vous conseille plutôt le Arizer Solo par exemple, qui sera plus facile à transporter.
      Que ce soit pour fumer ou pour vaporiser, nous déconseillons fortement la consommation de hash acheté en Europe, car celui ci est systématiquement coupé avec d’autres produits plus ou moins toxiques. Fumer du « shit » et fumer de la vraie plante de cannabis sous sa forme pure sont deux comportements très différents.
      Un grand plaisir du cultivateur est par contre de pouvoir faire son propre hash maison, d’une qualité qui sera incomparable avec ce qui est proposé sur le marché noir ;)

  • jps dit (6 décembre 2013) :

    Bonjour,j’ai justement acheter un vapir no2 pour sa mauvaise reputation,pour voir,sans vouloir offencer Alchimia,je ne me sert plus que de celui la,portable,1heure d’autonomie,possibilite de vaporiser en charge,meme sans la pile,solide tombe 3 fois,il ne vaut certainement pas l’arizer solo,mai c’est un bon rapport qualite prix pour moi,apres comme pour tous les vapos il y a des astuces,et on peut vaporiser du shit,voila c’est ecrit dessus made in china,au moins c’est clair.

    • Marcel dit (9 décembre 2013) :

      Bonjour, il existe de nombreux vaporisateurs sur le marché, au delà d’un certain tarif correspondant aux offres les plus basiques, nous essayons de toujours sélectionner les vaporisateurs qui nous paraissent vraiment d’excellente qualité ;)

  • Dam dit (9 décembre 2013) :

    Bonjour, une petite question concernant l’utilisation du cannabis.. Après vaporisation, la dose utilisée est elle totalement dépourvue d’agents actif et donc destinée à être jetée, ou au contraire, on peut encore vaporiser plusieurs fois à partir de la même dose ? Aussi, dans le cas d’une dose unique par vapo, auriez vous des suggestions de « recyclage » de l’herbe vaporisée ?

    • Marcel dit (9 décembre 2013) :

      Bonjour, il reste effectivement quelques principes actifs dans l’herbe vaporisée, mais les molécules aromatiques auront par contre rapidement disparu, c’est pourquoi il sera difficile de vaporiser la même herbe plusieurs fois. Vous pouvez éventuellement faire de la cuisine cannabique avec ces restes d’herbe vaporisée, et récupérer ainsi les derniers cannabinoïdes ;)

  • Arnaud dit (10 décembre 2013) :

    Bonjour pour de l’utilisation thérapeutiques, j’avoue être un peu perdu sur l’achat d’un vapo pour ma grand mère… J’hésite entre l’arizer solo, le wispr, le MLFB, le pfflt X, le plenty (qui n’a pas l’air si encombrant) Je ne veux pas un truc trop encombrant et trop compliqué, transportable de temps en temps… J’avoue être perdu entre toutes les offres… Pouvez vous m’aider?
    Si y’en a un autre mieux je suis preneur j’ai donné des noms en fonction de votre article.
    ha et si possible assez solide ;)

    • Marcel dit (12 décembre 2013) :

      Bonjour, personnellement je préfère le Arizer Solo, il est facile d’utilisation, solide, de bonne autonomie, transportable, sa température est réglable, permet de vaporiser plusieurs minutes, et produit une vapeur d’excellente qualité. Son seul petit défaut est qu’il faut aspirer assez fort, un peu comme boire un milk shake épais avec une grosse paille ;)

  • antho dit (10 décembre 2013) :

    Slt , j ai recu mon vapir no2 cette semaine , pas mal du tout , je ne connais pas les autres mais celui la me conviend parfaitement pour le moment , il vaporise bien et se regle bien juste un jour ou 2 pour s habituer

    • Marcel dit (12 décembre 2013) :

      Bonjour, si vous souhaitez commander un vaporisateur qui ne se trouve pas sur notre site, vous pouvez aussi nous contacter par mail, nous pouvons parfois l’ajouter facilement au catalogue, en fonction de nos fournisseurs etc ;)

  • jps dit (10 décembre 2013) :

    Bonjour,je parlerai de compromis plutot,il n’y a rien d’autre a acheter que le vapo.De toute façon c’etait pour tester la veracite de la reputation vapir.A eviter si on est pas bricoleur.Je vous donne un exemple interressant:1 arizer solo+un tube en bois+adaptateur secteur,250 euros sans remise dans le meme shop en France FDP gratuit.A quand toute ces options chez vous.Je vous dit ça en tant que client.

    • Marcel dit (12 décembre 2013) :

      Bonjour, sur le site Alchimia les frais de ports pour la France (transporteur privé plus fiable et rapide que la poste) sont gratuits à partir de 100€ d’achats (et commande de moins de 5 Kg), ce qui est bien le cas du Arizer Solo. Celui ci étant vendu 195€, il sera surement possible de commander ces accessoires avec la différence de prix, si certains d’entre eux vous intéressent vous pouvez nous en faire la demande par mail, pour que nous puissions essayer de l’ajouter rapidement au catalogue. Enfin, nous ne cherchons pas forcément toujours à avoir les prix bas du marché européen, notamment car nous préférons offrir un cadeau avec chaque commande (votre site en France ajoutera t il 4 graines féminisées dans votre commande d’Arizer Solo?) ;)

  • Arnaud dit (12 décembre 2013) :

    Mince le seul problème au niveau de l’aspiration que vous dites me fait peur, car justement ma grand mère n’a plus un gros souffle et c’est pour ça que je veux lui acheter un vapo (pour éviter de lui causer plus de problèmes au poumons ) au lieu de lui rouler des…

  • arnaud dit (12 décembre 2013) :

    Car on est bien d accord il vaut mieux vaporiser que fumer (combustions). ? Ce que je veux dire par la c est que la vaporisation ne va pas engendrer de nouveaux problèmes qui n existe pas dans la combustion? Genre problème de souffle etc

    • Marcel dit (13 décembre 2013) :

      Bonjour, effectivement la vaporisation sera toujours beaucoup moins nocive que la combustion ;)

  • Arnaud dit (13 décembre 2013) :

    Merci Marcel ;) J’espère que mamie va arriver à tirer dedans …

    • Marcel dit (13 décembre 2013) :

      Bonjour, dans votre cas n’hésitez pas à regarder aussi du coté du nouveau Puff It X, qui possède un mode ventilé pour aider à vaporiser ;)

  • Dom dit (14 décembre 2013) :

    bonjour,j’ai une simple question..combien peux t’ont prendre de **puff** avec le portable solo ,avec un seul plein ;) ??

    • Marcel dit (16 décembre 2013) :

      Bonjour, vous pourrez prendre entre 10 et 20 aspirations environ, selon la charge de l’herbe, le séchage et la densité de celle-ci, la façon dont elle est hachée, la force/durée de l’aspiration, et la température de vaporisation (plus celle ci est basse, plus vous pouvez vaporiser longtemps).

  • philinet dit (18 décembre 2013) :

    Bonjour Marcel,
    Je souhaite acheter un vaporisateur portable qui me tente beaucoup pour des raisons sanitaires, toutefois, cette technique d’inhalation est présentée un peu partout, comme ici d’ailleurs, comme dépourvue de risques ou du moins très réduits par rapport à l’inhalation de fumées.
    Il est par exemple mis en avant l’absence de goudrons et toutes les autres matières nocives liées à la combustion.
    Cependant, en cherchant des études scientifiques qui pourraient confirmer ces affirmations je me suis rendu compte qu’il était très difficile de trouver des résultats probants. Les seules études ou articles sérieux que j’ai trouvé sont en anglais :
    http://www.harmreductionjournal.com/content/4/1/11
    https://cannabis-med.org/data/pdf/2001-03-04-8.pdf
    Mais les résultats ne semblent pas si probants que ce qu’on peut entendre, les goudrons seraient simplement un peu moins présents et les conclusions tirées sur des études de volontaires sont loin d’être fiables.
    Peut être pourrez vous me donner des liens ou autres études scientifiques qui pourraient nous rassurer un peu plus que les simples affirmations que l’on peut lire partout?
    Philinet


  • << Visiter la boutique cannabique Alchimia RSS Abonnez vous par RSS