L’Alternaria dans la culture de cannabis

Qu’est ce que l’Alternaria ?

L’Alternaria est un champignon de la famille des Pleosporaceae, un groupe d’espèces de champignons représentant une menace pour la majorité des plantes, dont le cannabis. Il s’agit d’un champignon capable de survivre durant des périodes considérables dans le sol, particulièrement s’il y a présence de matières organiques en décomposition sur le lieu de culture.

Vue microscopique de l’Alternaria Alternata.

Vue microscopique de l’Alternaria Alternata.

L’Alternaria affecte également les personnes (Alternaria alternata), en effet il est estimé qu’approximativement 15% de la population est plus ou moins allergique à ce champignon. Il s’associe en général à l’asthme bronchique et la à rhinite allergique (appelée populairement rhume des foins), il peut également occasionner des problèmes cutanés.

Pour le moment, 44 espèces de ce champignon sont connues, il est impliqué dans les processus de décomposition et se retrouve dans la population de champignons de quasiment tous les pays. Il est estimé qu’au moins 20% des pertes en agriculture sont causées par l’Alternaria.

Développement et reproduction de l’Alternaria

Le développement maximum du mycélium de l’Alternaria se produit avec des températures approchant les 27 ºC. Le champignon développe les conidies (spores) à partir de 19-23 ºC, et ces dernières sont dispersées par le vent et l’eau. Ces spores sont présentes au niveau atmosphérique durant presque toute l’année et causent, comme nous l’avons dit, des problèmes allergiques pour une part importante de la population.

Début d'attaque d'Alternaria (source : Cannabis Magazine)

Début d’attaque d’Alternaria (source : Cannabis Magazine)

Les Conidies peuvent se loger au niveau des parties basses des plantes, parties sensibles aux infections, elles se développeront et pénétreront l’épiderme de la feuille. Le champignon survit dans la matière organique en décomposition, mais également dans les restes des feuilles infectées. Il faudra être particulièrement attentif durant les cultures sous serre, dans lesquelles les températures et l’humidité peuvent monter rapidement. En cas de réutilisation du substrat de culture ou en cas de doute, il sera toujours préférable de racheter de nouveaux sacs et nous assurer ainsi d’utiliser une terre sans agents pathogènes.

Bien que, comme la plupart des champignons, il ait besoin d’une humidité élevée pour son développement et sa reproduction, c’est lorsque les conditions varient de la sécheresse à l’humidité qu’il se développe le mieux. Comme c’est le cas pour tous les champignons il faudra surveiller les plantes spécialement en période de pluie ou de rosée quotidienne, en utilisant un fongicide comme par exemple du propolis en préventif.

Symptômes et dégâts de l’Alternaria

Le champignon ne peut être vu à l’œil nu, nous pourrons donc uniquement observer les dégâts causés sur le feuillage (ou le tronc) de nos plantes.

L’Alternaria produit des tâches sèches, nécrotiques, de couleur marron, grise ou noire sur les feuilles des plantes (en général sur les plus basses). Ces tâches, qui peuvent mesurer jusqu’à 2cm de diamètre, peuvent présenter des marques (circulaires) concentriques causées à cause de l’alternance de lumière et d’obscurité, formant des « anneaux » sur les feuilles, mais également un halo ou une marge de couleur jaunâtre (chlorose). Ces tâches peuvent parfois sécher et tomber en laissant un trou sur les feuilles.

Normalement, la croissance de ces tâches est limitée par les plus grosses nervures des feuilles, même si elles peuvent s’unir et former des zones d’infection très grandes. Dans ce cas, la perte des feuilles (défoliation) sera plus importante, pouvant même aller jusqu’à tuer la plante.

Feuille de cannabis attaquée par Alternaria (source : Cannabis Magazine)

Même si en général l’Alternaria se développe sur les feuilles, en formant les tâches que nous avons décrites, il attaque également fréquemment les troncs des jeunes plantes, en créant des tâches de couleur marron grisâtre (normalement dans la zone de contact avec le substrat) et provoque des pourrissements qui pourront tuer la plante porteuse. Les tâches sur les troncs peuvent présenter également des auréoles concentriques, même si ce n’est pas aussi fréquent que les tâches sur les feuilles.

Les plantes attaquées par des nématodes, ou subissant des fortes différences d’Azote et de Potassium – provoquées par une terre pauvre ou par une mauvaise utilisation des nutriments – ou plantées dans un substrat trop humide sont d’avantage susceptibles d’être attaquées par l’Alternaria. Il est possible d’observer des points noirs sur les tâches qui sont les conidies chargés de la reproduction du champignon (production de spores). Dans certaines occasions, comme c’est le cas avec la tomate ou la patate, il peut attaquer également les fruits, produisant les tâches noires arrondies caractéristiques.

Prévention et contrôle de l’Alternaria

En connaissant les mois d’activité maximum du champignon (Mars, Avril, Mai et une seconde période en Septembre et Octobre) nous pouvons planifier un programme de prévention contre l’Alternaria. Comme toujours, nous devons maintenir une hygiène correcte, aussi bien durant les cultures extérieures que dans les armoires de culture, en retirant tous les restes de matière végétale en décomposition.

Ne pas trop arroser les plantes, ni trop détremper le substrat, et utiliser une ventilation adaptée aideront à maintenir ce champignon éloigné de nos cultures. Dans le cas d’avoir des restes ou des plantes affectées, la meilleure solution sera toujours de les brûler, en suivant bien entendu des règles de sécurité pour ce genre de manipulation.

Zoom sur Alternaria attaquant une feuille (source : Cannabis Magazine)

Zoom sur Alternaria attaquant une feuille (source : Cannabis Magazine)

Si aucune épidémie n’est détectée et dans le cas de vouloir prévenir une attaque d’Alternaria, il est recommandé d’asperger les plantes avec un fongicide naturel comme par exemple la prêle, ou plusieurs de ces produits (l’idéal serait de tous les appliquer en alternance) tous les 10-15 jours.

Si nous optons pour l’utilisation de produits chimiques, Maneb ou Mancozeb sont des fongicides à spectre large généralement employés pour ce type de problème. Zineb, Clorotalonil ou bien des fongicides à base de cuivre (hydroxyde de cuivre, Zineb+oxychlorure de cuivre, bouillie bordelaise) sont d’autres fongicides chimiques efficaces. Mais comme toujours, nous vous recommandons l’utilisation de produits chimiques uniquement comme dernier recourt, dans le cas où toutes les autres solutions envisageables aient échouées, en évitant de traiter en floraison et en suivant toujours les conseils d’utilisation que vous trouverez sur les étiquettes.

Bonne cultures !

33 commentaires


33 comments on “L’Alternaria dans la culture de cannabis

  1. Laurent

    Salut contre cette maladie c’est bon le propolix et la Prele et le worms ghe ?

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Laurent,

      Le Worm de GHE est un lombricpomost liquide. La Propolix et le Prele pourront être utiles contre la prévention de l’Alternaria.

      A bientôt

  2. Laurent

    Ré j’ai quelques plantes qui on choper cette vérole est CE que ça risque de contaminer les autres à côté je suis vers debut rinçage et j’ai semis pas loin ça Risk rien pour eux ?j

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Laurent,

      Ce champignon peut effectivement contaminer les plantes se trouvant à proximité. Vous êtes cependant en fin de floraison, il ne devrait donc pas avoir le temps de se développer. Une fois cette session finie, nettoyer de fond en comble votre espace de culture et appliquer une solution préventive sur vos jeunes semis.

      A bientôt

  3. Zamalia

    Bonjour dsl pour le décalage mais j’ai une petite question.

    Je viens d’être envahi par des thrips je viens de commander mon insecticide et conseil de changer de substrat pour éviter d’y laisser des oeufs seulement je suis en flo+30jour pour une sativa inconnue .et me demande si serait vraiment préférable de le faire??

    Ps: je suis en pot de 20L pour 5pieds donc si je pouvait éviter » ».
    Je vous remercis d’avance

  4. Laurent

    Ré bonjours en faite suite à mon dernier message ça contaminer mes semis de jillybean sacrée champi pourtant traiter à la Prele et pas trop arroser et est CE que si on a le rhume des foins on peut contaminer les plantes ?plus qu’à désinfecter et repeindre

    1. Marcel

      Bonjour, le propolis sera un fongicide plus efficace. Pour protéger les semis des champignons pathogènes, n’hésitez pas à ajouter un peu de Trichoderma dès la germination. Les maladies ou allergies qui touchent les humains, ne sont bien sûr pas transmissibles aux plantes 😉

  5. Mrxog

    Bonjour alchimia je crois que j’ai attraper ce champignon toutes les plantes sont malades j’ai commis une erreur de débutant j’ai rajouter de la Terre light mix qui était rester sur mon balcon plusieurs jours ouvert, j’ai rajouter cette terre dans mes pots et depuis elles sont toutes malades je pense que je vais les jeter et recommencer à zéro, j ai acheter plusieurs trucs en prévention pour la prochaine culture trichoderma et d’autres produit mais que me conseillez vous de prendre pour nettoyer ma box ? Je vais aussi racheter des nouveaux pots

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Mrxog,

      Entre chaque culture vous pouvez nettoyer votre armoire avec un tissu propre et un peu de javel, n’oubliez pas de nettoyer les ventilateurs, le réflecteur et l’armoire dans sont ensemble.

      A bientôt

  6. yannos

    bonjours je sui a l a3eme semaines de croissance et j ai deux plantes qui on quelques feuilles avec des taches plus claire et quand je regarde dessous je vois la lumière a travers je voulais savoir se qu’il en étais il y a deux jours j ai arrosé avec de l engrais biobizz bio grow 1ml par litre avec le substrat biobizz all mix je l arrose quand je vous que le pot devient léger puis je sui en pot de 11L avec 50cl tous les trois jours environ est ce une maladie un sur arrosage ou surengrassage ?

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Yannos,

      C’est impossible à déterminer ainsi. Envoyez-nous des photos avec le plus de détails possible sur votre culture à info@alchimiaweb.com.

      A bientôt

  7. Laurent

    Salut est ce que les maladie fongique peuvent venir de l’eau car j’ai un osmoseur et il a plusieur année que je l’ai.,pourtant changer les filtres…tout allez bien avec l’eau minérale et depuis que je met l’eau osmose et du robinet c’est plus la même histoire feuille qui commence à se tordre et l’aspect des plantes devient terne avec petite tâches oranges sur le haut des plantes,donc encore poubelle

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Laurent,

      Je ne pense pas que cela puisse venir de votre Osmoseur, surtout si vous avez changé les filtres il y a peu de temps. Vous pouvez envoyer des photos à info@alchimiaweb.com pour voir si notre équipe peut vous aider.

      A bientôt

  8. FUERTES

    Bonjour, j’ai des champignons qui poussent dans mes plantes canna, je met 1 photo
    Merci pour ton retour

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Fuertes,

      Le lien que vous avez envoyez est la source de la photo sur votre ordinateur personnel, il m’est impossible de la voir. Vous devez héberger vos photos sur internet pour pouvoir les partager, sinon vous pouvez nous les envoyer en pièces jointes par mail.
      Sinon, aucun souci pour le champignons dans votre pot.

      A bientôt

  9. Jack47

    Bonjour j’ai 4 autoflo dans une petite serre de balcon sud de la france ce sont 3 critical 2.0 auto en debut de flo et 1 girl scoot cookies auto en préflo (stretch). Sur une de mes critical des taches jaunes apparaissent sur les grandes feuilles et ça a l’air de se propager sur d’autres feuilles et puis maintenant (3 ou4 jour apres ) une feuille de la critical d’à coté presente les meme symptomes. Puis je vous envoyer des photos pour que vous me disiez ce que c’est et comment le combatre svp? Si oui comment et ou puis je les envoyer?

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Jack47,

      Envoyez vos photos en pièces jointes à info@alchimiaweb.com avec un maximum de détails sur la culture.

      A bientôt

  10. Laurent

    Salut depuis que j’ai fait pousser critical47 y’a deux ans j’ai cette maladie impossible de s’en débarrasser ça commence à me gaver ça fait 25ans que je fait de l’intérieur j’ai jamais vu ça c’est quoi ce delire…j’ai beau javellisée ça revient tout le temps été hiver etc pourtant j’arrosse pas trop……y’a fongicide bio contre ça l

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Laurent,

      Malheureusement, en traitement bio une fois que le champignon est bien installé cela est difficile.

      A bientôt

  11. Mathieu

    bonjour . Celà fait plus de deux années que je me bat avec des attaques fongiques (alternaria ou odium ou autre ?) , impossible a m’en debarasser , meme apres un déménagement , pourtant j’ai des conditions optimales , hygiéne au top etc etc , arrosage correct . Je cherche a me procurer du mancozèbe , je n’en trouve nul part ? Avez vous une solution pour en trouver svp ?

    je precise que je n’ai pas de forte humidité , pas de chaleurs excessive , ventilation adapter , arrosage precis

    sur une session de 10 plants ds une meme box , il y a 2/3 plants qui passent au travers , elle donnent 15/20 gr au lieu de 35/40 gr d’habitude , mais les tetes sont intactes et la weed est tres bonne . (j’ai l’impression que tout va bien jusqu’a que les premières racines sortent du bas du pot …. et là d’un coup tout s’arrete , meme si je met la plante en 12/12 il ne se passe rien , pas de stretch ou tres peu .

    Rectification c’est bien de l’alternaria mon problème (pas l’oidium)

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Mathieu,

      Pour pouvoir vous aider au mieux il sera préférable de passer par mail : info@alchimiaweb.com en accompagnant votre message de photos et d’un maximum d’indications sur votre culture.

      Merci et à bientôt

  12. StalagTilt

    Bonjour

    Je cultive des plants dites localement « ghana ». Mais c’est arrivé avec d’autres races.
    En extérieur, en pots, climat tropical sec, saison sèche, actuellement : aucune humidité dans l’air.
    A divers stades de croissance : petites de quelques centimètres de haut / jusqu’à 50cm de hauteur, un plant sur deux meurt de manière subite en quelques heures, sur des plants sains, feuilles bien vertes, avec de bonnes branches, protégés des mouches blanches par des moustiquaires. Les feuilles sèchent, en une nuit… les plants restent sans vie.
    Rien n’est visible au préalable sur le dos des feuilles.
    J’ai disséqué un tronc récemment d’un assez grand plant : il était creux, est-ce normal ?
    Et quelle est cette maladie foudroyante ???
    J’utilise peu d’engrais et du compost fait maison.

    argh…

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour StalagTilt,

      Certaines variétés produisent des troncs creux, rien d’anormal jusqu’ici, même si en général cela est plus fréquent sur des souches Indica.
      L’idéal sera que vous puissiez envoyer des photos de vos plantes à info@alchimiaweb.com pour que nous puissions vous donner un diagnostic précis.

      Merci et à bientôt

  13. StalagTilt

    Bonjour

    Après prise de divers renseignements, il pourrait s’agir de Ralstonia solanacearum, une bactérie qui bouche les spores des plantes (connue sur plants de tomates / pomme de terre / tabac). La plante se flétrit légerement en fin de journée, se reprend la nuit et meurt au matin. Aucun remède direct connu. Maladie présente dans le monde entier mais surtout dans les régions tropicales et subtropicales.. Et aussi en france, notamment ile de france cause de ravages dans les cultures de tomate. La bactérie reste pour les autorités un sujet de préoccupation important.
    Une fois dans la terre, la bactérie a une durée de vie de 40 ans.
    Hum….

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour StalagTilt,

      Piste interessante, je n’ai cependant pas trouvé de retour de cette maladie sur le cannabis.

      A bientôt

  14. DrEaMeR

    Salut Alchimia , je pense avoir un début de alternaria/mildiou sur deux de mes trois plants, sur une ou deux feuilles des branches inférieures, j’utilise le prospolix ts les 10 jours déja mais c’est a titre préventif, quelle action dois je prendre ?

    Dois je sectionner la branche entiere ? meme si juste une ou deux feuilles sont atteintes ?
    Quel produit recommandez vous pour vous débarasser de ce champignon?

    Je tiens a préciser qu’a part une ou deux feuilles sur les branches inférieures le reste de mes plants sont impeccables.

    Merci d’avance pour vos conseils j’en ai vraiment besoin.

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Dreamer,

      Il est normal que les feuilles du bas, les plus vieilles, produisent des tâches, il n’y a surement pas signe de s’inquiéter. Vérifier bien le diagnostic de votre plante (vous pouvez nous envoyer des photos à info@alchimiaweb.com. Si l’aternaria est avérée vous pourrez faire des applications de bouillie bordelaise.

      A bientôt

  15. Guerilla Sixties

    Bonjour Alchimia ..
    Si c’ est seulement 1 ou 2 paires de grandes feuilles à la base du tronc ( les 1ers Set de feuilles quoi .. 😉 ) , qui ont l’ air d’ avoir ces taches symptomatiques de ce  » alternaria  » ( à moins que ça soit autre chose ) , cela n’ est pas si grave .??
    PS ; Avec un Poto , on se demande si les ( saloperies ) de doryphores bouffent la cannabis , on a eu des feuilles bouffées en Exté. et on a mis un piège à bière , et on a retrouvé limaces & doryphores , noyés en nombre dans la bière …

    Merci pour tout 😉

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Guerilla Sixties,

      Les plus vieilles feuilles peuvent développer des tâches sans que cela soit signe d’une infection. Surveillez les feuilles les plus jeunes, les tàches ne devraient pas se développer davantage.

      A bientôt

  16. lol

    Salut,

    Je me tape une maladie sur des germes de 3D de TGA et une boots de jack cleaner 2. Le symptôme est celui de surarrosage : les feuilles sont vert claire-jaune quand elle ne brunissent pas. Les plantes ne consomment quasiment pas d’eau/engrais. La température est d’environ 25°C et l’hygrométrie de 40% (déshumidificateur dans la pièce). Les plantes ne meurent pas, mais font du surplace cad ne grandissent pas ou quasiment. Avez-vous une idée de ce que cela pourrait être ? Je précise ne pas voir d’insectes, ni de mycélium sur le terreau.

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Lol,

      Il est vrai que les symptômes ressemblent à ceux d’un surarrosage. Pourriez-vous nous envoyer des photos de vos plantes à info@alchimiaweb.com pour que nous puissions effectuer un diagnostic.

      A bientôt

  17. Bobo

    Bonjour voila je pense avoir un debut d attaque sur mes feuilles , quels produits utiliser contre cela ?? Croissance 2 . Merci

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Bobo,

      Vous avez la réponse dans le dernier paragraphe de l’article « Prévention et contrôle de l’Alternaria ».

      A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *