Décarboxylation du cannabis: pourquoi et comment?

Le processus de décarboxylation du cannabis intéresse beaucoup la communauté cannabique ces dernières années, en particulier depuis la démocratisation des produits comestibles riches en cannabinoïdes et terpènes. Il s'agit ainsi de s'assurer que les principes actifs présents dans ces aliments soient disponibles dans leur forme "active", c'est à dire qu'ils produisent un effet permettant à l'usager de profiter de ses propriétés.

Les fleurs de cannabis fraîches sont riches en cannabinoïdes et terpènes, mais sous leur forme acide (THCA, CBDA, CBGA), qui ne produisent pas l'effet recherché par les consommateurs. Pour obtenir cet effet il est indispensable de décarboxyler ces molécules, éliminant le groupe carboxyle (COOH) obtenant ainsi les formes actives plus communément connues de tous: THC, CBD, CBG...

Dans cet article nous nous intéressons ainsi à ce processus et les différentes méthodes pour le réaliser.

L'affinage favorise la décarboxylation

Comment se produit la décarboxylation

Une fois la plante sèche, et au fil de l'affinage, les cannabinoïdes sous forme acide se décarboxylent naturellement, principalement par le contact de l'air et des températures. C'est pourquoi nous pouvons remarquer que notre récolte gagne en puissance une fois affinée, mais ceci ne se produit qu'avec une petite portion des cannabinoïdes contenus, tandis que la majorité reste sous sa forme acide.

La décarboxylation a besoin de chaleur pour se produire, l'exemple le plus connu est celui d'allumer un joint. A ce moment, la source de chaleur permet de décarboxyler, même s'il s'agit d'une température agressive et trop importante nous faisant perdre de nombreux cannabinoïdes. C'est pourquoi il est admis que l'on profite mieux des cannabinoïdes présents en utilisant un vaporisateur de cannabis, travaillant à une température inférieur, n'arrivant pas au point de combustion.

La température la plus adaptée pour la décarboxylation est comprise entre 100 et 120°C, avec une durée d'exposition de 30 minutes à une heure pour une bonne décarboxylation. En général, une température plus basse avec une plus grande durée préserve mieux les terpènes, en prenant soin de ne pas dépasser la température, les cannabinoïdes et terpènes commençant alors à devenir volatiles, nous perdrions alors en puissance et en qualité organoleptique du produit final. Si nous dépassons 150°C nous pourrons complètement dégrader nos fleurs, puisque presque tous les cannabinoïdes se seront évaporés. Les vaporisateurs haut de gamme sont pour cela très pratiques, permettant de tester différentes températures pour obtenir différents goût et effets avec les mêmes fleurs.

THCA et CBDA se convertissent en THC et CBD grâce à la décarboxylation

Pourquoi décarboxyler le cannabis?

En réalisant ce processus nous rendons les cannabinoïdes plus facilement assimilables par notre organisme, obtenant ainsi un effet plus prononcé. Pour cette raison, il peut ne pas être si intéressant de décarboxyler les fleurs pour l'usage du cannabis médicinal, où l'on peut consommer les fleurs fraîches sans ressentir d'effet narcotique; au risque de ne pas profiter de certaines propriétés médicinales comme la réduction des nausées ou stimuler l'appétit.

D'un autre côté, comme nous l'avons vu, il est indispensable de décarboxyler le cannabis pour cuisiner des aliments au cannabis, récréatif ou médicinal, tout comme pour réaliser des crèmes, onguents ou huiles destinés à l'usage topique.

Méthodes pour décarboxyler le cannabis

Nous vous proposons ci dessous plusieurs techniques pour décarboxyler le cannabis les plus utilisées. Comme vous le verrez, la majorité d'entre elles peuvent être réalisées par tout le monde sans problème à la maison !

Le beurre de cannabis

En général, lorsque nous préparons un beurre au cannabis, deux choses se passent: d'une part nous décarboxylons les fleurs, la température de cuisson étant aux alentours de 100ºC; d'autre part, les cannabinoïdes sont dissous dans la graisse du beurre, ce qui donne au produit final l'effet recherché. Il est intéressant de laisser les têtes dans l'eau bouillante pendant 45 minutes pour une décarboxylation plus efficace. Vous pouvez consulter une recette de beurre au cannabis facile et rapide, ci dessous:

https://www.alchimiaweb.com/blogfr/beurre-cannabis/

Infusion de cannabis dans l'huile

Dans ce cas, se produit le même processus qu'avec le beurre: en chauffant l'huile avec la matière végétale, les cannabinoïdes sont dissous dans la graisse de l'huile, en laissant simplement les fleurs dans l'huile chauffée à feux doux. Dans ce cas nous devrons contrôler la température, l'huile chauffant beaucoup plus rapidement que l'eau. Il sera ainsi préférable de partir de matériel en partie décarboxylé, comme de l'herbe affinée, pour ne pas avoir à chauffer l'huile pendant trop longtemps et éviter qu'elle ne monte trop en température.

Cette préparation est très intéressante, et pas seulement pour ses possibles utilisation en cuisine, mais aussi pour préparer des huiles à usage topique. Pour cela, il faudra choisir une huile végétale moins liquide que l'huile d'olive ou de tournesol, comme par exemple de l'huile de coco. Aussi, il est possible d'y ajouter une huile essentielle pour lui ajouter des propriétés selon le produit recherché.

Décarboxylation du cannabis au four

Le four est une autre méthode très courante, puisque tout le monde, ou presque, est équipé d'un four à la maison. La température idéale est de 100ºC, mais sans perdre de vue que les fours domestiques n'ont pas la précision du matériel de laboratoire, et pourront présenter une variation d'environ 15ºC entre la température réelle et celle affichée. Il est donc conseillé d'utiliser un thermomètre pour four résistant à la chaleur, afin de mesurer la température réelle dans le four, une température incorrecte pouvant dégrader les cannabinoïdes de la matière à traiter.

La combustion entraîne la décarboxylation de la matière végétale et de ses composés

Le processus est simple: nous broyons un peu les fleurs pour augmenter la surface de contact avec la chaleur, et les plaçons dans un plat sur une feuille de papier pour extractions. Nous préchauffons à 100ºC et y plaçons l'herbe pendant 45 minutes. Nous laissons refroidir, et l'herbe est prête à l'emploi!

Comme vous le savez si vous avez déjà testé cette méthode, un de ses rares inconvénients est l'odeur intense dégagée pendant le processus, chauffer des têtes de cannabis au four produit une délicieuse odeur pour les amateurs d'herbe, mais tout le monde n'est pas du même avis. Embaumer le hall d'un immeuble peut facilement attirer des problèmes, nous vous proposons donc cette option:

Nous pouvons ainsi réaliser ce processus en plaçant les fleurs dans un bocal en verre résistant à la chaleur (l'idéal étant si possible du matériel de laboratoire). Ainsi les terpènes vaporisés resteront dans le bocal et nous n'aurons pas de problème d'odeur. Dans ce cas la surface de contact de l'herbe avec la chaleur est moins inportante, il faudra donc chauffer plus longtemps, soit une heure, en secouant le bocal tous les quarts d'heure pour que la chaleur soit répartie de la forme la plus homogène possible. Après une heure nous laisserons refroidir et pourrons conditionner l'herbe décarboxylée pour un futur usage.

Cuisiner le cannabis sous vide

Il s'agit ici de jouer aux chefs étoilés! La cuisine sous vide est une technique répandue en cuisine, consistant à cuire les produits à basse température et pendant une période longue, en plaçant les aliments dans un sac scellé. Cette technique offre des arômes et des textures remarquables.

Des fleurs prêtes pour la décarboxylation

Si nous disposons d'une machine à vide ou d'un thermocirculateur car nous sommes passionnés de cuisine, nous pourrons utiliser cette méthode pour obtenir une décarboxylation du matériel très efficace tout en conservant au maximum son goût et son odeur.

Pour ce faire, nous émietterons les fleurs et les placerons dans le sac sous vide bien fermé en le mettant à plat pour augmenter la surface de contact. Nous le laisserons au bain marie avec le thermocirculateur ou la cuiseuse sous vide pendant 90 minutes, puis nous laisserons refroidir avant de l'utiliser ou de le conserver.

Comme nous l'avons vu, il existe de nombreuses façons de décarboxyler le cannabis de forme correcte et efficace... N'hésitez pas à partager vos techniques ou poser vos questions à propos de la décarboxylation.

Bonne dégustation!

Sources consultées:

  • Decarboxylation Study of Acidic Cannabinoids: A Novel Approach Using Ultra-High-Performance Supercritical Fluid Chromatography/Photodiode Array-Mass Spectrometry, Mei Wang, Yan-Hong Wang, Bharathi Avula, Mohamed M. Radwan, Amira S. Wanas, John van Antwerp, Jon F. Parcher, Mahmoud A. ElSohly, Ikhlas A. Khan
  • Marijuana and the Cannabinoids (Forensic Science and Medicine), ElSohly MA
02-07-2020 Cuisine au cannabis

Commentaire en “Décarboxylation du cannabis: pourquoi et comment?” (3)

vvFrancia
06-08-2020
bonjour, après avoir décarboxylé de la beuh au four, combien de temps se conserve t-elle dans un bocal? merci pour la réponse
Jerome Alchimia
07-08-2020
Bonjour ccFrancia, La décarboxilation ne diminuera pas son temps de conservation. A bientôt
Julien
31-07-2020
Holà a todos, Si on decarboxyle avant de faire une extraction cela va donc rendre l extraction plus forte puis cette extraction qui elle même sera decarboxyle sera encore plus forte mais le premier processus ne va t il pas dégradé les terpènes ? Quand est t il du procédé de séchage ancestral des suit Marocain que je trouve sublime il le laisse sécher sur les toit au soleil durant un certain nombre de jours et pourtant leur tamisage a sec et très puissant ne s agit la t il pas d une décarboxylation lente ? Pour une extraction a l eau glacé pour un compromis quantité/qualité si je ne doit prendre que un seul sac quelle taille de maille me recommandé vous ? Pour le dry frozen hash avec neige carbonique ils utilise un de 120 micron pour quelle raison? un compromis ? Puis enfin si je laisse les petit buds du bas en forme de pop corn cela vont t il nuire a mon rendement si le tronc et le système racinaire sont énorme avec une parfaite maitrise de l arrosage planning d engraissage ...je veux les garder pour faire des extractions sans trop de matière végétal a ce qui parait c est mieux. Votre avis .merci a tous spécial dédicasse a toute l équipe et en particulier a la tram pili .peace
Jerome Alchimia
03-08-2020
Bonjour Julien, Non, votre théorie sur la décarboxylation ne fonctionne pas. L'effet est provoqué par les cannabinoides, décarboxyler ne permet pas de produire d'avantage de cannabinoide. En bref une "double" décarboxylation n'a aucun intérêt. Pour ce qui est du séchage comme au Maroc, il suffit de faire un test de concentration de cannabinoides et de pureté pour voir que le séchage au soleil n'est vraiment pas l'idéal. Pour une extraction a l'eau glacée convenable, il faut au moins 2 sac. L'un pour placer l'herbe (220 microns) l'autre pour récupérer toute les grosseurs de trichomes avec un 25 microns. Il est vraiment interessant de rajouter un sac intermédiaire (120 ou 90) pour purifier le résultat récupéré dans le 25 microns. Pour ce qui est de l'utilisation de filtre pour le dry frozen, 120 microns est un bon compromis rendement-qualité pour ce genre d'extraction, il est possible d'utiliser une maille 90 microns également. Vous n'êtes pas obligé de garder les petites du bas pour les extractions. Retirez-les pendant la culture pour favoriser la production des parties hautes de la plante qui seront généralement plus riche en résine et en terpène. Utilisez une partie de votre récolte pour faire votre extraction. A bientôt
Youl
11-07-2020
Dans plusieurs cas où je cultiver je remarquer qu'à la fin de la récolte l'herbe été déjà meilleur !!! Lors d'une de mes sessions les gens été tellement preces que j'ai fait séchez avec un chauffage à chaleur tournantes et je ne suis vraiment pas pour cela mais une fois qu'ils l'avait goûter ils revenaient tous car ils la trouver trop bonne et j'avoue que je n'avais jamais fait une herbes aussi forte en thc allucinant donc merci pour cette information c'est cool Ps:jme suis fais prendre par la police car l'odeur dégager été très très forte bye

Vous souhaitez donner votre opinion sur "Décarboxylation du cannabis: pourquoi et comment?" ou pauser une question sur ce post?

Le Pseudo apparaîtra!

Vérifiez que cet adresse email soit valide. Elle ne sera pas publiée.

Attention - doutes sur l'envoie et le paiement

Les questions et remarques à propos des envois ou des méthodes de paiement ont leur réponse dans la section Aide à l'achat et Système de paiement.

error_outline Utilisation des cookies
Nous utilisons nos propres cookies et ceux de tiers afin d'amélioré la navigation et d'offrir des contenues d'intérêt. En continuant la navigation vous acceptez notre politique de cookies.

keyboard_arrow_up