Extractions de cannabis avec de l’alcool

Nous vous avons déjà présenté de nombreux concentrés de cannabis, avec certaines extractions très populaires comme le Haschisch extrait à sec ou à l’eau, l’huile de cannabis BHO, le budder ou encore le jelly Hash. Ce type d’huile ou de résine devient de plus en plus populaire, notamment grâce au processus de légalisation se déroulant en ce moment aux États-Unis, mais également grâce à l’apparition des CSCs ou Cannabis Social Clubs  en Espagne.

Nous vous présentons cette fois dans cet article, deux types d’extractions réalisées avec de l’alcool comme solvant (qui sera postérieurement purgé), l’une avec de l’éthanol (l’exemple illustrant ce post), l’autre avec de l’alcool isopropylique. Même si ces deux techniques se ressemblent fortement dans leur méthodologie, elles possèdent certaines variations qui méritent d’être prises en compte et sur lesquelles nous reviendrons par la suite.

Il faut notamment souligner que l’alcool isopropylique possède davantage de toxicité que l’éthanol pur. Nous vous recommandons donc d’utiliser de l’alcool isopropylique uniquement pour laver vos ustensiles et vos pipes en verre, et non pour réaliser des extractions.

Extraction QWET à l’éthanol

Extraction QWET à l’éthanol

Extraction de cannabis avec de l’alcool

Connu et pratiqué depuis de nombreuses années, ce type d’extractions est simple et rapide à réaliser. La méthodologie est toujours la même, il suffit de submerger la matière végétale dans de l’alcool pour que les trichomes se diluent dans le solvant. Après cette étape, il suffit de retirer la matière végétale, de filtrer la solution et de purger l’alcool. Voyons ensemble plus en détail ce processus.

Deux types d’alcool s’utilisent pour ce genre d’extraction, l’alcool isopropylique ou l’éthanol. Personnellement, nous utilisons l’éthanol (non dénaturé !) qui est beaucoup plus sûr pour la santé. Si l’alcool isopropylique est utilisé, le processus s’appelle QWISO (Quick Wash isopropyl, lavage isopropylique rapide), si c’est de l’éthanol nous parlerons  alors de QWET (Quick Wash Ethanol). Pourquoi effectuer un lavage rapide ? Et pourquoi ne pas chauffer directement l’alcool et la matière végétale afin d’extraire la plus grande quantité possible de cannabinoïdes et de terpènes ?

Mélange d’éthanol et de matière végétale à la sortie du congélateur

Mélange d’éthanol et de matière végétale à la sortie du congélateur

La réponse est simple : l’alcool est un solvant polaire, si le lavage se prolonge ou si une source de chaleur directe est appliqué, des substances solubles dans l’eau comme la chlorophylle ou les alcaloïdes seront extraites. Comme première recommandation, nous vous invitons à utiliser de la matière végétale la plus sèche possible. Elle peut être séchée de façon traditionnelle, mais peut également être séchée au four à une température de 90ºC, jusqu’à ce que les têtes s’effritent entre les doigts. Cela sera également l’occasion de décarboxyler l’herbe, les cannabinoïdes perdront leur forme acide et seront alors psychoactifs, sans qu’il soit nécessaire de les vaporiser ou de les brûler pour ressentir leurs effets. Il s’agit donc d’un produit idéal pour élaborer des aliments au cannabis ou des médicaments à consommer oralement.

Comme toujours quand il s’agit d’extractions, nous recommandons d’utiliser de l’herbe de grande qualité et de ne jamais la triturer (ne pas la passer au grinder) avant d’effectuer l’extraction, le résultat sera ainsi beaucoup plus propre et donc de meilleure qualité. Une fois que le cannabis est bien sec, il suffit de le placer au congélateur dans un pot avec un couvercle. Il faudra en faire de même avec l’alcool qui sera utilisé pour l’extraction. Quand la température est stable autour de -17ºC, versez l’alcool dans le pot jusqu’à ce que la matière végétale soit recouverte par au moins 2-3 centimètres d’alcool.

Une fois la matière végétale séparée, nous filtrerons la solution avec une maille de 25 microns.

Une fois la matière végétale séparée, nous filtrerons la solution avec une maille de 25 microns.

Jusqu’ici, le processus pour faire du QWET ou du QWISO était le même, quel que soit l’alcool utilisé. Mais à présent survient une légère variation, si vous utilisez de l’éthanol (QWET), une fois que le matériel végétal est recouvert, il faudra remuer doucement pour s’assurer que tout est bien imbibé. Remettez ensuite le bocal au congélateur et attendez 3 minutes en remuant délicatement, de temps en temps. Il suffit ensuite de filtrer le mélange avec une passoire et un filtre en dessous, de façon à séparer l’alcool de la matière végétale. Dans le cas d’utiliser de l’alcool isopropylique (QWISO), une fois que les têtes sont recouvertes avec l’alcool, il faudra remuer délicatement durant 20 secondes et filtrer de la même façon.

Il est possible de retirer la matière végétale pour la faire sécher et réaliser une deuxième passe, que ce soit avec de l’alcool ou du gaz butane (BHO), même si, comme toujours, la qualité et le rendement de cette seconde extraction sera bien inférieure à la première. Nous allons voir à présent comment séparer l’extraction du solvant, dans le premier cas avec un bain-marie et dans le second grâce à la chaleur et la pression.

Résultat filtré avec la maille de 25 microns.

Résultat filtré avec la maille de 25 microns.

Purge des extractions de cannabis à l’alcool

Vient à présent le moment de filtrer la solution à la sortie de la passoire. Nous pouvons utiliser pour cela la pression et un filtre de laboratoire (de plus ou moins 40 microns) ou des mailles pour le séchage de la résine de 25 microns (comme dans l’exemple) ou simplement en versant le liquide à travers un filtre à café. La meilleure solution sera d’utiliser un récipient large de type Pyrex pour récupérer le liquide une fois filtré, le processus d’évaporation de l’alcool sera ainsi plus facile.

Une fois le premier filtrage effectué, il faudra placer le récipient avec le résultat au bain marie (+/- 70-80ºC) jusqu’à ce qu’il ne soit plus possible d’observer la formation de grosses bulles de solvant. Il peut être intéressant de placer 4 petits supports sous le récipient dans lequel se trouve le liquide avec l’extraction, de cette façon l’eau en ébullition sera en contact avec une superficie plus importante (utilisez, par exemple, quatre couvercle métalliques de pot en verre). Filtrez une nouvelle fois avec le filtre à café et placez le récipient au bain marie, cette fois jusqu’à pouvoir observer une forte réduction de la formation de petites bulles (il s’agit dans ce cas de CO2) sur les bords du récipient.

Purge de la dissolution pour éliminer l’alcool.

Purge de la solution pour éliminer l’alcool.

Pour protéger l’extraction des particules en suspension, il est possible de couvrir le récipient avec une maille de séchage de 25 microns, ou avec autre chose qui permette de laisser passer l’air mais qui retienne les poussières qui pourraient tomber dans l’extraction.

Il est possible de récupérer le liquide filtré dans un récipient plus petit pour une manipulation plus aisée. Il suffira de faire chauffer une nouvelle fois avec un bain marie durant plusieurs minutes et … voilà, notre extraction QWET est prête.

Récupération de l’extraction QWET.

Récupération de l’extraction QWET.

Purge par le vide de l’alcool dans les extractions de cannabis

Si vous disposez de l’équipement adapté pour purger par le vide (plaque chauffante, dessiccateur et pompe à vide), il est possible de l’utiliser pour éliminer l’alcool de l’extraction. Le processus est similaire à celui de la purge par le vide du BHO.

Une fois que  le premier bain-marie avec le Pyrex est réalisé et que tout l’alcool semble s’être évaporé, l’extraction peut être récupérée avec une cuillère ou quelque chose de similaire, le résultat sera ensuite disposé sur une surface anti-adhérente. La plaque chauffante doit être réglée sur 40ºC et l’échantillon placé à l’intérieur du dessiccateur qui sera connecté  à la bombe et qui sera ensuite placé sur la plaque chauffante, le processus de purge sous vide pourra alors commencer.

