Astuces pour éviter l’étirement des plantes de cannabis

Qu’est ce que l’étirement ou le stretch du cannabis ?

Plante de cannabis qui commence sa phase d’étirement

L’étirement – également appelé stretch – est la façon dont les cultivateurs de cannabis qualifient la vigoureuse croissance verticale qui se déroule durant les premières semaines de floraison et qui est plus prononcée sur les variétés Sativa ou les hybrides à prédominance Sativa. De nombreuses variétés de ce type terminent leur stretch après 3 ou 4 semaines de floraison, moment auquel les têtes commencent à se former, même si certaines peuvent encore s’étirer après cela. Quels problèmes peuvent être provoqués par cet étirement et comment les éviter ?

Cette caractéristique est évitée par la plupart des cultivateurs. Cela est du aux nombreux problèmes qui peuvent être créé dans le cas d’un étirement non contrôlé : plantes faibles, entrenœuds trop longs, production de fleurs décevante et de moins bonne qualité (de nombreuses têtes resteront à l’ombre du sommet de la plante), etc. En d’autres termes, il faudra faire le nécessaire pour maintenir une canopée uniforme, en réduisant l’efficacité de notre espace et de notre système d’illumination.

Si nous n’avons pas prévu l’étirement correctement, nous serons obligés de réorganiser la culture selon la taille de chaque plante pour obtenir le rendement maximum, quelque de chose de délicat quand la taille des plantes n’est pas contrôlée. Nous aurions pu faire quelque chose pour éviter cette situation ? Comment pouvons-nous contrôler la croissance des plantes durant ces premières semaines de floraison si importantes ?

Il faut parfois contrôler la taille des plantes

Pour les cultures extérieures, ce phénomène n’est pas vraiment préoccupant à moins qu’il soit nécessaire de maintenir une certaine taille pour empêcher leur visibilité ou pour d’autres raisons. Il faudra d’abord sélectionner la variété à cultiver et il pourra être utile de savoir comment palisser les plantes de cannabis. Dans tous les cas, un stretch trop prononcé n’est jamais positif, il s’agit en effet d’une augmentation de l’écart entre les nœuds ce qui réduit le rendement de la plante, en plus de fragiliser ses branches face aux vents forts par exemple (ce qui peut se régler en utilisant des tuteurs pour les plantes).

Prenez en compte également que dans les climats humides ou pluvieux l’étirement peut être au contraire un avantage, en effet la structure de la plante sera beaucoup plus ouverte, elle sera donc moins sensible aux attaques de champignons comme le botrytis, un problème courant quand la plante développe des branches complètement recouvertes de têtes compactes.

Comment éviter l’étirement du cannabis

Génétique, le choix le plus important

Il s’agit du premier facteur à prendre en compte. Il est important de nous assurer que la variété que nous allons cultiver, que ce soit depuis des graines ou depuis des boutures, s’adapte à notre espace de culture, la même chose si nous souhaitons cultiver différentes variétés dans un même espace : il faut toujours choisir des plantes avec des caractéristiques similaires, aussi bien au niveau de la croissance que de la floraison. Nous obtiendrons ainsi une culture plus homogène, en profitant au maximum de nos lampes de cultures.

Peyote Purple, une Indica qui ne stretch pas

En général, le cannabis Indica ou principalement Indica ne propose pas d’étirement aussi prononcé que les plantes Sativa, même s’il existe des exceptions comme la fameuse génétique d’OG Kush, une lignée principalement Indica qui peut s’étirer fortement durant les 2-3 premières semaines de floraison et qui peut avoir besoin d’un filet ou de tuteurs pour supporter les branches. Ce trait se doit certainement à l’influence de la génétique thaïlandaise présente dans cette merveilleuse plante.

Période de croissance

Même si cela peut paraitre évident, le moment auquel nous changeons la photopériode de croissance (18/6) à floraison (12/12) déterminera en grande partie la taille finale des plantes. Si nous savons que les plantes que nous allons cultiver s’étirent beaucoup, il faudra alors changer la photopériode de floraison plus tôt, afin de profiter au maximum de la superficie de l’espace de culture et de sa hauteur. Certaines variétés se cultivent même directement en 12/12 après la germination.

Spectre de lumière durant la culture

En général, les cultivateurs de cannabis en intérieur utilisent des lampes de sodium (HPS) durant toute la floraison. Ces systèmes d’illumination produisent un spectre de lumière chaude avec une fréquence de rouges plus importante, étudiez pour imiter la lumière solaire de l’automne. Cependant, il s’agit justement ce spectre rouge qui provoque une augmentation de l’étirement par rapport à l’utilisation de lampes avec un spectre plus froid (bleu), comme les ampoules d’Halogénures Métalliques ou les kits d’éclairage LEC CMH.

Tableau (en degrés Kelvin) du spectre de la lumière

En effet, ces lumières – qui s’utilisent en général pour la croissance – produisent une distance d’entrenœuds moins importante, nous pouvons donc les utiliser également durant l’étape de préfloraison (après le changement de 12/12) pour limiter l’étirement et maintenir les plantes à une taille raisonnable. Après 2-3 semaines avec la photopériode de floraison, quand l’étirement des plantes commence à diminuer, nous pouvons remplacer les ampoules MH par les classiques HPS et continuer la floraison normalement. Nous obtiendrons évidemment le même résultat dans le cas d’utiliser des équipements de LED avec différents spectres.

Température de culture

Quand la différence entre la température diurne et nocturne dans notre culture est trop élevée, les plantes produisent en général plus de gibbérelline, ce qui provoque leur étirement. L’idéal est de maintenir ces températures avec une différence maximale de 5ºC entre le jour et la nuit.

La température de culture est cruciale pour éviter l’étirement

Toutefois, si la température nocturne est plus élevée que celle de jour la production de gibbérelline diminuera de moitié, ce qui évitera à la plante de s’étirer. En fait, et selon certaines études, il a été prouvé que le stretch se développe de façon générale durant les premières heures du matin. Ainsi, si nous réussissons à diminuer la température dans la culture d’intérieur durant les 2-3 premières heures après l’allumage des lampes et durant les 2-3 premières semaines de floraison, nous réussirons en grande partie à limiter l’étirement.

Nutriments, arrosages et co2

Quand les plantes de cannabis s’étirent elles consomment une grande quantité de nutriments (spécialement de l’azote et du phosphore) et de l’eau. Si nous réduisons l’apport de ces nutriments et si nous limitons les arrosages durant la préfloraison nous obtiendrons un effet positif afin d’éviter le stretch. La même chose si nous utilisons du co2 dans la culture ; il sera préférable d’arrêter son apport durant cette période et recommencer après la préfloraison.

Ventilation

Une petite astuce qui peut être d’une grande aide est d’utiliser des ventilateurs oscillants à l’intérieur du jardin avec notre extracteur d’air. Le vent produit fortifiera les branches des plantes, les rendant plus fortes et plus résistantes en favorisant une croissance générale plus compacte.

Maximiser l’illumination

Les plantes, de façon naturelle, grandissent en recherchant la source de lumière. Dans des situations de faible luminosité, elles s’étirent à la recherche de cette source, ce qui produira de grandes plantes fragiles avec un long tronc et un feuillage insuffisant. Nous pouvons éviter ce phénomène si nous suivons deux petites astuces. Le premier est de ne pas mettre trop de plantes dans la culture, il est toujours tentant de profiter de cet espace qui reste entre les pots, où dans les coins de la culture d’intérieur. Cependant, une quantité trop importante de plante ne permettra pas de profiter pleinement de la lumière, elles luteront en effet entre elles pour obtenir la lumière.

Il est important de maintenir une distance correcte entre l’ampoule et les plantes

La seconde astuce pour éviter l’étirement excessif des plantes, est bien sûr, d’utiliser des ampoules de culture à la puissance adaptée et situé à la distance correcte avec les plantes. Cela dépend du type et de la puissance de la lumière que nous utilisons, mais également de la variété, chaque plante supporte de façon différente les facteurs de la culture comme peuvent l’être l’exposition à la lumière, la température, etc.

Couper, palisser et modeler les plantes

Si de l’espace horizontal est disponible, nous pourrons toujours plier et attacher les pointes des branches ou placer une maille de culture pour cultiver avec la méthode du SCROG, qui est une excellente technique pour minimiser la hauteur des plantes tout en maximisant la production. Cette méthode demande cependant une importante place horizontale, si ce n’est pas le cas il vaudra mieux tailler les pointes des branches pour favoriser la croissance horizontal. En contrepartie, après la taille certaines plantes prennent quelques jours pour reprendre leur rythme de croissance normal. De plus, dans certaine occasion (comme pour les cultures SOG) il peut ne pas être intéressant de développer les branches latérales.

Autres options pour limiter la hauteur des plantes

En plus des astuces déjà mentionnées, il existe d’autres options pour limiter l’étirement des plantes. En voici quelques unes :

  • Stop Grow est un produit fabriqué par l’entreprise espagnole Pro-XL. Il s’agit d’un régulateur pour que les plantes stoppent leur croissance verticale et qui permet de stimuler la formation de nouvelles fleurs. Il peut donc aider à contrôler la hauteur des plantes en même temps que de diminuer le temps de floraison et encourager la formation de têtes plus compactes. Le Stop Grow est de plus compatible avec les systèmes co2.
  • 6-Bencilaminopurina ou 6-BAP est une cytokinine d’origine synthétique, une hormone de croissance utilisée en agriculture pour améliorer la production. Certains cultivateurs de cannabis ont noté de bons résultats avec cette hormone, même si elle est difficile à obtenir et à utiliser. De plus, elle est toxique et potentiellement dangereuse pour les humains, nous ne vous conseillons donc pas son utilisation. Quand nous parlons de produit pour la consommation, nous resterons le plus naturel possible !

Stop Grow de Pro-XL

  • Restreindre la croissance radiculaire peut fonctionner avec des variétés sujettes aux étirements et qui ont tendance à grandir beaucoup durant la première moitié de la floraison, comme les Sativas par exemple. Avec le temps, les cultivateurs de ce type de génétique ce sont rendus compte qu’en les maintenant dans de petits pots, cela permettait de limiter leur étirement en début de floraison. Une fois le stretch terminé les plantes sont replantées dans leur pot définitif.
  • Un autre truc pour les plantes à la prédominance Sativa est de les maintenir 48 heures dans l’obscurité complète durant le passage de la photopériode de croissance à floraison. Même si vous ne l’avez jamais testé directement, cette technique peut être utile dans certains cas et cela ne coute pas grand-chose d’essayer.

Nous espérons que cet article vous aura aidés à savoir comment limiter l’étirement de vos plantes. N’hésitez pas à partager vos doutes et expérience dans les commentaires !

En vous souhaitant d’excellentes cultures !

Études et publications consultées pour la rédaction de cet article :

14 février 2018 | Culture intérieur du cannabis
46 commentaires


46 comments on “Astuces pour éviter l’étirement des plantes de cannabis

  1. nosmoke

    Bonjour, l’ajout de silicate de potassium 1 x par semaine semble regler ce probleme et bien d’autre ,que ce soit in ou outdoor,d’apres mes mes observations.

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Nosmoke,

      Observation interresante, nous la prendrons en compte.

      Merci et à bientôt

  2. demon

    bonjour
    le regulator d aptus est pour ma par un bon moyen de gerer les inter noeuds
    ainsi que le stretch tout en renforçant les plantes
    salut

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Demon,

      Effectivement, ce produit marche bien pour réduire les entrenoeuds.

      Merci pour votre retour d’expérience qui intéressera, j’en suis sur, nos lecteurs.

      A bientôt

  3. sopiko

    si j ai bien compris en interieur il faut essayer d avoir une temperature un peu plus chaude la nuit que le jour pour reduire le strech?et avez vous essayer la technique des 48h de noir au passage de flo?on risque vraiment rien de le faire?merci vous etes au top!!!

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Sopiko,

      Oui, en diminuant l’écart de température et en ayant un peu plus chaud la nuit, les plantes devraient limiter davantage leur stretch.
      Le période de noir avant la floraison peut permettre de forcer la floraison pour que le sexage des plantes puisse être plus rapide. Il n’y aura pas spécialement de risques de faire cette période de noir, cela compliquera simplement le contrôle des températures et de l’hygrométrie.

      A bientôt

  4. Jerome Alchimia Auteur

    Bonjour Mickaël,

    Il n’est pas possible de faire fonctionner un éclairage HPS ou MH sans utiliser de ballast de puissance égale.

    A bientôt

  5. cannabis en guerilla

    Bonjour Alchimia et encore une fois , Merci pour cette richesse d’ infos sur le cannabis ..!! …………………………………. Ca fait très plaisir 😉 ..
    Depuis que je vous connais , j’ ai cessé de plonger mes Plants 36 Heures dans le noir complet juste pour le passage en Flo. , donc en 12/12 ………………………………………………………………………………. En effet , j’ avais lu à l’ époque que cela permettait de mieux  » ré-initialiser  » l’ horloge interne de la plante , pour le passage en 12/12 ………………………………………………… Ici cependant , il précise que c’ est avec les Gênes Sativa que cela est notable ………………………………………………………………
    Autre information , j’ ai lu ( il y a + > 20 Ans ) , que pour favoriser les Femelles 99 % à 100 % avec des Graines Régular , il fallait prendre un 1er contenant de 20 / 25 cm de diam / largeur , & de 30/35 cm de profondeur , cela évitera les risque d’ Hermaphrodisme , genre 90% fem & 10 % mâle ( si c’ est des gênes femelles … ) ou genre 70% mâle & 30 % fem. ( si c’ est des gênes mâles qui composent le code génétique de la graine ) …
    Bref , même si on peut avoir des Graines qui ont poussé dans des petits volumes de pots & ont donné des belles plantes femelles par la suite ( .. avec , voir même sans .. rempotage ! ) ………………………………………………………………………. En tout cas , la profondeur du pot est importante & si on rempote sans laisser la plante s’ étouffer dans son pot , ça sera parfait aussi ….. Après si c’ est pour faire pousser / fleurir des boutures , là c’ est une autre histoire pour le choix du volume du pot à choisir avec des boutures , une histoire de temps de croissance et de volume & taille finale de la bouture , 1 Histoire d’ Espace Temps quoi 😉 ………….
    Merci à vous ..!!

  6. gom

    Bonjour
    voila mon souci:j
    le plant de galactic jack que je cultive (a tendance sativa )de tga subcool ne passe pas en floraison alors que je l ai mit dans les bonnes conditions de photoperiode12/12 depuis maintenant trois semaines ;
    la plante continu de pousser ce n est donc pas la temperature le probleme et mes autres plants de differentes marques sont tous passés en flo;
    que faut il faire ?ATTENDRE ENCORE /
    J aimerais des astuces pour favoriser la floraison

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Gom,

      C’est vraiment étrange, nous n’avions jamais eu ce type de retour avec TGA.

      Si vous avez la possibilité, essayez de l’isoler pour la laisser dans le noir afin de forcer la floraison.

      A bientôt

  7. ajja88

    bonjour alchie voila je cultive en interieure des plantes ala genetique 50 sativa et 50indica je le et donner 1 mois de croissance avec une ampoule mh je sui passer en floraison depui une semaine toujour en mh et se que je peut comtinuer encore deux semaine comme ca et mettre la hps apres elle pouse tres bien mais la points des feuilles du dessu s son un peut de couleur jaune sur 1 a2 millimetre poutant toute les condition son parfaitt peut etre un peut fraiche la nuit 15.5 et 25 a 26 la journee merci et continuer comme ca salut

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Ajja88,

      Une fois que le stretch est terminé et que la production de fleurs commence placez la HPS, vu les génétiques que vous cultivez cela devrait ce faire assez rapidement.

      A bientôt

    2. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Ajja88,

      Une fois que le stretch est terminé et que la production de fleurs commence placez la HPS, vu les génétiques que vous cultivez cela devrait ce faire assez rapidement.
      Pour les couleurs des feuilles de vos plantes, vous pouvez envoyer une photo à info@alchimiaweb.com pour effectuer un diagnostic.

      A bientôt

  8. gom

    Bonjour
    je reponds a jerome alchimia a propos du message datant du 20 fevrier (ci dessus )
    mon plant de galactic jack n est toujours pas passé en floraison depuis notre discussion ;et ce malgré le fait qu il soit dans le noir complet depuis le temps
    c est un plant dont j ai taillé le maximum de bouture et il ne reste que deux branches jeunes en bas du tronc pour verifier le sexage
    pensez vous que l apparition des pistils puisse mettre plus de temps sur ces branches tres jeunes
    j ai tout de meme bon espoir que ce soit une femelle car les boules du plant male serait tout de meme deja apparut
    c est une enigme ca

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Gom,

      Vraiment étrange. Le fait d’avoir pris des boutures ne devrait pas poser de problème. Pouvez nous envoyer des photos de vos plantes à info@alchimiaweb.com .

      A bientôt

  9. ajja88

    rebonjour alchi la pointe de mes feuilles a jaunie sur 1 a2 millimetre penser vous que sa puise venire d un sur engraissage merci

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Ajja88,

      Cela pourrait correspondre aux symptômes d’un sur-engraissage. Si vos planes sont bien vertes et que les feuilles ont tendances à se redresser, c’est possible. Pour confirmer le diagnostic vous pouvez envoyer des photos à info@alchimiaweb.com

      A bientôt

  10. Christophe

    Bonjour j’aurais une question où je n’ai jamais trouvé la réponse ailleurs ni ici. C’est à savoir quand passer en 12/12. Je m’explique! ‘est ce à la fin du cycle précédent qui était « des » 18h de lumières ou cela n’a aucune importance ,on peut le basculer même en plein milieu de l’ancien cycle des 18h de lumieres ou pendant les 6 heures de nuits meme tiens!? merci

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Christophe,

      Peut importe, dès que vos plantes recevront 12 heures d’obscurité continue, elles rentreront en floraison.

      A bienôt

  11. Overdoz

    Il est regrettable de pas trouvé d’informations sur le pinçage de la plante pour limité sont développement, sinon bonne article. Merci

  12. ludon

    bonjour je lis que « Une fois le stretch terminé les plantes sont replantées dans leur pot définitif »
    je pensais qu il fallait rempoter dans les pots définitif justement avant les stretch afin d éviter de stresser la plante en flo
    et qu elle ne deviennent hermaphrodite
    est ce que je me trompe ?
    est ce que le rempotage après le stretch est il bénéfique ?

    1. Vincent

      Bonjour, effectivement en général on rempotera plus tôt, mais cet article est consacré à limiter le stretch des plantes, d’où des conseils qui peuvent s’avérer différents de ceux donnés pour une production optimale ou autres critères 😉 Avec un volume de terre disponible inférieur, les plantes se développeront moins (mais exploiteront moins bien par la suite le nouveau volume de substrat après stretch; encore une fois, il s’agit de conditions particulières à appliquer si la hauteur des plantes peut être un problème, ou pour des variétés Sativa à la croissance très vigoureuse). Ce type de stress est léger, et moins influant qu’un excès de température ou d’engrais pour l’expression de traits hermaphrodites 😉 Cordialement!

  13. jaky quartzz

    bonjour quelle est le meilleur produit pour reduire le strech plutot le regulator d aptus ou le stop grow?et quelle est la meilleure ampoule de croissance en 600w?merci longue vie 😉

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Jaky quartzz,

      Le Stop Grow sera plus efficace pour réduire le stretch de la plante. En ampoule de croissance MH la Sunmaster représente ce qui se fait de mieux.

      A bientôt

  14. doums

    peut t on couper l apex 1 semaine apres le passage en 12/12 afin de limiter la hauteur?on m as dit que ca augmenter la distance internodale est ce vrai?merci

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Doums,

      Oui c’est possible, cela développera les branches secondaires, mais les entre-noeuds ne s’étireront pas davantage que sans la coupe.

      A bientôt

  15. Tonton

    Slt tout le monde une petite question pourquoi à l heure du sommeil les feuilles sont toute étiré en l air ? Comme quand la lumière et allumer Normalement il tombe ? Non ses en box pas trou rien du tout

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Tonton,

      Il s’agit d’un phénomène normal, aucune inquiétude à avoir.

      A bientôt

  16. Tonton

    Merci Jérôme

  17. Guerrilla

    Bonjour Alchimia ..

    Voilà je vous explique , j’ ai pour ma box croissance 1 espace de 125/60/180 et un ballast électronique 400 watt dimmable & réglé à 50% ( 200w ) avec 1 hps 400w , mais pour raccourcir les noeuds du tronc , la mh serait mieux .!!
    Je voulais me rappeler , si les ampoules MH sont déconseillées pour le mode 75% & 50 % .? & si c’ est plus avec les ampoules HPS qu’ on conseille le  » dim  » .??!.
    J’ aimerai pouvoir dimmer les 400 watt à 50 % mon espace croissance 18hr / 6hr , 200 watt pour 125 / 60 au sol & 180 cm de haut , c’ est suffisant , mais puis je le faire avec ma hm 400watt sunmaster , sans endommager ou l’ user précocement à 50% ou 75 %.? & sinon je peux le faire avec des ampoules 400 watt mixes mh / hps , sans les risques cités .??

    Je n’ ai pas d’ urgence , rien ne presse .
    Je sais qu Alchimia est en deuil , mes condoléances et admiration 😉

    Veuillez m’ excuser Alchimia , vous m’ avez déjà donné la réponse à la même question , le 11 Janvier ..!
    » Oui c’ est bien ça » , m’ avez vous ( déjà ) répondu , » .. on ne dim , ni ne boost une ampoule MH … »
    Je le reprend ici pour d’ autres lecteurs qui se poseraient la même question ..

    Merci , et excusez moi ..

  18. klékus

    Hello,

    Culture indoor, Box 80X80X160, 1 Amnesia Haze en pot de 25L, 8 semaine de croissance sous 250W MH et floraison sous 250W HPS

    Si j’ai bien compris, dans la mesure où j’ai un petit espace avec une sativa, il vaudrait mieux commencer les 2 premières semaines de la floraison avec mon ampoule de croissance?

    Est-ce que cela signifie que cette démarche ajoutera 2 semaines de floraison à ce qui était prévu au départ?

    Merci!

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Klékus,

      Conserver votre MH durant les premières semaines de floraison, durant le strech, vous permettra de limiter l’espace entre les noeuds. La floraison ne sera pas plus longue.

      A bientôt

  19. Jeffs

    Bonjour
    Voila pour moi ces le contraire elle reste très basse comme si elle était naines je suis en 1m carré par deux mètres 400w Philips hps.
    Je fais depuis 3 ans les autres années sa a fonctionné pas mal. Mais cette année je rencontre galère sur galère la ces ma deuxième cette année que je mai en route la première hermaphrodite qui m’a fécondé toutes mes plantes sa arrive
    Et maintenant j’ai fait un mois de croissance et j’ai basculer en floraison mais le problème est que les plantes ne grandissent pas elles sont trapu mais pas en hauteur je positionne ma lampe toujours sur 40 45 cm la j’ai même essayé de la mettre plus haute pour voir si elle pouvait s’étire mais rien.
    Quelqu’un pourrait me donner un conseil ?
    Merci jeff

    Pour info rois choses que j’ai changé cet année
    1 Kit extraction air Alchimia 125/340m3
    avant j’avais un extracteur en 10 cm beaucoup moin puissant je vois la différence sur les paroit du placard il semble comme aspiré
    2 Adjust A Wings Blanc Moyen – Avec cordon Plug&Play
    Avant j’avais vraiment celui de base mais gris le blanc peut être ? Me donne des problèmes
    3 la lampe je suis passé a la Philips hps
    Lampe Philips GREEN POWER 400w – Mixte
    Je doit dire que j’ai pas un coup de cœur pour cette lampe je sais pas pourquoi mais je la sent pas
    Quelque-chose pourrais me faire des problèmes je crois pas j’ai juste amélioré je pense
    Merci jeff

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Jeffs,

      Cela viens surement de la variété que vous cultivez, ne vous inquiétez cela ne veut pas dire que la récolte ne sera pas abondante ou de qualité.

      A bientôt

  20. Dave

    Salut Alchi,
    Je me rends compte que j’ai peut être fait une grosse connerie ; je suis passé en 12/12 il y a 2deux jours et ce après 3 semaines de croissance. Jusque là tout va bien.
    Par contre, j’ avais mis mon Timer sur 16 h de lumiere et 8 heures de nuit au lieu de 18/6 .
    Est ce dramatique ? J’ai des graines féminisées de Sweet Seeds.

    Merci d’avance
    Dave

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Dave,

      Non ce n’est pas dramatique, modifiez votre timmer pour du 12/12.

      A bientôt

  21. adeline

    Bonjour,
    Voilà j’aurais voulu savoir pour la fleuraison d’une ou plusieurs plantes extérieur combien d’heures de lumière.
    Mon inquiétude est que la floraison ne se développe pas bien comme engrais je mais floraison green house plus enzymes et à partir de la troisièmes semaine booster additif feeding.
    En attend d’une réponse bien à vous.

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Adeline,

      Les plantes de cannabis commencent à fleurir en extérieur début aout, vos plantes ont dû marquer leur sexe et commencer à s’étirer, les fleurs ne devraient tarder.

      A bientôt

  22. fred

    bonjour
    voilà , j’ai lancer 4 sativa sous hps 600 watt , je leur et donné un mois de croissance ne sachant pas vraiment comment commencer , quelque pistil sont apparu au bout de 3 semaines ..
    au bout d »un mois de croissance je les et passer en floraison ,
    seulement j’ai un peu merder sur le temps , elle ont eu un mois de croissance en 12/12 puis je les et mise a 18/6 pour la flo je me suis aperçu de mon erreur alors qu’elle avait 22 jours deja de floraison , les tiges se sont allonger de 1 metre 20 avec des pompom tout du long , jai donc décider de les remettre en 12 /12 sachant que sa n’es peu etre pas top , gros débutant je l’admet ..les tètes du bas commence a oxidé et mes plantes non aucune odeur et aucune résine pour l’instant se qui m’inquiète un peu ..
    j’aurai voulu savoir a qu’elle moment mes plantes vont résiné , sachant que j’ai fait tout sa un peu de travers ..et est ce grave d’avoir mal démarré mon éclairage sachant que c’est du zamal reunionnais … mes plantes vont t’elle arrivé a terme et résiner malgrés tout sa ? et combien de temps pensez vous que je puisse les laisser en flo , pour le moment elle en sont a 24 jours..merci..

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Fred,

      Il est très difficile de cultiver du zamal en intérieur, pour un débutant cela risque d’être vraiment compliqué.
      En intérieur, pour ce genre de génétique on ne donne pas de photopériode de croissance, il faut mettre les plantes directement en 12/12 (ce que vous aviez fait correctement au départ). Les passer en 18/6 vous aura fait perdre beaucoup de temps et vos plantes vont prendre une taille difficelement contrôlable.
      Vous n’avez de toute façon rien à faire pour rattraper cette erreure, la floraison vas être très longue et il sera vraiment difficile de contrôler la taille de vos plantes.

      A bientôt

  23. fred

    merci jérome , je vais procédé mieux je pense avec les indica que j’ai !!
    j’ai finalement sorti mes plantes zamal pour les laisser finir tranquille au jardin..
    pas la peine de perdre du temps a rien et de risquer au final de les perdre…
    je pense qu’avec tout les renseignement fourni par votre site que je réussirai mieux mes cryticals ..
    au plaisir ..
    et merci encore …
    et je conseil votre site a mes amis , car c’est du sérieux et vous etes a l’écoute , se qui et trés rare..
    bonne continuation

  24. fred

    bonjour , une question est-ce néfaste une chaleur entre 30 et 35 degré pour mes plantes ??
    quel en sont les risque ?

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Fred,

      Avec des températures comme celles-ci, les têtes ne seront pas développés correctement et la production de résine et de terpènes sera fortement réduite. Vous risquez en plus l’apparition de parasites comme l’araignée rouge.

      A bientôt

  25. Zizoukush

    Bonjour,
    Je m’interroge car depuis un moment je fais bien comme indiqué car je suis limité en hauteur (160cm pour du mh/hps 400w): croissance et stretch en MH et floraison HPS. Déjà lorsque je pense que le stretch est fini et que je mets l’HPS (en général 2/3 semaines) je me fais presque toujours surprendre, les plantes font un bond de croissance pendant 1 semaine… C’est normal? Ou bien je n’attends pas assez (je mets l’hps lorsque les boutons floraux sont bien visibles sur toutes les plantes)?
    2ème question, la plus importante, j’ai lu à plusieurs reprises que le passage du spectre MH à celui de l’HPS créait un stress pour la plante, avez-vous des infos à ce sujet? En gros je souhaite savoir si c’est bien nécessaire de continuer cette technique car au final j’ai toujours des grandes plantes (entre 90cm et 1.20m) alors que ma hauteur est limite et donc certaines souffrent de la chaleur je pense car les feuilles les plus hautes se « frippent » parfois. Sur mes conditions de culture c’est plutôt stable 19 la nuit et entre 25 et 27 la journée selon la temperature exterieure. D’autant que j’ai l’impression que l’ampoule MH chauffe plus que la HPS (la MH a bien 3/4 ans donc 6/7 sessions à son actif).
    Dernière question, à quel moment balancer le super lumen 440w? Tout le temps si possible? Dès la mise en place de la HPS (3ème semaine de 12/12) ou juste pour le boom floral (quand je suis à la dose max d’engrais). J’ai déjà essayé plusieurs configurations mais je n’arrive pas à être catégorique d’autant que parfois lorsque la température dépasse les 28 degres, je préfère redescendre à 250w car je pense que la température est plus importante que la puissance lumineuse non?

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Zizoukush,

      Oui, vous placez votre HPS au bon moment. Le stretch varie selon les variétés en durer et en intensité, il faut croire que vous cultiver des variétés avec un stretch long.
      Pour presque toutes les techniques il y a des défenseurs et des détracteurs, faites vous votre avis, la prochaine session changer pour votre HPS au passage en 12/12 et voyez ce qui vous convient le mieux.
      Pour le super Lumen, il sera surtout utile en début et milieu de floraison.

      A bientôt

  26. Zizoukush

    Ok merci beaucoup pour ces réponses qui me rassurent.
    Pour le super lumen c’est bien ce que je pensais, tout se joue dans les premières semaines / milieu de flo, la preuve même en rebasculant en 250w en fin de flo j’ai des belles têtes bien savoureuses.
    Je vais éviter l’HPS au passage en 12/12, je l’ai fait sur ma 1ere session, l’étirement était trop incontrolable avec les sour ripper et donc une autre forme de stress en manipulant et cassant certaines branches.
    Et puis je vois bien qu’avec la MH la croissance est bien compacte, les entre-noeuds plus serrés. Je voulais juste être sûr que ce changement d’ampoule n’était pas trop stressant pour les plantes.
    En effet j’aime bien les hybrides à base d’OG Kush, cookies etc… Donc l’étirement ça me connaît à chaque session ^^. Les seules qui ne stretchent pas bcp dans mes sessions sont les strains très indica donc ça confirme tes dires, c’est la génétique surtout.
    MERCI!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *