Extraction Rosin. Vidéo tutoriel

Tutoriel vidéo d’Alchimia dans lequel nous vous montrons la technique d’extraction Rosin, avec toutes les étapes nécessaires pour transformer la matière végétale de cannabis en concentrés, mais également tous les éléments nécessaires pour réaliser ce processus d’extraction.

Le Rosin est l’une des techniques les plus sûrs pour réaliser des concentrés de cannabinoïdes, en appliquant de la pression et de chaleur sur les têtes de cannabis, et sans l’utilisation d’aucun type de solvant.

Plus d’information sur : Extraction de resine Rosin

Alchimia Growing Happiness

Transcription du tutoriel vidéo Extraction ROSIN :

Aujourd’hui nous allons vous apprendre à presser de la matière végétale en concentrés de cannabis comme celui-ci, avec la technique du Rosin.

Avant de commencer à presser nous devons préparer ce que nous allons faire. C'est-à-dire, nous prenons une quantité d’herbe, nous savons plus ou moins ce dont nous aurons besoin pour chaque plaque, dans notre cas c’est une presse qui n’est pas très grande, nous utiliserons 7 grammes d’herbe.

Nous allons commencer par la préparer, avec cet objet que nous appelons une pre-presse, elle nous sera utile pour effectuer une première presse manuel pour avoir une petite brique, que nous introduirons ensuite dans la grande presse.

Dans notre cas nous allons utiliser 7 grammes d’herbe, elle a déjà quelques semaines, mais nous pourrions utiliser une herbe moins sèche, n’est-ce-pas?

DANI - Oui, tout à fait, d’ailleurs les meilleurs résultats seront obtenus en utilisant une herbe coupée depuis 5 ou 6 jours. Parce qu’elle garde une certaine humidité et le rendement est donc plus important.

Ce que je vais faire c’est retirer les branches, laisser simplement la matière végétale, la tête quoi, les fleurs…

DANI - On vire les branches, non?

On les vire, parce que les branches ne vont servir à rien. Juste à…

DANI - Juste à embêter!

Oui prendre de la place, produire du poids… et ça ne servira à rien.

DANI - On l’émiette, non? On l’émiette bien. Ce que tu es en train de faire.

Exactement, c’est ce que je fais. La couper, l’émietter et laisser seulement la partie qui nous intéresse, qui est la plus résineuse, et dans ce cas, nous allons peser jusqu’à atteindre les 7 grammes dont nous avons besoin dans ce cas. On allume la balance, on fait la tare…

DANI - Avec quelle variété travaille-t-on Txus?

On travaille avec la Juanita la Lagrimosa de Reggae Seeds, qui est je pense une variété que vous connaissez parce que c’est l’une des précurseur du CBD (cannabidiol) et elle est très productive et très résineuse. Elle va être parfaite.

DANI - Et les 7 grammes, je pense que tu le dis Txus pour les briques et la presse que nous avons, non?

Oui, le type de presse que nous avons possède une capacité et 7 grammes, c’est parfait pour pouvoir la mettre d’abord dans la pre-presse et ensuite la passer sur la grande presse.

DANI - Ok, c’est bon non?

Oui, nous allons voir comment préparer à présent le papier sulfurisé pour que ça ne colle pas et comment nous préparons la pastille, on y vas!

DANI - Génial!

Ce que nous devons faire c’est préparer 3 morceaux de papier sulfurisé, comme c’est le cas: 2 petits qui sont ceux que nous allons utiliser pour la pre-presse, qui sont plus ou moins les tailles de cette pre-presse, non Dani?

DANI - Oui, de l’intérieur. Ce sont les tailles intérieures que nous avons déterminés dans un essai que nous avons fait ultérieurement.

OK ! Et la grande presse, la presse de Rosin, nous allons donc plier comme cela et la taille c’est celle-ci.

DANI - Exact

On va couper alors...

Et nous aurons 2 envellopes thermique pour le pressage.

Parfait. Nous avons 2 petits papiers identiques.

DANI - Et à présent les petits…

A présent les petits, on va préparer le papier sulfurisé qui ira dans la presse à Rosin où nous placerons la brique avec la matière végétale, qui sera plus ou moins de cette taille. Donc ce que nous ferons c’est vraiment une enveloppe, plus ou moins cela, ici nous mettrons la matière végétale et de ce côté le Rosin coulera quand on le pressera. Vous verrez!

On prend donc cette taille plus ou moins comme cela, et on la plie. Parfait, et ensuite nous réalisons les côtés. On va faire les «pliages», comme s’il s’agissait d’un jeans pour faire la…

DANI - Comme cela rien ne s’échappe, non?

Exactement. On va faire une enveloppe, simplement fermée sur 3 côtés et ouvert de l’autre, d’où va déborder le concentré… la résine!

DANI - Le concentré.

Exactement, c’est ce que nous allons récupérer de la presse

DANI - Et nous pourrons avoir autant d’enveloppes que nous le souhaitons.

Tout à fait. Chaque passage une enveloppe…

DANI - Parfait. Prêt. Allons-y.

Nous allons préparer la pièce de matière végétal dans la pre-presse, on met donc la base, qui est celle-ci. L’un des petits papiers que nous avons coupé avant, on le met ici et avec un peu d’habiliter, avec le doigt, on essaye de pincer le papier avec le cube que je suis en train de mettre…

DANI - En fait l’idée c’est que l’herbe ne colle pas contre le métal.

Exactement. Parfait, la base est prête. On prend la matière végétale, l’herbe, nous allons la placer dans la pre-presse. Ils appellent cet objet «prepress» aux Etats-unis, nous avons donc décidé de l’appeler pareil: pre-presse.

DANI - En fait, il s’agit de compacter la matière végétale.

Pour que le pressage final de Rosin soit beaucoup plus efficace et ainsi économiser du travail.

DANI - On y va.

Exactement, c’est prêt. L’herbe est prête…

DANI - Attend, attend, attend Txus. Il faut mettre l’autre papier sulfurisé sinon ça va coller sur le métal…

Ah!… c’est vrai!

DANI - Vas-y, vas-y.

Voilà. Cette fois c’est bon, en le coinçant bien et à présent on peut faire la pression…

DANI - Ce qu’on va faire à présent c’est le sortir de là et donner plus de pression avec le pied…

Oui, parce que comme ça on fait de la pression, mais pas suffisamment…

DANI - Non, non, il faut que ce soit très, très bien pressé, ok?

De tout mon poids?

DANI - De tout ton poids…

Et bé!

DANI - …sur l’herbe. Ça fait plaisir de la cultiver pour que tu puisses l’écraser.

Haha. Allez on y va

DANI - Comme ça.

Au milieu

DANI - Sur le dessus. Appuis toi ici sur la table, comme ça, vas-y.

Mouvement de haut en bas.

DANI - Oui, avec le talon même. J’appuie aussi avec le talon ici, pour que ce soit bien… voilà. Tu verras qu’ensuite on a une super petite brique.

C’est de la Juanita, ce n’est pas de la Cheese? Je dis ça pour le pied…

DANI - hahaha

Attention! L’étape suivante c’est mettre la matière végétale dans des sachets pour la presse à Rosin, dans ce cas de 160 micras. Il en existe des plus petites, des plus grandes, plus fines en micras et plus large également.

La micra (le numéro) est la taille du trou par lequel va sortir la matière végétale.

DANI - La maille en fait, non?

La maille exactement. Je ne sais pas si on le voit bien, c’est comme une housse…

DANI - C’est très petit.

Oui, c’est très petit. Donc, plus la maille sera petite (avec le numéro plus petit de micras), moins de matière végétale sortira, la concentration sera donc beaucoup plus pure…

DANI - Mais il y aura moins de rendement.

Moins de rendement, exactement.

DANI - Cela dépend. C’est au goût de chacun.

Une règle de trois, exactement. Allons-y…

DANI - Voyons cette brique comme elle est après l’avoir écrasée…

Voyons, voyons… ici avec le petit doigt, parce que c’est un peu collé sur les côtés.

DANI - Appuie par périmètre.

Exactement, c’est resté très propre… regarde. Regarde moi cette jolie brique!

DANI - Fait voir rapproche là par ici, qu’on puisse la voir correctement. Ici, parfait. C’est resté en forme de brique…

Exactement.

DANI - ...de matière végétale. Et à présent on la met dans le sachet.

Exactement.

DANI - Dans ce cas c’est de 160 micras, une taille qui m’a plu personnellement, pour le rendement et la pureté. Mais c’est une question de goût du consommateur, vous pourrez faire vos essais avec différents sachets.

…et voir ce qui vous plait le plus, plus de pureté, moins de pureté, ou plus ou moins de rendement. On la met dedans.

DANI - Ça accroche un peu, c’est normal.

Oui, oui, parce qu’il y a de la résine. Exactement, c’est prêt, parfait. Et on le plie un peu par ici, comme un drap et nous le mettons dans l’enveloppe. Et voilà, nous sommes prêts pour aller presser.

DANI - Evidemment on pourrait avoir plusieurs enveloppes de préparer pour travailler à la chaine.

Oui, si nous disposons d’une grande quantité de matière végétale et suffisamment d’enveloppes de prêtes, on pourra en faire plusieurs.

DANI - Parfait. Voici venu le moment le plus intéressant de la vidéo, le pressage.

Allons-y!

Voici notre presse à Rosin. Il en existe de différentes formes, de différentes tailles… mais elles se comportent toutes de 2 façons: Premièrement elle effectue une pression à travers un piston et produise de la chaleur sur 2 plaques, dans notre cas ces 2 là.

La température, vous le verrez sur ma droite (ou sur votre gauche), est contrôlé par cet équipement. Il donne la température aux 2 plaques et la pression est exercée par le piston à travers cet instrument,  la pompe, qui va donner la pression nécessaire pour réaliser le processus de Rosin.

DANI - Et une pompe manuelle, que vous pourrez également trouver dans le commerce…

Avec compresseur électrique.

DANI - …avec compresseur électrique. Vous pouvez en trouver également des manuels, des petites, des grandes, des industrielles, en fonction des besoins de chacun, vous utiliserez une presse ou une autre.

Et bien allons-y. On va installer notre enveloppe.

DANI - La position de l’enveloppe est importante…

Comme ça non?

DANI - Ok

On la met ici entre les planches.

DANI - La brique doit être entre les 2 planches…

Parfait, c’est prêt. On ferme la valve et on peut commencer la pression. Vous avez vu que nous avons mis 98, 95, à 97°C, c’est la température pour pouvoir presser. On va exercer la pression avec la pompe et commencer l’extraction de Rosin. Quand nous aurons la bonne pression, nous attendrons 5 minutes avec le temporisateur. Quand vous aurez la presse les premiers jours, il faudra essayer les micras, différents types de matière végétale, les températures, les pressions et le temps.

DANI - Tout à fait, c’est ça il faut se tromper pour apprendre.

Tout à fait.

DANI - Dans notre cas, nous avons décidé que 95°C durant 5 minutes avec notre presse donne des résultats tout à fait acceptable et que nous obtenons à peu près un rendement de 15% de la matière végétale que nous utilisons.

C’est très bien.

DANI - C’est très bien, oui.

Allons-y ! On va mettre de la pression… on voit comme la plaque descend sur le piston et le manomètre nous indiquera la pression que nous éxercons.

DANI - Je commence à voir… on commence à voir l’huile ici.

C’est la pression que nous allons maintenir durant les 5 prochaines minutes de l’extraction. Il est important de préciser que pour ce type de concentré et de résines nous n’avons utilisé aucun solvant. Nous n’avons pas utilisé de gaz, ou d’alcool, rien du tout… simplement la pression et la chaleur, ce qui ressort d’ici sera donc complètement propre.

On ouvre l’enveloppe, on va voir le Rosin que nous avons récupéré dans le papier sulfurisé. Ce Rosin nous allons le mettre au frigo pour qu’il refroidisse, pour ensuite pouvoir le récupérer facilement. Pour les restes végétaux, nous voyons qu’il reste de la résine par ici. Nous pourrions faire différentes choses, l’une serait par exemple de réaliser une 2nde pression, ou alors le jeter (moi je le réutiliserais plutôt), ou alors on peut par exemple faire une macération dans l’huile d’olive, ce qui nous offrirait une huile cannabique de grande qualité.

Après l’avoir conservé quasiment 2 heures au frigo, nous pouvons récupérer le Rosin présent sur le papier. Avec un Dabber, comme celui-ci, ou si vous en avez un plus large pour être plus efficace, nous allons le retirer et comme il est un peu froid, il s’accroche très bien. On le met dans la petite boite et on continue à gratter…

DANI - Un dabber plutôt qu’une lame de rasoir parce qu’avec on peut déchirer le papier et ce serait problématique.

Exact, et le papier peut apporter des résidus avec une lame de rasoir ça coupe beaucoup, le Dabber est parfait. Mais bon, si c’est plus large ce n’est pas grave, celui-ci va bien. On fait nos lignes et on récupère petit à petit et avec patience notre Rosin, et on va le mettre dans nos boîtes en verre.

Vous verrez qu’il est un peu collant, ne fermez pas la boîte immédiatement, laissez le reposer. Si on le laisse par exemple sur la presse où étaient les plaques chauffantes, petit à petit la chaleur fera couler l’extraction au fond du pot en verre, ok. C’est le processus: on récupère.

DANI - Si tu le fermes maintenant le couvercle restera collé, non?

Oui, parce que comme vous le voyez il reste de la résine sur les bords. Donc on laisse couler…

DANI - La chaleur diminuera.

Tout à fait.

DANI - Le rendement dépend de la variété.

Je crois que cette fois nous avons récupéré 15% avec cette variété.

DANI - Entre 10 et 15% avec cette variété…

Oui, c’est Juanita.

DANI - …mais bon, ça dépend aussi du niveau d’humidité de la variété.

Et des micras, du temps et de la pression… un peu de tout.

DANI - Il est possible d’obtenir entre 15%, 20% ou même 25% ça dépend.

Comme nous l’avons dit avant, il faut essayer et voir sur chaque variété et sur chaque presse comme cela fonctionnera le mieux.

Aujourd'hui nous vous conseillons...

Sélecteur de variétés

Inscrivez-vous

Vous souhaitez recevoir les offres et les nouveautés par mail?

error_outline Utilisation des cookies
Nous utilisons nos propres cookies et ceux de tiers afin d'amélioré la navigation et d'offrir des contenues d'intérêt. En continuant la navigation vous acceptez notre politique de cookies.

keyboard_arrow_up