Systèmes de culture de la marijuana

Tous les systèmes de culture hydroponiques, aéroponiques, systèmes de culture verticales, terre, coco…

Culture de cannabis en aquaponie

Le cannabis et l’aquaponie

Chaque jour se développent de nouvelles techniques de culture du cannabis, celle ci étant toujours plus répandue au niveau mondial.

Culture intérieure en système aquaponique.

Culture intérieure en système aquaponique.

L’aquaponie est basée sur l’harmonie entre l’aquaculture et l’hydroponie. Rakocy (1999), et Messer (2003) définissent l’aquaponie comme l’élevage de poissons et la culture de plantes dans un même système de recirculation fermé.

Cette technique est parfaitement adaptable à nos cultures de cannabis, permettant d’obtenir une récolte de qualité maximale, cultivée dans un système hydroponique mais présentant un goût et un arôme comparables à une culture organique en terre. Il est maintenant temps de choisir votre meilleure variété de marijuana et de vous initier à ce nouveau système de culture.

Dans ces systèmes, les poissons enrichissent l’eau en nutriments grâce à certaines bactéries qui dégradent leurs déjections et les transforment ainsi en aliments assimilables par les plantes. Les bactéries décomposent effectivement ces matières de manière parfaitement adaptée pour nourrir nos plantes de cannabis.

En créant un système de re-circulation hydroponique nous pourrons ainsi alimenter les plantes en diminuant le niveau de toxicité du réservoir d’eau dans lequel vivent les poissons. Le système hydroponique où s’épanouira le système racinaire se situe au dessus du bac, et agira comme bio filtre en améliorant la qualité de l’eau qui retournera ensuite dans le bac des poissons, débarrassée d’une partie des sels qu’elle contenait.

Cannabis aquaponique en floraison

Cannabis aquaponique en floraison

Lire plus à ce propos

Comment cultiver du cannabis en Mapito

Culture de marijuana en Mapito

1. Qu’est ce que le mapito?

2. Les avantages du Mapito face à la laine de roche

3. Comment cultiver en Mapito étape par étape

  • Préparer le substrat mapito
  • Croissance du cannabis en mapito
  • Floraison du cannabis en mapito
  • Fin de culture avec le mapito

4. Conclusions de nos expériences de la culture en mapito

1. Qu’est ce que le mapito?

Le substrat de culture Mapito est très utilisé par les cultivateurs hollandais dans les jardins d’intérieur pour ses caractéristiques attractives: le Mapito présente une grande capacité de rétention d’eau ainsi qu’une oxygénation des racines idéale. Ce substrat est fabriqué à partir de copeaux et de sciure de laine de roche et de polyéthylène.

Sac de mapito

Sac de mapito

Avant d’utiliser le Mapito, il faudra le stabiliser et l’humidifier correctement. La méthode est très simple, et proche de la préparation des pains de laine de roche: nous nettoierons d’abord le substrat pour le libérer des impuretés et des sels qu’il peut contenir et qui pourraient augmenter les niveaux d’EC de la solution nutritive accessible aux racines. Pour laver efficacement le mapito, on le placera dans une bassine remplie d’eau à l’EC le plus bas possible, soit généralement 0.3 à 0.4 afin de faciliter la suite de la culture et en particulier la gestion des apports nutritifs.

Une fois le substrat nettoyé, il faudra ajuster son PH à 5.5 pour assurer une bonne assimilation des engrais par les plantes.

Le mapito doit également être largement humidifié avant son utilisation, car si ce n’était pas le cas celui ci n’exprimerait pas tout son potentiel de rétention d’eau, s’asséchant plus rapidement qu’il ne le devrait en commençant la culture avec un substrat complètement humide. On le laissera au moins 24 heures dans l’eau, ce qui nous laissera le temps de stabiliser le PH.

2. Les avantages du Mapito face à la laine de roche

Le Mapito et la laine de roche sont deux substrats qui se ressemblent beaucoup et qui présent des caractéristiques comparables, s’agissant d’excellents substrats pour les cultures de cannabis en hydroponie.

Pot de 3.5L avec mapito

Pot de 3.5L avec mapito

Le Mapito, comme énoncé précédemment est composé de laine de roche et de polyéthylène présentés sous forme de copeaux et de morceaux en vrac. Cette texture permettra donc de cultiver en pot, afin de pouvoir par exemple déplacer les plantes dans l’espace de culture si besoin. Avec les slabs de laine de roche, il est impossible de déplacer les plantes, au risque d’abîmer le tronc ou les racines et de fragiliser la plante.

D’un autre côté, le taux d’oxygénation de ces deux substrats est excellents, si ce n’est que la texture granuleuse du Mapito permet un petit supplément d’oxygène que les slabs n’offrent pas. Le haut niveau de porosité du Mapito le rend parfait pour la culture hydroponique en pot.
La rétention d’eau de ces deux substrats sera identique, l’avantage du mapito sera que l’on pourra disposer d’un grand volume grâce à l’utilisation de pots.

Il est essentiel que le Mapito ne soit pas trop compacté, ce qui compliquerait le développement des racines des plantules. Lire plus à ce propos