Green Dragon : teinture de cannabis

Au fil des années, de nouvelles techniques pour réaliser des extractions de résine de cannabis se sont développées, depuis le classique charras typique de la zone d’Asie centrale jusqu’aux plus modernes BHO ou Rosin. Cependant, aujourd’hui nous vous présentons l’une des techniques les plus anciennes pour séparer les cannabinoïdes et terpènes de la matière végétale.

Les extractions et teinture réalisées à partir de cannabis et d’alcool représentent l’une des techniques les plus anciennes utilisées spécialement dans le domaine du cannabis médical. Le principe est simple : en faisant macérer les têtes et les feuilles de cannabis dans l’alcool, les trichomes se dissolvent et se mélangent avec l’alcool choisi. Aujourd’hui nous vous présentons la façon de préparer un Green Dragon, l’une des appellations pour les extractions de ce type et qui vous apportera sûrement de grands moments !

Green Dragon : cannabis et alcool

Green Dragon : cannabis et alcool

Extraire de la résine de cannabis avec de l’alcool

Avant de passer à la méthode pour obtenir du Green Dragon et à la présentation de certaines de ses multiples variations, nous devons éclaircir certains points. Dans les grandes lignes, nous pouvons parler de deux types d’extractions à l’alcool : d’un côté nous avons celles qui se consomment avec l’alcool mélangé aux cannabinoïdes et aux terpènes dissous, comme ce que nous faisons aujourd’hui.

Cependant, ce premier type ne doit pas se confondre avec d’autres systèmes qui utilisent également l’alcool pour dissoudre les trichomes, mais durant lesquels est appliqué postérieurement une purge de l’alcool en l’évaporant grâce à un dessiccateur ou un four a vide. L’extraction pure est alors consommée, sans restes de solvant utilisé, c’est-à-dire, de l’alcool. En fonction du solvant utilisé, ces extractions se nomment QWISO (faites à l’alcool isopropolique, non recommandé) ou QWET (durant laquelle est utilisé de l’éthanol pur, beaucoup plus sûr). Dans le lien suivant vous aurez plus d’informations sur ce second type de concentrés fait avec l’alcool :

 Extractions de cannabis avec de l’alcool

Comment decarboxiler le cannabis

La première chose que nous ferons sera de décarboxiler la matière végétale que nous utiliserons pour l’extraction. Grâce à ce procédé les cannabinoïdes (acides carboxiliques) perdent un groupe carboxyle en forme de molécules de Co2, en passant de la forme acide à la forme active. En d’autres mots, nous passons d’une forme acide des cannabinoïdes (THCA, CBDA, CBGA …) à la forme active (THC, CBD, CBG …), qui auront un effet beaucoup plus puissant lors de l’ingestion. C’est une étape importante, les acides carboxiliques comme le THCA ou le CBDA n’ont presque pas d’effet s’ils sont ingérés sans avoir été décarboxylés au préalable.

La décarboxilation est un procédé naturel qui se produit avec le temps, au contact de la matière végétal avec l’air, nous pouvons cependant accélérer ce processus en plaçant la manucure ou les têtes dans n’importe quel type de four conventionnel, électrique ou au gaz. Plus le contrôle de la température du four sera précis, plus le processus sera efficace et réussi. Il est important de ne pas appliquer des températures trop élevées, nous pourrions perdre certains des composants avec des propriétés médicinales, il ne faut donc pas être pressé et passer au four avec des températures plus basses. De cette façon, si par exemple on chauffe durant 30-40 minutes à 110ºC nous ne perdons pas la beta-caryophyllène, une substance avec des effets thérapeutiques, alors que si nous le faisons à température plus élevée nous la perdrons.

Deux cannabinoïdes sous forme acide

Deux cannabinoïdes sous forme acide – THCA et CBDA – se décarboxylisent en perdant une molécule de co2, se convertissant en THC et CBD

Le plus efficace sera d’utiliser un grinder pour moudre la matière végétale et la mettre sur un plateau de four que nous aurons couvert au préalable avec du papier four ou aluminium. Une fois déposée sur le plateau, nous recouvrons la matière végétale avec plus de papier et nous chauffons le four à 110°C. Quand la température est atteinte, il suffira de mettre le plateau dans le four durant 30-40 minutes. Une fois le temps écoulé, nous pourrons utiliser la matière végétale pour préparer n’importe quel type de comestible cannabique, comme du beurre de cannabis ou la boisson que nous préparerons par la suite.

Si vous n’avez pas de four, vous pouvez mettre le mélange d’alcool et de cannabis dans un pot en verre, et placer le tout au bain-marie. C’est important que l’eau ne bout pas et il ne faut pas fermer le bouchon du pot avec l’alcool. Une température de l’eau de 70 degrés sera correcte. Laissez ainsi jusqu’à ce que la matière végétale se dépose dans le fond, moment auquel vous pourrez retirer le pot pour le laisser refroidir. Une fois refroidi, vous pouvez le fermer et commencer le processus de macération durant 20 jours.

Comment préparer un Green Dragon ou une teinture de cannabis

Une fois le matériel décarboxylé, nous pouvons commencer à préparer notre boisson Green Dragon. Comme vous le verrez, le processus est très simples et nous aurons seulement besoin du matériel suivant :

  • 5g de têtes de cannabis sèches préalablement décarboxylées
  • 750ml d’une boisson alcoolisée avec un taux approximatif de 40%
  • Un pot en verre dans lequel faire macérer l’alcool et les têtes de cannabis
Vous pouvez utiliser le Green Dragon pour réparer tout type de cocktail

Vous pouvez utiliser le Green Dragon pour préparer tout type de cocktail

Pour réaliser ce type de teinture l’idéal est de choisir un type d’alcool que vous appréciez : whisky, rhum, vodka, liqueur … ils peuvent tous être utilisés. Ainsi, la seule chose à faire est de mettre la matière végétale décarboxylée dans le pot en verre avec le contenant de la bouteille, par exemple de vodka. On ferme le pot et on le laisse dans un endroit obscur et frais durant approximativement trois semaines. De cette façon, le contenu des trichomes (cannabinoïdes, terpènes, etc) se diluera dans l’alcool. Vous pouvez remuer légèrement le mélange chaque jour pour que le processus soit plus efficace.

Après cela, il ne reste plus qu’à filtrer le mélange pour séparer la teinture de la matière végétale. Pour cela vous pouvez utiliser une passoire avec un filtre à café ou bien une passoire en tissu. Une fois correctement filtré et quand l’alcool ne présente plus de restes végétaux, c’est prêt pour l’utilisation. Vous pouvez le servir tel-quel ou l’utiliser pour préparer vos cocktails favoris … comme nous vous disons toujours, en cuisine la seule limitation est votre imagination.

Rappelons que le cannabis ingéré peut avoir des effets plus puissants que quand il est fumé ou vaporisé, ainsi l’idéal sera de commencer avec des doses faibles pour essayer l’effet, qui peut prendre un peu de temps pour se faire remarquer. Bien entendu, vous pouvez ajuster la proportion de matière végétal et d’alcool a votre goût, restez cependant prudent lors des premières dégustations.

À la votre !

26 juillet 2019 | Extractions de cannabis
1 commentaire


One comment on “Green Dragon : teinture de cannabis

  1. Flying on the Leaves

    Merci Alchimia pour cette recette, j’ajouterai juste: à consommer avec modération, l’abus d’alcool est mauvais pour la santé. Preuve en est, ce SMS que j’ai reçu d’un ami non avertit: « C’est xnǝɹǝƃuɐp d’en boire en ʇuɐsınpuoɔ. Là ɹɐd exemple, ǝɾ viens ɹıoʌɐ,p un ʇuǝpıɔɔɐ et ɐɯ voiture ʇıɐɟ des xnɐǝuuoʇ » 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *