Bhang Lassi, lait au cannabis

Le Bhang Lassi est une boisson très prisée en Inde, pour son arôme subtil comme pour ses effets secondaires relaxants et spirituels: il s’agit d’une préparation à base de cannabis, enrichie de graines, d’épices, de miel et de lait.

Lassi et fleur de cannabis

Sa popularité tire ses origines dans la religion hindoue, associant le cannabis à la déesse Shiva: les adeptes shivaïstes lui remettent ainsi le Bhang (qui signifie « cannabis » en Inde) dans les temples qui lui sont dédiés, et fument le charas, haschisch réalisé sur des plantes vivantes. Les plus célèbres de ces religieux sont sans doute les Sadhus, arpentant le pays en fumant leurs chillums, sortes de bongs traditionnels en terre.

Le Bhang Lassi et ses dérivés sont ainsi consommés dans le cadre de cérémonies religieuses pour relier l’Homme à Shiva et purifier ses péchés. Loin de cette sphère spirituelle, les touristes de passage en Inde ont découvert le lait au Bhang et popularisé son usage ludique.

Le cannabis est l’ingrédient principal du bhang lassi

Cette spécialité étant très répandue, de nombreuses variations existent d’une zone à l’autre et selon les préférences de chacun. Nous vous proposons ainsi un exemple de recette de bhang lassi que vous êtes libres d’adapter selon les ingrédients dont vous disposez.

Recette du Bhang Lassi, lait de cannabis

Le Bhang Lassi est très populaire chez les Sadhus (Source: Pixabay)

Les ingrédients les plus fréquemment cités dans les différentes sources se référant au lait au cannabis indien sont:

  • Une dizaine de grammes de cannabis de qualité moyenne (il serait dommage de broyer nos plus belles fleurs de ganja dans du lait et des amandes…)
  • Deux tasses de lait entier (la matière grasse fixant les cannabinoïdes).
  • Une tasse d’eau.
  • Une cuillère à soupe de lait de coco, également riche en graisses et apportant une texture onctueuse.
  • Une à deux cuillères à soupe de graines: Amandes, noix de cajou, graines de potiron ou de melon, chanvre…
  • Épices: gingembre, Garam Massala, poivre noir, fenouil, noix de muscade… selon les préférences de chacun.
  • Miel

Préparation du Bhang Lassi

Amandes, fleurs de cannabis et graines de potiron

Deux heures avant de commencer cette recette de lait au cannabis, nous ferons tremper les graines dans un saladier d’eau pour les réhydrater et en extraire plus facilement le jus par la suite.

Nous portons d’abord le contenu d’une petite casserole d’eau à ébullition, puis nous y ajoutons l’herbe que nous laisserons infuser une dizaine de minutes. Certaines recettes conseillent de conserver cette eau, mais celle ci contenant principalement de la chlorophylle et quelques terpènes, nous pourrons la jeter. Cette étape permet la décarboxylation des cannabinoïdes, passant de leur forme brute à une forme assimilable par notre organisme: dans le cas contraire, la préparation aurait peu (pas) d’effet.

Une fois l’herbe bien égouttée à l’aide d’une mousseline, nous la plaçons dans un mortier avec deux cuillères à soupe de lait chaud, puis nous broyons bien le mélange avec un pilon (ou dans un robot mixeur). Répéter l’opération puis filtrer avec une mousseline, en prenant soin cette fois de conserver le jus extrait.

Nous replaçons la pâte de cannabis dans le mortier avec les graines et épices, puis continuons à ajouter du lait, mixer et extraire le jus jusqu’à avoir passé tout le lait.

Il est temps de filtrer le mélange, auquel nous ajoutons du miel (ou du sucre), le lait de coco et éventuellement des fruits mixés.

Bhang Lassi, lait au cannabis

Attention! Comme toutes les préparations culinaires à base de marijuana, il est important de tester de petites quantités, les effets étant plus tardifs à se manifester, mais aussi plus intenses et durables: il serait dommage de transformer une expérience spirituelle enrichissante en mauvais moment à cause d’une surdose.

15 mars 2018 | Cuisine au cannabis
2 commentaires


2 comments on “Bhang Lassi, lait au cannabis

  1. boniface caligula

    Bonne recette, cependant petite chose, je ne pense pas que les 10mn dans l’eau bouillante suffisent pou decarboxyler tout le THC, moi j’ajuste en fonction de la quantité mais environ 30mn a 120°c au four, avant de faire n’importe quelle extraction de THC vu que ce dernier migre vers les graisses aux alentours de 70° C, ce qui n’est pas suffisant pour decarboxyler.
    Merci pour le tuto en tout cas !

    1. Jerome Alchimia

      Bonjour Boniface et merci pour vos conseils !

      A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *