Comment faire de l’huile de cannabis (BHO)

Le monde passionnant des extractions de cannabis a presque deux siècles d’histoire derrière lui. L’utilisation de teintures ou extraits de marijuana était le privilège des classes sociales favorisées, comme la Reine Victoria d’Angleterre, qui était une utilisatrice reconnue de ce type d’extraits.

Huile de cannabis, BHO.

Huile de cannabis, BHO.

La première personne qui introduisit l’huile de cannabis en Angleterre fut le Dr. O’Shaughnessy. C’était en 1840, et dès lors sa consommation s’étendit massivement au sein de la population jusqu’à atteindre le niveau actuel de l’aspirine dans notre société.

Dans cet article, nous allons nous intéresser à la populaire extraction de trichomes connue comme BHO (Butane Honey Oil), qui est actuellement très répandue dans la communauté cannabique internationale.

Le résultat est une huile ressemblant au miel, extrêmement concentrée, pouvant dépasser 70% de THC. Le procédé de fabrication est très simple et pourra facilement être réalisé à la maison, à condition d’être prudent. Pour ceci nous aurons besoin de quelques accessoires faciles à trouver.

Matériel nécessaire pour faire le BHO.

Matériel nécessaire pour faire le BHO.

Matériel pour extraire l’huile de cannabis (BHO):

  • Extracteur de résine (ou petit tube avec bouchon de 22mm  et valvule pour le gaz).
  • Gaz butane 0% impuretés: Gaz butane Colibri, Atomic, etc…
  • Filtre à café ou maille de 25 microns.
  • 1 plat en pyrex.
  • Lames propres.
  • Scotch isolant ou brides.
  • Papier cuisson.

La quantité de cannabis dépendra de la taille du tube d’extraction. Il est important d’utiliser de la marijuana de grande qualité pour un résultat optimal.

Processus d’extraction de l’huile de cannabis (BHO):

Il existe  différentes techniques pour obtenir du BHO, nous expliquerons ici une méthode simple et efficace, qui permettra d’extraire une résine de première qualité. Il est très important d’utiliser du gaz butane 0% d’impuretés, sur le plan sanitaire comme gustatif, ces impuretés pouvant subsister dans la matière finale. Pour cet exemple nous avons utilisé la variété de cannabis K13 Haze de Philosopher Seeds, cultivée en extérieur.

Insertion du cannabis

Insertion du cannabis

Nous commençons par introduire le cannabis dans l’extracteur de résine. L’herbe devra être préparée en parties homogènes, sans pour autant devoir la mouliner, on cassera simplement les plus grosses parties.

Il est important de ne pas laisser de poches d’air, car la quantité de résine extraite en serait alors grandement réduite. L’herbe doit être légèrement tassée, sans la compacter on s’assurera tout de même qu’il ne reste pas de trous d’air, afin que le gaz puisse imprégner tout le cannabis présent dans le tube.

Fixer la toile

Fixer la toile

Nous fixerons la maille à l’une des extrémités du tube, à l’aide de scotch résistant ou d’une bride (cela dépendra du tube que nous utiliserons) et de l’autre nous fixerons le couvercle avec l’adaptateur pour la valvule de gaz.

Nous pourrons placer le tube au congélateur quelques heures, car il sera plus facile d’extraire les trichomes sur de l’herbe congelée. Ensuite, nous pourrons faire passer le gaz à travers l’extracteur.

Selon la taille du tube et son diamètre, les quantités de butane à utiliser varieront. Maintenant nous nous préparons à recueillir le gaz dans le plat de pyrex.

Cannabinoïdes extraits au gaz

Cannabinoïdes extraits au gaz

Il est très important de respecter certaines mesures de sécurité pendant ce protocole: ne pas fumer, s’éloigner de toute flamme ou étincelle possible, et réaliser idéalement l’extraction à l’extérieur pour éviter l’accumulation du gaz. Les vêtements synthétiques pouvant produire de l’électricité statique, comme les survêtements par exemple, sont à proscrire pour une sécurité maximale.

Après avoir introduit le gaz dans l’extracteur de résine, nous verrons après quelques secondes celui ci qui commencera à sortir par le bas du tube. Le gaz lorsqu’il entre en contact avec le pyrex s’évapore facilement. Il sera confortable d’utiliser des gants pour se protéger du froid intense produit par le gaz butane.

Nous pourrons observer le butane qui sortira sous forme liquide et de couleur dorée, de par son contenu en résine, nous arrêterons d’injecter du gaz lorsque le gaz sera de nouveau transparent, signe qu’il ne reste plus de glandes de résine à extraire.

Ajouter plus de gaz demanderait ensuite un travail plus long pour le faire s’évaporer puis le purger. Le changement de couleur du gaz, de doré à transparent, nous signale donc que la majorité de la résine est extraite.

Évaporation et purge de l’huile de cannabis (BHO):

Évaporation du BHO

Évaporation du BHO

Une fois les trichomes extraits, nous devrons éliminer le gaz restant en chauffant de l’eau dans une petite casserole, sur laquelle nous placerons un plat pour poser notre récipient d’huile (bain-marie), ce qui facilitera l’évaporation du gaz.

Ce processus peut prendre 1 heure, on remarquera la formation de petites bulles et, pour favoriser l’évaporation, nous pourrons les percer à l’aide d’une aiguille. Lorsqu’il n’en demeurera plus, nous pourrons récupérer le BHO avec des lames de rasoir.

Il est important que le plat de pyrex soit tiède pour retirer l’huile facilement. La température de travail doit toujours rester inférieure à 40° pour préserver les arômes du cannabis.

Passée une heure de travail nous disposerons de notre huile de cannabis.

Huile de marijuana

Nous laisserons alors refroidir l’huile avant de la chauffer de nouveau pendant une heure à la même température. Nous serons ainsi certains que tout le gaz soit éliminé.

La meilleure façon d’éliminer tout le gaz est d’utiliser une pompe à vide et un jeu de manomètres. Dans un prochain article nous expliquerons comment purger le BHO à l’aide d’une pompe à vide. Avec cette technique nous obtiendrons un autre type d’extraction nommé Budder, où l’huile se solidifie.

Une lame de rasoir permettra de récupérer l'huile de cannabis en toute facilité.

Récupération du BHO

Nous pouvons retirer le BHO avec les lames de rasoir, puis le placer quelques instants au congélateur pour décoller l’huile des lames avec facilité.

Étendre l'huile sur du papier cuisson augmentera la surface d'évaporation.

Purge manuelle de l’huile

Nous pourrons également utiliser du papier cuisson pour y étendre l’huile précédemment extraite, car celle ci n’y adhérera pas.

Ensuite nous placerons la feuille de papier et l’huile au congélateur pour qu’elle durcisse, il sera ensuite très facile de la décoller.

Le BHO est prêt à être conservé, on le placera dans un petit bocal en verre. La température de conservation de l’huile doit être basse, autour de 8ºC, pour qu’elle reste dure et facile à manipuler.

Détail d'huile de cannabis de type BHO.

Concentré de cannabis prêt à l’emploi

Huile de cannabis au butane BHO (Vice)

Publié dans la catégorie 4 avril 2013 le Récolte du cannabis

116 Commentaires sur Comment faire de l’huile de cannabis (BHO)

  • Greg dit (4 avril 2013) :

    Merci pour cet article tres instructif comme d’hab.
    C’est d’une facilite deconcertante!!

  • Stéphane dit (4 avril 2013) :

    Merci pour ce post très intéressant(comme toujours!). Je me pose juste la question à savoir quelle quantité d’ herbe utiliser pour quel poids final de résine?

    • Marcel dit (4 avril 2013) :

      Bonjour, le rendement de l’extraction variera selon l’herbe utilisée, mais tournera en général entre 5 et 10%, c’est à dire qu’il faudra environ 10 à 20g d’herbe pour produire 1g d’dhuile BHO ;)

  • sauve dit (4 avril 2013) :

    bravo pour l’article plus que précis =) pour une autre type d’extraction nommé Budder j’ai hate , les forum anglais pour la vacuum purge je galère …. merci a vous pour vos graines et tous vos conseils ^^

  • le proxima du centaure dit (4 avril 2013) :

    comment se consomme tel l’huile par rapport au precedent post de la » fumee du cannabis  » ? mise a part les « space cake » est autre ….. personnellement je naime pas bidouiller ce que je vait fumee avec des instrument métallique comme ont peut le voir sur els image , je pense que pour faire des chose comme ca faut vraiment etre « dependant « 

    • Marcel dit (4 avril 2013) :

      Bonjour, l’huile peut se fumer directement avec une pipe à eau, il est aussi possible d’en ajouter autour d’une cigarette de de cannabis (sur la feuille après roulage)…vous pouvez aussi mélanger l’huile avec du hash maison, afin de rendre celui ci plus gras et plus riche… les utilisations possibles de l’huile de cannabis sont très nombreuses ;)

  • Beuhfa dit (5 avril 2013) :

    Bonjour. Merci pour cet article très bien détaillé. Je veux savoir depuis un moment comment, exactement, faire du « budder », j’avais juste trouvé une explication sur la chaine youtube de « hashbean420″ mais c’était pas très détaillé. J’ai hâte de vous lire.

    • Marcel dit (5 avril 2013) :

      Bonjour, nous allons effectivement publier prochainement un autre article au sujet du budder ;)

  • bob dit (5 avril 2013) :

    Bonjour, allez vous nous pondre un article sur la fabrication et l’utilisation de l’huile de Rick Simpson ?
    (l’huile que l’on applique sur la peau pour utilisation médicinale)

    • Marcel dit (5 avril 2013) :

      Bonjour, ce n’est pas prévu pour tout de suite, mais nous allons essayer de l’ajouter à notre (longue) liste d’articles à écrire.
      Pour une utilisation du Cannabidiol (CBD) sur la peau, nous allons justement très bientôt ajouter au catalogue des pommades et produits cosmétiques contenant du CBD :)

  • bips dit (5 avril 2013) :

    bonjour!:) l huile se conserve combien de temps ? les principes se dégrade t ils ?quelle est le mode de concervation aptimal?merci alchimia .:);)

    • Marcel dit (8 avril 2013) :

      Bonjour, tout comme l’herbe ou le hash, l’huile se conservera sans soucis quelques mois dans un bocal de verre à l’abri de la lumière. Pour une durée plus longue, il faudra la mettre sous vide et/ou la congeler, sinon les cannabinoïdes se dégraderont petit à petit.

  • jérome dit (6 avril 2013) :

    Bonjour;ALCHIMIA toujours au top!!!Une fois de plus,un article très intéressant et plus qu’instructif!Merci pour votre pertinence et votre professionnalisme. Cordialement

  • meecano dit (6 avril 2013) :

    bonjour, je me pose les mêmes questions que bips,,, en ajoutant le skuff, et le budder. Ami-Calmant ;-)

    • Marcel dit (8 avril 2013) :

      Bonjour, même réponse que pour bips ;)

  • celine dit (7 avril 2013) :

    bonjour jaimerais savoir si je peux utiliser une autre methode a la place du gaz jai pu remarquer que avant au maroc il ont fais de lhuile avec de la bierre puis je le faire avec ce type de produits ou sinon type vodka et comment me conseillez vous avec ce type dingredient merci de vos reponses

    • Marcel dit (8 avril 2013) :

      Bonjour, dans cet article le gaz butane est utilisé en tant que solvant pour extraire la résine des plantes.
      L’alcool peut aussi être utilisé en tant que solvant pour une extraction de cannabis, mais la technique est alors différente, et il faut utiliser de l’alcool le plus pur possible. L’extraction à l’éthanol, appelée teinture de cannabis, était d’ailleurs distribuée dans toutes les pharmacies jusqu’aux années 1950.
      En utilisant de l’alcool alimentaire comme la bière ou la vodka, vous obtiendrez des boissons aromatisées, mais pas d’extraction de cannabinoïdes ;)

  • bibi dit (9 avril 2013) :

    J admet que pour les accros aux clopes cela doit etre un bon moyen de reduire leur conso.
    Pas de joint… On trempe chouia le bout de sa clope.dedans et hop.
    Bel article belles photos de bho. Parcontre petite precision l odeur degagee par l huile en combustion est tres forte.
    Cordialement

    Ps avez vs des infos sur juanita X rk … De golo je cherche des infos merci

    • Marcel dit (9 avril 2013) :

      Bonjour, pour éviter le tabac il sera plus efficace de consommer l’huile sous sa forme pure avec une pipe à eau, ou mieux encore, avec un vaporisateur compatible ;)
      La RK de Jimmy est la Russian Kalijah, c’est à dire un croisement White Russian X Kalijah.

  • toutatis dit (9 avril 2013) :

    je viens de lire cette article qui ai très instructif avec une très bonne explication sur la manipulation du gaz sa sera un sujet de teste très proche mes dernier sont une recette issu d un dictionnaire de 1863 ou on utilise de l alcole chauffer 235 et 240 degrès enfin de rèunir cannabène(c36h20)et le(c12h1)

  • bips dit (9 avril 2013) :

    bonjour!merci pour vos infos cannabique.un plat en verre serai t il assez résistant si on le place au congélateur pour faire baisser sa température pour ne pas se briser?le pyrex est trop chère!que pourrais ton remplacer par le pyrex ?svp! merci a vous !;);) alchimia!

    • Marcel dit (11 avril 2013) :

      Bonjour, le Pyrex est idéal, mais sinon vous pouvez bien sur utiliser un autre type de verre ;)

  • tnt2260 dit (10 avril 2013) :

    Salut à tous, le résultat de l’extraction au gaz est vraiment impressionnant, mais le ratio beuh huile est lui aussi impressionnant , ex: 50g de manucure de qualité = 7 g d’huile…mais bon la fin justifiant les moyens…
    Un petit truc pour ne pas galérer pour récupérer le nectar, n’ayez qu’un seul récipient, mais en silicone…
    A plus tout le monde

    • Marcel dit (11 avril 2013) :

      Bonjour, merci pour l’astuce du silicone, et bravo pour votre extraction, c’est effectivement un très bon rendement ;)

  • sam dit (10 avril 2013) :

    bonjour une petite question, j’ai déja passé a peu prés 200 gr de petites tetes ( JTR et K13 ) a l’icolator.
    j’ai déja fait 2 passes donc je pense que j’ai déja pas mal recuperé.
    est-ce que ca vaut le coup de passer une nouvelle fois pour extraire l’huile ?

    Merci.

    • Marcel dit (11 avril 2013) :

      Bonjour, vous pouvez effectivement passer vos restes d’ice o lator au butane, il faut juste savoir que le rendement de l’extraction sera alors beaucoup plus faible, une grande partie des trichomes étant partie dans l’ice o lator ;)

  • Dirty Pressure dit (24 avril 2013) :

    Bonjour a tous,aahhh l’oil my love,quelle bonheur.Depuis que j’ai découvert cette forme d’extraction,je ne peux plus m’en passer!!!J ai moi aussi un petit truc pour ne pas galérer pour récupérer l huile du plat en pyrex.Car avec la lame ce n’est pas évident dans les angles.Aprés évaporation totale du gaz,je verse de l’eau chaude directement dans le plat en pyrex,l huile se liquéfie et remonte a la surface.Je la ramène au centre a l’aide d’un cure dent.En refroidissent l’eau fige l’huile que je récupère avec un second cure dent.Ensuite je la travaille en la malaxant comme une guimauve entre mais deux cure dent pour évacuer le surplus d eau.Enfin je la dispose sur du papier cuisson,je plie la feuillle et presse l huile entre mais doigt.Les dernières gouttes d’eau qui s’écoule sont recupérées avec du sopalin.Voilou,avec cette méthode,j’ai zéro perte et suis quasiment certain(enfin je crois)que tout le gaz c’est évaporé.

  • Dirty Pressure dit (24 avril 2013) :

    Petite question.Que pensé vous de cette méthode? Comme dit plus haut La température de travail doit toujours rester inférieure à 40° pour préserver les arômes du cannabis. A votre avis le fait d’utiliser de l’eau quasi bouillante va t’il altéré la qualité de l’huile?Je tenterais de chauffer l eau a 40° la prochainne fois mais a cette température je suis pas sure que ca marche.Sinon je peux vous dire qu’aprés une clope bien chargé,BAM!!!! Gros scotch-blocage wwwwooouuuuhhhhaaaaa il est beau le plafond!!!!! Et pour moi le gout est identique a l’huile recupéré avec une lame.Enfin l’huile peut elle étre mangé? En qu’elle quantité?
    Merci

    • Marcel dit (24 avril 2013) :

      Bonjour, la chaleur réduit effectivement la qualité de l’huile (par oxydation des cannabinoïdes), mais si ce n’est que pour un court instant alors ce n’est pas bien grave, votre technique m’a donc l’air efficace, merci de nous l’avoir partagée ;)
      Faites surtout bien attention qu’il ne reste plus d’eau dans l’huile, sinon celle ci pourrait facilement moisir.
      Il est possible de manger l’huile BHO, mais pas sous sa forme pure, celle ci pouvant alors être un peu agressive pour l’estomac. Il est possible de la manger avec de l’huile végétale, comme par exemple de l’huile d’olive, ou encore mieux, de l’huile de graines de chanvres, en étalant celle ci sur du pain, ou même sous forme de capsules, appelées Canna Caps.
      Pour la quantité, tout dépendra de la concentration de l’extraction, de la puissance de l’effet recherché, et de la tolérance de chacun….;)

  • meecano dit (29 avril 2013) :

    Bonjour, ! Ne trouvant nulle part de comparatif sur les gaz à utiliser/à éviter pour l’extraction, je commence à me faire mes petits tests à moi,.. Je pense ke bien souvent on paye (cher) la (grande)marque qui marche bien, ou alors on se fait avoir par la marque inconnue made in taiwan qui a pourtant le badge « near zero impurities ».. mais qui ne le mérite pas du tout (je l’ai vu de mes yeux vus, AU SECOURS les dépôts qu’il laissait.. :( ) ,,, mais je pense qu’il existe EGALEMENT des gaz ayant le niveau de raffinage de c*libri, mais qui sont bien moins chers que lui ; seulement on les connait pas… Alors jai commencé avec C*libri (vraiment aucun soucis, avec cette marque,..) ; mais ce coup-ci, je vais travailler avec Sarom*.. Jai fait des recherches, les retours sont plutôt bons ; mais j’aimerais tout de même votre avis de professionel, qui connait ce produit.. Sinon, je cherche à vaporiser mon bho/budder avec un Vapir V1, existe-t-il une pièce « un coussin » , un support, qui permette de ne pas perdre le budder avant qu’il ne s’évapore,? une astuce,? Aussi, jai commandé un Puffit, pour ma femme, ,, vous savez si elle pourra y mettre du budder:)? Et je voulais vous dire, évidemment… merci Alchimia, merci Marcel, ,, merci, merci,.. merci !!!!

    • Marcel dit (29 avril 2013) :

      Bonjour, nous n’avons pas pu testé de nombreuses marques de gaz butane sans impuretés, mais nous sommes effectivement très satisfait de l’excellente qualité du gaz butane Colibri ;)
      Pour la vaporisation de BHO ou de budder, n’hésitez pas à lire notre guide de la vaporisation des résines de cannabis :)

  • al1 dit (25 mai 2013) :

    salut tout le monde,je voudrai savoir si je peut faire quelques chose de toutes mes tetes legerement et beaucoup moisi(au moin 500g!!!!)merci d’avance

    • Marcel dit (27 mai 2013) :

      Bonjour, il n’y a hélas rien à faire avec les têtes moisies, il faudra jeter toutes les parties atteintes, en prenant quelques centimètres de marge supplémentaire.

  • wheelman91 dit (2 juin 2013) :

    Bonsoir, est il possible de laisser le butane s evaporer a l air libre ou bien le bain mari est obligatoire ? Cordialement

    • Marcel dit (3 juin 2013) :

      Bonjour, l’étape du bain-marie est importante pour bien évaporer le butane, car si vous laissez le mélange à température ambiante, un peu de butane peut rester au coeur de l’extraction sous forme de petites bulles incrustées ;)

  • hamashow dit (7 juin 2013) :

    Bonjours a vs alchimia mais graines ont tiger sont elles pour autant convenable pour la pouce etant novice je les ai laisser trop longtemps germer.merci

    • Marcel dit (10 juin 2013) :

      Bonjour, les semis tigent lorsqu’ils manquent de lumière, il faut donc leur en apporter d’avantage. Essayez de rempoter un maximum de cette tige lorsque vous rempoterez ces semis, et ajoutez un petit tuteur si besoin, avec un peu de ventilation pour les fortifier ;)

  • Mohamed dit (10 juin 2013) :

    Merci marcel super site

  • Spatow dit (16 juin 2013) :

    Pensez vous qu’il soit possible de créer une huile pour cigarette électronique ?

    • Marcel dit (18 juin 2013) :

      Bonjour, nous préparons justement un article sur la macération de cannabis dans de la glycérine végétale, et ce type d’extraction devrait pouvoir être utilisé facilement dans une cigarette électronique :)

  • hamashow dit (18 juin 2013) :

    Bonjour marcel dernierement jai commende 2 graine de cum laude au bout de 48h une commence a germer et l’autre et devenue toute noir et je sais mi prendre ces pas la premiere fois que je fais germé ,alors quoi faire merci

    • Marcel dit (18 juin 2013) :

      Bonjour, le germe devient noir lorsqu’il moisit, cela se produit souvent en cas d’excès d’eau (manque d’oxygène), et/ou de température trop élevée (ne pas dépasser 25ºC environ pour la germination des graines). Vous pouvez ajouter un peu de trichoderma lors de la germination, pour réduire les risques de moisissures et de maladies ;)

  • Mr Puff dit (18 juin 2013) :

    Bonjour,
    Je me demandais combien couterai 1g de cette huile de cannabis apres fabriquation ?
    Cordialement.

    • Marcel dit (19 juin 2013) :

      Bonjour, notre site étant réservé à l’autoproduction du cannabis, cette huile de cannabis n’est pas destinée à la vente ;)
      Si vous parlez du prix de revient, pour 1g d’huile il faudra prévoir le coût d’environ 10g de marijuana, et d’une bouteille de gaz butane.

  • tjohn dit (25 juin 2013) :

    Bonjour,
    je dispose de 100 grammes de haschich marocain dont je sais qu’il est pur (n’est mélangé à aucun autre produit). Est il possible d’extraire l’huile à partir du haschich? Vais je gagner en qualité? Quelle est la méthode? Merci pour votre aide

    • Marcel dit (26 juin 2013) :

      Bonjour, si le hash a quitté le Maroc alors il est certain à 100% que celui ci n’est pas pur. Il faut en effet savoir que la résine sous sa forme pure ne quitte jamais la ferme de cannabis marocaine, et que l’intégralité de ce qui est revendu est forcément coupé. Si vous cherchez du hash pur, la meilleure solution est toujours de faire du bon hash maison. Il n’est pas possible d’extraire de l’huile de cannabis à partir de ce hash.

  • tjohn dit (26 juin 2013) :

    Bonjour, merci pour la réponse.
    C’est du hash 100% pur, directement pris sur le lieu de plantation, de travail et de production. Mais sa qualité laisse à désirer car la quantité extraite de la plante est trop élevée (de l’ordre d’1 kg de hash pour 1 quintal de cannabis tiges comprises).
    D’où ma question: y a t’il une méthode pour extraire l’huile de ce hash (dans l’espoir de gagner en qualité, peut importe la quantité obtenue). Si vous avez ne serait ce qu’une idée simple à mettre en application je suis prêt à l’expérimenter. Encore merci,

    • Marcel dit (27 juin 2013) :

      Bonjour, je ne connais hélas aucun moyen de séparer les trichomes des restes végétaux, lorsque l’extraction à sec a été trop agressive. Ce type de hash contenant des impuretés végétales, est souvent appelé Skuff ;)

  • shalow dit (5 juillet 2013) :

    Bonjour,
    excellent mode d’emploi merci :)
    J’ai une question! lorsqu’on extrait le THC avec de l’alcool a 90°, une fois le THC « aspiré » il faut chauffer l’alcool pour récuperer l’huile, est-ce que les cannabinoides sont détériorés même avec ce procédé?

    • Vincent dit (5 juillet 2013) :

      Bonjour, effectivement la chaleur accélérera l’évaporation de l’alcool, mais ne dépassez pas une quarantaine de degrés pour préserver au maximum les terpènes aromatiques, eux aussi volatiles. Bien sûr, utilisez une plaque électrique ou un bain marie, toute source de flamme ou d’étincelle sera à proscrire pour éviter un accident. L’alcool extrait également la chlorophylle des fleurs, il ne s’agit définitivement pas d’une bonne méthode pour les concentrés de cannabis à fumer, mais plutôt pour l’utilisation médicale, comme le RSO par exemple ;)
      À bientôt!

  • gloubi dit (7 juillet 2013) :

    Bonjour,l’extraction faite avec le gaz peut on la faire chauffer après pour en arriver au même résultat que Rick Simpson ?
    Encore merci

    • Vincent dit (8 juillet 2013) :

      Bonjour, il semble que le gaz soit un solvant trop sélectif, qui ne doit pas être l’idéal pour du RSO, mais Marcel vous confirmera ceci d’ici quelques jours ;-)

  • ZAM dit (5 octobre 2013) :

    Bur je bien de vous lire et j’ai trouv. Sa très intéressant. J’habite à la Réunion et depuis peu je me suis mi à la clop électronique. Donc ma question. Peut t’on ce servire de l’huile de cana pour ce type d’appareil? Si oui comment faire? Merci d’avance.
    Bjr je vien de relire les questions et réponses. Alors Marcel c’est pour quand cet article concernant ce mélange pour la clope électronique.zamicalemant merci

    • Marcel dit (7 octobre 2013) :

      Bonjour, j’ai effectivement pris un peu de retard dans l’écriture de cet article sur la consommation de BHO avec une cigarette électronique, mais celui ci est toujours bien prévu.
      Les pipes électroniques pour BHO sont également très efficaces ;)

  • ZAM dit (8 octobre 2013) :

    Slt à tous.Merci Marcel pour tout tes astus,je vais vite essayé tt çà rapidement. Au faite le cana mieux vaut qu’elle soit sèche ou verte,et peut-on utiliser les grosses feuilles pour extraire l’huile en attendant les tête? Merci les Mans

    • Marcel dit (8 octobre 2013) :

      Bonjour, l’extraction à l’huile sera plus efficace avec de la matière végétale séchée correctement, puis mise au congélateur (le froid aide les trichomes à se détacher), il est d’ailleurs aussi possible de mettre le butane au congélateur.
      Les grosses feuilles contiennent vraiment trop peu de résine. Vous pouvez par contre utiliser les petites feuilles des buds, qui sont couvertes de trichomes ;)

  • Cap 10 plat net dit (9 octobre 2013) :

    Bonjour Marcel et merci encore pour cet article..
    Faut-il que l’herbe soit sèche ou bien peut-on utilisé des feuilles fraîchement coupées pour extraire de l’huile ?
    Peut-on espérer sortir de l’huile des tiges et des plus grandes feuilles ?
    Merci !

    • Marcel dit (10 octobre 2013) :

      Bonjour, les réponses à ces questions sont dans le commentaire juste au dessus du votre ;)

  • Doud62 dit (22 octobre 2013) :

    Bonsoir, cela va faire 2 mois que je laisse masserer du cannabis dans un flacon de glycérine végétal, pour pouvoir par la suite la fumer dans ma cigarette électronique, mais j ai un petit problème, je ne sais pas comment la filtrer ! Est ce qu un filtre à caffé est une bonne idée ou est ce que la glycérine va s imbiber ? J attend une réponse avec impatience car je ne sais vraiment pas comment faire..
    ou est ce que la glycérine va s imbiber dans le filtre à café?
    Merci d avance Marcel !

    • Marcel dit (23 octobre 2013) :

      Bonjour, pour consommer du cannabis en évitant la combustion je vous conseille plutôt d’utiliser un bon vaporisateur, qui sera plus efficace que de vapoter de la glycérine ;)
      Il existe aussi maintenant certains accessoires permettant de consommer son herbe ou sa résine avec une batterie de cigarette électronique de type EGO, comme par exemple le Vapen Essenz, ou cet atomiseur pour BHO.
      Pour filtrer l’extraction de glycérine, le plus efficace sera d’utiliser un sac ice o lator, avec des mailles d’environ 180/200 microns, et de presser fortement, comme sur cette photo:

  • Doud62 dit (23 octobre 2013) :

    Merci beaucoup pour cette réponse Marcel, je vais essayer ce que vous m avez conseillé !

  • moi dit (6 novembre 2013) :

    bonjour
    j’aimerais savoir si il y a des graines de cannabis qui nous permettent de prendre le polen avec un système de tamis afin du pouvoir faire du haschih avec et avec le moins bon pollen faire de l’huile en utilisant ce pollen et de alcool et une casserole comme on faisait ya 30 ans ?
    pas tres clair ce que jai dit
    certaines plantes une fois bien seche permettent de prendre pollen simplement en les ebranchant sur un tamis
    pollen base sudans tamis et apres plus on effrite les feilles sur tamis plus pollen devient moins bon donc faut retirer le peu de pollen au debut pour meilleur qualite
    et faire autres qualite avec le reste
    l’huile était faite avec la moins bonne qualite

    • Marcel dit (6 novembre 2013) :

      Bonjour, vous pouvez faire du hash avec n’importe quelle variété de cannabis. Il existe toutefois certaines génétiques réputées pour donner un hash de grande qualité, comme par exemple la Taskenti ou la Seven Sept.

  • gyver dit (24 novembre 2013) :

    jai vu une e.cigarette avec une batterie ego ou lon mettez une ptite tete de weed dedans au niveau dla reisstance et referme le cliro avc son driptik et pret a la consommation… sur quel site pui je commander cette fameuse e.cigarette,merci

    • Marcel dit (25 novembre 2013) :

      Bonjour, vous pouvez utiliser pour cela le Vapen Essenz, mais attention avec ce type de résistance et de l’herbe, il s’agit d’avantage de combustion (fumée) que de vaporisation (vapeur) ;)

  • tips dit (28 novembre 2013) :

    Super article, merci bien….

    Avez vous quelques conseils pour la purge, ou faut il attendre l article.

    Je veux re faire du budder mais impossible de re créé le meme résultat solide et effritable obtenu la première fois.

    J’ai travaillé mon bho telle une mayonnaise, virer le gaz et incorporé de l air pour le rendre solide, mais il a pas pris :(

    Une idée du problème?

    D’autre part conseillez vous de mettre de la matière fraiche ou sèche? pour du bho et de l ice o lator ? et trichomes ambré a fonds ou laiteux?

    • Marcel dit (29 novembre 2013) :

      Bonjour, une bon moyen de purger le BHO sera d’utiliser une pompe à vide avec un dessiccateur. Il est aussi possible de nettoyer les restes de butane en utilisant un second solvant tel que l’alcool isopropylique ou l’éther (recristallisation).
      Il est possible que votre BHO contienne encore certaines impuretés qui empêchent sa transformation en budder, mais je ne peux rien certifier.
      Je vous conseille d’utiliser de la matière sèche et bien congelée, que ce soit pour le bho ou l’ice-o. L’état de maturation des trichomes dépendra principalement de l’effet recherché ;)

  • dr green dit (14 décembre 2013) :

    Bonjours marcel , j’esper que tout se passe bien chez alchimia . Merci beaucoup pour ce tuto . J’ai realisé 19 gr de ice o lator avec environ 200 gramme de petites tetes et manicures , j’ai effectué 3 passe et jai ensuite jetter l’eau ( je n’aurai dailleur peut etre pas du et recuperer encore des trichome par decantation ? ) , la matiere vegetal de 200g forme une grosse boule que jai decompacté . Je voulais savoir si je pouvais directement faire du BHO avec cette matiere deja passé au ice o lator et encore HUMIDE , ou je doit la fair secher avant ? et si oui comment car cela risque d etre long et de tout faire moisire ? sinon je pensais faire du beurre ou du lait mais encore une foi je doit laisser les dechets d ice o lator seché ou pas ?

    Merci d’avance , bon week a vous

    • Marcel dit (16 décembre 2013) :

      Bonjour, et bravo pour cette bonne extraction à la glace. Il est éventuellement possible de récupérer les derniers trichomes de l’eau par décantation, mais cette étape est longue, pour un résultat de faible qualité.
      L’extraction au BHO de la matière restante ne donnera pas de très bons résultats, surtout si celle ci est humide. Vous pouvez par contre effectivement faire du beurre de cannabis pour récupérer les derniers trichomes (ou une infusion dans du lait entier), dans ce cas vous pourrez utiliser vos restes humides.

  • panama dit (21 décembre 2013) :

    bjr voila je recherche a faire de l huile avec de alcool a 90 dénaturé donc j aimerais savoir si c etait possible avec cet alcool et j ai entendu dire que je devais aussi mettre de l eau a la fin de l evaporation pour retirer toutes les impurete de l alcool donc aimerais quelque conseil je precise que l alcool a 90 denature es de couleur transparante ce n es pas la jaune de plus si je me trompe on parle aussi dans certain documentaire qu il es possible aussi de faire de l huile avec de l huile d olive mais je ne pense pas que c es pour la fume je pense plutot que c es de lui de massage

    • Marcel dit (30 décembre 2013) :

      Bonjour, il ne faut surtout JAMAIS utiliser d’alcool dénaturé, l’éthanol est alors coupé avec du camphre ou du méthanol, qui sont très toxiques.
      Pour une extraction à l’alcool, vous pouvez utiliser:
      – de l’éthanol >=96% non dénaturé, mais c’est difficile à trouver hors laboratoire
      – de l’éthanol sous forme d’alcool alimentaire, avec un degré le plus fort possible: Cocoroco (Bolivie) (96º), Spirytus Rektyfikowany (Vodka polonaise) (96º), Golden Grain (USA) (95º), Everclear (USA) (95º), Poitin (Irelande) (92.5º), Bruichladdich X4 Quadruple Scotch Whisky (92º), River Antoine Royal Grenadian (Rhum de Grenade) (90º), Absinthe (jusque 89º)… mais en France il sera difficile de trouver plus fort que le rhum Bacardi 151 (75.5º)
      – de l’alcool isopropylique (Isopropanol), qui se trouve assez facilement sous forme pure (99%), mais dont la toxicité est plus importante que celle de l’éthanol, il faudra donc absolument évaporer tout le solvant avant de pouvoir consommer l’extraction.
      Il est effectivement aussi possible d’extraire les cannabinoïdes avec de l’huile d’olive, n’hésitez pas à lire notre article sur l’huile de cannabis de Rick Simpson pour d’avantage d’informations sur ce sujet ;)

  • Périclès dit (23 décembre 2013) :

    Bonjour à vous,

    Et bravo pour cet article de qualité. J’aurais cependant une question, concernant la quantité de matière par rapport à la contenance de l’extracteur (genre Honey Bee): celui-ci doit-il être plein, ou peut-on se contenter de ne le remplir que partiellement ? Merci pour la réponse, et bonne continuation …

    • Marcel dit (30 décembre 2013) :

      Bonjour, pour assurer un bon rendement de l’extraction, il faudra que l’extracteur soit totalement rempli, mais que l’herbe ne soit pas trop tassée non plus ;)

  • panama dit (30 décembre 2013) :

    merci mais l huile faite a l huile d olive peut on la fumee

    • Marcel dit (30 décembre 2013) :

      Bonjour, non l’huile d’olive ne peut pas être fumée ni vaporisée, elle sera consommée sous forme alimentaire (ou cutanée). Vous pouvez lire les commentaires de l’article du lien donné ci dessus pour d’avantage d’informations sur le sujet ;)

  • Akimo dit (4 janvier 2014) :

    Bonjour je me demandais si il était possible de faire du beurre de marakech avec de la matière vegetale utilisée pour faire du bho.

    • Marcel dit (7 janvier 2014) :

      Bonjour, oui c’est possible de faire de la cuisine cannabique avec les restes, mais la puissance de la matière végétale sera bien sûr réduite, une grande partie des trichomes ayant été extraits par le butane ;)

  • Tutankamon dit (8 janvier 2014) :

    Bonjour , je voulais savoir si vous avez fait un article sur le bho fait avec une pompe a vide ?

    • Marcel dit (9 janvier 2014) :

      Bonjour, nous avons réalisé de nombreux essais et expérimentations sur ce sujet qui nous passionne beaucoup, mais nous n’avons hélas pas encore eu le temps d’écrire un guide plus détaillé/avancé sur la purge du BHO. C’est en tout cas bien prévu pour 2014 :)

  • demon dit (12 janvier 2014) :

    salut marcel
    juste pour ceux qui souhaite faire des extraction a l alcool nos amis helvetiques vendent de l alcool fin a 96 /100 qui va tres tres bien je fais toutes mes extraction avec ca je trempe mes cristaux de bubleator 24h avec au congel et j obtiens une huile qui n a pas du tout a rougir du bho merci pour votre implication

    • Marcel dit (14 janvier 2014) :

      Bonjour, et merci pour l’information, cependant assurez vous bien qu’il ne s’agisse pas d’alcool dénaturé, celui ci contenant du méthanol ou du camphre, qui sont fortement toxiques.
      Voici d’autres alcools alimentaires pouvant être utilisés pour l’extraction de cannabinoïdes: Cocoroco (Bolivie) (96º), Spirytus Rektyfikowany (Vodka polonaise) (96º), Golden Grain (USA) (95º), Everclear (USA) (95º), Poitin (Irelande) (92.5º), Bruichladdich X4 Quadruple Scotch Whisky (92º), River Antoine Royal Grenadian (Rhum de Grenade) (90º), Absinthe (jusque 89º)… mais en France il sera difficile de trouver plus fort que le rhum Bacardi 151 (75.5º).

  • demon dit (14 janvier 2014) :

    salut marcel
    je te confirme que c’est bien de l alcool alimentaire
    salut

    • Marcel dit (14 janvier 2014) :

      Dans ce cas aucun souci, ce sera parfait :)

  • Arnaud dit (14 janvier 2014) :

    Bonjour, peut on vaporiser de l’huile avec l’arizer solo? Si oui comment faire?

    • Marcel dit (15 janvier 2014) :

      Bonjour, il n’est hélas pas possible de vaporiser du BHO avec le Arizer Solo. Il existe par contre maintenant de petits vaporisateurs de BHO très efficaces, tels que le BHO D-Lux, ou le Vapen Essenz de type e-cig ;)

  • Arnaud dit (15 janvier 2014) :

    Bonjour je ne comprends pas il me semblait MArcel que vous aviez répondu à quelqu’un par l’affirmative et en cherchant je me suis moi même que j’avais reposé la question et vous m’avez répondu par l’affirmative avec des grilles

    cf http://www.alchimiaweb.com/blogfr/vaporisation-resine-cannabis/

    Bonjour,

    Dans l’article vous dites: Il est recommandé d’utiliser un coussin pour liquides, en faisant en sorte que l’échantillon reste entre ces mailles spéciales pour éviter que l’élément chauffant ne soit sali par des gouttes de hash ou d’huile de marijuana.

    JE ne comprends pas exactement , si je veux vapoter de l’huile avec l’arizer solo , comment je dois m’y prendre?

    Merci

    Marcel dit (30 décembre 2013) :

    Bonjour, pour vaporiser du BHO avec l’Arizer Solo vous pouvez utiliser ces petites grilles pour concentrés de cannabis ;)

    • Marcel dit (15 janvier 2014) :

      Bonjour, vous avez raison je vais modifier ma réponse de l’autre coté, en fait il est possible de vaporiser de la résine avec ces grilles métalliques, mais avec du BHO je crains que l’huile passe à travers les mailles et vienne se coller au fond de la douille de l’Arizer Solo. Je préfère donc le déconseiller, excusez moi pour la réponse trop rapide de l’autre coté ;)

  • Arnaud dit (15 janvier 2014) :

    Désolé Marcel ce n’est pas pour piéger que je fais ça mais je prends beaucoup d’info car je n’ai pas énormément d’argent pour acheter pleins d’ustensiles différents. J’ai de l’huile de cbd, bon après on a pas le taux mais je voulais savoir si c’était possible de la vaporiser avec le solo…
    Parce que d’un coté je ne vois pas vraiment le problème si on met de l’huile dans le récipient du solo… ça à l’air étanche non?

    • Marcel dit (15 janvier 2014) :

      Il est effectivement possible de nettoyer ensuite la douille de l’arizer solo avec de l’alcool, mais ce vaporisateur n’étant pas prévu pour consommer du BHO, ce sera à vos risques et périls ;)
      Un vaporisateur de BHO coûtant le quart du prix de l’Arizer Solo, il me parait plus sage d’en utiliser un pour cet usage, et de réserver l’arizer solo pour la vaporisation de weed (ou de hash avec les grilles).

  • rasta dit (21 janvier 2014) :

    Bonjour alchi, je viens de réaliser ma premiere extraction avec un mini extracteur en verre vendu sur votre site, je suis trés content du rendement mais est ce normal que mon huile a temperature ambiante ce soit crystalisée, ça me fais un bloc trés dur elle n a pas cette consistance pateuse de votre tuto? ai je fais quelque chose de travers? il me semble pourtant avoir bien suivi vos recommandations.

    • Marcel dit (22 janvier 2014) :

      Bonjour, la consistance finale du BHO varie selon plusieurs paramètres tels que la plante, son niveau d’affinage, d’humidité, et du travail réalisé suite à l’extraction. Un résultat cristallisé est le but recherché, à priori votre résultat est donc très bon :)

  • rasta dit (21 janvier 2014) :

    Re bonjour,je précise que j ai utilisé la technique du bain marie pour purifier( pas de pompe a vide)

    • Marcel dit (22 janvier 2014) :

      Bonjour, la technique du bain-marie fonctionne très bien aussi, votre BHO doit donc être bien purgé :)

  • rasta dit (22 janvier 2014) :

    Merci Marcel pour ces bonnes nouvelles!

  • Qcgold dit (24 janvier 2014) :

    Salut je suis sur le point de faire de l’huile Bho , ce que je veux savoir si en plus de mettre mon weed dans lextracteur ( Og kush) je rajoute en quantité du pollen dans lextracteur, en fesant l’extraction avec le butane 0% est ce que le resultat sera donc meilleur en plus de le mettre au froid dans le congele avant est ce que je vais obtenir des bon resultat le restes des etapes aucun probleme , logiquement si je rajoute du pollen l’huile a la base sera plus concentrer en thc

    • Marcel dit (27 janvier 2014) :

      Bonjour, pour le pollen je suppose que vous parlez de la résine des plantes (trichomes). Dans ce cas je vous conseille plutôt de faire votre extraction de BHO, puis de mélanger ce BHO avec votre résine, cela formera ce qu’on appelle un jelly hash, un produit de très grande qualité ;)

  • meecano dit (28 janvier 2014) :

    Salut !
    Tout d’abords merci pour votre travail, vous devenez une réference :D
    je fais régulièrement du bho, et jai des trims en quantité ; le dernier post m’a donné envie d’en savoir plus sur le jelly hash :
    j’en ai jamais fait, me disant que j’allais faire baisser la concentration donc la puissance de mon bho, (du coup, jai toujours préféré faire mon bho à partir de pollen), …ce n’est pas le cas ?
    de quelle manière le bho et le pollen inter-agissent ils ensemble, pour donner un meilleur produit ; pouvez vous nous éclairer sur ce point?
    Sinon, vous semblez avoir des réserves sur le bho préparé uniquement à base de pollen, ?

    • Marcel dit (28 janvier 2014) :

      Bonjour, tout d’abord je préfère ne pas utiliser le terme pollen pour parler de résine, le pollen étant produit par les fleurs mâles pour féconder les fleurs femelles ce qui donnera des graines, il s’agit de deux choses bien différentes.
      Pour faire une extraction de cannabinoïdes à partir de matière végétale (weed, ou petites feuilles pleine de résine), les méthodes les plus courantes sont l’extraction à sec qui donne le haschisch, l’extraction à l’eau et à la glace qui donne l’ice o lator, et l’extraction au butane qui donne l’huile BHO.
      Il est possible de mélanger ces différentes extractions entre elles, le mix BHO + Ice-o ou BHO + Hash donnant un excellent résultat appelé Jelly Hash, une résine très grasse très puissante.
      Il est possible de s’amuser facilement avec les extractions, voici pour exemple, un peu de BHO recouvert de Jelly Hash, puis saupoudré d’une extraction à sec (dry sift):

      Par pollen vous parlez peut être de skuff, c’est à dire une extraction de trichomes contenant trop d’impuretés végétales pour être considérée comme du hash. Dans ce cas il est éventuellement possible de faire du BHO à partir de skuff, pour essayer de le nettoyer. Il ne sera par contre pas possible ni utile de faire du BHO à partir de hash ou d’ice o lator, les trichomes ayant déjà été séparés de la matière végétale, pourquoi y ajouter du butane? ;)

  • Jsjsnake dit (29 janvier 2014) :

    Bonjour tout d’abord merci pour l’article. Ma question se porte sur la consommation de l’huile: quelle quantité pour être suffisamment déf ? Et avec un weed coupe est ce que le produit avec lequel la weed est coupé se portera ŕio sur le thc ? Merci pour la réponse et l’article

    • Marcel dit (31 janvier 2014) :

      Bonjour, la quantité de BHO nécessaire à chaque utilisation dépend de tout un chacun, tout comme l’herbe ou le hash la quantité variera selon de nombreux paramètres, et d’un consommateur à un autre.
      La seule chose à faire avec de l’herbe contaminée par un produit de coupe (sable, laque, verre..) , sera de la jeter à la poubelle ;)

  • Jacques dit (30 janvier 2014) :

    Bonjour, merci a toi pour l’article. J’ai juste une simple question. Par rapport a un pet normal fumer cette huile sa change quoi ? (en sachant quer je suis un gros consom de weed en general) merci de ta reponse

    • Marcel dit (31 janvier 2014) :

      Bonjour, l’huile BHO est une extraction concentrée de cannabinoïdes, il faut donc en utiliser beaucoup moins que de l’herbe, pour avoir un effet équivalent. Elle permet aussi d’éviter de consommer toute la fibre végétale, qui ne nous intéresse pas. Il faut par contre savoir qu’une bonne partie des molécules aromatiques est hélas perdue lors de l’extraction, l’huile BHO possède donc une saveur moins riche et moins complexe que la weed ou le hash. Une extraction BHO peut contenir plus de 70% de THC ;)

  • Hiros dit (3 février 2014) :

    Bonjour à toi merci . J’ai une saillie question il y a t’il moyen de faire ceci avec du short merci de ta réponse
    Hiros

    • Marcel dit (3 février 2014) :

      Bonjour, excusez moi mais je ne comprend hélas pas votre question ;)

  • Hiros dit (3 février 2014) :

    Excusez-moi correction orthographique automatique. Donc ma question étais est-ce qu’il y a moyen de faire ce procéder avec du shit. Merci de ta réponse et de l’article

    • Marcel dit (4 février 2014) :

      Bonjour, non ce n’est pas possible, le hash étant déjà une extraction de cannabinoïdes. Je parle bien sur du véritable hashish que l’on fait soi même, et non pas du hash acheté sur le marché noir, dont la consommation est fortement déconseillée, à cause des produits de coupe qu’il contient systématiquement avant de quitter le pays d’origine.

  • meecano dit (7 février 2014) :

    Bonjour Marcel, !

    Aujourd’hui, je ne vais donc pas parler de « pollen » -ni de skuff, d’ailleurs! ;)
    ( je n’en produis pas, de skuff, il n’est pas intéressant pour moi.. Y’en a qui y trouvent leur compte, ?? pour quoi faire? )

    …Je vais utiliser le terme TRICHOMES ;)
    Dans votre réponse, vous me dites:
    « (…)Il ne sera par contre pas possible ni utile de faire du BHO à partir de hash ou d’ice o lator, les trichomes ayant déjà été séparés de la matière végétale, pourquoi y ajouter du butane?  »

    Hè bien, pour moi, l’extraction au butane ne sépare pas seulement les trichomes de la mat.veg. ; elle extrait surtout le thc, et ses petits copains ;)

    le butane, passant à travers les nugs, et donc à travers les trichomes, entraîne avec lui le thc et ses petits potes CBD, terpènes, etc.. contenus dans les trichomes ;

    Je pense donc qu’il est + qu’interessant de faire passer ses trichomes (et uniquement des trichomes) au butane ; d’ailleurs toutes les fois où je l’ai fait, le résultat était +++++ !!

    Gazo rempli de trichomes ; à la fin il ne reste à l’intérieur du gazo qu’environ un huitième des trichomes qu’on y a mis au départ, (tout dépends SURTOUT de la variété qui a été utilisée au départ ;) ) ;

    Le plus marrant, (c normal en fait, mais ça choque !) , c’est encore quand on ouvre le gazo et qu’on le montre à qq’un, qui se rends alors compte que le peu de poudre qu’on voit à travers le verre et qui reste ne sent plus rien, mais alors RIEN DU TOUT!
    Enfin voilà, Marcel…..

    As tu toujours des reserves sur le bho préparé uniquement à base de trichomes calibrés ?
    1/2g de bho pousse beaucoup plus fort qu’1/2g de trichomes, tu en conviendra aisément, j’en suis sûr.
    Donc, si je « rajoute du butane à mes trichomes », (pour pas te citer correctement), c’est pour obtenir de l’huile (« essentielle »)…
    Pas une collections de trichomes, mais une concentration des principes actifs contenus dans ces derniers, !

    Différence de taille, non? (voilà, jai répondu à ta question ! )

    En tous cas, merci beaucoup pour ces jolies photos ;
    tout autant d’idées marrantes que je me suis empressé de mettre en pratique :D
    C’est rigolo, on n’arrête plus… :D :D :D

    THX !

    Ami-Calmant,

    • Marcel dit (7 février 2014) :

      Bonjour, le butane extrait la résine complète des plantes (trichomes), et non pas uniquement le THC et autres cannabinoïdes.
      1g de BHO n’est pas forcément plus puissant que 1g d’une autre extraction de trichomes (à sec, ice-o, bubbleator..), tout dépendra de la qualité de la matière végétale, de celle du travail d’extraction, et de l’oxydation/décarboxylation des cannabinoïdes durant cette étape.
      Je ne vois donc pas d’intérêt d’ajouter un solvant dans une extraction de trichomes réalisée sans solvant; cela revient finalement à faire une dilution de vos cannabinoïdes dans du butane, qu’il faudra ensuite éliminer ;)

  • Marcel dit (12 février 2014) :

    Bonjour, nous avons reçu certains messages s’inquiétant de l’utilisation d’un tube de cuivre dans cet article: nous tenons à préciser qu’il ne s’agit que d’un exemple de tube « maison », et que nous ne proposons pas de tubes en cuivre au catalogue, l’idéal au niveau sanitaire étant d’utiliser un tube en verre pour votre extraction BHO.

  • drgrass dit (17 février 2014) :

    Bonjour, que faire avec les grandes feuilles ainsi que les tiges résineuse? Huile, iceolator, bho ou poubelle?

    • Marcel dit (18 février 2014) :

      Bonjour, les tiges/branches pourront être jetées, ou bien utilisées de manière décorative. Les grandes feuilles pourront être jetées également, mais si elles sont en vraiment bon état vous pouvez éventuellement en faire du jus de feuilles cannabis fraîches, ce n’est pas psychoactif mais c’est excellent pour la santé (cannabinoïdes sous leur forme acide, antioxydants, vitamines, minéraux…)
      Cependant si la récolte est effectuée au bon moment avec un bon rinçage, alors la plante doit avoir perdu sa couleur verte et la plupart de ses grandes feuilles.
      Seuls les buds et les petites feuilles pleine de résine des buds pourront être utilisées pour faire une extraction de résine de type BHO, ice o lator, hashich…

  • kokory dit (24 février 2014) :

    je n’ai pas tout ce materiel, jai le cannabis et seulement ca mais je veux fabriker l’huile. y a t-il une facon plus simple ou artisanale?

    • Marcel dit (24 février 2014) :

      Bonjour, la technique expliquée ici est la façon la plus simple et artisanale de faire de l’huile de cannabis BHO. Le minimum indispensable sera d’avoir un extracteur, du gaz butane sans impuretés, et du cannabis ;)

  • omar chariff dit (3 mars 2014) :

    hello alchi,
    dslé de vous déranger mais j’ai une tite question,je vous ai cdé tt le nécéssaire bho et j’ai plein de feuilles trichomisés mais elles sont jaunes cassante!je voulais savoir si je pouvais quand mémé éxtraire ou si je l’zai ds le baba….thanks

    • Marcel dit (4 mars 2014) :

      Bonjour, aucun souci pour utiliser ces feuilles fanées mais pleine de résine pour faire du BHO, sauf bien sur si ces feuilles sont attaquées par des moisissures ou maladies ;)

  • omar chariff dit (4 mars 2014) :

    coooool,merci marcel t’assures l’ami


  • << Visiter la boutique cannabique Alchimia RSS Abonnez vous par RSS