Début de purge de l'extraction QWET

Début de purge de l’extraction QWET

Une fois que le vide commencera à se faire , l’échantillon gonflera comme un soufflé. Il faudra alors éteindre la pompe et faire rentrer de l’air progressivement jusqu’à ce que l’échantillon perde de son volume. Il suffira ensuite de reproduire ce processus jusqu’à ce que l’échantillon ne gonfle plus, il sera alors possible de laisser l’extraction sous vide durant au moins 24 heures pour éliminer les dernières traces de solvant (cela dépendra de l’efficacité de la première purge avec le bain marie).

Il faut encore purger un peu plus

Il faut encore purger un peu plus

Comme toujours, rappelez-vous qu’il est très important de réaliser tout le processus en suivant les consignes de sécurité. Maintenez-vous éloigné de toute étincelle, source de flamme ou de chaleur.

En vous souhaitant d’excellents concentrés !

26 octobre 2016 | Extractions de cannabis
53 commentaires


53 comments on “ Extractions de cannabis avec de l’alcool

  1. Mitch

    Bonjour!

    Combien de temps peu on laisser tourner la pompe a vide rothenberger sans l’arreter? Plusieurs heures sans soucis? Ou est il préférable de l’arreter régulierement?

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Mitch,

      La pompe Rothenberg peut tourner en continu durant plusieurs jours sans aucun souci.

      A bientôt

  2. ouioui

    Bonjour alchi
    il sera alors possible de laisser l’extraction sous vide durant au moins 24 heures pour éliminer les dernières traces de solvant (cela dépendra de l’efficacité de la première purge avec le bain marie).. ont laisse tourner 24 h la machine a la fin ? ????? ou ont l’éteint, et ont laisse la wax dans le décanteur pendant 24h ?
    très bien la photo de la plaque a chaleur réglable je voulais l’acheté , je voyais pas la marque et modèle sur les autre poste . merci

    et quand ont a sortie les tète en filtrant la première fois , et que par la suite ont re-filtre quand ont verse dans le plat pyrex la poudre jaunâtre, de se qu’il y reste sur la photo , ont le met pas dans le l’éthanol ? ont le travaille pas ?

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Ouioui,

      Vous pouvez laisser fonctionner la pompe Rhoternberg tourner en continu durant plusieurs jours sans problème.
      Voici le lien pour la plaque chauffante.
      Une fois le premier filtrage effectué il ne faudra pas rajouter de l’éthanol.

      A bientôt

  3. Canna_refujee

    Bonjour alchimia, très bon article, pourquoi vous filtrez plusieurs fois ?
    Mes extraction a l’alcool je filtre une seule fois et avec du 220 microns pour en perdre le moins possible.
    Pensez vous que c’est pour ça que sa a toujours un gout de hash ?
    J’ai l’impression qu’avec un gros maillage (220 microns) on pourrai dire que le résultat est un hashish extrait au solvant, serai-ce vrai ?

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Canna_refujee,

      L’auteur de l’article et de l’extraction a choisi d’effectuer un deuxième filtrage pour s’assurer de retirer une plus grande partie des impuretés.
      Le gout de H provient de l’oxydation des trichomes, la taille du filtre ne devrait donc pas avoir d’influence la dessus.

      A bientôt

  4. Djo

    Bonjour ou trouver de l éthanol pur j ai vu éthanol pour cheminée es ce que c est bon es ce que de la vodka fera l affaire

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Djo,

      L’éthanol pur est difficile à trouver mais il ne faut surtout pas utiliser de l’éthanol pour cheminée dans lesquels sont ajoutés des dénaturants dans la plupart du temps fortement cancérigène. L’alcool de type Vodka ne sera pas efficace pour réaliser des extractions de ce genre, ils sont plutôt utilisé pour effectuer des teintures.

      A bientôt

  5. Vani

    Bonjour,

    Je souhaite fabriquer de l’huile à usage médicale. Comme vous le savez dénicher de l’éthanol pur est d’une extrême complexité, pour ne pas dire impossible…

    Vos connaissances et vos compétences en matière de cannabis vous permettraient peut être de m’aider à trouver de l’éthanol pur. Accepteriez-vous d’orienter ma recherche, svp ?

    PS : Au mieux j’essuierais un refus. Au pire mon message sera modéré…

    Quel casse tête ce monde où tout est règlementé, verrouillé et se soigner vous met hors la loi…

    Par avance merci.
    Bonne continuation.

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Vani,

      Il est effectivement très difficile de trouver de l’éthanol pure, il faudra effectuer vos recherches sur internet sur des sites d’articles de laboratoire.

      Notre équipe n’utilise pas spécialement d’éthanol pour faire des extractions d’huile nous n’avons donc malheureusement pas d’adresse précise pour vous aider.

      A bientôt

  6. nosmoke

    Bonjour, perso j’utilise de l’alcool a fruit 95° achete a la frontiere Espagnole pour 18 euros/L , je ne pense pas prendre de risque sur la qualite ,vu que c’est alimentaire si ça peu aider tant mieux

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour NoSmoke,

      Vérifiez bien qu’il s’agit d’alcool de qualité alimentaire. Si c’est bien le cas aucun problème.

      A bientôt

  7. Vani

    Bonjour nosmoke,

    Merci pour ta contribution. Cependant, sachant que pour confectionner de l’huile, plusieurs litres d’alcool neutre peuvent être nécessaires (frais de port inclus, pour les non frontaliers comme moi) cela fait rapidement s’envoler l’addition, au point de devenir dissuasif.

    Je n’y connais encore pas grand-chose en la matière, mais lorsque cela s’impose comme nécessaire, le savoir s’acquière… Tout ça pour dire que j’en suis arrivé à l’éventualité (en plus d’auto produire la matière première végétale), de distiller de l’alcool maison, juste de quoi couvrir mes besoins pour la fabrication de l’huile de cannabis. Encore une fois, ce n’est que pour un usage personnel à finalité médicale.

    Si toutefois parmi les lecteurs de ces quelques lignes, quelqu’un connaissait une alternative abordable, qui ne compromettrait pas non plus la qualité de l’huile, n’hésitez pas…

    Par avance merci

  8. Canna_refujee

    Bonjour Alchi, pour les petites extractions j’utilise des bouteilles d’alcool 90° « Mercurochrome » de composition suivante : alcohol, aqua, acetone, isopropylalcohol. Que pensez vous de la sanité du résultat ? merci 😉

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Canna-refujee,

      Cet alcool comprend plusieurs dénaturants, l’acetone et l’isoprpylalcholo, il ne faudra donc pas l’utiliser pour les extractions de résine.

      A bientôt

  9. Vani

    Bonjour,

    Question sans doute naïve, mais je ne peux m’empêcher de me demander si en guise de solvant, l’eau clair ne pourrait pas être substituée à l’alcool, dans le processus de préparation de l’huile de cannabis ?

    Après tout, l’eau seule, est utilisée pour obtenir des extractions de résine dans les machine de type bubbleator.

    Merci

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Vani,

      Il faut bien différencier les extractions avec et sans solvant. Même si l’eau peut être considérée comme solvant ce n’est pas le cas durant une extraction de Ice-O-Lator. Durant une extraction de ce type c’est une force mecanique qui permet de décrocher les trichomes, l’eau sert surtout à regrouper les trichomes et éviter que les têtes ne soient torp secouer afin de ne pas extraire trop de matière végétale. Le résultat obenue n’est pas semblable aux extractions d’huiles et le mode de consommation sera également différent.

      Lors d’une extraction d’huile, avec de l’alcool ou du gaz butane par exemple, c’est le solvant qui permet la récupération de la résine. Le résultat est différents en terme de texture et de concentration de cannabinoides. Ce type d’extraction devront subir une purge pour pouvoir être consommable.

      Si vous avez des problèmes pour trouver de l’éthanol pure vous pourriez essayer des extractions d’huile au butane. Si votre mode de consommation le permet vous pourriez également effectuer une extraction sans solvent, avec des sacs et de l’eau où à sec.

      A bientôt

  10. fleury

    bonjour peu t’on faire une extraction avec de l’éther

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Fleury,

      Nous vous le déconseillons. Il existe certains exemples d’extractions à l’éther sur le net mais il est également possible de trouver facilement d’autres solvant (comme le butane), avec une toxicité beaucoup plus faible.

      A bientôt

  11. Jo

    Bonjour voilà j ai quelque petite feuille de tête avec quelque petite tête j aimerais savoir si c’était possible de faite de l huile à l alcool acheter en pharmacie donc dénaturé ou faire du hash à sec peut t’on faire sécher l herbe au four pour que la résine sois bien sèche avant de tamiser

    1. Marcel

      Bonjour, n’utilisez surtout JAMAIS d’alcool dénaturé, celui-ci étant justement coupé un dénaturant toxique, en général du camphre. Je vous déconseille également de passer l’herbe au four avant de la tamiser, car la chaleur va détruire les précieux terpènes aromatiques.

  12. Yann

    Salut l’équipe, je viens d’apprendre que lon pouvait fabriquer de l’huile sans solven, par émulsion de l’eau. L’huile de haschich semble également être obtenue en sélectionnant les plus belles fleurs femelles, qui sont ensuite séchées, frottées et pressées pour séparer la résine cristalline séchée de la matière végétale indésirable. La poudre fine et poussiéreuse ainsi obtenue est ensuite versée dans un pot d’eau tiède et chauffée jusqu’à approcher du point d’ébullition. La chaleur fait fondre la résine qui remonte à la surface de l’eau sous forme de globules huileux que l’on peut alors écumer. Cette méthode d’extraction d’huile est basique, mais extrêmement efficace, et le produit obtenu est réputé pour être extrêmement enivrant. » Pourriez vous m’expliquer le processus plus en détail svp. Car cela enleve tout danger d’explosion et plus rapide que le rosin. Merci d’avance.

    1. Marcel

      Bonjour, nous ne connaissions pas cette technique d’extraction traditionnellement utilisée en Iran, merci de nous l’avoir partagée. Chauffer l’huile permet de décarboxyler les cannabinoïdes sous leur forme active, ce qui explique sûrement pourquoi le produit obtenu est réputé pour être plus puissant, notamment lorsqu’il est consommé oralement (mangé). Réaliser cette étape dans l’eau ajoutera par contre une forte humidité dans le résultat final, qu’il faudra donc sécher correctement pour éviter l’apparition de moisissures, de la même façon qu’avec la résine extraite à l’eau et à la glace.

  13. Yann

    Merci pour tout. Se serait intéressant que vous fassiez un topic un jour, car ce serait un moyen sans risque d’explosion et qui permet de travailler plus de quantité en un seul coup que le rosin. Ce qui en fait un produit ideal pour les patients ne pouvant travailer les solvent. Salut l’équipe.

  14. ff

    Bonjour,

    Dans les cas d’un QWISO ou d’un QWET une purge longue et naturelle sans bain-marie ni purge à vide serait-elle possible ?

    Ce qui consisterait simplement à laisser le contenu du plat en pyrex sécher à l’air libre pendant plusieurs jours voir plusieurs semaines avant de gratter le résultat pour récupérer une poudre très fine d’une couleur dorée à blanchâtre d’une puissance et d’un goût particulièrement prononcés.

    merci bien

    PS :

    Les américains, notamment ceux de Skunk Pharm, d’où semble provenir une part importante de cet article, n’utilisent pas d’ethanol pur non-dénaturé, ou assez rarement, mais de l’alcool alimentaire de maïs ou de grain à 95°, le fameux EVERCLEAR , ou bien du CLEAR SPRINGS, ou encore du GRAVES, que l’on trouve légalement dans 36 états et, simplement, dans quelques états américains (pas plus d’une dizaine) mais qui reste parfaitement interdit en Europe tout comme dans le reste des Etats-Unis.
    Certains des états américains dans lesquels ce type d’alcool est légal sont également certains des états ayant réglementé le cannabis à usage Médical/médicinal voir récréatif comme l’Etat du Colorado .
    Néanmoins une loi de 2014 est venue tempérer les hardeurs des distributeurs et des producteurs de « High-Proof Liquor ».
    Everclear, entre autres, a du passer de 96° à 94° dans certains Etats et sa vente est maintenant considérée comme un crime dans 14 Etats comme en Californie ou à Washington où le QWET sera maintenant difficile à produire.

    Il en est de même pour l’ethanol pur non dénaturé qui est tout autant difficile à trouver de ce côté ci de l’atlantique que de l’autre.
    Bien que « déconseillé », le meilleur rapport qualité prix reste l’alcool ISO que l’on peut trouver pur à 99,9% pour 2€ à 10€ le litre relativement simplement.

    Il reste enfin l’équivalent traditionnel européen de l’Everclear, à savoir l’absinthe blanche à 89° ou encore, la Poteen irlandaise, dans lesquelles nous trouveront plus d’eau, d’arômes, parfois de colorants, et de métaux que dans l’Everclear mais c’est en effet des alcools alimentaires faciles à trouver bien que très très cher.

    Ceci étant dit, il faut préciser qu’il y a en Europe mieux encore que l’Everclear ou que le Clear Springs, il y a la Spirytus Rektyfikowany polonaise (96°), une sorte de vodka récupérée après un processus de re-distillation, qui est plus dur à trouver que l’absinthe et encore plus chère mais qui est trouvable. Elle existe parfois à 95°.
    Je précise qu’à la base cette dernière coûte moins chère que l’absinthe mais les canaux de distribution de ce produit étant moins nombreux que ceux de l’absinthe, les distributeurs européens qui, contrairement à leurs homologues américains, sont en situation de quasi-monopole, se gavent.
    En effet cet alcool polonais est près de 8 FOIS moins cher aux Etats-Unis qu’en Europe…
    Il existe donc quelques distributeurs en Europe, notamment en France et au UK.

    Bien Amicalement

    J’oubliais, il y a aussi « l’alcool à fruits » qu’on utilise entre autres pour faire des liqueurs ou des vodkas. Il est possible d’en trouver, notamment dans les pays du nord comme en Allemagne, qui monte à 96,4 en boutique ou sur internet pour plus d’une vingtaine d’euros le litre.
    Il est possible d’en acheter en provenance d’Inde ou de pays asiatiques pour moins de 2-3€ le litre mais je ne me prononcerai pas sur la qualité et, personnellement, je ne leur en achèterai pas.

    bonne journée

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour FF,

      Du moment qu’un solvent est utilisé pour la réalisation d’une extraction il faudra obligatoirement passer par l’étape de purge par le vide.
      Attention, tous les alcools iso même s’ils sont non-dénaturées ne sont pas forcement bon pour la consommation.
      Merci pour votre complément d’information.

      A bientôt

  15. zorro

    bonjour ! est’il possible d’utiliser cette technique en employant du méthanol ( alcool à bruler) facile à trouver et pas cher …

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Zorro,

      Le méthanol est un dangereux poison, il ne faudra pas effectuer d’extraction à l’alcool avec d’autre solvant que l’éthanol ou d’alcool isopropilyque.

      A bientôt

  16. génome

    bonjour est t’il possible de faire évaporé l’ISO directement au rice cooker comme le procédé de rick simpson ? cordialement

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Génome,

      Certains le font, personnellement nous préférons conseiller la pratique d’une purge à vide du moment qu’est utilisé un solvant pour réaliser l’extraction.

      A bientôt

  17. génome

    merci pour votre réponse

  18. ben

    Bonjour,
    Qques questions:
    Peut on laisser évaporer simplement le solvant avec un ventilateur sans le chauffer spécialement?
    Peut on mélanger le qwet a de la glycerine vegetale afin de pouvoir le vaper? a du propylene glycol? a un melange des 2? a de lhuile de noix de coco? lequel recommanderiez vous?
    et si oui comment svp?
    merci car je n’arrive pas a my retrouver entre les differentes methodes et pour faire du qwet et pour faire du eliquide.

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Ben,

      L’application d’une purge sous vide est vivement recommandé. La source de chaleur sera un minimum pour aider à purger votre extraction.
      Il n’y aura aucun problème pour mélanger votre Qwet à de la glycérine végétale et au propylène glycol pour pouvoir l’utiliser comme e-liquide.
      Je vous laisse fouiller sur youtube, sur les blog de e-cig, il existe de nombreuses videos sur la façon d’effectuer votre mélange e-liquide.

      A bientôt

  19. Beep beep

    salut alchi .

    est t’il possible de lavé de l’huile ? qu’elle devienne aussi claire que de la wax après winterization ? avoir un avantage sur la purification et qualité de l’huile fini ? cordialement

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Beep Beep,

      La couleur du résultat final dépend en grande partie de la fraîcheur de la matière végétale utilisé. Notez que le résultat de notre extraction dans l’article est aussi clair qu’un BHO classique.
      La Winterization permet de retirer les graisses et les cires mais ne rendra pas forcément le résultat plus clair.

      A bientôt

  20. ludo

    Bonjour,

    Si j’ai bien compris on n’utilise pas l’alcool à chaud pour éviter de dissoudre la chlorophylle.

    Une distillation donc a chaud avec un solvant plus adapté (lequel choisir entre hexane, toluène, cyclohexane ou pentane…certains très polaire mais toxique ..d’autre plus facile a évaporer sans utilisation de rotavapor…quel est le plus adapté ? ) ne serai pas plus efficace ? (certes en terme de pureté mais faible rendement qu’on peut par la suite diluée)
    Un lavage a l’eau chaude en amont ne permet pas d’eliminer la chrorophyle ( polarité de celle ci? ) puis enchaîner avec un distillation a l’alcool solvant plus sain? ….

    Merci 🙂

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Ludo,

      Le fait de chauffer l’herbe détériore la résine, les terpènes et les cannabinoides présents. Il faudra dans tous les cas éviter de soumettre l’herbe à une température supérieure à 40ºC.
      Je ne connais pas la composition exacte de tous les solvant que vous citez, mais il ne faut en aucun cas utiliser de solvant toxique pour la réalisation de vos extractions, c’est pour cela que nous déconseillons l’utilisation d’alcool isopropylique et que nous encourageons plutôt l’utilisation d’éthanol pure.

      A bientôt

  21. Ocb

    Bonjour es ce que l alcool pour fruit es bonne pour faire de l’huile 45degres ou90 puis peut on laisser évaporer l alcool naturelle a l air libre

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour OCB,

      S’il s’agit d’alcool alimentaire pas de problème. En général quelque soit le solvant utilisé il est préférable d’effectuer une purge à vide.

      A bientôt

  22. Sage93

    Bonjour dans le cas où on a de l’alcool alimentaire à 95% quelle sera le type d’en de méthode à utiliser ??? Merci

    1. Vincent

      Bonjour, ne s’agissant pas d’alcool isopropylique on suivra dans ce cas la méthode QWET 😉 À bientôt!

  23. Jason

    je met le vegétal bien sec au congélateur ,l’alcool pour fruit(45°) au frigo ….je verse dessus l’alcool ,je mélange doucement en macérant au froid 24h(?)… je verse dans un bocal en verre le liquide verdâtre avec un Filtre permanent café + carré de tissu pour essorage du végétal …le sommet du bocal est fermé par un couvercle métallique à pas de vis, j’y ai percé ,un trou pour le tuyau d’une pompe à air d’aquarium , qui souffle de l’air à l’intérieur ,au fond du bocal ,créant un flux poussant la vapeur à sortir par le 2° trou ,en col de cîgne retombant sur un bac rafraîchissant ; le bocal au bain-marie 70a80 °, dans un rice-cooker….je recueille à la sortie l’alcool ,il reste le résidu au fond du bocal Ou autre solution d’après vos écrits ,au lieu du bain-marie ,je peux placer le bocal ,ouvert (?)dans un bac à vide avec un vacuum de 25m3/h ou 40m3/h , ça fait faire des bubulles et de la mousse ,,mais ça va aussi aspirer sans doute des composants (?)…Voila deux solutions que j’envisage ,avec le matériel que j’ai sous la main ! Quelle est votre avis …autre question ; faire passer de l’alcool à 45° pour fruit par l’alambic ,augmentera-t-il son degré ?…c’est toujours bon de comprendre et d’apprendre ,Merci !

    1. Vincent

      Bonjour, la purge sous vide semble être la meilleure option, quelques terpènes volatiles peuvent être perdus mais les cannabinoïdes resteront dans la résine. Il est préférable d’utiliser un plat plus large qu’un bocal haut pour qu’une plus grande surface d’huile soit en contact avec l’air, pour une purge plus efficace. Nous n’avons pas d’expérience dans la fabrication et distillation d’alcool, mais un alcool plus concentré serait effectivement à favoriser. Cordialement!

  24. Jason

    Merci Vincent , sans aller jusqu’au vide ,cela peut dégazer à basse pression .

  25. ooonet

    bonjour!
    combien de temps environ dure l etape du bain marie dans le qwet? pour à peu prés 10g de matiere…
    merci

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour ooonet,

      Difficile à dire, une demi-heure, peut être 45 minutes ?
      Dans tous les cas il faudra surtout observer les bulles pour voir l’avancement de la purge.

      A bientôt

  26. Phil

    Bonjour. J’ai pas mal de grammes de pur trichomes récolter au tami à sec. J’ai essayer de les intégrer directement dans mon e liquide mais ce n’est pas top du tout. Pourrais je faire de l’huile avec mon kief en poudre pour l’integrer au e liquide ou connaissait vous une autre technique ? L’idee est de vapoter mes trichomes récolter. Merci.

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Phil,

      Effectivement , l’ajout de cannabinoides dans les e-liquid demande quelques manipulations. Vous pouvez retrouver un e-liquid spécialement prévue pour cette utilisation le WAX Liquidizer avec lequel vous pourrez mélanger facilement votre extraction de trichomes.

      A bientôt

  27. Fallen Angel

    J’urilise le kérosène comme solvant pour faire mes concentrés. Gros avantage: moins volatile que l’achool, l’ehanol ou le butane. Donc, risque d’explosion diminué de beaucoup. Je suis,à peu de chose près, la méthode de Rick Simpson. Résultats très surprenants et extrêmement psychoactifs.

    Fallen Angel

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Fallen Angel,

      Le Kérosène est hautement toxique pour la consommation humaine. Quelle que soit la méthode de purge que vous utilisez votre concentré est dangereux pour la consommation humaine.

      A bientôt

  28. Kitril

    Bonjour
    je me permet de laisser un message car j’ai trouvé le poste intéressant et très bien expliqué.
    Perso j’ai opté pour de l’alcool ethylique à 90¤ ( celui qui est dit  » buvable  » ) et assez facilement trouvable en pharmacie ( les officines de ville, pas des para pharmacie )
    250 ml max par j par patient de l’officine. Ici c’est entré 6 et 8 e le flacon.
    Après la on parle de petites qté pour avoir des L en une fois il faut un justificatif et légal.

    Donc voilà ça me rempli un gros bol rempli d’H
    J’ai fais le tout à -16 mon congèlo est précis sur ce point. Puis bain marie.

    Je vous tiens au jus
    Keep it up !

  29. Barok

    Bjrs …
    Faire de huile avc du hash de première qualité
    Quel sont les quantités requises
    Merci
    Je travaille avc du bioéthanol 100%

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Barok,

      C’est en fonction de la quantité de Hash à diluer, il n’en faudra pas une grande quantité.

      A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *