Cuisine au cannabis

Bien que le cannabis soit le plus souvent consommé par inhalation (vaporisation ou combustion), il est aussi possible de le consommer sous forme alimentaire, que ce soit pour un usage récréatif ou thérapeutique. Les principaux avantages de cette consommation orale sont la protection du système respiratoire par rapport à la combustion, et la durée de l’effet qui sera beaucoup plus longue (plusieurs heures), réduisant ainsi fortement la fréquence d’utilisation.
Pour cuisiner le cannabis, il faudra tout d’abord extraire ses phyto-cannabinoïdes, qui sont les principes actifs de la plante.
Une fois les cannabinoïdes extraits, on pourra utiliser ceux-ci dans une multitude de recettes, dont nous allons vous présenter une sélection dans cette catégorie.
Bon appétit!

Comment faire ses capsules d’huile de cannabis ?

Le cannabis est une plante qui peut être consommée oralement, directement dans l’alimentation. Cependant tout le monde n’apprécie pas forcément les fortes saveurs végétales de cette plante, et il n’est pas évident de trouver quotidiennement de nouvelles recettes de cuisine dans lesquelles ajouter votre cannabis.

Capsules d'huile de cannabis

Capsules d’huile de cannabis

Mettre le cannabis sous forme de capsules permet donc de s’affranchir de ces deux limitations, afin de consommer les cannabinoïdes par voie orale de façon simple et efficace. Nous allons vous montrer dans ce guide comment réaliser vos propres capsules de cannabis, que ce soit pour un usage médical ou récréatif !
Lire plus à ce propos

Crumble salé et roses des sables au beurre de cannabis

Nous vous présentons deux recettes combinant un plat salé avec un dessert chocolaté, constituants tout deux un repas cannabique complet que vous pourrez organiser avec vos amis pour une soirée goûtue et détendue! Afin de réaliser ces recettes il vous faudra au préalable effectuer du beurre de Marrakech.

Beurre de Marrakesh utilisé dans ces recettes

Beurre de Marrakesh utilisé dans ces recettes

Crumble salé au beurre de Marijuana

Ingrédients (pour 4 personnes) :

  • 4 pommes de terres
  • 2 courgettes
  • 1 bûche de fromage de chèvre
  • 100g de lardons allumettes
  • 1 gros oignon
  •  100g de farine
  • 100g de parmesan
  • 125g de beurre (à vous de choisir le ratio beurre de Marrakech/beurre traditionnel. Pour notre part, nous utiliserons un ratio de 25g de beurre de Marrakech pour 100g de beurre traditionnel, le beurre cannabique utilisé étant extrêmement concentré.)

Lire plus à ce propos

Comment faire une infusion de cannabis ?

Comment extraire les cannabinoïdes dans une boisson

Réaliser une infusion de cannabis est une façon simple et efficace de consommer cette plante, que ce soit pour un usage récréatif ou thérapeutique. Ça peut être aussi une bonne technique pour recycler des fleurs de cannabis n’ayant pas une qualité gustative suffisante pour être consommées de manière classique.

Les cannabinoïdes tels que le THC ou le CBD (Cannabidiol) ont cependant la particularité de ne pas être solubles dans l’eau. Il n’est donc pas efficace de faire simplement bouillir du cannabis dans de l’eau, comme on pourrait le faire avec du thé, de la menthe ou du tilleul.

Space Milk

Space Milk

Les  principes actifs de la plante de cannabis sont liposolubles, c’est à dire qu’ils peuvent se mélanger à des lipides (graisses). On peut donc réaliser une tisane de cannabis dans du lait entier, celui-ci contenant environ 36g de lipides par litre. Afin d’augmenter ce taux de graisses du lait, il est possible d’y ajouter un peu de beurre, de crème fraîche, ou même de l’huile végétale, comme par exemple de l’huile de coco ou du beurre de cacao. Plus le mélange contiendra de lipides, plus les cannabinoïdes seront extraits facilement! Lire plus à ce propos

Pizza au cannabis

La pizza est un plat traditionnel faisant souvent l’unanimité parmi les convives, et que nous retrouvons régulièrement  sur une table basse lors des soirées entre amis. Ainsi, préparer une space pizza donnera une autre dimension gourmande et psychoactive à nos apéritifs et dîners. Nous remarquerons d’ailleurs que la pizza au cannabis est même devenue une spécialité appréciée en Asie, au Cambodge notamment, où elle vendue dans des restaurants sous le nom de Happy Pizza.

Happy Herb Pizza: la pizza au cannabis est devenue une institution dans certaines zones touristiques d'Asie.

Happy Herb Pizza: la pizza au cannabis est devenue une institution dans certaines zones touristiques d’Asie.

Pour ce faire, nous préparerons avant tout une base d’huile d’olive enrichie au cannabis: cette matière grasse absorbera les cannabinoïdes présents dans notre marijuana (fleurs ou résine), et nous pourrons ensuite l’utiliser pour la réalisation de pizza, l’huile d’olive étant un ingrédient important de cette spécialité italienne. Lire plus à ce propos

Sweet Mushrooms: fondants au chocolat et au cannabis

Cet article vous propose une recette originale pour confectionner une pâtisserie cannabique du plus bel effet qui ravira vos yeux, vos papilles ainsi que ceux de vos amis stoners. Il s’agit en réalité de 2 recettes très simples à réaliser, qui une fois combinées l’une à l’autre vous donneront un dessert à l’esthétique folklorique, et enrichi en haschisch.

Nous allons donc diviser ces recettes en 2 étapes avant de les assembler pour finaliser notre oeuvre culinaire (la pâtisserie étant un art, vous en conviendrez.)

Fondant chocolat noir, cerise confite et beurre de Marrakech

Les ingrédients pour les space fondants au chocolat

Les ingrédients pour les space fondants au chocolat

Ingrédients (pour 4  fondants)

Brioche au Dawamesk

La cuisine au cannabis est constituée d’une multitude de recettes, du traditionnel space cake aux «bonbons infusés au THC» distribués dans les dispensaires médicaux aux USA, en passant par le jus de cannabis frais aux nombreux bienfaits sanitaires. Nous vous présentons ici une recette traditionnelle de brioche aux œufs fourrée au Dawamesk, une pâte à base de résine de cannabis utilisée depuis des siècles en Orient, puis plébiscitée par le Club des Haschischins à la fin du 19º siècle. Cette recette est ainsi un hommage aux haschischins et aux brioches de nos grands-mères qui ont accompagné nos après midis d’hiver.

Le Dawamesk, pâte à tartiner au cannabis

Le Dawamesk est une pâte à base de pistaches, de graisse, de cannabis et de miel.

Le Dawamesk est une pâte à base de pistaches, de graisse, de cannabis et de miel.

Les origines de cette préparation culinaire orientale sont floues, l’ingestion de la marijuana y étant répandue sous diverses variantes: bang lassi, dawamesk, dorvanesk… Cette pratique a même donné naissance à des légendes autour du cannabis, comme le Vieux de la Montagne qui manipulait ses soldats en leur faisant ingérer à leur insu de larges quantités de cannabis.

En France, il fallu attendre le 19º siècle pour que le Dawamesk soit pour la première fois étudié et cité par un pharmacien (M. Louradour en 1842). La recette exacte de cette pâte cannabique pourra varier, elle est généralement composée de miel, de farine de pistaches ou d’amandes, de matière grasse et de haschisch. Son effet puissant lui a valu l’intérêt d’un groupe d’intellectuels connu comme le Club des Haschischins, se réunissant pour consommer du cannabis et profiter ensemble d’une ivresse nouvelle à l’époque, propice à la méditation et autres exercices intellectuels. Lire plus à ce propos

Le Docteur William Courtney et le jus de cannabis frais

Présentation du Dr Courtney

Le Docteur William L. Courtney possède une solide formation médicale. Après avoir obtenu son doctorat de Médecine à l’Université d’Etat du Wayne, et réalisé son internat au Centre Médical de Psychiatrie de Californie, il a passé son post-doctorat en médecine légale. Le Dr Courtney est actuellement membre de l’Académie Américaine des Cannabinoïdes en Médecine, de la Société Internationale de Recherche sur les Cannabinoïdes, et de la Société du Cannabis Clinique. Il donne également des cours en Éducation Médicale Continue, sur l’usage du cannabis en médecine.

Docteur William Courtney

Docteur William Courtney

Son domaine d’étude favori concerne l’usage quotidien de cannabis pour consommer 250 à 500 mg de phyto-cannabinoïdes sous leur forme acide non psycho-active, qu’il considère comme étant des nutriments essentiels. Il a présenté ses études à de nombreux autres médecins, comme par exemple lors de la conférence Cannabis Therapeutics de Rhode Island en Avril 2010, à l’Institut de Psychiatrie Moléculaire de l’Université de Bonn en Juin 2010, à l’Institut pour les Etudes Avancées de l’Université Hébraïque de Jérusalem en Novembre 2010, ou à la conférence de la Société International de Recherche sur les Cannabinoïdes de Chicago en Juillet 2011. Lire plus à ce propos

Beurre de cannabis végétalien: cuisiner à l’huile de coco

Préparation de l´huile de coco enrichie au cannabis

Préparation de l´huile de coco enrichie au cannabis

Pourquoi utiliser l’huile de coco pour la cuisine au cannabis?

Le choix de l’huile de coco comme substitut au beurre pour la cuisine cannabique répond d’abord au besoin de cuisiner à partir d’ingrédients végétaux: le beurre traditionnel, issu du lait de vache, est en effet exclu des régimes dits végétaliens, et pour cette raison nous ne pourrons pas toujours partager nos canna friandises si celles ci contiennent des produits de l’exploitation animale. Outre ces considérations d’ordre éthique, cette préparation répondra également aux attentes des personnes intolérantes au lactose, malheureusement exclues des soirées space cake au beurre classique.

Le lait de vache n'est pas destiné aux humains

Le lait de vache n’est pas destiné aux humains

Ensuite, s’il existe d’autres matières grasses végétales, l’huile de coco présente de grandes qualités et une nocivité bien moins considérable que le beurre cuit, ainsi qu’un impact sur la nature bien plus réduit que la production d’huile de palme et les dérives qu’elle engendre. L’huile de coco est effectivement composée à 85% d’acides gras saturés, assurant une excellente extraction des cannabinoïdes tout en faisant preuve d’une grande résistance à la cuisson, ne générant pas de radicaux libres dangereux comme le font d’autres graisses.

Fabriquée à partir de l’albumen de la noix de coco, la réserve nutritive de la graine du cocotier, l’huile de coco est traitée et raffinée via différents processus selon l’usage auquel elle est destinée: monoï, margarine, savons et cosmétique… Pour cuisiner, nous choisirons de préférence une huile issue de la culture organique et non traitée (certaines huiles de coco sont par exemple désodorisées, ce qui implique des manipulations et modifications de la matière grasse qui dénaturent ses qualités).

Extraction artisanale de l'huile de coco à Bali (Indonésie)

Extraction artisanale de l’huile de coco à Bali (Indonésie)

Lire plus à ce propos

Caramels mous au beurre de cannabis

La cuisine cannabique

L’alimentation est un excellent moyen de consommer sa marijuana, que ce soit pour un usage récréatif ou pour le cannabis médicinal. Ce mode de consommation permet en effet d’éviter tous les dommages liés à la combustion (et à l’éventuel mélange avec du tabac), tout en produisant un effet d’une durée beaucoup plus longue.

Caramels au cannabis et au chocolat

Caramels au cannabis et au chocolat

Nous allons vous expliquer dans cet article comment faire des confiseries au cannabis, qui pourront se conserver facilement grâce à l’utilisation de beurre clarifié, dont nous allons vous expliquer la préparation. Lire plus à ce propos

Comment faire du beurre de cannabis

Alternatives à la combustion: Manger du Cannabis

Le THC et les autres cannabinoides (CBD, etc) ont la particularité d’être liposolubles, passé 60° ils seront absorbés par la matière grasse. Partant de ce principe, il suffira de faire mijoter son herbe avec une quantité suffisante de beurre pour que celui ci s’enrichisse des principes actifs du cannabis.

Voici quelles parties de plantes vous pouvez utiliser pour cette recette:

  • Les fleurs femelles (buds) et les petites feuilles résineuses (manucure) vous donneront la meilleure qualité de beurre, car ce sont les parties les plus riches en principes actifs
  • Les grandes feuilles, les plantes mâles (avec ou sans fleurs), les petites tiges résineuses et les déchets végétaux passés à l‘Ice O Lator peuvent être utilisés, mais cela donnera un beurre de moins bonne qualité, avec moins de puissance et un gout plus amer.

A l’exception des racines, l’intégralité de la plante (fraîche ou séchée) peut donc être recyclée et transformée en bouillie plutôt qu’être jetée telle quel, en offrant quelques fous rires mémorables en prime.  Nous éviterons cependant les branchages pouvant retenir la matière grasse, provoquant ainsi des pertes de beurre importantes.

Si le THC se concentre dans les glandes de résine, le CBD par exemple est plus présent dans le feuillage. Ainsi, on dissociera deux types de recettes: Un gramme de végétal pour un gramme de beurre, cette préparation plus concentrée en CBD sera sédative et très relaxante. Un gramme de têtes résineuses ou de haschisch pour cinq grammes de beurre: l’effet sera plutôt euphorisant et sociable, il en sera tout aussi intense et long.

Les dosages donnés sont indicatifs, varient selon la puissance du cannabis utilisé, la résistance des consommateurs, ou les quantités de beurre utilisées dans la recette.

Réalisation du beurre de cannabis

Porter une grande quantité d’eau à ébullition, puis y plonger toute l’herbe, en remuant doucement. Après dix minutes on la retirera en l’égouttant délicatement. Cette opération permet de nettoyer les plantes de restes d’engrais, et d’éliminer un peu de chlorophylle: le beurre aura un goût moins amer.

beurre-de-cannabis-1

beurre-de-cannabis-2

Processus de fabrication du beurre de marijuana

Aprèsavoir changé l’eau, on la porte également à ébullition  avant d’y jeter la marihuana et le beurre. Remuer et laisser cuire à frémissement votre soupe vaudoue deux à trois heure.

Lire plus à ce propos