420 – Culture Cannabique

Origines de la fête du 420

Les origines du terme « 420 » sont confuses. Il se dit qu’il proviendrait d’un code policier en Californie concernant l’usage des drogues, d’autres pensent qu’il s’agit de l’heure du thé dans les coffee shop hollandais ou qu’il serait lié aux 420 substances actives du cannabis, entre autres. Mais personne n’avance d’arguments assez solides pour soutenir sa thèse: le code 420 de la police californienne s’applique aux restrictions du libre usage des terres et zones publiques. D’autre part, il y a environ 315 substances actives dans la composition du cannabis selon la variété, et l’heure du thé dans les coffee shop est 5:30.

L’hypothèse la plus crédible est celle ci: l’histoire de l’expression 420 commença un jour quelconque de l’année 1971 dans l’Ecole Secondaire de San Rafael, Californie. Les frères Waldo (The Waldos), étudiants de l’école, entendirent parler d’une parcelle où les jardiniers ne pouvaient plus prendre soin de leur Marijuana, près d’un lieu nommé Point Reyes. Les Waldos et quelques amis décidèrent de s’occuper des plantes et de se faire ainsi une bonne provision d’herbe. Il s’établit alors comme coutume, en raison des activités scolaires et de leurs horaires, de se réunir à 4:20 p.m. pour fumer des joints au pied de la statue érigée en l’honneur de Louis Pasteur.. « 4:20 Louis » était le mot de passe du rendez vous. Avec le temps, le terme de 420 gagna en popularité de forme spontanée et 420 servait de code secret, inconnus des parents et professeurs, qui réunissait les amis pour fumer un peu d’herbe ensemble.

De code secret à fête du Cannabis

De toutes façons, au sein du collectif des fumeurs de cannabis, cette confusion relative semble totalement futile comparée à la capacité d’union et d’identité commune fédérée par le 420. Cela fait longtemps que l’expression 4:20 fait partie du langage cannabique et plus qu’une coutume locale entre étudiants, c’est aujourd’hui un symbole international. Ainsi, ce 420 possède aujourd’hui un fort poids sociologique et culturel et englobe de nombreux concepts comme la solidarité, l’engagement, la complicité et la lutte pro-légalisation du cannabis entre tout les membres de la dite communauté.

Celebración en California del fetsival 420

Célébration en California du festival 420

Les effets du cannabis changèrent le 4:20 avec le temps pour se convertir en une heure magique et quasi rituelle pendant laquelle les fumeurs de cannabis se réunissent. Sans attendre, une modification de plus transforma ce concept en un événement annuel inscrit sur le calendrier: la transposition de ces chiffres en une date fût facile si l’on tient en compte que 4:20, dans le format utilisé aux Etats Unis, est le 4° mois et le vingtième jour. Ainsi notre mot de passe se change en « 20 Avril ». Le magnifique pouvoir fédérateur du cannabis a transformé cette fête en jour international de la consommation et de la culture cannabique.

Ainsi le 20 Avril, à 16h20, des milliers de personnes fument publiquement du cannabis dans différents lieux du monde, se sentant intégrés dans un collectif et étroitement liés mentalement et spirituellement. Cette célébration est également un forum social ou l’on parle et débat publiquement de la légalisation du cannabis, de son usage et de sa culture. Précisément dans beaucoup de lieux ou la fumette est illégale, le fait de se réunir en grand nombre et fumer sans que la police ne puisse rien faire, fait de cette célébration une protestation, une désobéissance et une revendication de la légalisation du cannabis et de sa consommation responsable.

Cette grande réunion du monde cannabique le 20 Avril de chaque année réunit toujours plus d’activistes, c’est un jour solidaire et fraternel; beaucoup de personnes se réunissent pour fumer dans une ambiance festive et participer aux débats pour savoir comment faire changer les politiques restrictives liées à l’usage et à la possession du cannabis. Ces « fêtes » sont toujours organisées afin que, ponctuellement et tous ensemble, à 4 heures 20 de l’après midi se fument des centaines de joints, produisant un grand nuage de fumée qui s’envole par dessus la foule.

La Fête du 420 dans le monde

Nombreuses sont les villes qui sont le théâtre de ces festivités dans des lieux visibles (parcs, places, campus universitaires) le 20 Avril de chaque année. Bien sûr, les villes pionnières des USA comme San Rafael et San Fransisco, en californie, sur le campus universitaire de Boulder et à différents endroits de Denver, colorado; Boston, Seattle et New York sont parmis les plus populaires.

Fiesta del 420 en Vancouver

Fête du 420 à Vancouver

Fête du 420 à Vancouver

Ces dernières années, il a permis de voir se rapprocher une partie de la population américaine d’une image moins stigmatisée du cannabis, et sa légalisation se discute dans les forums culturels, médicaux et politiques. En ce sens, il faut remarquer qu la légalisation du cannabis pour l’usage thérapeutique ou médicinal, qui a eut lieu dans plusieurs états du pays, donne une nouvelle vision et une impulsion aux célébrations du jour du cannabis dans le futur.

Au delà des frontières américaines, la ville de Vancouver, en Colombie Britannique, est l’une des plus active lors du 420. Ainsi, beaucoup de personnes pensent que c’est là qu’est née cette tradition de la célébration du 4:20 depuis que, en 1995, quelque 200 fumeurs d’herbe se réunirent pour fumer en public comme forme de protestation et de revendication pour la dépénalisation du cannabis. Depuis, le nombre de participants n’a cessé d’augmenter pour faire de cette célébration du 20 Avril l’une des plus importantes d’Amérique du Nord. Des villes comme Toronto, Ottawa et Ontario organisent aussi des activités, entretiens et stands où l’on vend de la nourriture, des objets liés à la culture cannabique et des souvenirs.

Cet événement n’a pas seulement lieu sur le continent américain: en Australie, dans des villes comme Dunedin et Auckland, en Nouvelle Zélande, des groupes de personnes se réunissent sur les campus pour fumer leur joint à 4h20 en signe de protestation contre les lois sur l’usage et la détention de stupéfiants.

Fiesta de la marihuana en la Universidad de Colorado

Fête du cannabis à l’Université du Colorado

En Europe, l’expression 420 n’a pas le poids social ni symbolique si marqué qu’en Amérique du Nord. Cela peut être dû au fait que d’une façon ou d’une autre, la possession, l’autoculture et l’usage (thérapeutique ou récréatif) du cannabis n’est pas clairement illégal dans différents pays et le débat sur un usage moins restreint revient régulièrement sur la table. D’un autre côté il existe de nombreux rassemblements et concours cannabiques reconnus internationnallement: Cannabis Champions Cup, High Times, Higlife Cup, etc. chaque année.

Finalement, concrètement en France, le 20 avril est une date célèbre pour d’autres raisons: c’est le jour de la naissance d’Hitler. C’est une bonne raison pour ne pas célébrer la fête du cannabis pour les français. De plus cette date doublonne avec l’appel du 18 juin,. On peut dire que l’Europe est plutôt connectée au 4 heures 20 qu’au jour du 20 Avril. Ceci n’empêche pas le 420 d’être célébré dans des villes comme Londres, Amsterdam ou Madrid, mais dans des proportions plus modestes qu’outre Atlantique.

En 2011 cela fera exactement 40 ans qu’existe le 4/20. Une date qui met en valeur les symboles de la fraternité et de la force d’un collectif avec une culture propre et des idéaux clairement définis.

Célébration de la fête du cannabis de San Francico

420.Ce n’est pas un nombre quelconque: C’est le symbole qui représente et unifie la communauté et la culture cannabique depuis 40 ans. Pour les non initiés, nous dirons que 4:20 (prononcer 4-20) est tout un concept avec sa propre identité.

2 commentaires


2 comments on “420 – Culture Cannabique

  1. Kaiza

    Vraiment sympas cet article, cela change et j’aime bien.

    Continuez ainsi!

    Cordialement,
    Kaiza.

  2. sambotraibien

    bon courage a tous!!!! ca viendra…………..!! be cool!!

Comments are closed.