Cannabis thérapeutique

Depuis des milliers d’années, le cannabis est utilisé dans le monde entier en tant que plante médicinale, afin de bénéficier des nombreuses propriétés médicales des cannabinoïdes (THC, CBD..) et des molécules aromatiques (terpènes) que l’on retrouve naturellement dans la marijuana.
Nous vous présentons ici différents articles concernant l’utilisation thérapeutique du cannabis, ainsi qu’une revue de presse régulière des dernières actualités du cannabis médical dans le monde.

Conférences sur le cannabis médical en France et en Espagne

Le monde du cannabis thérapeutique connaîtra deux événements importants en Europe durant les mois de Septembre et d’Octobre 2016, que nous allons vous présenter dans cet article. N’hésitez pas à y participer si vous pouvez !

Journée de présentation de l’Observatoire Espagnol du Cannabis Médicinal

Cet événement se déroulera le Mardi 20 Septembre 2016 de 8h30 à 17h30 au CaixaForum de Madrid. L’entrée est totalement gratuite, notamment grâce à l’aide de sponsors tels que Canna, Endoca, Dinafem, ou la Fondation Alchimia Solidaria. Le forum ne pouvant accueillir 322 que personnes, il est cependant nécessaire de vous inscrire au préalable via ce formulaire sur le site internet de l’OECM.

Journée de présentation de l'Observatoire Espagnol du Cannabis Médical

Journée de présentation de l’Observatoire Espagnol du Cannabis Médical

Le cannabis médical sera présenté en première partie de journée : après une présentation de l’Observatoire par sa Présidente, Carola Pérez, il sera possible d’écouter le chercheur Manuel Guzmán de l’Université Complutense de Madrid qui parlera du potentiel thérapeutique du cannabis. Ce célèbre scientifique sera probablement accompagné de ses collègues Cristina Sánchez et Guillermo Velasco, également connus pour leurs recherches sur les cannabinoïdes, notamment contre le cancer. Lire plus à ce propos

Les propriétés médicales du CBD

Qu’est-ce que le CBD ?

Le CBD est un cannabinoïde de la plante de cannabis dont la configuration moléculaire est très proche de celle du THC, mais contrairement à ce dernier, le CBD ne possède aucun effet psychotrope, c’est à dire qu’il ne provoque pas de sentiment d’ivresse, de vertige ou d’euphorie, caractéristiques associés au THC et plus généralement à l’usage récréatif du cannabis.

Le Cannabidiol CBD possède par contre de nombreuses propriétés thérapeutiques que nous allons vous présenter dans cet article. Une caractéristique intéressante de cette molécule est sa très faible toxicité, et d’avoir ainsi très peu d’effets secondaires indésirables : dans le pire des cas, une dose trop élevée ne pourrait provoquer qu’une sédation (envie de dormir). Nous pouvons remarquer que le CBD ne possède qu’une très faible affinité avec les récepteurs à cannabinoïdes (CB1 et CB2), mais qu’il agit cependant de manière plus prononcée sur d’autres récepteurs du corps humain, tels que le GPR55 ou le 5-HT1A.

Le CBD agit sur différents récepteurs du corps humain

Le CBD agit sur différents récepteurs du corps humain

Lire plus à ce propos

Histoire de l’utilisation médicale du cannabis

Le Cannabis accompagne l’homme depuis plus de 10 000 ans. Ce dernier a su trouver et exploiter l’infinité d’utilisations offertes par cette plante, aussi bien au niveau récréatif que médical mais aussi industriel. Ses origines semblent se trouver en Asie, il est donc normal que les premières preuves écrites de l’utilisation du cannabis se trouvent dans cette zone, spécialement en Chine et en Inde.

Même si les premières traces de l’utilisation du cannabis remontent à plus de dix mille ans avant Jésus Christ, la première référence écrite sur son utilisation médicinale se retrouve plus tard, autour de 2737 av. J-C. Cependant, il n’est pas difficile de s’imaginer que les propriétés thérapeutiques du cannabis ont dû être explorées avant cette date.

Statue d’ivoire représentant Shen Nong

Statue d’ivoire représentant Shen Nong

Premières utilisations médicinales du chanvre

Nous savons que la plante de cannabis figurait déjà dans la pharmacopée de Shen Nong, empereur chinois et père de la médecine chinoise, qui recompila ses connaissances sur les propriétés médicinales des plantes dans un livre écrit aux environs de l’an 2700 av. J-C. Selon la légende, en plus de découvrir les propriétés médicinales du cannabis, Shen Nong en a fait de même avec le ginseng et l’éphédra. La première référence écrite de l’utilisation médicale du cannabis se trouve également dans la pharmacopée chinoise, le Rh-Ya.

À partir de là, se trouve une série de cas dans lesquels cette plante est reconnue comme un remède pour une multitude de problèmes. Le papyrus Ebers, écrit par les égyptiens autour de 1500 av. J-C, mentionne les propriétés du cannabis médicinal, en décrivant par exemple son utilisation sous forme de suppositoire pour soulager les hémorroïdes. En 1450 av. J-C, dans le livre de l’Exode, référence est faite au sujet d’une pommade sacrée conçue à partir de kaneh-bosem, que de nombreux spécialistes ont identifié comme étant du chanvre. Pour revenir à l’Égypte, des restes de pollen de cannabis ont été trouvés dans la tombe de Ramsès II, mort en 1213 av. J-C. Nous savons également qu’en Inde le bhang est élaboré depuis 1000 ans av. J-C, une boisson à base de lait et de marijuana utilisée pour différentes raisons, entre autre en tant anesthésique ou pour lutter contre les mucosités.

Lire plus à ce propos

Consultez le Docteur García de Palau au sujet du cannabis médical

Renseignements gratuits sur l’usage médicinal du cannabis

A l’heure où les principes actifs du cannabis font leur grand retour dans la médecine occidentale, il est dommage de constater qu’il est encore très difficile à l’heure actuelle de rencontrer en France un médecin possédant à la fois les connaissances et l’ouverture d’esprit pour s’intéresser à ce sujet de manière sérieuse et objective.

Dr Mariano Garcia de Palau, expert en cannabis thérapeutique

Dr Mariano García de Palau, expert en cannabis thérapeutique

Cela place de nombreux patients dans une situation délicate : certains se privent d’un traitement naturel susceptible de les aider, pendant que d’autres font le choix risqué de l’automédication. Les situations les plus fréquentes d’utilisation de cannabis médicinal concernent des cas de douleur, d’anxiété, de cancer, ou d’épilepsie, mais de nombreuses autres pathologies sont également concernées.

Afin de répondre aux questions de ces patients de plus en plus nombreux à vouloir utiliser la plante de cannabis en tant que traitement complémentaire ou alternatif, Alchimia vous présente son nouveau service de consultations thérapeutiques, en association avec le Dr García de Palau :

Entrez ICI sur le service de consultations médicales pour le cannabis thérapeutique Alchimia

Service de consultation du cannabis thérapeutique

Entrez ici pour consulter le docteur au sujet du cannabis médicinal

Rencontre du Dr Garcia de Palau à Barcelone

Rencontre du Dr Garcia de Palau à Barcelone

Lire plus à ce propos

Du cannabis contre la maladie d’Alzheimer ?

Qu’est ce que la maladie d’Alzheimer?

La maladie d’Alzheimer est une maladie dégénérative qui provoque la perte progressive et définitive des fonctions cérébrales, et notamment de la mémoire, chez les personnes âgées. Cette forme de démence touche environ 30 millions de seniors à travers le monde, un chiffre qui devrait doubler d’ici 20 ans à cause du vieillissement de la population dans les pays industrialisés. Alzheimer touche d’avantage les femmes que les hommes, notamment car elles vivent plus longtemps et que la prévalence de cette maladie augmente fortement en fonction de l’âge.

La maladie d'Alzheimer touche plus de 30 millions de personnes dans le monde

La maladie d’Alzheimer touche plus de 30 millions de personnes dans le monde

Aujourd’hui en France, plus de 900 000 patients souffrent actuellement de la maladie d’Alzheimer, et 225 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année. L’espérance de vie une fois la maladie déclarée varie beaucoup d’un patient à un autre (entre 3 et 20 ans), avec une moyenne de 8,5 années. Les associations de patients estiment qu’en 2020, un Français de plus de 65 ans sur 4 devrait être touché par la maladie d’Alzheimer. (Source: France Alzheimer)

Bien que certaines bonnes habitudes alimentaires, ainsi que le maintien d’une stimulation cérébrale régulière, puissent apporter une certaine action protectrice et préventive, il n’existe hélas à l’heure actuelle aucun traitement curatif efficace pour lutter contre la maladie d’Alzheimer une fois celle-ci déclarée.

Ces quelques années, de plus en plus de patients semblent toutefois avoir trouvé un traitement capable de retarder l’apparition des symptômes et de ralentir la progression de la maladie d’Alzheimer de façon naturelle et efficace : la plante de cannabis. Nous allons donc vous expliquer comment agissent les principes actifs de cette plante contre cette pathologie.

Lire plus à ce propos

Communiqué de l’Observatoire Espagnol du Cannabis Médicinal sur l’essai clinique en France

Observatoire Espagnol du Cannabis Médicinal

Observatoire Espagnol du Cannabis Médicinal

Étant données les tristes nouvelles annoncées récemment en France, dans lesquelles le cannabis a été rapporté par erreur comme étant la cause d’un décès et de cinq hospitalisations graves parmi les participants d’un essai clinique, l’Observatoire Espagnol du Cannabis Médicinal (OECM) souhaite préciser ceci :

1) La Ministre de la Santé française a confirmé officiellement que le médicament utilisé dans l’essai ne contient aucun type de cannabinoïde, ni naturel, ni synthétique. Par conséquent, les utilisateurs de cannabis médical peuvent être complètement rassurés.

2) Les références incorrectes au cannabis dans les médias ont créé une situation de crise totalement inutile et injustifiée. Pour éviter cela, nous insistons sur l’obligation de fournir des informations véridiques, rigoureuses et scientifiques sur le cannabis et ses usages thérapeutiques. Lire plus à ce propos

Utiliser du cannabis contre l’épilepsie ?

L’épilepsie, un trouble neurologique parfois très difficile à soigner

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, l’épilepsie est une affection neurologique qui touche autour de 50 millions de personnes à travers le monde, et dont environ 30% des cas ne peuvent pas être traités efficacement. Il faut rappeler que tout le monde peut être touché, à n’importe quel moment de sa vie.

Certaines formes graves d'épilepsie touchent les enfants dès leur plus jeune âge.

Certaines formes graves d’épilepsie touchent les enfants dès leur plus jeune âge.

Certaines formes d’épilepsie sont particulièrement graves et difficiles à traiter, notamment chez les enfants : on peut ainsi citer le syndrome de West et le syndrome de Dravet, qui touchent les nourrissons dès leur première année, ou le syndrome de Lennox-Gastaut, qui apparait le plus souvent entre l’âge de 3 et 5 ans.

Le cannabis, retour d’un médicament naturel contre l’épilépsie

La plante de cannabis est utilisée contre l’épilepsie depuis des milliers d’années. Dès l’an 1100 avant JC, l’écrivain arabe al-Mayusi décrivait son usage pour contrôler les crises. Ce ne fut qu’au siècle dernier, lors de la prohibition du cannabis aux USA puis dans le reste du monde, que ce traitement naturel de l’épilepsie fut éclipsé par la médecine occidentale moderne.

Mais ces dernières années, de plus en plus de parents d’enfants touchés par des formes sévères de cette maladie, face à l’inefficacité des médicaments utilisés contre l’épilepsie, commencent à redécouvrir les propriétés thérapeutiques de la plante de cannabis. On retrouve ainsi de nombreux témoignages sur internet, et notamment aux USA où le cannabis médical est désormais disponible légalement au sein de nombreux États. Lire plus à ce propos

Actualités du cannabis médical, Octobre 2015

L’Australie va cultiver du cannabis pour la recherche médicale

Sussan Ley, Ministre de la Santé en Australie, vient d’annoncer ce 17 octobre qu’une nouvelle législation permettra bientôt de cultiver du cannabis pour être utilisé dans la recherche scientifique et les essais médicaux, mettant ainsi fin à une interdiction datant de 1967.

Les trois états australiens les plus peuplés (Victoria, les Nouvelle-Galles du Sud et le Queensland) se sont déjà engagés à mener des études sur l’efficacité du cannabis pour soulager les patients en phase terminale, contrôler l’épilepsie sévère chez les enfants, ainsi que pour le traitement des effets secondaires de la chimiothérapie.

Le gouvernement Australien souhaite cultiver du cannabis médical

Le gouvernement Australien souhaite cultiver du cannabis médical

L’assistant du Ministre la Santé, Stephen Jones, a déclaré que « nous devons mettre en place, en travaillant avec les États et territoires, des lois pénales uniformes pour exempter de craintes de poursuites ceux qui ont un accès légitime au cannabis médical à des fins approuvées. » (source: The Guardian)

Au Mexique, du cannabis thérapeutique autorisé pour une petite fille épileptique

Graciela, âgée de 8 ans, est atteinte par le syndrome de Lennox-Gastaut, une forme sévère d’épilepsie qui lui provoque jusqu’à 400 crises par jour. Les médecins ont pratiqué sur la petite fille un acte de radiochirurgie cérébrale et ont essayé 19 traitements médicamenteux différents, sans jamais obtenir de résultats. Mais ce 17 août 2015, un juge a autorisé la famille de Graciela a importer et à utiliser du Cannabidiol (CBD), l’un des principaux cannabinoïdes de la plante de cannabis, qui possède des propriétés thérapeutiques contre ce type d’épilepsie sévère. Lire plus à ce propos

Le cannabis médical en Israël

Israël et le cannabis

Depuis toujours, Israël est un pays au sein duquel la recherche et le développement sur le cannabis n’ont jamais été gênés par le gouvernement (ou tout du moins, dans une moindre mesure par rapport à de nombreux autres pays). En effet, dès les années 60, le professeur Raphael Mechoulam et son équipe ont réalisé d’importantes avancées dans ce domaine ; en 1963, Mechoulam et Yuval Shvo ont isolé et établit la structure du Cannabidiol CBD. Une année plus tard, Mechoulam et Yehiel Gaoni ont réussi à isoler le THC (TétraHydroCannabinol) pour la première fois.

L’étude qui suivra sur la découverte et le rôle du système endocannabinoide dans les années 90, est due en grande partie également au professeur Mechoulam, qui a reçu les années suivantes plusieurs récompenses nationales et internationales en remerciement de ses travaux.

En 1992, Israël a approuvé pour la première fois l’utilisation du cannabis médical pour un patient souffrant de crises d’asthme sévères. Des années plus tard, en 2007, le ministre de la Santé israélien à mis en place un programme de cannabis médical qui bénéficie aujourd’hui à près de 20 000 patients, et qui devrait atteindre 30 000 en 2016. Lire plus à ce propos

Actualités du cannabis médical, Juin 2015

Nouveau reportage WEED 3 sur le cannabis médical

Le Dr Sanjay Gupta, responsable médical et scientifique de la chaine américaine d’informations CNN, a publié en Mai 2015 le troisième épisode de sa série documentaire WEED sur les bienfaits du cannabis médical.

Cette fois-ci, le Dr Gupta s’intéresse notamment à l’usage thérapeutique du cannabis en cas de troubles de stress post-traumatique (TSPT), en allant à la rencontre de patients tels que le vétéran Sean Kiernan, ou la mère au foyer Amelia Taylor, pour qui le traitement au cannabis se montre beaucoup plus efficace que tous les autres médicaments qu’ils ont pu testé auparavant. Le Dr Gupta interroge également les chercheurs Rick Doblin et Sue Sisley sur l’étude scientifique qu’ils souhaitent réaliser à ce sujet.

Vous pouvez retrouver ici cette vidéo avec sous-titres en Français, réalisés par nos soins:

Cette troisième édition du reportage WEED s’intéresse aussi au rôle que pourraient jouer les cannabinoïdes contre la maladie d’Alzheimer, notamment en protégeant les neurones de la dégénérescence et en éliminant les protéines bêta-amyloides responsables de cette maladie. Lire plus à ce propos