Culture intérieur du cannabis

Astuces et conseils pour améliorer vos cultures d’intérieur (indoor)

Comment augmenter la production de résine du cannabis

Comme la plupart d’entre vous le sait déjà, la résine des plantes de cannabis est une accumulation de trichomes sécrétées par la plante, trichomes qui contiennent les précieux cannabinoïdes et terpènes qui lui donne son arôme unique et particulier, mais également sa saveur et son effet. En parallèle avec l’augmentation de la popularité des extractions et des concentrés de cannabis de ces dernières années, la production de résine des variétés ou des plantes est une caractéristique de plus en plus prise en compte par les cultivateurs et producteurs d’extractions, qui ne veulent pas dépenser du temps et de l’argent à la culture de plantes avec peu de trichomes.

Bien entendu, cette caractéristique intéressante est en grande relation avec la génétique de la plante. Partir de parents qui produisent une grande quantité de résine augmente – et beaucoup – les probabilités pour que la descendance du croisement se démarque également sur cet aspect, c’est pour cela que de plus en plus de breeder utilisent exclusivement les variétés les plus résineuses dans leurs projets. Cependant et mis à part de la production « marquée » par la génétique de chaque variété, comme cultivateurs nous pouvons appliquer une série de trucs qui permettront à nos plantes de produire une quantité plus importante de trichomes, ce qui signifie des têtes plus grosses, avec un arôme plus intense et un effet plus puissant. Plus loin dans cet article nous vous expliquerons quelques trucs de ce type, mais également la façon d’aider et d’augmenter la production de cannabinoides et de terpènes.

Différents types de trichomes

Il existe différentes manières d’augmenter la production de trichomes.

Lire plus à ce propos

Utilisation des hormones végétales dans la culture du cannabis

Vous savez déjà probablement que les hormones produites par l’organisme humain possèdent un impact direct sur des aspects tels que le comportement, le métabolisme ou le développement physique. Cependant, cette caractéristique n’est pas unique aux humains, de nombreux autres organismes – comme les plantes – synthétisent également des hormones. Durant le cycle de vie d’une plante, presque tous les aspects de son développement sont contrôlés par ces composants chimiques organiques produits par les plantes, substances que nous connaissons sous le nom d’hormones végétales et phytohormones.

Ces composant ne régulent pas seulement la morphologie et le métabolisme des plantes, ils déterminent en même temps leur réponse devant des facteurs environnementaux stressant, des parasites, des pathogènes ou des dommages physiques sur certaines de leurs parties. Dans cet article nous verrons les principales phythormones et leurs effets sur les plantes, vous pourrez ainsi profiter de leurs propriétés durant vos cultures.

L’eau de coco est riche en hormones végétales, spécialement cytokinine (Photo : Crisco 1492)

Lire plus à ce propos

Les racines des plantes de cannabis

Que sont les racines ?

Les racines sont le premier organe de la plante à entrer en contact direct avec le substrat après la germination. En général, elles se développent dans la terre et ne sont donc pas visibles, sauf dans le cas des racines adventives qui poussent sur le tronc, une partie aérienne de la plante et qui se dirigent ensuite vers le substrat de culture.

Les racines des plantes de cannabis peuvent montrer différentes formes, mais les racines adventives sont relativement rares et peuvent se trouver dans des cultures avec une humiditée élevée et constante dans le temps. Il est également probable de les voir sur des boutures de cannabis entrain d’enraciner.

Racines saines pour plantes saines

Des racines saines sont synonymes de plantes saines.

Structure des racines

Nous pourrions dire que la racine ou le système radiculaire possède une organisation pyramidale. La racine principale pousse de façon verticale jusqu’à l’intérieur du sol et les ramifications secondaires qui naissent de la racine principale s’étendent dans tout le substrat. Les racines secondaires développent en même temps de petites ramifications appelées capillaires qui sont chargées de capter et transporter l’eau et les nutriments pour les plantes.

Lire plus à ce propos

Luxmètres: mesurer la quantité de lumière durant la culture du cannabis

Une erreur fréquente de nombreux cultivateurs débutants est de ne pas changer assez régulièrement l’ampoule durant la culture en intérieur de cannabis, les premières récoltes apporteront donc d’excellents résultats, alors que les suivantes ne produiront pas la même quantité de fleurs avec les mêmes paramètres. Pourquoi ? Très souvent, à cause d’une ampoule de culture usagée.

Les lampes à décharge, comme peuvent l’être les équipements HPS, MH ou CMH/LEC, perdent leurs capacités à produire de la lumière au fur et à mesure de leur utilisation, cela pourra donc arriver (même si c’est possible de s’en rendre compte d’un simple coup d’œil) de cultiver avec des ampoules qui après plusieurs cultures dégagent moitié moins de lumens que lors de leur première utilisation. De plus, chaque phase de développement par laquelle passe la plante à besoin d’une quantité plus ou moins importante de lumens pour qu’elle puisse croître et fleurir de façon normal.

Dans cet article nous allons voir comment utiliser un luxmètre pour mesurer la quantité de lumière émise par notre système d’illumination, mais également quelle quantité de lumière apportée en fonction du développement de la plante.

canopée homogène

Une bonne répartition de la lumière produit des récoltes homogènes

Lire plus à ce propos

Controleur de pH sur Alchimia

Une culture de cannabis réussie passe par une nutrition correcte des plantes. Bien entendu, tous les paramètres en relations avec l’environnement devront être réglés correctement pour profiter au maximum du rendement de la culture : renouvellement de l’air, type d’éclairage, température et humidité, etc. Cependant, cela ne servira à rien de choisir une gamme d’engrais pour cannabis complète et équilibré sans prendre en compte le pH de la solution nutritive, c’est-à-dire, le niveau d’acidité de l’aliment que nous allons donner à nos plantes.

En effet, pour s’assurer d’une absorption correcte de la nutrition de la part du système racinaire, chaque macro y micro nutriments utilisé par le cannabis comme aliment devra être administré en fonction d’un rang d’acidité déterminé (pH), si ce n’est pas le cas cette absorption ne se réalisera pas correctement. Ce facteur est la clef pour profiter des nutriments que nous administrons et nous éviterons les problèmes de carences et excès dans les cultures de cannabis, obtenant ainsi des récoltes abondantes.

L’échelle de pH détermine si une substance est acide, neutre ou alcaline

L’échelle de pH détermine si une substance est acide, neutre ou alcaline

Le pH c’est quoi ?

Comme nous l’avons déjà vu dans l’article sur le pH et le cannabis, le pH est le niveau d’acidité ou d’alcalinité d’une substance. Maintenir un niveau de pH correct dans la solution nutritive est crucial si nous souhaitons une absorption maximale des éléments que nous administrons aux plantes, elles disposeront alors de tout le nécessaire pour un développement explosif. Voyons ensemble quelques-uns des contrôleurs de pH les plus populaires parmi les cultivateurs, mais également les liquides qui sont nécessaires pour faire varier (augmenter ou diminuer) le pH d’une solution. Rappelons que, en général, on applique un pH de 5.5-6.2 pour les cultures en coco ou hydroponiques et un peu plus (entre 6 et 7) pour les cultures en terre.

Lire plus à ce propos

Lumière verte dans la culture du cannabis

En général, lorsque l’on parle de lumière dans la culture en intérieur, on pense à la lumière bleue pour la phase de croissance et la lumière rouge pour les étapes de floraison. Choisir le type de lumière avec une température de couleur adaptée (ou ce que l’on appelle communément spectre) est important au moment d’obtenir les meilleurs résultats lors d’une culture en intérieur. Cependant, il existe un autre type de lumière encore méconnu par de nombreux cultivateurs qui, même si elle ne possède pas d’influence direct sur le développement des plantes comme le font les autres, est d’une grande utilité pour le cultivateur par rapport au confort et à la prévention de possibles problèmes avec les plantes : la lumière verte.

La lumière verte dans la culture du cannabis

La lumière verte dans la culture du cannabis

Couleurs de lumière dans la culture du cannabis

Nombreux d’entre vous le savent déjà, les plantules, boutures et plantes adultes à l’état végétatif (croissance) préfèrent une température de couleur située entre 4000 et 5500K (longueur d’onde entre 430 et 500nm), autrement dit, une couleur bleue. Les plantes absorbent cette couleur à travers un photorécepteur appelé cryptochrome, elle offre une croissance plus ramifiée, avec un étirement moindre entre les nœuds et un développement plus important des bourgeons et des branches latérales grâce à une réduction de la dominance apicale.

Lire plus à ce propos

Comment augmenter les sucres dans les plantes de cannabis

Que sont les hydrates de carbone ou les sucres ?

Les hydrates de carbone représentent un groupe de composants parmi lesquels sont inclus les sucres, les amidons et la cellulose, entre autres substances. Ils sont formés par des carbones, de l’hydrogène et de l’oxygène et sont présents dans certains fertilisants ou engrais pour cannabis.

Bubble Kush régulière avec 44 jours de floraison et en utilisant des acides aminés

Ce sont des éléments vitaux importants, aussi bien pour le règne végétal que pour les animaux. Ils réalisent des fonctions vitales pour que les plantes puissent se développer sans problème durant toutes les étapes de leur vie et servent également comme source d’aliments pour les animaux qui se nourrissent des plantes.

Type d’hydrates de carbone dans les plantes

Il existe deux grands types d’hydrates de carbone, les structuraux et les non-structuraux. Les structuraux sont connus pour faire partie de la paroi structural de la plante, c’est-à-dire, le tronc, les ramifications et les racines, etc, qui sont toutes ces parties de la plante qui lui permettent de rester droite. Sans eux les plantes ne pourraient pas rester stables.

Lire plus à ce propos

Causes de la mort du cannabis en croissance

Causes de mort durant la croissance des plantes

La croissance des plantes de cannabis peut être l’une des périodes de culture les plus longues en culture d’extérieur – ou d’intérieur- dans des zones comme le sud de l’Europe qui profitent d’une longue période de printemps et d’été. Durant cette phase de croissance il est possible de rencontrer des problèmes qui peuvent engendrer la mort de la plante même avant de commencer la phase de floraison.

Voyons ensemble quelles sont les causes de mort les plus fréquentes durant la croissance des plantes et ce que nous pouvons faire pour l’éviter.

Croissance du cannabis

Plantes de cannabis en croissance

Lire plus à ce propos

Acides humiques et fulviques dans la culture du cannabis

Les cultivateurs utilisent de plus en plus souvent les acides humiques et fulviques pour profiter des leurs avantages pour un substrat sain, riche et vivant, ce qui se traduit par des plantes heureuses et des récoltes abondantes. Grâce à leur composition, l’absorption et l’assimilation des nutriments par les racines sont améliorées. Les racines pousseront saines et fortes, en plus de favoriser une récolte plus importante.

Qu’il s’agisse de culture en terre dites « organique » – ou des cultures hydroponiques ou sans sols, le cultivateur peut profiter des acides humiques et fulviques de façon simple grâce à la grande quantité de produits qui en contiennent. Son utilisation est d’ailleurs spécialement recommandée pour les systèmes avec substrat inerte, qui ne contiennent ni vie ni nutriments, de cette façon tout le fertilisant liquide ajouté sera utilisé de la meilleure façon possible par la plante.

Un sol sain est indispensable pour une récolte généreuse

Un sol sain est indispensable pour une récolte généreuse

Lire plus à ce propos

Contrôleurs de climat pour Cannabis Cli-Mate

Si nous réfléchissons à tous les éléments nécessaires pour réaliser une culture intérieure de cannabis nous voyons qu’il est facile de différencier les éléments qui, au sein de la chambre de culture ou de l’armoire de culture, servent à reproduire les facteurs lumineux et climatiques présents en extérieur. Des éléments comme – ampoule, extracteur, ventilateur, humidificateur, chauffage – seront chargés de simuler les cycles et les conditions naturelles de l’extérieur. Le contrôle et l’ajustement de ces éléments influera en grande partie sur la qualité et la quantité de la récolte finale.

Au fil du temps, des appareils électroniques sont apparues pour contrôler le climat des cultures de cannabis, ces appareils connectent et dirigent tous les éléments destinés à recréer la lumière solaire et le climat, à programmer la photopériode, contrôler l’extraction et l’entrée d’air, réguler la température, l’humidité et la pression grâce à un seul appareil.

Culture de cannabis

La climatisation d’une armoire de culture doit être optimisée pour créer un environnement propice au développement des plantes

Un contrôleur de climat peut permettre d’économiser beaucoup de travail au cultivateur, en plus d’optimiser des aspects importants comme la consommation d’électricité. L’efficacité d’un contrôleur de climat dépend des senseurs dont ils disposent pour contrôler et enregistrer les variations de températures, d’humidité ou de circulation de l’air dans l’environnement de culture intérieur.

Lire plus à ce propos