Chemdog: l’histoire d’un mythe

De temps en temps, et même très occasionnellement, une nouvelle variété arrive sur le marché et change complètement les règles du jeu, comme ce fut le cas avec des génétiques telles que la Skunk, la Haze ou la Northern Lights. L'apparition de pareilles souches représente non seulement une avancée dans le breeding, mais elles ont souvent un tel impact sur les consommateurs qu'elles atteignent rapidement le statut d'un véritable mythe, ce qui, de nos jours, est de plus en plus fréquent.

En effet, d'une part, ces génétiques ont tendance à devenir des piliers à partir desquels sont développés des dizaines de nouveaux hybrides, certains plus équilibrés que d'autres, mais présentant toujours des caractéristiques nouvelles et intéressantes dans leur descendance. D'autre part, et comme tout consommateur de cannabis le sait, il est normal qu'après l'apparition d'une de ces superplantes, il y ait une véritable fièvre pour l'essayer et la cultiver, l'élevant ainsi à l'Olympe des dieux du cannabis. C'est le cas de la souche qui nous intéresse aujourd'hui, une légende dans tous les sens du terme: la Chemdog, également connue sous le nom de Chemdawg.

La Chemdog est une véritable reine des jardins intérieurs
La Chemdog est une véritable reine des jardins intérieurs.
Photo: mulumulu de seedfinder)

Un concert de Grateful Dead et un deal qui a changé le monde du cannabis

Pour en savoir davantage sur les origines de la variété Chemdog, il faut remonter jusqu'en 1991. Nous sommes dans l'État de l'Indiana, aux États-Unis, célèbre pour ses cultures à perte de vue et la – presque – interminable course des 500 miles d'Indianapolis. Cependant, l'action nous conduit à Deer Creek, une communauté qui a vu son calme habituel altéré par la visite d'un groupe de rock appelé Grateful Dead, connu, entre autres, pour rassembler des amateurs de cannabis dans le public de leurs concerts.

Nous sommes au début du mois de juin, il fait chaud et notre protagoniste Greg Krzanowski, également connu sous le nom de Chemdog, traverse le parking de l'amphithéâtre de Deer Creek (l'auditorium où se déroule le concert) en espérant pouvoir fumer un bon joint. Soudain, la magie opère et il entend deux personnages prononcer les mots qu'il souhaitait le plus entendre: "On a de la bonne weed ici".

Rapide comme l'éclair, l'ami Greg engage la conversation avec les deux stoners, nommés P Bud et Joe Brand (alias Wonkanobe), et obtient une once (à peine 30 grammes) d'une weed que ses nouveaux amis appellent Dogbud ou Chemweed (c'est Greg qui a réuni les deux noms dans ce qui s'est avéré être Chem Dog).

Greg est émerveillé par les fleurs, car il n'a jamais vu ou senti quelque chose de semblable dans sa vie, et il est heureux de payer les 500 dollars pour un tel sac d'herbe. Il s'agit d'une herbe d'intérieur cultivée au Colorado, bien que son origine exacte ne soit pas encore connue. Le seul détail connu est que l'herbe provenait d'amis de P Bud et Joe B dans la région de Crested Butte au Colorado. En homme intelligent qu'il est, Greg demande à P Bud et Joe B leur numéro pour organiser un futur envoi de quelques onces supplémentaires de Dogbud sur la côte Est, jusqu'au Massachusetts, où Greg réside. L'histoire du cannabis est sur le point de prendre un tournant majeur.

Des dizaines d'amateurs de cannabis se réunissaient lors des concerts de Grateful Dead
Des dizaines d'amateurs de cannabis se réunissaient lors des concerts de Grateful Dead.

La naissance de la Chemdog

En effet, peu de temps après, le bon vieux Greg reçoit deux autres paquets de la variété qu’il rebaptise Chem Dog. Un paquet ne contenait absolument aucune graine, mais l'autre, à la surprise de Greg, contenait un total de 13 graines. Lorsqu'il a dit à Joe B, celui-ci a été surpris, car il achetait cette weed depuis plus d'un an maintenant et n'avait jamais vu de graines dans aucun des buds. La souche parente mâle de ces graines reste un mystère, bien qu'il y ait des spéculations selon lesquelles il pourrait s'agir d'une autopollinisation de la Dogbud.

Quoi qu'il en soit, voici Greg avec quelques grammes de la meilleure herbe qu'il ait jamais goûtée et 13 graines de cette herbe... qu'allait-il faire à part en faire germer quelques-unes et voir le résultat? Effectivement, au cours de la même année 1991, Greg fait germer 4 des 13 graines en espérant trouver quelque chose de vraiment spécial et ce fut, effectivement, le cas! Ce premier lot de 4 graines produisit 3 femelles et un mâle, que Greg jeta, malheureusement, avant de l';avoir utilisé pour polliniser les femelles afin d'obtenir plus de graines de cette variété. Quel dommage, mais il faut dire que Greg était, à l'époque, très jeune et que le considérable potentiel caché dans ce mâle lui a échappé.

Les 3 femelles furent étiquetées Chemdog, Chemdog A et Chemdog B, bien qu'aujourd'hui elles soient connues respectivement sous les noms de Chemdog 91 (ou Chem#91), Chem Sister (ou Chem Sis) et Chemdog B. Des trois, seules les deux premières sont encore partagées entre quelques chanceux, et utilisés par certains breeders pour créer de nouveaux hybrides avec la génétique Chemdog – et il n’y aura pas d’autre phénotype Chemdog avant 10 ans!

Greg pose joyeusement dans son établissement Canna Provisions
Greg pose joyeusement dans son établissement Canna Provisions.

2001, deuxième germination des graines de Chemdog 10 ans après la germination des 4 premières graines de ce sac de Chemdog, Greg et sa petite amie décident d'en faire germer d'autres. Ainsi, les 3 nouveaux phénotypes sont étiquetés C, D et E. Le phénotype E; n'a jamais germé, tandis que C, #39 s'est avéré être une plante médiocre sans suffisamment de caractéristiques intéressantes pour la conserver. Cependant, le phénotype D représentait un excellent exemple de cette génétique, il a donc été conservé (et l'est encore) sous le nom de Chemdog D ou Chem D.

5 ans plus tard, en 2006, Joe Brand et Greg se rencontrent à nouveau et notre protagoniste donne 4 des 6 dernières graines à Joe B pour qu'il les cultive et sélectionne de nouveaux clones. Joe étiquette ses 4 bijoux de 1 à 4 et, après la culture, il conserve le numéro 4, qui, selon lui, est le plus proche des buds originaux de Chemdog. Cette nouvelle bouture, Chemdog #4, s'appelle Reunion Pheno.

Nous ne savons pas exactement ce qui est arrivé aux deux dernières graines, on peut donc supposer que Greg les a toujours.
Malheureusement, en 2011, Greg est arrêté et perd pratiquement tout (maison, voiture, etc) au cours de la procédure judiciaire. Cependant, plusieurs de ses amis (Ben de IC Collective, Skunk VA et d'autres) ont pu conserver toute sa génétique, ce qui a permis de sauver au moins quelque chose d'une situation aussi indésirable. Heureusement, Greg est maintenant un citoyen libre et travaille activement sur sa marque Chemdog, il semble donc que ses années de dur labeur vont enfin porter leurs fruits, et nous lui souhaitons bonne chance!

Image de Skunk VA de son clone Chem#91
Image de Skunk VA de son clone Chem#91 (photo: pupilfam de seedfinder)

Variétés créées à partir de la génétique Chemdog

Comme nous l'avons déjà dit, et vous le savez certainement, la Chemdog a été utilisée pour créer certaines des variétés de cannabis parmi les plus célèbres de ces dernières années, comme la Sour Diesel et – probablement à partir de la Chem#91 – l’OG Kush. Des souches qui, finalement, sont devenues de véritables piliers du breeding du cannabis, avec des dizaines (voire des centaines) de croisements créés à partir de l'une ou l'autre de ces deux variétés. Pouvez-vous imaginer aujourd'hui ne pas avoir d'hybrides de la génétique OG Kush ? Ce n'est qu'un exemple du considérable changement qu'a représenté l'apparition de la Chemdog sur la scène du cannabis, notamment parmi les breeders de nouvelles variétés.

Ainsi, on peut trouver des centaines d'hybrides créés soit directement à partir de la génétique Chemdog (descendants directs), soit à partir de plantes comme la Sour Diesel ou l'OG Kush mentionnées, dont les gènes contiennent la Chemdog. Voilà ce que 13 graines trouvées dans un sac de buds ont fini par engendrer!

Caractéristiques de la Chemdog

La Chemdog est une souche d'origine inconnue, censée provenir de quelque part à la frontière entre la Californie et l'Oregon. Il s'agit d'une génétique principalement Indica, mais qui pousse vigoureusement en développant de lourds buds aux extrémités des branches. Aujourd'hui le plus frappant c'est sans aucun doute sa saveur et son parfum très intenses et complexes, avec des notes chimiques, piquantes, terreuses et aigres.

Elle est généralement cultivée dans tous les types d'environnements, bien que ce soit probablement grâce aux cultures d'intérieur que cette souche doit son nom et sa renommée. L'effet puissant est aussi l'une de ses principales caractéristiques, relaxant et très durable – ce n'est pas pour rien qu'on l'a appelé Dogbud parce qu'après l'avoir fumé "on se roule comme un chien"!

Chemdog, Chemdawg…quel est le nom correct?

Nous avons déjà un peu parlé de l'évolution du nom de cette génétique – à l'origine, elle s'appelait Dogbud en raison de son effet puissant. Plus tard, lorsque Joe B commença à la fumer et à apprécier les fortes notes chimiques de son goût, il commença à l'appeler Chemweed. Après un certain temps, Greg (alias Chemdog) fusionna les deux noms, Dogbud et Chemweed, et la baptisa Chem Dog. Avec le temps, il est presque devenu plus courant de les voir écrits en un seul mot: Chemdog.

Un autre personnage entre maintenant en scène, avec une certaine importance dans cette histoire, car il travaille depuis des années sur les lignées de Chemdog. Ce n'est autre que JJ NYC de Top Dawg Seeds, qui a décidé d'appeler la plante différemment à la fois pour honorer la génétique originale et pour différencier son travail des lignées Chemdog sélectionnées par Greg et Joe B. Ainsi, lorsque nous voyons le nom Chemdawg, cela fait référence au travail effectué par JJ à partir de la Chemdog d'origine, ou du moins cela devrait.

La Stardawg de Top Dawg Seeds est un croisement de Chem 4
La Stardawg de Top Dawg Seeds est un croisement de Chem 4 (Reunion Pheno) et de Tres Dawg (Photo: NthMan de seedfinder)

Comme vous pouvez le constater, la soudaine apparition de la Chemdog sur la scène américaine du cannabis a été une véritable révolution, qui a fini par s'étendre au reste du monde. Pour réaliser l'importance de cette variété, il suffit d'imaginer que le marché des graines de cannabis d'aujourd'hui serait sans elle...sans aucun doute, très différent!
Bonnes fumées!


La lecture des articles publiés par Alchimiaweb, S.L. est réservée aux clients majeurs. Nous rappelons à nos clients que les graines de cannabis ne figurent pas dans le catalogue de la Communauté européenne. Il s'agit de produits destinés à la conservation génétique et à la collection, mais pas à la culture. Il est strictement interdit de les faire germer dans certains pays, à l'exception de ceux autorisés par l'Union européenne. Nous conseillons à nos clients de ne pas violer la loi de quelque manière que ce soit et nous ne sommes pas responsables de leur utilisation.

Commentaire en “Chemdog: l’histoire d’un mythe” (2)

avatar

Laurent Est client d'Alchimia 08-08-2022
Salut une des plus forte que j’ai fumer diesel hard core mega résine une taffe…….à l’époque c’était celle de dinafem la dinachem ´guava chem très valliante …..

avatar

Dosi punch Est client d'Alchimia 07-08-2022
Hello! Moi je suis sur la chemdelice en exte cette année ;-) Je me demandais d'où venait la chem i95 ??

Alchimia Staff

Vincent 08-08-2022
Bonjour, I95 est un hybride Triangle Kush x (Legend OG x Stardawg IX2). À bientôt.

Doutes sur l'envoie et le paiement

Les questions et remarques à propos des envois ou des méthodes de paiement ont leur réponse dans la section Aide à l'achat et Système de paiement.

Vous souhaitez donner votre opinion sur "Chemdog: l’histoire d’un mythe" ou poser une question sur ce post?

Le Pseudo apparaîtra!

Vérifiez que cet adresse email soit valide. Elle ne sera pas publiée.

À propos de ce Blog cannabique

Ce Blog est le blog officiel du GrowShop Alchimia. Ce blog ce dirige exclusivement pour les personnes majeures de 18 ans ou plus.

Pour acheter du matériel pour l'autoproduction de cannabis vous pouvez consulter notre catalogue de graines de cannabis, growshop et Parafernalia.


Abonnez-vous au blog

Vous souhaitez recevoir toutes les nouveautées, actualités et curiosités du monde de la culture?

keyboard_arrow_up