Culture de Zombie Kush de Ripper Seeds

Voici un suivi de culture de Zombie Kush, une variété féminisée de cannabis développée par Ripper Seeds qui se démarque aussi bien par sa vigueur en croissance que par sa production de résine spectaculaire.

En début de culture, les graines de la génétique Zombie Kush de Ripper Seeds ont partagé l’espace de culture avec des plantes automatiques en milieu de cycle, dans une armoire de 1 x 1,1 x 1,2m. Elles ont donc du s’adapter depuis le début à une photopériode de 20/4, ce qui n’a posé aucun problème. Pour l’illumination un panneau LED 250W Full Spectrum a été utilisé, ce qui a permis d’éviter d’éventuels problèmes de chaleur dans cet espace de culture réduit.

Voyons en détail le développement des plantes dans cet environnement.

Zombie Kush de Ripper Seeds

Zombie Kush de Ripper Seeds

Croissance de la Zombie Kush de Ripper Seeds

Comme nous l’avons mentionné, une fois la germination effectuée les plantes ont reçu une photopériode de 20 heures de lumière journalières consécutives pour 4 heures d’obscurité complète. La croissance durant les deux premières semaines a été impressionnante, il a donc été possible de récupérer rapidement des boutures sur les plantes. Elles ont grandi typiquement comme les génétiques de cannabis hybrides à dominance Indica.

Le cultivateur a utilisé plusieurs engrais durant cette étape : Greenhouse Powder Feeding et Aptus Regulator avec également de petites quantités de StartBooster. Cette combinaison d’engrais a parfaitement fonctionné et les plantes n’ont jamais montré de signes d’excès ou de carences en nutriments, elles se sont développées de façon saine et exubérante, produisant une jolie couleur verte.

Les clones se sont enracinés sans problème

Les clones se sont enracinés sans problème

Le cultivateur a également voulu essayer cette variété en culture d’extérieur, 4 clones des plantes d’intérieur ont donc été coupés et placés pour l’enracinement. Aucun type d’hormones ou de gel d’enracinement n’a été utilisé, en 10 jours de nouvelles racines ont commencé à sortir des cubes de laine de roche dans lesquels étaient conservés les clones. Une fois les clones obtenus, l’un d’eux a été conservé dans l’armoire de culture intérieure et la mère fut placée à l’extérieur.

La plante mère dégageait déjà une forte odeur en croissance. Quand les conditions climatiques extérieures l’ont permis, les plantes ont été transplantées dans un Smart Pot de grande taille et mises dans le jardin extérieur. Pour l’alimentation, le Powder Feeding de Greenhouse et le Regulator de Aptus ont été utilisés. Il faut souligner que la mère Zombie Kush a été placée en extérieur en même temps que d’autres plantes mères qui avaient été mises à germer puis clonées et transplantées dans les même dates. De toute les plantes, la Zombie Kush fut la plus vigoureuse.

Plantes saines prêtes pour la floraison

Plantes saines prêtes pour la floraison

Floraison de la Zombie Kush de Ripper Seeds

L’un des aspects les plus intéressants durant les premiers jours de la floraison, fut l’observation de la production de résine sur cette variété. En effet, les trichomes ont recouvert les têtes et les petites feuilles dès le départ, il fut d’ailleurs possible de trouver de la résine jusque sur les feuilles les plus grandes. Cette plante est sans aucun doute une excellente candidate pour réaliser des extractions de haschisch. L’odeur que dégagent les plantes durant cette étape est intense et très puissante.

Un changement brutal de la nutrition a été effectué afin d’observer la réaction des plantes en cas de déséquilibre nutritionnel. Alors que la Zombie Kush est resté stable face à ses changements, le développement d’autres variétés a sérieusement été compromis – comme ce fut le cas avec une génétique Diesel par exemple – le cultivateur a donc pu tester la résistance de cette variété. Les bons résultats qu’elle offre la rendent tout à fait adaptée aux cultivateurs débutants.

Production de résine

Production de résine

Après avoir observé la réaction de certaines plantes, le rinçage des racines a put commencer. La Zombie Kush a été poussée quelques jours de plus (un total de 3 semaines de rinçage a été appliqué) afin de nous assurer une saveur impeccable.

Durant cette phase de rinçage des racines, la plante a pris de magnifiques couleurs automnales et les feuilles les plus grandes ont commencé à développer une couleur noire-violette au moment de la récolte. L’odeur était très intense et même les feuilles les plus grandes étaient recouvertes de trichomes, elles ont donc été gardées pour effectuer des extractions comme du BHO sous forme de budder par exemple.

Récolte de la Zombie Kush de Ripper Seeds

Zombie Kush prête pour la récolte

Zombie Kush prête pour la récolte

La Zombie Kush a été récoltée après 9 semaines de floraison. Les plantes ont été mises à sécher durant 12 jours et la manucure des têtes a été effectuée par la suite. Elles ont été ensuite placées en séchage quelques jours de plus et ont été enfin mises en bocal. Les têtes étaient magnifiques, complètement recouvertes de résine. Au total ce sont 38 g de têtes sèches qui ont été récoltée, un chiffre qui a complètement satisfait le cultivateur, surtout en prenant en compte qu’il s’agissait d’une première expérience avec cette génétique.

Une fois sèches, les têtes ont dégagé une odeur intense, clairement de type Kush, avec des notes sucrés et florales sur un fond terreux. L’effet est fort et relaxant, idéal pour pouvoir être de bonne humeur et oublier les problèmes.

Si vous souhaitez essayer une variété Kush facile à cultiver, à la saveur excellente et à la production abondante, nous vous recommandons sans hésiter la Zombie Kush !

En vous souhaitant d’excellentes cultures !

25 janvier 2017 | Suivi de Culture
8 commentaires


8 comments on “Culture de Zombie Kush de Ripper Seeds

  1. Bumtama

    Salut alchimia ! Peut ont transplantés des clones qui sont en laine de roche en terre ? Merci 😉

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Bumtama,

      Sans problème, réalisez la transplantation comme s’il s’agissait de Jiffy classiques.

      A bientôt

  2. Bruno

    Bonjour Alcho como estas ? 🙂

    J’ai une petite question pour vous 🙂
    J’aimerai savoir le temps que met une plante à assimiler les nutriments que l’on lui donne ( en moyenne bien sure )
    Je sais que celà peut dépendre de plusieurs critères, mais en gros combien de temps cela prend t’il ? pour une plante parfaitement bien développé.

    Merci ?

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Bruno,

      Cela dépend en effet d’un grand nombre de facteurs, retenez cependant qu’avec une nutrition minérale les nutriments sont assimilés « immédiatement » et qu’avec l’engraissage organique l’assimilation peut prendre plusieurs jours ou semaines.

      A bientôt

  3. Diks

    Bonjour,

    J’ai commencé une session de Chocolate Mint OG en Bio (Biobizz), je suis à la 4eme semaine de flo. j’arrive à cour de BioBloom mais j’ai encore une bouteille de Terra Flores de chez Canna (non bio donc) .
    Est-ce que je risque quelquechose à finir la flo avec cet engrais ? J’ai également Bloombastic en booster !

    Merci les gars continuez le bon boulot !!

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Diks,

      C’est un peu dommage d’utiliser des engrais minéraux alors que le reste de la culture a été effectué de façon bio. Vos plantes ne risquent cependant pas grand chose avec ce changement d’engrais.

      A bientôt

  4. jc

    salut a tous
    J ai une question concernan la culture coco car je n est pas bien compris le reglage ec et ph pourtant lu votre guide coco donc dite moi si je me trompe en fait il faut que le ph et le ec soit le meme en arosage et en sortie de drain ? Et si ce n est pas le cas je doit rectifier ? En suite pour l arrosage vous dite qu il faut 100ml/Jours (pot de 3L) donc 250ml pour un 7L/Jours c est bien sa ? Est ce que j aurais les 20% de drain avec cet quantité d arrosage ? En sachant que je suis avec la game de coco Sac de Tourbe de coco pour la culture U-Gro Pure Superior qui est enrichi en guano de chauve souris,de endommychorizes, de perlite et de humus de ver de terre en sachant aussi que j ai deux sorte d angrais mineral la game basic de chez GHE et l’engrais minéral en poudre Green House Powder Feeding Hybrids la qu elle est la plus aproprier pour la coco que j ai merci par avance de tes conselle et tes reponse

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour JC,

      Vous devez régler le pH et l’EC en fonction des données relevées dans le drain. Si l’EC est trop élevé dans le drain vous appliquerez moins d’engrais lors du prochain arrosage. Au contraire, si l’EC relevé dans le drain est inférieur à ce que vous recherchez vous pourrez augmenter les engrais en conséquence.
      Pour les quantités d’arrosage cela dépend d’un grand nombre de facteurs mais vous devriez obtenir plus ou moins le drain souhaité.
      Il est un peu dommage de mélanger engrais bio et minéral, mais vous pouvez utiliser votre gamme GHE sans souci.

      A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *