Cannabigérol (CBG): l’origine des cannabinoïdes

Qu’est ce que le CBG?

  • Nom: Cannabigérol
  • Formule: C21H32O2
  • Nom IUPAC: 2-[(2E)-3,7-dimetilocta-2,6-dienil]-5-pentilbenzeno-1,3-diol
  • Masse moléculaire: 316,48 g/mol
  • Point de fusion:
  • Point d’ébulition:
  • Présence à température ambiante:

Décrit pour la première fois en 1964 par Gaoni et Mechoulam, le CBG ou cannabigérol est l’un des cannabinoïdes exclusivement produits par les plantes de cannabis dans les têtes glandulaires des trichomes. Bien que le contenu en CBG de la majorité des plantes est bas à très bas, dans la majorité des cas inférieur à 1%, l’importance de ce composé est cruciale pour la synthèse des autres cannabinoïdes, comme nous le savons depuis maintenant 40 ans (Shoyama, Yagi et Nishioka dans la revue Phytochemistry, Octobre 1975). Habituellement, les variétés de chanvre contiennent plus de CBG que les plantes de cannabis récréatif.

Le CBG est un phytocannabinoïde non psychoactif, c’est à dire qu’il est synthétisé de manière naturelle par les plantes et n’entraîne pas d’ivresse cérébrale lors de la consommation. Différentes propriétés médicinales lui sont attribuées offrant un large spectre d’applications et il est également (sa forme acide plus précisément) le précurseur des principaux cannabinoïdes secrétés par les trichomes, comme le THCA ou le CBDA, d’où le niveau faible de ce composé comparé aux cannabinoïdes dont il est à l’origine.

Molécule de CBG

Molécule de CBG (cannabigérol)

CBG et la synthèse des autres cannabinoïdes

La synthèse des cannabinoïdes chez les plantes de marijuana commence avec la production d’acide cannabigérolique ou CBGA – la forme acide du CBG, dont la formule est C22H32O4 – dans les têtes glandulaires des trichomes à partir d’une combinaison d’acide oliveotolique et/ou acide divarinique avec pyrophosphate de géranyle ( la combinaison d’acide divarinique formera l’acide cannabigévarolique ou CBGVA). Après une série de réactions engendrées par la production de synthases (enzymes) spécifiques, qui reçoivent le nom du cannabinoïde qu’il aide à produire, le CBGA est rapidement transformé en forme acide des trois principales branches de cannabinoïdes présents chez la marijuana.

  • Le THCA ou acide tétrahydrocannabinolique est formé par l’action de l’enzyme THCA-synthase
  • Le CBDA ou acide cannabidiolique est formé par l’action de l’enzyme CBDA-synthase
  • Le CBCA ou acide cannabicroménique est formé par l’action de l’enzyme CBCA-synthase

Comme nous l’avons vu, cette transformation rapide explique les faibles concentrations en CBG retrouvées chez les variétés de cannabis, tandis que tous les composés comme le THC ou le CBD sont habituellement bien plus présents. Comme nous le savons, les cannabinoïdes synthétisés à partir du CBGA (THCA, CBDA, CBCA), s’ils sont exposés à la chaleur ou aux UV pendant une période prolongée, perdront leur forme acide (en perdant une molécule de CO2) et prendront leur forme active (CBG, THC, CBD, CBC) via un processus connu comme décarboxylation.

Comme nous l’avons vu en introduction, les variétés de chanvre analysées sont généralement légèrement plus riches en CBG que les variétés de cannabis. Selon des études, ceci s’expliquerait par un gène récessif qui inhibe la production de l’une des sytnhases, une bonne partie du CBGA ne pouvant alors être transformée en un autre cannabinoïde.

Synthèse des cannabinoïdes à partir du CBGA

Synthèse des cannabinoïdes à partir du CBGA

Ainsi, en travaillant à partir de ce gène récessif, certains breeders développent des variétés riches en CBG, tout comme certains ont développé des variétés riches en THC puis des variétés de cannabis riches en CBD. Ainsi, des semenciers comme TGA Subcool développent des variétés riches en CBG comme Galactic Jack ou Nurse Jackie. Aussi, si vous souhaitez optimiser la concentration en CBG de vos cultures, selon certaines études la quantité de CBG est la plus importante quelques semaines avant les autres cannabinoïdes, autour de 6 semaines chez une variété arrivant à maturité à 8 semaines.

Propriétés et effets du Cannabigérol (CBG)

Jusqu’à présent, les propriétés thérapeutiques du CBG n’ont pas été aussi étudiées que celles des autres cannabinoïdes présents en plus grande quantité dans la plante, comme le THC ou le CBD. Toutefois, comme c’est le cas pour le Cannabinol – CBN, l’intérêt pour les cannabinoïdes secondaires est chaque jour plus important pour les études scientifiques. Voici ci dessous les propriétés médicales du CBG les plus importantes et documentées:

  • Réduction de la pression intraoculaire (Glaucome)
  • Effet anti bactérien (probablement le plus efficace des cannabinoïdes à ce niveau)
  • Prévention de la carcinogenèse du colon (études prometteuses chez les animaux)
  • Inhibition de la croissance des cellules cancérigènes
  • Traitement de la douleur et de l’anxiété
  • Inflammations du système digestif (Maladie de Crohn, colite ulcéreuse, inflammation intestinale)
  • Prévention et traitement des problèmes cutanés (psoriasis)
  • Propriétés neuroprotectrices (sclérose en plaques, maladie de Huntington et autres maladies neurodégénératives)
  • Propriétés antiseptiques (traitement du SARM ou Staphylococcus aureus résistant à la méticilline)
  • Inhibition de l’absorption de GABA (anxiété, tension musculaire)
  • Stimulation de l’appétit (Cachexie)
  • Création de tissu osseux
  • Propriétés antispasmodiques (syndrome de Dravet, épilepsie)

À l’instar d’autres molécules, les effets du CBG sont potentialisés lorsqu’ils sont combinés à d’autres cannabinoïdes et/ou terpènes, ce qui est connu comme effet entourage (entourage effect). Le CBG est classé comme antagoniste du récepteur CB-1, qui affecte le système nerveux central. Pour cette raison, il contre balance les effets psychoactifs du THC. Il a également été démontré qu’il a une influence sur le récepteur CB-2, même s’il faudra encore davantage d’études pour déterminer s’il favorise ou inhibe l’activité de ce récepteur.

Le Cannabigérol ou CBG présente des propriétés neuroprotectrices

Le Cannabigérol ou CBG présente des propriétés neuroprotectrices

Le futur du CBG

Comme nous l’avons vu, les semenciers de cannabis développent de nouvelles variétés avec de hautes concentrations en CBG. Même s’il est peu probable de voir des variétés avec des niveaux aussi élevés qu’en THC et CBD, l’apparition de ces nouvelles plantes facilitera sans doute l’élaboration d’extraits de CBG, ainsi que de mélanges de cannabinoïdes et terpènes. Aussi, un taux de CBG élevé pourrait apporter aux plantes de cannabis récréatif un effet plus équilibré, réduisant l’anxiété et la sensation d’ivresse. Différentes variétés comme Nurse Jackie, Querkle ou Galactic Jack de TGA Subcool ont un contenu en CBG légèrement supérieur à la moyenne, comme la Williams Wonder, Wonder Kush ou Psycho Crack de Sick Meds ou Lemon OG Candy de Philosopher Seeds.

La recherche scientifique a également entrevu d’intéressantes perspectives pour le CBG comme produit insecticide et fongicide. En effet, son action pour repousser les insectes lorsqu’il est combiné au limonène est très efficace, de même que son effet fongicide en combinaison avec le cariophylène, un sesquiterpène commun à différentes espèces végétales.

Sans aucun doute, nous sommes dans un moment spécial dans l’histoire de la recherche sur les cannabinoïdes. Les informations mises en valeur par la communauté scientifique dans ses études et recherches montrent le grand potentiel de ces molécules, ce qui présage un avenir prometteur pour ces composés pour prévenir et traiter de nombreux symptômes et pathologies.

Aujourd’hui, comme c’est le cas des produits riches en CBD, nous pouvons retrouver des huiles et extractions de CBG, ce qui était impensable il y a encore quelques années. Par exemple, nous vous proposons l’extraction Ekati CBG ou les cristaux de CBG 97% de Pharmahemp.

Nous espérons que ce flux régulier de nouvelles découvertes relatives aux cannabinoïdes continue ainsi!

Études et publications relatives au CBG consultées pour rédiger cet article:

2 commentaires


2 comments on “Cannabigérol (CBG): l’origine des cannabinoïdes

  1. Jazzbo34

    Merci pour cet article très intéressant. Petite question bête, si j ai bien compris le taux de cbg à son maximum quand les trichomes de nos cheres plantes sont encore transparent?

    Si c est bien le cas une variété comme la Nurse Jacky de TGA récoltée avant maturité pourrais posséder un taux élevé de CBG?

    Je suis en test de l Ekati pour contrer des troubles anxieux et ces premiers essais semblent encourageants, mais je ne veut pas encore trop m emballer.

    Merci d avance pour votre réponse et bonne soirée à vous.

    1. Jerome Alchimia

      Bonjour Jazzbo34,

      Effectivement, cela pourrait favoriser une concentration de CBG plus importante.

      A bientôt et bon courage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *