Flavonoïdes et cannabis

Flavonoïdes et cannabis

Les différentes variétés de cannabis proposent des centaines de composants (le numéro exact est difficile à définir), chacun avec ses caractéristiques et ses propriétés. Vous aurez surement déjà entendu parler des cannabinoïdes, terpènes et flavonoïdes comme composants de la plante, avec les deux premiers comme les plus communs. Cependant, que sont les flavonoïdes ? Comment agissent-ils et à quoi servent-ils ? Dans cet article nous donnerons la réponse a ces questions, des éléments importants si l’on prend en compte que les flavonoïdes représentent 10% du total des substances produites par la plante et 2,5% du poids sec des fleurs et feuilles, selon les estimations.

Les flavonoïdes sont responsables de la couleur des fleurs, des troncs et des feuilles

Les flavonoïdes sont responsables de la couleur des fleurs, des troncs et des feuilles

Que sont les flavonoïdes ?

Décrits pour la première fois par Robert Doyle (1664), le premier flavonoïde a été identifié – la citrine – par le prix Nobel Szent-Györgyi en 1930. Aujourd’hui, « flavonoïdes » est le nom utilisé pour un grand nombre de métabolites secondaires (phytonutriments) présents sur les plantes terrestres, mais également sur certaines algues. Étant donné qu’il existe une grande diversité aussi bien au niveau de la biosynthèse que de la composition chimique de ses composants, on calcul qu’il est possible d’en trouver prêt de 5000 sur des plantes, fruits et légumes (certaines sources parlent même de 9000 ou plus).

De plus nous savons que ses fonctions métaboliques ont une grande importance dans l’organisme de plantes et d’animaux (et bien entendu d’humains), c’est pour cela que – comme nous le verrons plus tard – il existe une multitude d’études sur les propriétés et applications des flavonoïdes, mais aussi de ses synthèses.

Les belles colorations automnales sont du en partie aux flavonoïdes

Les belles colorations automnales sont du en partie aux flavonoïdes

Son nom provient du latin flavus, qui signifie « jaune » et qui se trouve directement en relation avec la fonction de ses molécules sur les plantes, qui sont comme des pigments (pas verts, mais jaunes, bleus ou rouges) des parties aériennes des plantes utilisées pour différentes raisons :

  • Attraction d’insectes polinisateurs
  • Captation de différentes longitudes d’ondes de lumière
  • Protection face aux rayons UV
  • Régulation du cycle cellulaire
  • Intervention dans le transport d’auxines
  • Défense contre les herbivores

Les flavonoïdes donnent ses tonalités spectaculaires aux fruits, légumes et plantes et ils sont bien entendu responsables des couleurs du cannabis, comme nous l’avons vu dans notre article leur étant dédié. Les génétiques Purple, par exemple, contiennent en général de grande quantité d’anthocyanes. La concentration des flavonoïdes dépend de différents facteurs, spécialement ceux en relation avec la génétique et avec les conditions de culture (cycle de lumière, température).

Structure basique des anthocyanines, un type de flavonoïde

Structure basique des anthocyanines, un type de flavonoïde

Classification des flavonoïdes

Principalement et en accord avec les structures de leurs squelettes et leurs voies métaboliques, les flavonoïdes se classifient en trois grands groupes : flavonoïdes, isoflavonoïdes et neoflavonoïdes. Cependant, au sein de chacun de ses groupes nous trouvons différentes classes principales, en fonction de ses groupes fonctionnels :

  • Chalcones : attraction des insectes polinisateurs à travers la coloration des fleurs
  • Flavones : de couleur jaune, ils se trouvent sur les fleurs comme la primevère ou sur la peau du raisin
  • Flavonols : présents sur les feuilles et les fleurs, ils sont en relation avec la protection contre les rayons UV
  • Flavandioles : ils peuvent se trouver sur les bananes, la luzerne, ou le Ligaria cuneifolia
  • Anthocyanes : pigments hydrosolubles qui produisent des feuilles et des fleurs de couleurs rouges, bleus et violettes, comme par exemple les baies et les fruits des bois
  • Tanins : macromolécules (polymères) formés par des anthocyanines. On les trouves dans le thé, ils donnent une saveur astringent et protègent la plante des herbivores.

La classification des flavonoïdes est compliquée étant donné leurs grande diversité par rapport à leur structure moléculaire et synthèse, en connaissant ces grands groupes nous pouvons nous faire une idée de la multitude de propriétés présentées par ces composants et de la difficulté pour les classer en fonction des aspects et des paramètres choisis.

Les fruits des bois contiennent une grande quantité d’anthocyane

Les fruits des bois contiennent une grande quantité d’anthocyane

Flavonoïdes du cannabis

Comme nous le savons déjà, en plus des cannabinoïdes et terpènes, le cannabis contient également des flavonoïdes, certains d’entre eux exclusif à cette plante. Ils se trouvent en différentes concentrations particulièrement sur les fleurs, mais également sur des troncs et des feuilles (aucune trace n’a été trouvée sur les graines ou les racines). Comme nous l’avons vu, elles protègent la plante face aux parasites, aux rayons UV et aux animaux herbivores, en plus d’apporter une personnalité unique par rapport à la couleur, à l’odeur et la saveur. C’est pour cela que ce sont des composants très importants pour la survie de la plante, et qui en même temps offre un caractère unique. Un exemple clair de cela ce sont des génétiques comme la Grand Daddy Purple ou la Peyote Purple, avec leurs caractéristiques et couleurs spectaculaires.

Cependant, et en grande partie à cause de la prohibition, davantage d’études sont nécessaires sur le contenu en flavonoïdes dans le cannabis pour pouvoir préciser quels sont les plus communs. Des plus de 20 flavonoïdes trouvés sur le cannabis jusqu’à aujourd’hui, les composés suivants se démarquent par leur concentration, avec parmi eux – les cannaflavines– exclusifs à cette plante :

  • Cannaflavines A, B et C : produits uniquement par le cannabis, ces composants agissent sur la voie inflammatoire des prostaglandines, ce qui signifie qu’ils possèdent des effets anti-inflammatoires (démontrés en laboratoires) plus puissants que, par exemple, l’aspirine. De plus, cet effet – partagé avec d’autres terpènes et cannabinoïdes – créerait une synergie plus importante entre les différentes substances. Jusqu’à présent, la plus grande partie de ces études se sont centrés sur le cannaflavines A.
  • Vitexine : détectée en grandes concentrations aussi bien dans les plantules que sur les exemplaires adultes, cela peut être utile pour inhiber la peroxydase thyroïde et traiter la maladie de la goutte.
  • Isovitexine : il s’agit d’une flavone aux propriété similaires aux précédents
  • Apigénine : agit sur les récepteurs de GABA (de la même façon que les cannabinoïdes), apportant des effets sédatifs et anxiolytiques. De plus, il est spécialement utile durant les transplantations d’organes en réduisant les effets indésirables d’un immunosuppresseur utilisé dans ces cas, la Ciclosporine A. Lors d’études sur des rongeurs des propriétés antioxydants, anti-inflammatoires et anti cancérigènes, annulant la croissance des tumeurs ont été détectés.
Exemple de cannabis avec des feuilles vertes et des fleurs violettes

Exemple de cannabis avec des feuilles vertes et des fleurs violettes

  • Kaempférol : Utile pour traiter des cas de dépression, de la même façon que certains cannabinoïdes. On lui attribue une action préventive contre les maladies coronariennes ou le cancer, en plus des propriétés antioxydants et anti-inflammatoires.
  • Quercétine : se trouve sur presque toutes les plantes vasculaires, apportant des effets anti-inflammatoires, antimutagène, antiviraux, antifongiques et antioxydants.
  • Orientine : commun sur les plantes de cannabis et de thé, c’est un puissant antioxydant, un vrai charognard des radicaux libres. Il possède également des propriétés antibiotiques et anti-inflammatoires, mais également anti cancérigènes.
  • Lutéoline : avec des effets similaires au précédent, il semble également entrer en synergie avec le reste des composants.
  • Beta – sitostérol : isolé la première fois précisément d’une plante de cannabis, ce phytostérol réduit le niveau de cholestérol et prévient des maladies coronariennes.

Propriétés et applications des flavonoïdes

Evidemment, malgré l’absence de psychoactivité à l’instar de molécule comme le CBD, les effets de ces métabolites polyphénoliques jouent un rôle dans l’effet entourage, les différents composants présents sur le cannabis entrent en synergie, potentialisent et modulent ses propriétés. De plus, les propriétés antioxydants, anti-inflammatoires et anti cancérigènes des flavonoïdes sont connus depuis des années, des propriétés utilisés pour les animaux et les personnes en se nourrissant de plantes, fruits ou légumes.

Dans le cas de vouloir profiter de leurs propriétés en mangeant des fruits et  légumes, il faut prendre en compte plusieurs choses, comme le fait que la concentration la plus importante se trouve sur la peau, où qu’en cuisant les aliments tous les flavonoïdes se perdent étant hydrosolubles, il faudra préférer ingérer les aliments crues.

Santé !

Études et publications sur les flavonoïdes consultés pour cet article :

  • Cannabis sativa: The Plant of the Thousand and One molecules, Christelle M. Andre, Jean-Francois Hausman, Gea Guerriero
  • Medicinal Properties of Cannabinoids, Terpenes, and Flavonoids in Cannabis, and Benefits in Migraine, Headache, and Pain: An Update on Current Evidence and Cannabis Science, Baron EP
  • Polyketide synthases in Cannabis sativa L., Isvett Josefina Flores Sanchez
  • Cannabis Pharmacology: The Usual Suspects and a Few Promising Leads. Advances in Pharmacology, Russo, E., Marcu, J.
  • New Methods for the Comprehensive Analysis of Bioactive Compounds in Cannabis sativa L. (hemp), Federica Pellati, Virginia Brighenti, Johanna Sperlea, Stefania Benvenuti
  • Flavonoid Glycosides and Cannabinoids from the Pollen of Cannabis sativa L., Samir A. Ross, Mahmoud A. ElSohly, Gazi N. N. Sultana, Zlatko Mehmedic, Chowdhury F. Hossain, Suman Chandra
  • PKS Activities and Biosynthesis of Cannabinoids and Flavonoids in Cannabis sativa L. Plants, Isvett Josefina Flores-Sanchez, Robert Verpoorte
  • Flavonoid variation in Cannabis L., M.N Clarck, Bruce A. Bohm
  • Biologically active cannabinoids from high-potency Cannabis sativa, Radwan MM, Elsohly MA, Slade D, Ahmed SA, Khan IA, Ross SA
7 juin 2019 | Cannabis thérapeutique
0 commentaire


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *