Histoire de l’utilisation médicale du cannabis

Le Cannabis accompagne l’homme depuis plus de 10 000 ans. Ce dernier a su trouver et exploiter l’infinité d’utilisations offertes par cette plante, aussi bien au niveau récréatif que médical mais aussi industriel. Ses origines semblent se trouver en Asie, il est donc normal que les premières preuves écrites de l’utilisation du cannabis se trouvent dans cette zone, spécialement en Chine et en Inde.

Même si les premières traces de l’utilisation du cannabis remontent à plus de dix mille ans avant Jésus Christ, la première référence écrite sur son utilisation médicinale se retrouve plus tard, autour de 2737 av. J-C. Cependant, il n’est pas difficile de s’imaginer que les propriétés thérapeutiques du cannabis ont dû être explorées avant cette date.

Statue d’ivoire représentant Shen Nong
Statue d’ivoire représentant Shen Nong

Premières utilisations médicinales du chanvre

Nous savons que la plante de cannabis figurait déjà dans la pharmacopée de Shen Nong, empereur chinois et père de la médecine chinoise, qui recompila ses connaissances sur les propriétés médicinales des plantes dans un livre écrit aux environs de l'an 2700 av. J-C. Selon la légende, en plus de découvrir les propriétés médicinales du cannabis, Shen Nong en a fait de même avec le ginseng et l’éphédra. La première référence écrite de l’utilisation médicale du cannabis se trouve également dans la pharmacopée chinoise, le Rh-Ya.

À partir de là, se trouve une série de cas dans lesquels cette plante est reconnue comme un remède pour une multitude de problèmes. Le papyrus Ebers, écrit par les égyptiens autour de 1500 av. J-C, mentionne les propriétés du cannabis médicinal, en décrivant par exemple son utilisation sous forme de suppositoire pour soulager les hémorroïdes. En 1450 av. J-C, dans le livre de l’Exode, référence est faite au sujet d’une pommade sacrée conçue à partir de kaneh-bosem, que de nombreux spécialistes ont identifié comme étant du chanvre. Pour revenir à l’Égypte, des restes de pollen de cannabis ont été trouvés dans la tombe de Ramsès II, mort en 1213 av. J-C. Nous savons également qu’en Inde le bhang est élaboré depuis 1000 ans av. J-C, une boisson à base de lait et de marijuana utilisée pour différentes raisons, entre autre en tant anesthésique ou pour lutter contre les mucosités.

http://www.dailymotion.com/video/x2g80sw_docteur-prescrivez-moi-du-cannabis-rts-fr_people


L’utilisation médicale du cannabis s’est rapidement étendue vers l’occident, laissant différentes traces de son utilisation : au moyen orient, le prophète perse Zoroastre (Zarathushtra) a écrit au VIIe siècle avant Jésus Christ le Zend-Avesta, un texte religieux fortement influencé par les Vedas. Dans l’un de ces volumes, Vendidad, se trouve une référence au bhang, où il classifie le cannabis comme étant la plus importante des 10 000 plantes médicales. Le premier grand travail détaillant les propriétés du cannabis en Inde date de 600 av. J-C et constitue le traité de médecine Ayurveda de Sushruta Samhita.

Approximativement 500 av. J-C le cannabis a été introduit dans le nord de l’Europe par les Scythes, et déjà 200 av. J-C nous trouvons mentions dans les textes de la Grèce antique des bénéfices de la marijuana pour traiter une multitude de maladies.

Statut de Ramsès II dans le musée de Mit Rahina (Photo : Santiago Samaniego)
Statut de Ramsès II dans le musée de Mit Rahina (Photo : Santiago Samaniego)

Le cannabis thérapeutique dans notre ère

L’avancée du cannabis continue, imparable durant les siècles, il est ainsi possible de trouver des dizaines d’exemple sur les divers usages donnés à cette plante dans de nombreux territoires et cultures. En Chine, qui est comme nous l'avons vu probablement le berceau du cannabis, on continue à l’utiliser de la même façon qu’il y a 3 000 ans ; 1 an après Jésus Christ un recueil d’utilisation médicinal (Pen Ts’ao Ching) le recommande pour plus de 100 maladies, alors qu’au IIe siècle le chirurgien chinois Hua T’o utilise el ma-yo comme anesthésique, un mélange de vin et de résine de cannabis.

http://www.dailymotion.com/video/x2gjvo8_le-cannabis-therapeutique-arte-la-serie-fr_people

En Europe, le cannabis est également de plus en plus utilisé : en l'an 400 approximativement, il est cultivé pour la première fois en Angleterre à Old Buckeham Mare; autour de l'an 500 apparait le premier croquis botanique dans Constantinipolitanus, alors qu’au 7e sièche les Germains, les Francs et les Vykings élaborent déjà du papier à partir de cannabis, sans négliger pour autant les autres parties de la plante.

Autour de l'an 1000, l’utilisation du cannabis médical est largement répandue dans le monde arabe. Des personnalités importantes comme Ibn Sina (Avicena), Omar Khayyám ou Rhazès utilisent du cannabis pour traiter une multitude de maladie, et c’est également l’époque durant laquelle l’utilisation de cannabis sous forme de haschich a commencé, celui-ci étant comme nous le savons élaboré à partir de l’extraction (séparation) des glandes de résine de cannabis.

Édition de Arabum medicorum principis de Avicena (Venise, 1608)
Édition de Arabum medicorum principis de Avicena (Venise, 1608)

À la fin du Moyen Âge (XVe siècle) et durant des années qui suivirent, le cannabis fait partie de l’éventail de remèdes de n’importe quel docteur digne de ce nom. William Turner, naturaliste considéré comme étant le premier botaniste anglais, glorifie ses propriétés dans le New Herball, publié en 1538. À peine une décennie plus tard, le cannabis est introduit au Chili et au Pérou par les Espagnols, et un siècle plus tard (XVIIe siècle) ce furent les britanniques qui lui permirent de s’étendre jusqu’au Canada et en Virginie.

Le cannabis médical dans l’ère Moderne

Dessin d’une plante de cannabis mâle)
Dessin d’une plante de cannabis mâle)

Le 19e siècle constitue l’expansion la plus importante du cannabis médical en Occident, spécialement grâce à la contribution du docteur militaire écossais W.B. O’Shaughnessy, qui en revenant de son service dans les Indes (1841-42) fit connaître massivement les propriétés thérapeutiques de cette plante au sein du monde médical ; durant les 50 prochaines années, des centaines d’articles sur les dites propriétés ont été écrites par les plus grands spécialistes. De fait, et selon Sir Russell Reynolds, docteur de la reine Victoria (Angleterre), celle-ci l’utilisait régulièrement pour soulager ses douleurs menstruelles. La méthode de consommation habituelle à cette époque étaient encore l’ingestion dans la nourriture, c’est durant la même période qu’ont commencé à être élaborées les premières teintures et extractions. En 1845, le psychiatre et « inventeur » de la psychothérapie moderne, Jacques-Joseph Moreau de Tours (membre du fameux Club des Haschischins) documente les bénéfices physiques et mentaux du cannabis.

À la fin du 19e siècle, le cannabis s’est ouvert un chemin aussi bien dans la pharmacopée Américaine qu'Européenne, se convertissant en un remède efficace pour des dizaines de maladies et de souffrances, il fut utilisé dans un très grand nombre d’applications. Les docteurs le prescrivaient très facilement à des patients de tout âge, et il était possible d’acquérir différentes extractions certifiées dans n’importe quelle pharmacie ou apothicaire.

http://www.dailymotion.com/video/x450dg0_du-cannabis-sur-ordonnance-xenius-arte-fr_tv

Durant le 20e siècle, le cannabis fut soumis à l’une des plus importantes et injustes persécutions appliquées à une plante. Notamment suite aux efforts du magnat de la presse Randolph Hearst, du groupe pétrochimique Dupont (dont le chanvre concurrençait les produits), et aux pressions de différents pays devant la Société des Nations, le cannabis est progressivement rendu illégal dans différents états nord-américains (Californie en 1915, Texas en 1919 …) et dans différents pays d’Europe, comme en Angleterre à partir de 1925. En 1941, le cannabis est définitivement éliminé de la pharmacopée américaine.

Cannabis médical en vente dans un dispensaire des Etats-Unis (Photo : Flickr)
Cannabis médical en vente dans un dispensaire des Etats-Unis (Photo : Flickr)

A partir de ce moment, le nombre de détenus et d’inculpés pour culture et vente de cannabis augmente dans les lieux qui ont rendu cette plante illégale, de plus sa multitude d’utilisations semble avoir été « oubliée » par la majorité, notamment suite aux grotesques et ridicules campagnes de propagande élaborées par les différents gouvernements et institutions pendant des dizaines d'années. Heureusement, différents spécialistes continuent leur recherches sur le cannabis, comme le professeur Raphael Mechoulam accompagné d'Y.Gaoni (qui ont réussi à isoler et synthétiser le Delta 9 Tétrahydrocannabinol – THC – en 1964), le docteur Lester Grinspoon ou, plus récemment, David Nutt parmi de nombreux autres.

En partie grâce à leurs efforts, aujourd’hui le cannabis médical est en train de vivre un renouveau impensable il y a encore 30 ans, et des milliers de patients peuvent enfin utiliser légalement le cannabis pour soulager leurs maladies dans différents pays, et au sein de divers États des USA. Nous espérons que cette vague verte continuera son avancée exponentielle et que très rapidement de plus en plus de patients auront le droit de choisir la médecine avec laquelle ils souhaitent traiter leur problème de santé sans pour autant risquer leur liberté. Il est en effet vraiment regrettable que certains pays tels que la France fassent encore passer les intérêts financiers de l'industrie pharmaceutique avant le bien-être des milliers de patients qui pourraient bénéficier de cette plante, connue et utilisée par l'homme depuis des milliers d'années.

http://www.dailymotion.com/video/x43zw8v_le-scientifique-dr-raphael-mechoulam-histoire-du-cannabis-et-de-ses-proprietes-stfr_tv


La lecture des articles publiés par Alchimiaweb, S.L. est réservée aux clients majeurs. En France, la majorité est établie à 18 ans. Consultez votre législation et respectez-la. Alchimiaweb, S.L. est une société espagnole régie par la législation espagnole et ne peut, en aucun cas, être tenue responsable d'un mauvais usage ou du non-respect des lois et des réglementations propres à chaque pays, par rapport aux articles publiés sur son Blog. Nous vous rappelons que la culture de graines de cannabis sur le territoire français est fortement interdite par la loi. Nous n’encourageons nullement notre clientèle à enfreindre la loi et ne sommes en aucun cas responsables de l'usage que vous en ferez.

Commentaire en “Histoire de l’utilisation médicale du cannabis” (6)

avatar

PATRICK 04-06-2016
sa c était avant ....

avatar

PATRICK 04-06-2016
Sont interdits la production, la mise sur le marché, l'emploi et l'usage : 1° Du cannabis, de sa plante et de sa résine, des préparations qui en contiennent ou de celles qui sont obtenues à partir du cannabis, de sa plante ou de sa résine ; 2° Des tétrahydrocannabinols, à l'exception du delta 9-tétrahydrocannabinol de synthèse, de leurs esters, éthers, sels ainsi que des sels des dérivés précités et de leurs préparations. Des dérogations aux dispositions énoncées ci-dessus peuvent être accordées par le directeur général de l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé aux fins de recherche et de contrôle ainsi que de fabrication de dérivés autorisés. Cependant, sur proposition du directeur général de l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé, les ministres chargés de la santé, de l'agriculture, de l'industrie et des douanes peuvent, par arrêté conjoint, autoriser la culture, l'importation, l'exportation et l'utilisation industrielle et commerciale de variétés de cannabis dépourvues de propriétés stupéfiantes.

avatar

nosmoke Est client d'Alchimia 01-06-2016
He oui Jerome,un peu d'ironie ça fait pas de mal,actuellement ce n 'est pas vraiment moment c'est plutot le bordel en France,mai comme je dis c'est un peu fort de cafe.Monsieur le juge c'est François Thierry qui me l'a vendu,et, ça se n'est pas de l'humour.

avatar

DoctorCBD Est client d'Alchimia 31-05-2016
La france et l hypocrisie du sativex... passé aux oubliettes ça aussi..

avatar

nosmoke Est client d'Alchimia 31-05-2016
Bonjour evidemment, je sais bien qui est ce monsieur,mai il ne fait pas la une des medias malheureusement juste un petit debat sur LCP mai c'est jamais le bon moment ,ça pose quand meme des questions .Je pense que c'est une opportunite pour relancer le debat en France .

Jerome Alchimia 01-06-2016
Bonjour Nosmoke, Excusez-moi je n'avais pas saisi la pointe d'ironie dans votre message précédent :-) Et effectivement, cela devrait être une actualité idéale pour relancer le débat sur la légalisation, il y a cependant peu de chance pour que les médias traitent du sujet et encore moins de chance pour que les résultats soient positifs pour une possible régularisation. A bientôt

avatar

nosmoke Est client d'Alchimia 28-05-2016
Pourtant en France un certain François Thierry tente de le legaliser ,mai personne n'en parle dans les medias pourtant on devrait mais non c'est ça la France

Jerome Alchimia 31-05-2016
Bonjour Nosmoke, François Thierry n'est pas un anti-proibitioniste, il s'agit de l'ex-chef de la brigade des STUPS. Il fait la une de l'actualité en ce moment suite à l'enquête de liberation l'impliquant dans un trafic de Hashisch. A bientôt

Attention - doutes sur l'envoie et le paiement

Les questions et remarques à propos des envois ou des méthodes de paiement ont leur réponse dans la section Aide à l'achat et Système de paiement.

Vous souhaitez donner votre opinion sur "Histoire de l’utilisation médicale du cannabis" ou poser une question sur ce post?

Le Pseudo apparaîtra!

Vérifiez que cet adresse email soit valide. Elle ne sera pas publiée.

error_outline Utilisation des cookies
Nous utilisons nos propres cookies et ceux de tiers afin d'amélioré la navigation et d'offrir des contenues d'intérêt. En continuant la navigation vous acceptez notre politique de cookies.

keyboard_arrow_up