Comment et quand rempoter les plantes de cannabis

Comment et quand rempoter vos plantes de cannabis ?

Que ce soit lors de cultures en intérieur ou en extérieur, le rempotage est une étape délicate durant la vie des plantes. Elles ont en effet besoin de suffisamment d’espace pour développer un système racinaire capable d’offrir tout son potentiel. Une plante ne disposant pas d’assez d’espace pour ses racines ne pourra apporter un résultat aussi satisfaisant qu’une plante capable de produire une grande quantité de racines ! C’est pour cela qu’il s’agit d’un moment très important pour le développement des plantes, nous devrons ainsi rempoter au moment opportun en utilisant des pots adaptés.

Nous allons aujourd’hui voir en profondeur cette opération, qui doit se réaliser en essayant de minimiser le stress causé aux plantes. Si nous le faisons correctement, nous pourrons mieux profiter de l’espace, économiser du substrat et des nutriments, diminuer le risque de champignons et gagner du temps de culture, cela permettra également d’obtenir le maximum de production avec les plantes … ça vaut le coup d’essayer, non ? Voyons cela ensemble !

Une plante prête pour le rempotage
Des racines saines ont besoin de soins basiques

Pourquoi devons-nous rempoter le cannabis ?

Dans la nature, en germant et en poussant directement dans le sol après l’hiver, les plantes de cannabis poussent sans aucune restriction au niveau de l’espace disponible pour les racines, elles peuvent donc pousser dans toutes les directions sans limitation. De cette façon, en plus de pouvoir mieux s’adapter au manque d’eau, les plantent poussent et fleurissent sans restrictions, pouvant atteindre des tailles et des productions très élevées dans le cas de recevoir une série de soins basiques.

Cependant, en cultivant dans des pots, nous sommes limités par l’espace disponible pour les racines, ce qui a bien-sûr un impact sur le développement des plantes en général, aussi bien pour la partie aérienne que pour le système racinaire lui-même. Comme nous pouvons logiquement le deviner, une plante cultivée jusqu’à la récolte dans de petit pots ne donnera pas le même résultat qu’une plante disposant d’assez d’espace pour développer un bon système racinaire, la relation est claire entre la taille du pot et la taille de la plante … Mais alors pourquoi ne pas mettre à germer directement dans un grand pot ? Pourquoi changer de pots fréquemment ?

Comme nous l’avons déjà dit, si nous réalisons le rempotage correctement, les avantages sont nombreux, cela vaut la peine dans énumérer quelques-uns:

Économiser de l’espace, des nutriments et du substrat : En commençant la culture, nous n’avons pas besoin de grand pots et d’énormes quantité de substrat. Avec un simple pot de 1L (même moins important) ce qui sera plus que suffisant pour la première étape de vie de la plante, jusqu’à ce qu’elle ait formée 3 ou 4 paires de feuilles. N’étant pas obligé d’utiliser autant de substrat ni de nutriments comme dans le cas de commencer avec de grands pots, l’économie est évidente. De plus, pour cette première phase nous n’aurons pas besoin de trop de lumière ou d’espace, sans aucun doute beaucoup moins que lors d’une croissance avancée ou en floraison, ou dans le cas de commencer avec de grand pots et de disposer d’une superficie plus importante.

Des petits pots sont économiques
En cultivant dans des pots plus petits nous économisons de l’espace, du substrat et des nutriments

Rapidité de développement : En cultivant dans un pot relativement petit, il sera nécessaire d’arroser plus fréquemment qu’avec des pots plus grands. Le cycle substrat sec/substrat humide sera plus fréquent, il se passera donc un phénomène semblable à la culture en hydroponie ; plus fréquent sont les arrosages, plus la croissance de la plante est importante. Il s’agit de minimiser au maximum cette période, jusqu’à ce que réellement il soit nécessaire de faire le rempotage.

Moins de risque de champignons pathogènes : En cultivant dans un pot de 11L , nous humidifierons tout le substrat de culture, un substrat qui n’est presque pas occupé par les racines. Il restera humide durant des jours et des jours, prenant beaucoup de temps à sécher à cause de la relation volume de substrat et racines presque inexistantes. Cela peut se traduire – spécialement si on arrose avec excès – par un risque de développement de champignons pathogènes des racines, quelque chose que tous les cultivateurs souhaitent éviter à tout prix.

Meilleur rendement : D’un côté, en rempotant au bon moment et en utilisant le type et la taille de pot adapté (des pots suffisamment grand pour la taille de la plante) nous maximiserons la production des plantes. D’un autre côté et comme nous l’avons vu, en obtenant une rapidité plus importante il est possible de gagner plusieurs jours durant la culture, ce qui permet d’améliorer le rendement de l’installation.

Clone prêt pour le rempotage
Le même clone que la photo supérieure, quelques jours après le rempotage

Combien de rempotages sont nécessaires pour le cannabis et quand les réaliser ?

En général, on réalise entre 2 et 3 rempotage durant la durée de vie de la plante de cannabis. Un exemple classique de culture en intérieur serait un premier pot de 1-2L, un deuxième de 4L et un troisième de 7-10L. Bien-sûr, cela peut varier en fonction de la technique de culture et des besoins ou des préférences, ce ne sera pas la même chose appliquer la méthode SOG ou SCROG ! En extérieur on utilise en général des pots plus grands, en commençant avec des pots de 3-4 L, pour passer ensuite sur des pots de 10-15L et terminer avec le pot définitif, de la taille choisie (plus le pot est grand, plus il faudra réaliser le dernier rempotage pour que plante ait le temps de s’adapter et produire le maximum de racines avant de fleurir).

Pour le moment idéal du rempotage, il existe différents indicateurs qui nous donneront des pistes :

  • L’État des racines : Observer les racines qui couvrent les troues de drainage des pots (elles peuvent même dépasser) c’est le signe qu’il faut plus d’espace pour qu’elles puissent poursuivre leur expansion.
  • Taille et structure de la plante : Si la croissance horizontale (branches latérales) est inexistante, il sera sûrement nécessaire d’effectuer un rempotage dans un pot plus grand. La même chose si nous voyons que la plante commence à tiger légèrement, il est fort probable que les racines aient besoin de plus d’espace.
  • Arrosage : Quand les racines de la plante ont bien envahie le substrat, ce dernier aura des difficultés pour retenir l’humidité, il faudra alors augmenter la fréquence d’arrosage (il peut être nécessaire d’arroser une fois par jour ou même plusieurs fois par jour). Normalement, c’est un signe clair que la plante à besoin d’un rempotage dans un pot plus grand pour avoir d’avantage de substrat disponible.

Logiquement, ces symptômes peuvent coïncider et apparaître au même moment, c’est même plutôt normal. Si nous observons l’un des symptômes, nous pouvons vérifier si les autres marqueurs sont observables, ce qui nous assurera à 100 % qu’un rempotage est nécessaire. Mais … comment rempoter le cannabis en causant le moins de stress possible pour les plantes ? Quel pot faut-il utiliser ? Nous allons vous expliquer tout cela !

Bientôt le rempotage
Cette plante ne va pas tarder a avoir besoin d’un rempotage

Taille des pots pour le rempotage

Comme vous le savez, il est possible de trouver tout type de pots sur le marché, des plus petits pour la germination jusqu’aux plus grands avec des pots de plusieurs centaines de litres de volume. Comme guide, nous vous proposons les tailles de pots suivants en fonction de la technique utilisée :

Rempotage en culture intérieure

En fonction de la technique de culture choisie, la taille des pots définitifs peut varier fortement. Voici quelque exemple :

  • Culture SOG : Pots de 0.5L, suivis de pots de 1,65L pour finir avec des pots de 3,25L. Rappelez-vous qu’avec ce système nous souhaitons avoir beaucoup de plantes de taille réduite, en général avec une seule tête centrale.
  • Culture SCROG : Dans ce cas, nous pouvons commencer avec des pots de 1.65L, suivis de pots de 3,4L et, finalement et en fonction du nombre de plantes, un pot entre 10 et 20L. Avec cette technique nous souhaitons un nombre limité de plantes de grande taille.
  • Culture classique : De nombreux cultivateurs utilisent une technique mixte, avec davantage de plantes que lors d’une culture en SCROG mais moins que lors d’un SOG. Nous pouvons commencer avec un pot de 1L, pour passer sur un pot de 2,5L et finalement un rempotage avec un pot entre 4 et 7 L, en fonction du nombre de plantes à cultiver.

Plusieurs facteurs sont à prendre en compte pour choisir la taille du pot lors du rempotage
En fonction de la technique de culture on choisira un type de pot plutôt qu’un autre

Rempotage en culture extérieure

De façon similaire aux cultures en intérieur, la taille des pots aura une influence directe sur la taille et la production finale des plantes. Comme nous l’avons vu, normalement en extérieur on utilise des pots de taille plus important qu’en intérieur depuis le début de culture, la période de croissance étant beaucoup plus long que lors des cultures sous lampes. C’est pour cela qu’en général nous réaliserons plus de rempotage en extérieur, surtout durant les premières étapes de la période de croissance.

Quoi qu’il en soit, nous appliquerons les mêmes critères que nous avons vu précédemment pour déterminer si le rempotage est nécessaire ou non, en essayant de ne pas retarder le moment du rempotage pour ne pas ralentir le développement de la plante. Il existe également des situations durant lesquelles le cultivateur effectue plusieurs rempotages pour terminer la culture en pleine terre. Dans ce cas, nous recommandons de réaliser le dernier rempotage le plus tôt possible, de cette façon la croissance racinaire sera maximum (cela s’applique également si le pot final est de 60-70L). Pour accélérer le développement des racines et tout particulièrement pour les cultures en plein sol ou si l’on souhaite réutiliser le substrat, nous pourrons ajouter de la vie microbienne.

Comment rempoter le cannabis

Passons à présent à la pratique ! Comment rempoter les plantes en causant un minimum de stress possible. Il faut se rappeler que, en effectuant un rempotage, d’un côté nous transplantons la plante dans un nouvel espace plus grand avec des nutriments « frais », même si d’un autre côté nous causons du stress en la manipulant et en la sortant de son habitat d’origine. L’idéal sera d’arroser 1 ou 2 jours avant de réaliser le rempotage ; si le substrat est trop sec il peut s’effriter lors de la manipulation , alors que – de façon similaire – s’il est trop humide il peut se détacher en plusieurs morceaux ce qui arrachera les racines. Nous recherchons un taux d’humidité du substrat moyen.

Une bonne astuce pour causer le moins de stress possible est de :

  • Préparer le nouveau pot en le remplissant de substrat jusqu’à ce qu’il ne reste plus que 2-3cm de nouveau pot en plaçant l’ancien pot sur le dessus.
  • Laisser l’ancien pot sur le substrat et continuer à remplir le nouveau pot jusqu’à le couvrir complètement, un peu comme si nous souhaitions enterrer l’ancien pot.
  • Arroser le substrat du nouveau pot et retirer avec soin l’ancien pot. De cette façon, il y aura une sorte de moule pour recevoir la plante.
  • Il suffit de retirer la plante de l’ancien pot et de la placer délicatement dans le moule du nouveau pot.
  • Couvrir le tout avec 1-2cm de substrat et arroser un petit peu plus. Et c’est bon !

Normalement, après chaque rempotage on utilisera un stimulateur de racines pour potentialiser au maximum la croissance radiculaire et permettre à la plante de continuer à grandir sans interruption. Comme nous l’avons commenté, il est également possible d’utiliser de la microvie pour accélérer tout le processus, comme des bactéries ou des champignons bénéfiques.

Ce sera tout pour notre article sur comment, quand et pourquoi réaliser des rempotages. Comme vous avez pu le voir, si les rempotages sont réalisés correctement le rendement final de la culture peut augmenter de manière considérable. N’hésitez pas à partager avec nous vos astuces et vos techniques de rempotage.

A bientôt


La lecture des articles publiés par Alchimiaweb, S.L. est réservée aux clients majeurs. En France, la majorité est établie à 18 ans. Consultez votre législation et respectez-la. Alchimiaweb, S.L. est une société espagnole régie par la législation espagnole et ne peut, en aucun cas, être tenue responsable d'un mauvais usage ou du non-respect des lois et des réglementations propres à chaque pays, par rapport aux articles publiés sur son Blog. Nous vous rappelons que la culture de graines de cannabis sur le territoire français est fortement interdite par la loi. Nous n’encourageons nullement notre clientèle à enfreindre la loi et ne sommes en aucun cas responsables de l'usage que vous en ferez.

Commentaire en “Comment et quand rempoter les plantes de cannabis” (1)

avatar

Thmz Est client d'Alchimia 14-01-2021
Bonjour Est ce possible de faire trois plante en pot de 6 litre avec des nutriment organique biobizz Merci Bonne journée

Alchimia Staff

Jerome Alchimia 14-01-2021
Bonjour Thmz, En plantant vos plantes dans des pots différents pas de problème. A bientôt

Attention - doutes sur l'envoie et le paiement

Les questions et remarques à propos des envois ou des méthodes de paiement ont leur réponse dans la section Aide à l'achat et Système de paiement.

Vous souhaitez donner votre opinion sur "Comment et quand rempoter les plantes de cannabis" ou poser une question sur ce post?

Le Pseudo apparaîtra!

Vérifiez que cet adresse email soit valide. Elle ne sera pas publiée.

error_outline Utilisation des cookies
Nous utilisons nos propres cookies et ceux de tiers afin d'amélioré la navigation et d'offrir des contenues d'intérêt. En continuant la navigation vous acceptez notre politique de cookies.

keyboard_arrow_up