Après l’incendie : entretien avec Subcool

Subcool, de TGA Subcool à The Dank

Subcool, le mythique breeder américain co-fondateur de la banque de graines TGA Subcool, revient en force après avoir souffert de la perte de son domicile, de ses cultures et de toutes ses génétiques le 8 octobre 2017, à cause d’un incendie forestier qui a ravagé les forêts de Californie. Cette épreuve difficile, aussi bien au niveau personnel que cannabique, pourrait abattre n’importe lequel d’entre nous, mais « The Weed Nerd » a su renaître de ses cendres et transformer ce malheur en opportunité, en se redirigeant dans le secteur, en changeant ses stratégies et en retournant à la charge avec une attitude inspirant le respect.

Même avant cette tragédie, la vie de Subcool subissait déjà un grand nombre de changements, notamment avec son divorce, qui a également affecté la banque TGA Subcool, actuellement possédée par son ex-épouse. Il a donc créé « The Dank », un conglomérat cannabique centré principalement sur la distribution de graines, mais également sur la production de fleurs et d’extractions de résines de niveau médical et de grande qualité, leur objectif est également d’offrir des informations gratuites sur la culture du cannabis.

The Dank, la nouvelle marque de Subcool

Le future de Subcool dans le secteur cannabique

Subcoll sait une chose très importante, il faut savoir compter sur ses amis, être une bonne personne et lutter pour ses idéaux, et Subcool souhaite lutter pour le cannabis,  partager ses vertus et  aider toutes les personnes le souhaitant à obtenir de bonnes récoltes en profitant de bonnes génétiques. Pour ce faire, il a créé un nouveau site web, subcool.com, sur lequel il propose des informations sur ses variétés, facilite l’accès à ses extractions et ses fleurs à travers certains dispensaires et sur lequel il possède une bibliothèque online de vidéos et de publications sur la culture, accessibles à tout le monde.

C’est pour cela, et en prenant en compte l’excellente relation que nous avons avec Subcool, qu’Alchimia a pensé qu’il serait correct de se mettre en contact avec lui pour qu’il nous explique sa situation, le futur de ses variétés de cannabis et son travail comme breeder, pour qu’il nous parle de « The Dank » et de tout ce qu’il lui fait envie, c’est toujours un plaisir pour nous de pouvoir parler un moment avec lui. Retrouvez l’entretien juste en dessous.

Subcool à su conserver son humour malgré la tragédie

Entretien avec Subcool, « The Weed Nerd »

A- Nous avons appris que ta culture en Californie a brûlé ça fait un moment … Tu peux nous parler de ça ?

Subcool – Effectivement, j’ai tout perdu, même ma famille, pas à cause d’un décès, mais à cause du stress d’avoir tout perdu. Je vis à présent en Arizona, plus en Californie, c’est difficile de revenir, aussi bien d’un point de vue économique qu’à cause des lois en Californie, je ne sais vraiment pas si je peux à présent travailler là-bas. C’est triste d’avoir distribué des millions de graines et des kilos de têtes pour se retrouver ensuite en dehors du circuit.

A- Tu as perdu des génétiques à cause de l’incendie ?

Subcool – J’ai perdu 12 millions en graines, génétiques et cannabis, mais j’ai pu récupérer presque toutes les mères et pères, à deux exceptions près. J’ai perdu la Pinot Noir et à cause d’un contrat de licence avec Aficionado Seeds ils ne me passeront pas le clone, et la Cuvée qui est perdue pour toujours.

Le mâle original Jack The Ripper utilisé pour créer la Agent Orange a été perdu également, il ne reste donc à présent plus que 3000 graines originales pour partager avec le monde.

A- Comment ça va en ce moment ? Tu es de retour ?

Subcool – Je suis bien à présent, après une année difficile et un divorce amer j’ai retrouvé le chemin et je suis de retour au travail dur dans le secteur. J’ai remodelé le site de TGAgenetics.com et créé subcool.com, un site web sur lequel vous pourrez apprendre gratuitement à cultiver du cannabis. j’ai acheté un bowling à Globe (Arizona) et la ville nous a accordé le permis pour cultiver une zone de 22000 m2 et vendre dans les 121 dispensaires de la zone. J’ai acheté une maison avec piscine, je l’ai vidée et à présent j’ai une culture intérieure sous 12K (12000W) qui produit une médecine propre pour les patients et pour moi-même.

Un précieux exemplaire de Cuvée, malheureusement perdue pour toujours

A- Il y a des génétiques légendaires auxquelles tu n’as jamais eu accès, mais que tu aimerais avoir ?

Subcool- Franchement non … en étant The Weed Nerd c’est étrange de ne pas pouvoir avoir accès a certaines génétiques, mais ce qui est populaire pour les gens ne l’est pas forcément pour moi, et suis mon propre rythme. Nous avons sorti un croisement de Cookies il y a 5 ans, après toute la hype, notre Vanilla Tart. Je prends le temps quand je crée de nouvelles choses et je m’assure qu’elles soient bien faites.

A – Comment tu te positionnes par rapport à la féminisation ? Tu as pensé à créer des versions féminisées de tes variétés ?

Subcool – C’est quelque chose d’inévitable, si je ne le fais pas d’autres le feront à ma place, d’ailleurs tu peux déjà trouver des versions féminisées de mes génétiques. Je travaille en ce moment avec Dinafem pour produire une ligne de graines féminisées pour le marché du Royaume Uni. À part cela, nous pensons à d’autres projets en version féminisée.

A- Raconte nous un peu tes projets futurs …

Subool – J’ai une réserve qui durera 500 ans après ma mort (il souffre d’une maladie fatale) et qui soutiendra mon site web qui apprend aux gens à cultiver gratuitement durant longtemps. J’organise Subcool Seeds Corp au nom de deux personnes qui la contrôleront et la maintiendront en vie pour longtemps. J’ai également des breeders qui travaillent avec mes génétiques dans différents endroits. Je souhaite laisser un grand héritage de culture après moi, je dois affronter une double transplantation des poumons dans un futur proche. Je continue à développer des génétiques et j’aide ceux qui en ont besoin; continuellement je donne des graines à des vétérans ou à n’importe qui en ayant besoin et qui demande poliment …. actuellement je donne autant de graines que j’en vends. Quand je connais quelqu’un, j’adore l’idée qu’il se rappelle de moi en lui donnant un cadeau. Je travaille avec des leaders de l’industrie comme Kyle Kushman (créateur de Vegamatrix ,entre autres), OGRaskal ou GG4 pour produire des fleurs que je commercialiserai avec mon entreprise « The Dank » en 2019. Je suis célibataire depuis le 9 janvier, j’ai un tas de choses en route, j’arrête pas !

La mythique Querkle de TGA Subcool

A- Nous adorons que des gens comme toi conseillent d’une certaine manière nos lecteurs sur la culture du cannabis. Tu peux leur dire quelque chose ?

Subcool – Le secteur du cannabis a changé et un certain tri a été fait, il ne devrait rester que les véritables passionnés de la plante. C’est un business difficile au jour le jour, la régulation est une folie … cultive du cannabis parce que tu l’aimes, pas pour gagner de l’argent. Lis tout ce que tu peux, mais continue à expérimenté, même en ayant 57 ans ! Chaque jour je continue d’apprendre de nouvelles choses sur le cannabis.

A – Merci beaucoup pour ton aide et ta passion, nous espérons que tu pourras continuer avec ton incroyable travail malgré les caprices de Dame Nature … Merci et bonne chance !

Subcool – Merci à vous, j’adore collaborer avec vous !

Comme nous pouvons le voir, une vague de nouvelles choses intéressantes s’approche, avec pratiquement toutes les variétés de Subcool produites durant les derniers 35 ans, mais avec un sourire encore plus grand, aussi bien sûr le visage que sur le coeur.

Soyez attentif à ce qui arrive, ça en vaut la peine !

1 commentaire


One comment on “Après l’incendie : entretien avec Subcool

  1. le chercheur

    Respect l artiste !!! Comme j ai bien fait d avoir gardé un super pheno de cuvée dans ma bibliothèque ..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *