Méthodes de consommation du cannabis

Différentes méthodes de consommation du cannabis

Le cannabis est une plante millénaire et, de ce fait, des études archéologiques démontrent qu’autour de 8000 avant J.C., existait déjà la culture du chanvre ou du cannabis. Il existe de nombreux faits sur la chronologie de cette magnifique plante cataloguée aussi bien par des gourous, chamanes, médecins, biologistes ou scientifiques comme une plante spirituelle, médicale, ludique ou à caractère industriel ; de nombreux usages lui sont faits. Nous continuerons, en laissant de côté le cannabis comme matière pour le secteur industriel (tissu, papier…) et nous nous centrerons sur l’explication des différentes méthodes de consommation de la marijuana.

Trichomes de cannabis de grande qualité

Trichomes de cannabis de grande qualité

Inhalation de cannabis (Fumé)

La consommation de cannabis sous forme de cigarette, joint, spliff… est la plus connue par la grande majorité des personnes qui profitent de cette plante. De toute façon, il est facile de nos jours de trouver différentes manières de la consommer en inhalant la fumée comme résultat de la combustion. Les pipes, narguilés, bongs … sont quelques exemples de cette forme de consommation même s’il existe de légères différences entre elles, comme la quantité de fumée aspirée ou la prolongation de l’aspiration, et la quantité de toxines produites.

Il faut prendre en compte que quand le cannabis est inhalé, une grande quantité du thc est consumé par la combustion elle-même au moment de prendre la bouffée, nous consommons seulement maximum 40% du total du THC. Même ainsi, fumer du cannabis est la méthode la plus rapide afin de sentir ses effets, son odeur et son goût.

La plante de cannabis produit des composants chimiques appelés cannabinoïdes. Il est confirmé l’existence de plus de 40 cannabinoïdes différents. Les principaux sont :

  • THC ou tetrahidrocannabinol : Il est le cannabinoïde le plus important. Il est le grand responsable des effets ludiques et thérapeutiques du cannabis. Le THC est pratiquement inexistant dans les plantes de chanvre industriel. Dans les têtes de cannabis sa concentration peut atteindre 25%.
  • CBD ou cannabidiol : Avec une présence beaucoup moins importante que le THC, le CBD produit un effet apaisant et anti-inflammatoire. Il n’a pas d’effet psychoactif. Il ralentit l’effet du THC et il peut causer un effet plus prolongé. Récemment, de nouvelles variétés de cannabis enrichies en CBD sont apparues sur le marché, avec un potentiel très important pour le cannabis médical.
  • CBN ou cannabinol : Avec un effet psychoactif léger, le CBN apparaît quand le THC s’oxyde. Un CBN élevé peut provoquer des somnolences. Nous l’éviterons en sachant quand réaliser la récolte du cannabis.

Voici une vidéo qui explique une des meilleures méthodes pour fumer du cannabis à l’aide des pipes à fumer de la marque Amazed:

Inhalation de cannabis (Vaporisé)

Une des formes les plus saines de consommer du cannabis est à travers un vaporisateur, nous ne fumons plus mais nous inhalons, il ne se produit pas de combustion et ils réduisent les toxines en proportion du thc. La combustion du cannabis à plus ou moins 230°C déclenche une éclosion de différents éléments avec plus ou moins de toxicité, en fonction de la température à laquelle est soumise la marijuana. A 180°C le thc s’évapore et les hydrocarbures sont pratiquement inexistants.

Vaporisateur Volcano

Vaporisateur Volcano

Une étude réalisée par des scientifiques a analysé l’un des meilleurs vaporisateurs du marché, observant un ratio de 10 parts de cannabinoïdes pour 1 part de goudrons. Les résultats ont été comparés avec ceux d’un joint de cannabis et ils ont été de 13 parts de goudrons pour 1 part de cannabinoïdes, et la même chose a été constatée avec une pipe à eau, donnant des résultats de 27 parts de goudrons pour 1 part de cannabinoïdes. La pipe à eau est donc plus nocive que le joint et celui-ci est plus nocif qu’un vaporisateur, avec un grand écart entre ces deux derniers.

Vaporisation VS Combustion

Vaporisation VS Combustion

Cannabis par voie orale (infusion)

Lait au cannabis

Lait au cannabis

Le cannabis peut également se consommer en « infusion au lait ». Le thc est liposoluble mais n’est pas hydrosoluble, c’est-à-dire qu’il peut se dissoudre dans la graisse mais pas dans l’eau. Cela signifie que si nous essayons cela avec de l’eau, nous ne ferons que mouiller l’herbe et nous n’aurons plus qu’à la jeter. Au contraire, si nous utilisons du lait, le thc restera collé aux graisses qu’il contient. Il est important de noter que plus le lait contiendra des graisses, plus sa dissolution sera facile; c’est pour cela qu’il est conseillé d’utiliser du lait entier et de bonne qualité.

Les quantités à diluer dépendront de chaque personne mais en général, une moyenne de 1 gramme pour 1L sera suffisant comme dose de départ, et il est conseillé à chaque personne de rechercher son dosage idéal en commençant petit à petit puis en augmentant la dose jusqu’à trouver celle désirée.

Sa préparation est très simple : versez le lait dans une casserole et laissez à feu doux durant 10 minutes, en remuant de temps en temps avec le cannabis sec à l’intérieur. Si le lait monte, il faut baisser le feu jusqu’à compléter les 10 minutes. Finalement, renversez le contenu dans une passoire et le voilà prêt pour la consommation.

Les effets se feront sentir quand le lait commencera à être digéré, 15 à 60 minutes après absorption.

Cannabis par voie orale (macération dans l’alcool)

Alcool de cannabis

Alcool de cannabis

Une autre des méthodes de consommation du cannabis est de le laisser macérer dans une bouteille de notre alcool préféré qui peut être le rhum, le whisky ou l’eau de vie, entre autres.

Sa préparation est également très simple. Il s’agit de placer 25 grammes de notre meilleure herbe sèche dans 1 litre de notre alcool, nous le laisserons macérer durant au moins 6 semaines, même s’il faut le remuer un petit peu semaine après semaine. Pour terminer la préparation, il faut la passer à travers une passoire, et la voilà prête pour sa consommation sous forme alcoolisée. Plus la macération sera longue, et plus l’alcool sera chargé en cannabinoïdes, n’hésitez donc pas à patienter plusieurs mois.

Vous pouvez ajouter à la macération un peu de vanille, cannelle, sucre de canne, etc… pour adoucir un peu le gout corsé du cannabis.

Cannabis par voie sublinguale

Une autre façon de consommer du cannabis médical est par la voie sublinguale. Aujourd’hui, il existe des entreprises pharmaceutiques qui distribuent un composant appelé Sativex qui est un extrait des propriétés médicinales qu’offre le cannabis.

Sativex, extrait de cannabis

Sativex, extrait de cannabis

Sativex est destiné aux personnes qui souffrent de douleurs causées par des spasmes (raidissement des muscles et des articulations avec de grandes douleurs, jusqu’à empêcher le mouvement total ou partiel des extrémités supérieures et/ou inférieures), associés à la sclérose en plaques (SEP). Essayé et approuvé, Sativex offre au patient un soulagement sous forme de relaxation musculaire en diminuant le niveau de douleur produit par le durcissement des extrémités.

Certaines extractions de cannabinoïdes comme par exemple l’huile de Rick Simpson RSO, ou la macération glycérinée, peuvent également s’utiliser par voir sublinguale.

Cannabis par voie transdermique

D’antan, la pommade de cannabis était une recette utilisée comme analgésique par des gourous et des chamanes afin de calmer les douleurs rénales ou les coups. Sa préparation est simple. La base de la pommade sera toujours une substance grasse avec l’objectif d’absorber la quantité maximale de résine.

La façon la plus simple de créer la pommade est en faisant une extraction d’huile de cannabis avec du gaz. Une fois obtenue l’huile nous la mélangeons à de la cire d’abeille pour une proportion de 5 parts de cire pour 1 part d’huile de BHO, ou bien il peut également se faire du beurre cannabique, en le mélangeant avec de la cire d’abeille dans les mêmes proportions.

20 août 2013 | Dictionnaire du cannabis
52 commentaires


52 comments on “Méthodes de consommation du cannabis

  1. Jorge

    Muy iteresante. Me ha gustado (Tres interesent)

    1. Vincent Auteur

      Hola Jorge.
      Gracias por participar en nuestro foro, el equipo de Alchimiaweb agradece tu colaboración.
      Un saludo!

  2. vikos

    Bonjour bonjour,

    Vachement instructif en effet, surtout pour l onguent, j ai eu pas mal de fracture qui se réveille souvent ! On peux pas le faire avec du ice ? J imagine que ça doit pas être asser liquide mais j ai pas encore de bho !?merci davance

    1. Vincent Auteur

      Bonjour, ce n’est pas impossible, on ajoutera la cire à la résine petit à petit en malaxant bien et en chauffant légèrement si besoin (au bain marie par exemple). À bientôt!

  3. vikos

    Ok, comme ka derniere etale du guide ice avec la k13 ? Genre j incorpore la cire déjà liquide avec une passe du plus 25 micron ? Merci des conseils je vais passer en mode popotte ^^

    1. Vincent Auteur

      Oui, s’il est possible de liquéfier un peu le hash, l’incorporation n’en sera que plus facile 😉

  4. Steak Hashish #

    Jorge ? Le commentaire est du grand talentueux Jorge Cervantes ?

    1. Marcel

      Bonjour, il s’agit probablement d’un autre Jorge 😉

  5. jps

    Bonjour,donc je voulai preciser que les consommateurs de cannabis sont des privilegiers,il y a toujours un moyen de pouvoir consommer sa plante favorite,ayant teste le petard l’ingestion ,et maintenant un peu par force et sans regret la vaporisation ,je redecouvre ou decouvre les plaisirs du canna.J’ai un peu plus d’un demi siecle et une autre vie commence, croyez moi je l’aime vraiment beaucoup,meme un peu trop.Donc si vous me croyez, essayez,et vous ne verrez pas,mais vous sentirez,et la vous verrez.

  6. zozo

    Pour aller dans le même sens que jps la vaporisation c’est de la bombe, c’est la plus grande découverte que j’ai faite. Ca fait 4 ans que je ne consomme que comme àa, j’ai le WISPR, le Plenty et le superbe Herborizer XL (mon préféré, une belle pièce de collection).Le goût est top, et puis pour les poumons il y a pas photo, je viens de me faire mon 1er marathon en 3h30. Vapo todo bueno

    1. Marcel

      Bonjour, vous avez bien raison, la vaporisation est sûrement à l’heure actuelle le moyen le plus efficace de consommer le cannabis. Depuis quelques années les vaporisateurs ne cessent de s’améliorer, et de plus en plus nombreux sont ceux qui parviennent à quitter la combustion (et bien souvent, le tabac qui accompagne celle-ci) pour ce mode de consommation beaucoup plus sain 🙂

  7. Mika

    Herborizer,tout simplememt,le meilleur vapo de salon,vive la vapo!

  8. youri basmati

    c’est pas le Volcano le meilleur vapo ? 😉

    1. Marcel

      Bonjour, le Volcano est toujours un excellent vaporisateur, mais ce n’est pas forcément le plus pratique (ballons..), ni le plus facilement transportable, etc… à chacun de trouver le vaporisateur qui correspond le mieux à ses besoins, n’hésitez pas à consulter notre guide de choix d’un vaporisateur 😉

  9. elvis presley

    juste a voir les residue noirâtre, des cendre de la pipe ,se qui est le même pour les joins ca me donne déjà «  »un mauvais gout en bouche » » rien que d’y penser , tout ce qui est carboniser est cancerigiene , c’est meme grace a cette raison que jai arreter la cigarette et le joins

  10. jps

    Afin de d’occuper la fin de journee,en parlant de vaporisation et au sujet du volcano que je ne connais pas,mais en general a la consommation de la vapeur au ballon,une reflection en regardant le fouet de mon arizer qui est au 3/4 goudronne certe du bon goudron de weed que je ne jette pas.Mais avec la magic flight je respire tout et je suis bien plus raide et c’est a peu pres la meme vapeur qu’un ballon vu que c’est du direct(direct ballon ou direct poumon sans depot puisque pas de fouet)tout ça pour dire est ce vraiment medical le ballon

    1. Marcel

      Bonjour, le ballon ne pose aucun souci pour un usage médical de la vaporisation, le Volcano est d’ailleurs le vaporisateur le plus utilisé dans le monde médical, car il possède de nombreuses certifications à ce niveau.

  11. jps

    Bonjour effectivement,le Volcano est une reference pour l’usage medical,mais les analyses datent un peu,et il y en a d’autres peut etre aussi performants,par contre aucune analyse a la sortie d’un fouet.En regle generale il n’y a pas photo la vapo est bien meilleure sans surprise. Par contre la cigarette electronique ce n’est pas le cas aux dernieres nouvelles.

    1. Marcel

      Bonjour, effectivement d’autres vaporisateurs sont aussi performants et efficaces que le Volcano, mais ce dernier a bénéficié de nombreuses analyses et certifications pour l’usage médical, ce qui assure sa réputation et sa fiabilité 😉

  12. jps

    En fait on parle pour rien dire chacun fait ce qu’il peut,vu que en france dans ma region aucune possibilite de tester un vapo a par chez un pote mai inconnu par ici(les vapos) il y a du potentiel niveau marché en france, voila ,tout est dit

  13. Derx

    Bonjour, les parties des plantes utilisées en vue d’une consommation par voie orale (infusion, beurre, alcool ou huile d’olive) peuvent-elles présenter, même après extraction, un intérêt nutrionnel ou médicinal ?

    Cordialement

    1. Marcel

      Bonjour, tout dépendra de l’efficacité de l’extraction, plus celle ci sera bonne, et moins il restera de cannabinoïdes dans la matière végétale. Un bon moyen de récupérer les derniers trichomes restants, sera de faire une infusion de la matière végétale dans du lait entier bien chaud 😉

  14. filou

    Super article !!!!!

    est-il possible, de faire la technique du lait avec du e-liquide ?
    Merci

    1. Marcel

      Bonjour, la technique pour consommer du cannabis avec une e-cigarette est un peu différente, nous menons actuellement nos propres expériences sur le sujet, et ne manquerons pas de vous publier un petit guide prochainement 🙂

  15. toniob

    Salut !
    Tout d’abord je tiens à remercier toute l’équipe d’alchimia pour le travail et l’aide fournie au pauvres incompétents que nous sommes ^^.

    Et ensuite j’aurai une question à vous poser… Ici vous ne parlez pas du cannabis dans la nourriture. Est-ce parce que les effets sont moindres? (space cake etc)

    1. Marcel

      Bonjour, nous parlons bien de consommer le cannabis dans la nourriture, mais il est vrai que nous ne prenons ici que l’exemple de l’infusion dans le lait entier, alors qu’il existe en effet d’autres façons, notamment sous forme de beurre de cannabis. Nous parlons également un peu de ce sujet dans notre guide de consommation d’une manière responsable 😉

  16. Blaydator

    « Les résultats ont été comparés avec ceux d’un joint de cannabis et ils ont été de 13 parts de goudrons pour 1 part de cannabinoïde »

    Toujours le même soucis : joint pure ? ou coupé avec du tabac ?
    je m’intéresse à la toxicité du cannabis fumé pure car le tabac (industriel) est lui évidement extrêmement toxique

    Avez vous les sources du test afin de vérifier ?

    Par ailleurs connaissez vous des variétés peu chargées en THC, mais productives, afin de fumer pur sans être complètement éclaté ?
    (peur être les variétés médicinales ?)

    peace 🙂

    1. Marcel

      Bonjour, il faut que je retrouve la source, mais je pense qu’il s’agit bien de cannabis pur, dont la combustion provoque bien hélas de nombreux goudrons.
      Les variétés de cannabis enrichies en CBD possèdent effectivement une psycho-activité limitée, car le CBD limite en grande partie les effets du THC. Avec une bonne production je vous conseille par exemple les variétés CBD Skunk/Haze, CBD Critical Mass, CBD Nordle, Juanita, Respect…

  17. krys

    Bonjour alchimia,

    Je cultive actuellement un plant de white skunk tout simplement pour la beauter de la plante 🙂 je vais recolter les fleur d’ici quelque jour(environ 60jours de flo) mais je ne suis pas fumeur j’aimerais donc consommer cet herbe en en gateaux.

    Pouvez vous m’aider a trouver un dosage pour creez mon beurre pour avoir un effet assez euphorique ( se sera ma premiere fois) et quel taille de part de gateau dois je manger pour avoir un effet?

    Merci

    1. Marcel

      Bonjour, n’hésitez pas à lire notre guide du beurre de cannabis. Pour un effet euphorisant, vous pouvez par exemple essayer avec 1g de cannabis pour 5g de beurre, mais la quantité exacte à consommer variera selon l’individu et les conditions, il faudra donc en prendre une très petite dose, patienter au moins 1h, puis éventuellement en reprendre une petite dose en cas de besoin, et ansi de suite jusqu’à trouver la dose idéale.

  18. Alex

    Bonjour,

    que pensez vous de la nocivité des bongs couplé avec un système tel que « Vapocane » dont le but est de vaporiser (alors qu’un bong brule directement l’herbe).

    1. Marcel

      Bonjour, il sera difficile de régler avec précision la température de ce type de système. Un bon vaporisateur, de type Arizer, couplé à un bang en verre, permettra par contre de profiter du meilleur des deux mondes 😉

  19. mr green

    Bonsoir alchimia et bonne annee ! Je voulais avoir votre avis quand a un projet que j’ais. Je souhaite en cette annee 2014 ne plus fumer de l’herbe seul la semaine avant de me coucher. Je me suis alors dit que pour m’aider a me sevrer, une infusion de lait de temps en temps les premiere semaines pourrait etre benefique. Cela peut peut etre m’aider a perdre l’habitude de fumer des joins tout en continuant de recevoir du THC en petite quantite ( 1g/1l) via le lait. Pensez vous que cela est une bonne idee ou que au contraire apres une ou deux semaine de prise de lait au cannabis, l’arret du cannabis la semaine sera encore plus dur apres ? Voila je vous remerci pour l’attention que vous portez a vos clients depuis toujours. Je vous souhaite une bonne journee et plein de reussite et surtout la sante pour cette nouvelle annee.

    1. Marcel

      Bonjour, c’est une bonne idée que vous avez ici. Consommer le cannabis dans le lait vous permettra déjà de vous désaccoutumer de la combustion, du geste (rouler + fumer), et éventuellement du tabac, tout en continuant de profiter des cannabinoïdes. La vaporisation du cannabis fonctionne également bien pour cela. Bonne année et bonne santé à vous aussi 🙂

  20. dr green

    Merci beaucoup pour vos reponses toujours aussi rapide … bonne fin de semaine

  21. missil19

    Bonjour à tous.
    Voici quelques reports sur des vaporisateurs que j’ai testé, en attendant de me décider :

    1er : Volcano Classic

    Les + : effet doublé, voir triplé avec le même produit, à retardement = souvent des surprises au bout d’1heure….
    Le 1er test s’est conclu par des crises de paranoîa, grande agitation (rythme cardiaque qui s’emballe) puis léthargie.
    Les sessions suivantes ont été un vrai régal, à déguster comme un bon whisky, une petite lampée, tranquillement on papote, et…. au revoir !
    Facile à nettoyer, très solide, occasion d’une occasion sans aucune déperdition (fuite,pièces abimées, température plus difficile a atteindre…).
    Les – : encombrant, lors de l’aspiration des ballons, le plastique fait beaucoup de bruit, ex : suivre un film pour les gens à coté s’avère difficile, très, trop violent pour une personne seule à moins de se faire des plus petits ballons, bref du sur-mesure (ce qui peut être aussi un avantage pour ceux qui veulent faire une seule session puis dodo…)..

    2eme : Plenty

    Les + : très efficace, grosses taffes, effet cassant si l’on le souhaite très rapidement, portable, très pratique pour se faire ses sessions dans le canapé, devant un film, rangement facile.
    Les – : gout cependant moins agréable que le ballon de son grand frère, air plus chaud, donc réglages à retoucher en court de session le système de déblocage du système est un peu pénible à la longue.

    Le 3eme : Da Vinci V2

    Les + : vraiment transportable, relativement discret,autonomie respectée, gout assez doux et agréable car les taffes sont moins violentes, mais plus uniformes, solide, plusieurs chutes et l’appareil à maintenant 2ans, température de charge aussi respectées.
    Les – : embout qui s’effiloche très rapidement, demande un nettoyage régulier et minutieux pour garder le maximum du potentiel de l’appareil, rangement pour le produit minuscule.

    Voici, pour l’instant les seuls tests à mon actifs mais j’espère vous en faire parvenir d’autres. L’Ascent,le Pax et vaporizer Extreme Q sont dans la ligne de mire…

    PS : Mon cahier des charges est celui-ci :
    – la solidité et fiabilité de l’appareil.
    – sa simplicité de conception et d’utilisation
    – son efficacité
    – des pièces de rechanges facile à trouver ainsi qu’un SAV qui tienne la route.

    PLUS : Tout les appareils cités ci-dessus sont réglables en températures, ont des pièces de rechanges et sont très solides…

    Cordialement.

    1. Marcel

      Bonjour, et merci beaucoup pour votre retour sur ces vaporisateurs. Nous venons d’ajouter le vapo Ascent au catalogue, et pour le Pax celui-ci n’est hélas pour le moment pas distribué en Europe, par décision du fabricant Ploom (attention de nombreuses copies chinoises sont vendues sur certains sites européens).

  22. jps

    Bonjour,en fait si on observe un peu le marche des vapos,mis apart le volcano,aromed,et les vapos entierement en verres et dernierement l’ascent,pour les vapos de salon ce n’est qu’une bougie en ceramique,et bien souvent au lieu de changer de vapo il suffirait de changer seulement le bol qui reçoit la weed vu que ces pieces en verre sont standard,rien que en modifant le bowl cyclone de mon arizer,c’est assez parlant.Dans les vapos cites je pense que c’est vraiment des vapos propres et parfaitement sains et simples a part la technologie du volcano.Voila ma simple observation

  23. missil19

    Bonjour à tous,
    JPS, pourrais tu nous donner d’autres exemples telle que la modification concernant le bowl cyclone de ton Arizer (chambre de remplissage ) sur d’autres appareils qui acceptent le changement de pièces par des matériaux en verre….
    Cela pourrait permettre à plus de monde à se mettre à la vaporisation en ayant des matériaux plus sains, plus facile a nettoyer, à un prix abordable. Serait-il possible que tu nous fasses un report avant et après ta modification, sa facilité de mise en œuvre pour ceux que cela intéresse….(précise aussi que la garantie ne fonctionnera plus si problème il y a……)
    EX : pour ma part, je suis en train de modifier un vieux ballon « easy valve » de chez Volcano en ne gardant que le bouchon orange et tenter d’y adapter une pièce soit en verre, soit plastique (mais en dernier recours) le tout relié à un tube afin de pouvoir l’utiliser comme ton Arizer mais sans le bruit du ballon en plastique très déseagrable qui amenerai et donnerai (en théorie !!!!) un vapo performant et puissant, sans compter sa solidité….
    Je remercie JPS et les autres personnes de nourrir ce blog par le retours des expériences faites par des consommateurs, qui pour moi sont les plus parlantes.
    « Les ont m’a dit » « j’ai entendu dire que »  » « le vendeur m’avait certifié » = passez votre chemin, testez et parlez en de vive voix, ce n’en est que plus constructif pour la petite communauté que nous sommes, de plus l’équipe d’Alchimia est très réactive à nos propos, soyons en conscient….
    Certes, c’est un magasin mais en terme d’investissement personnel de l’équipe, cela dépasse de beaucoup le cadre professionnel (guide d’actualités, législations, suivi des recherches médicales….)
    PS: je ne suis aucunement rémunéré par ce magasin, j’ai juste écumé pas mal de shops, rencontré quelques responsables d’enseignes (je comptais y travailler afin d’allier une de mes passions et des clients qui le sont tout autant) et vous entendrez un discours bien rôdé sur l’investissement et toujours le meilleurs matos qui est disponible dans leur échoppe, la plus grosse lampe, +++++ ( sans même demander aucun paramètres de votre configurations de votre placard…..) = COMMERCE, SOUS encore et encore !!!
    Les seuls interlocuteurs qui m’ont tenu un autre discours viennent d’ancien modérateurs ou ceux qui sont en place chez AL……. ex : votre puissance lumineuse sera trop forte pour la configuration que vous avez, visez moins haut, gérez mieux les autres paramètres et et le résultat sera le même (info confirmée par Mr Jorge Cervantes…..
    Un grand merci à l’équipe d’Alchimia pour ce travail accompli et bien sur à JPS qui permettent à tout les utilisateurs de continuer à s’informer (donc moi !), tester et faire le bon choix…..
    Cordialement.
    Cordialement.

    1. Marcel

      Bonjour, et merci pour vos encouragements 🙂

  24. jps

    Bon ok,je m’interesse a tout ça histoire de m’occuper,mai bon je ne vais pas te faire de repport,des essais,et tout ,ça me fait plaisir d’echanger et c’est vrai que le staff Alchi est tres sympas et il faut l’etre quand on commerce,de part leur experience et leur retour sur les vapos ou autre ce sont de bon pros capablent de t’informer meme au telephone.Pour la modif du bowl cyclone j’ai poste sur la rubrique del’EQ,il suffit de casser les rebords du support du filtre afin d’agrandir la surface ensuite remetre le filtre qui se coince en force et legerement bombe sur les petites bavures qui restent.Autrement je parlais d’ampoule du vaporite ou vapor daddy qui font 18.8mm comme l’arizer quitte a l’utiliser horizontalement.

    1. Marcel

      Bonjour, et merci de nous partager cette astuce 🙂

  25. missil19

    Bonjour,
    Merci d’avoir répondu JPS 🙂

  26. Ludo

    Bonjour Alchi,
    Ma question porte sur la macération dans l’alcool. Vous préconisez, après une certaine période de macération de filtrer le mélange alcool/matière. Est-ce nécessaire ? Ne pourrait-on pas laisser la matière dans la bouteille lors de la période de consommation ?
    C’est ce que je fait avec la tequila dans laquelle je met des bâtons de vanilles. Pourquoi pas avec la weed ? Elle finie par tourner de l’œil et empoisonner le mélange ? Merci d’avance pour vos lumières ! Peace 🙂

    1. Jerome Alchimia

      Bonjour Ludo,

      Nous filtrons le mélange après une certaine période pour éviter de dissoudre la chlorophylle en trop grande quantité.

      A bientôt

  27. Ludo

    Merci Jérôme 🙂 J’ai bien fait de poser la question car le coup de la chlorophylle, je ne l’avais pas vu venir 😉 Peace 🙂

  28. leininger

    bjrs. je suis atteint de sclérose en plaque ,que dois je consommer ?je suis agée de + de 65ans .merçi pour réponse

    1. Jerome Alchimia

      Bonjour Leininger,

      Nous proposons un service de consultation gratuit sur le cannabis thérapeutique, vous pouvez laisser vos interragations, un docteur vous répondra sous 4 ou 5 jours.

      A bientôt

  29. HOUSSIN

    Bonjour,
    Je soufre de fibromialgie d’une forme très grave et invalidante, je ne supporte que très difficilement les antidouleurs, allergie au Celebrex et au Tramadol et de plus leurs efficacité n’est pas véritablement efficace, pensez vous que le Cannabis puisse me soulager ?

    1. Jerome Alchimia

      Bonjour Houssin,

      Le Cannabis est effectivement utilisé pour le traitement de la fibromialgie, vous pouvez retrouver des informations sur la page de la clinic Kalapa, nous travaillons avec le docteur de la vidéo et vous pouvez lui poser vos questions gratuitement directement sur notre blog : ici

      A bientôt

  30. Gujuc Top

    Bonjour à tous,
    Connaissez vous une méthode pour consommer du Cannabis sans laisser de résidus dans la bouche, salive ?
    Hé oui, avec ces tests salivaires, c’est la galère. Je ne fume pas avant de conduire ni pendant, je fume un joint le soir (un peu plus le week-end) mais avec ces tests, même si on fume un joint le soir, un test le lendemain sera positif et adieu le permis plus casier, amende…
    Merci d’avance pour vos réponses

    1. Jerome Alchimia

      Bonjour Gujuc Top,

      Au niveau de la salive le cannabis est détectable au maximum 4 à 6 après la consommation, il n’y aura donc pas de souci dans votre cas. Ce sont les tests urinaire qui peuvent révéler une consommation sur 24 heures. Notez qu’il existe également des purificateurs permettant d’éliminer les traces pour la salive ou les urines.

      A bientôt

Comments are closed.