Qu’est ce que le Mildiou et comment le combattre ?

Qu’est ce que le Mildiou ?

Tissu de basilic touché par le Mildiu, vue microscopique.

Tissu de basilic touché par le Mildiou, vue microscopique.

Le Mildiou est une maladie cryptogamique produite par des champignons et qui permet la croissance d’hyphes fongiques sur les tissus végétaux, le bois, le cuir, le papier, etc. Semblable à l’Oïdium, le Mildiou pénètre les tissus des feuilles, des branches et des fruits mais ne reste pas uniquement en surface comme c’est le cas avec l’Oïdium. Etant un endoparasite, nous ne pouvons pas observer sa structure avant que les dommages produits sur la plante soit considérables, dégâts souvent visibles sur les parties aériennes de la plante. Il fait partie de la famille des Peronosporaceae, composée de 7 genres et quelques 600 espèces.

En agriculture il affecte les cultures de patates, les vignes, le tabac et les cucurbitacées, sans oublier, évidemment, les cultures de cannabis. Il s’agit d’un pathogène assez spécialisé, en effet, chaque espèce attaque, en général, une quantité déterminée – et relativement faible – de plantes.

L’une des espèces les plus connues est le Plasmopara viticole ou Mildiou de la vigne, qui fut introduit en Europe en 1878 par les français quand ils importèrent des cèpes de vignes américaines résistantes à la filoxera, mais portant ce champignon.

Reproduction du Mildiou dans la culture de cannabis

Comme beaucoup d’autres espèces de champignons, le Mildiou a besoin de conditions climatiques définies pour sa reproduction, même s’il peut rester en latence durant une longue période avant de s’activer et d’attaquer la culture. La principale source d’infection se trouve dans les restes végétaux où la maladie peut se loger pour ensuite se répandre grâce à des agents externes à la culture comme par exemple le vent, les animaux, ou bien l’homme lui-même. Il faut donc maintenir le jardin ou la zone de culture propre en retirant la matière végétale en décomposition afin de conserver des plantes saines, particulièrement sous serre ou dans des espaces de culture de cannabis possédant une mauvaise ventilation.

Le Mildiu peu causer des dégâts dans les cultures sous serres.

Le Mildiou peu causer des dégâts dans les cultures sous serres.

Le champignon s’active quand l’humidité augmente et que les températures oscillent entre 10 et 25°C. Il peut donc rester en état de latence durant l’hiver en attendant des conditions optimales pour son développement et sa reproduction. Le Mildiou de la vigne (Plasmopara viticola) survit durant l’hiver en formant une structure appelée oospore (si l’hiver est doux il le fait sous forme de mycélium). Il germe quand la température monte au dessus de 12°C formant un sporange qui est disséminé par le vent et qui n’a besoin que d’un peu d’eau (pluie) pour germer. Il reste latent en dessous de 10°C et au-dessus de 35°C.

Les cultures peu soignées, avec des restes végétaux en décomposition, une présence d’eau sous forme liquide, des températures comprises entre 10 et 25°C, mal ventilées ou avec peu d’éclairage, etc. sont plus susceptibles d’être attaquées par ce champignon. Des arrosages abondants, de la brume, la rosée ou des pluies importantes suivies de journées chaudes, favorisent en grande partie la germination des spores. En culture intérieure ou en serre il est spécialement recommandé de contrôler l’humidité ambiante et la ventilation dans l’espace de culture.

Symptômes et dommages causés par le Mildiou sur le cannabis

Comme nous l’avons mentionné, le Mildiou attaque principalement les parties aériennes des plantes c’est-à-dire les fruits (buds), les branches et spécialement les feuilles. L’un des premiers symptômes visibles est l’apparition de tâches blanchâtres/jaunâtres et légèrement translucides sur les faisceaux des feuilles (appelées « tâches d’huile ») ; si l’humidité est forte, une poussière blanche se forme sur le dos des feuilles qui peut être confondu avec l’Oïdium, même si dans le cas du Mildiou nous pouvons observer les tâches d’huile en grattant sous la poussière blanche.

Evolution des dégâts du Mildiu sur une plante de concombre.

Evolution des dégâts du Mildiou sur une plante de concombre.

Si l’infection se poursuit, les parties infectées sèchent et se nécrosent, causant ainsi une perte prématurée des feuilles (défoliation) ce qui affecte directement la production et la qualité finale de la plante. Quand arrive l’automne, les tâches, délimitées par les nervures des feuilles, développent une mosaïque de tonalités (de jaune à marron). La formation d’un duvet blanc est possible si le taux d’humidité reste élevé.

Le Mildiou peut également affecter les troncs des plantes, en formant une tâche de couleur marron qui peut, dans certaines occasions, entourer complètement le tronc. La zone infectée se tache et peut mourir dans le cas d’une infection grave.

Prévention et control du Mildiou sur les plantes de cannabis

Si le jardin ou la culture n’est pas infectée par le Mildiou, il faudra suivre une série de mesures préventives afin de d’éviter son apparition. Retirer tous les restes végétaux de l’espace, apporter une aération correcte ainsi qu’un éclairage suffisant, ne pas mouiller les plantes inutilement, éviter les niveaux d’humidité élevés, effectuer des tailles pour éviter que la masse foliaire ne devienne trop touffue, éviter une densité de plantes trop élevée, etc. représentent quelques règles à suivre afin d’éviter l’apparition du Mildiou.

Comme traitement préventif, nous pouvons opter pour des pulvérisations avec du bouillon de camomille (50g de fleurs par litre d’eau, diluer à raison de 9 litres d’eau par litre de préparation), d’ail (infusion de 50gr de gousses d’ail par litre d’eau, diluer 1 litre de préparation dans 4 litres d’eau pour pulvériser), de prêle ou de propolis. Le bouillie bordelaise, l’Oxychlorure de cuivre et les dithiocarbamates sont également utilisés fréquemment en prévention.

 Nous pouvons élaborer des bouillons préventifs avec de l’ail et de la camomille.

Nous pouvons élaborer des bouillons préventifs avec de l’ail et de la camomille.

Si au contraire, nous observons des symptômes de Mildiou nous devrons agir rapidement pour ne pas perdre entièrement notre culture. Il faudra retirer les restes végétaux de la zone, tailler en cas de mauvaise aération et retirer les feuilles infectées. Il existe de nombreux produits fongicides pour combattre ce champignon, aussi bien en contact (pénétrant) que systémique. Les premiers (Cymoxanil, Chlorothalonil, Imazalil) peuvent s’utiliser 24 heures après l’apparition des conditions favorables à une attaque, comme par exemple la pluie, alors que les systémiques (Myclobutanil, Métalaxyl, Fosétyl-Al, Triadiménol, Tébuconazole et Bitertanol) s’utilisent après 72 heures au maximum.

Comme toujours, nous vous conseillons de lire attentivement les conseils d’utilisation de ces produits et de suivre avec précision les mesures de sécurité nécessaires à leur utilisation. Il est préférable d’utiliser des produits écologiques respectant l’environnement, aussi bien pour votre santé que pour celle de ceux qui vous entourent. Nous rappelons également qu’il est toujours préférable de traiter en préventif les champignons plutôt que de devoir les éliminer.

30 commentaires


30 comments on “Qu’est ce que le Mildiou et comment le combattre ?

  1. Pierre

    Merci pour cet article , comme d’hab (petite précision le myclobutanil est un fongicide systémique) . En cas d’utilisation de ce genre de produits , pensez à vous renseigner sur leur rémanence pour s’assurer que la fenêtre d’application soit faisable . Vibes 😉

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Pierre et merci pour votre attention, nous allons modifier l’information dans l’article.

      Merci encore et à bientôt !

  2. kentin

    Bonjour g une autoflo elle a 1moi je pense avoir le mildiou komment l’enlever et il tro tar ou pas cela fai a peu
    t pré 4jour ke je les vu et ke metre desu les feuille pour kil ni et plus se mildiou voila Jpe envoyer une foto

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Kentin,
      Toutes les solutions pour régler votre problème sont décrites en détail dans l’article.
      Reportez vous tout particulièrement à la partie : « Prévention et control du Mildiou sur les plantes de cannabis »

      A bientôt

  3. jean

    je voudrais voir les symptômes visible sur le côté aérien de la feuille,il n’y a aucun exemple photographique

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Jean,
      Dans l’article vous pouvez voir la photo d’une feuille de concombres toucher par le Mildiou ainsi qu’une vue microscopique du champignons.
      Les tâches seront identiques à celle présentes dans l’article.

      A bientôt

  4. mike

    bonjour,
    est ce que l anthracnose fait partie de cette famille fongique et si non, comment la traiter.
    merci Alchimia. 😉

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Mike,
      Le Mildiou et l’anthracnose sont deux maladie cryptogamique ou autrement dit deux maladie fongique. Elles présentent cependant des caratéristiques distinctes, alors que le Mildiou se développera avec des températures plutôt « fraiches » l’anthracnose au contraire sera favorisé par des températures élevées par exemple. Pour le traitement de l’anthracnose et si les fleurs ne sont toujours pas formées, retirez les feuilles atteintes et traitez les plantes avec un produit fongicide à base de cuivre.

      A bientôt

  5. milkyway

    Bonjour,
    Sur les tomates, un mélange de 10% de lait avec 90% d’eau fonctionne bien pour au moins ralentir, voire stopper le mildiou poudreux !
    Jamais eu besoin de tester sur la weed, mais à priori pas de raison que cela ne fonctionne pas aussi !?
    Peace

    1. Marcel

      Bonjour, le mélange de lait dilué dans l’eau fonctionnera d’avantage contre l’oïdium, que contre le mildiou. Comme ce sont les bactéries présentes dans le lait qui sont actives contre ce champignon/moisissure, il faut absolument utiliser du lait cru. Le lait de supermarché, qui est stérilisé (UHT, pasteurisé..) n’est pas efficace pour cet usage. Il faut aussi dans ce cas utiliser du lait écrémé, ou à défaut, demi-écrémé, mais pas de lait entier, sinon les graisses qu’il contient vont se déposer sur les buds, ce qui produira une odeur rance et pourra attirer d’autres types de moisissures 😉

  6. Mike

    Salut l équipe, j ai besoin de votre avis. Actuellement en fin de floraison mes plants ont les feuilles vertes qui deviennent violette mauve du centre de la feuille jusqu à l extérieur puis entièrement jaune avec la feuille entièrement violette mauve ca viens de quoi ? D autres feuilles sont vertes et j observe des petits points noirs qui se forme et la aussi la feuille devient jaune avec le bout marron des reflets argenté puis on dirais de la pourriture un peu juste avant que la feuille tombe j arrive pas à trouve ce que c’est au début je pensais à des thrips mais ca a pas les symptome…

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Mike,
      Si vos plantes sont dans leurs dernières semaines de floraison il est normal que les grandes feuilles jaunisse et se nécrose. La couleur violette sur les grandes feuilles en fin de floraison est quelques chose de commun pour certaines génétiques et peut-être provoqué par une baisse des températures. Les tâches argentés sont généralement produites par les thrips, vérifiez le dessous de vos feuilles avec attention afin de détecter une possible invasion.

      A bientôt

  7. Mike

    Salut l équipe merci pour la reponse, pour la couleur violette je pensais à l anthracnose c’est possible ? Ce sont des critical kush de barneys farm même sur les génétique non purple c’est possible que la couleur violette apparaisse en cas de froid ? Quand les plantes sont en senescence c’est normal que des feuilles encore verte sèchent et se cassent juste en les manipulant ? Pour les thrips j’ai traité à l expelex sur les grandes feuilles en faisant attention de ne pas toucher les têtes encore merci pour la réponse

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Mike,
      Il pourrait s’agir de Fusarium ou d’anthracnose. Vous êtes dans votre dernière ligne droite avant la récolte, cela peut être normal d’avoir ce genre de problème, cependant ceux-ci n’affecteront normalement plus votre récolte. En extérieur même des génétiques ne possédant pas le gêne « purple » peuvent devenir violette avec la baisse des températures. La sénescence correctement effectué se manifeste en général avec un jaunissement des feuilles basses qui remonte progressivement jusqu’aux feuilles les plus hautes sur la plante, certaines feuilles peuvent sécher et casser.

      A bientôt

  8. Cannasucre

    bonjour l’équipe petite question je pense que mes plants ont du mildiou malgré le traitement tout les 15 jours avec le propolis pris chez vous cela fait bien plus de 72 heures que puis je faire!? Culture en outdoor avec graines semées tout début avril je suis très inquiet étant donnée que le temps n’est pas avec moi cette année!! merci d’avance pour votre réponse et continuer ce que vous faite vous êtes au top peace

    1. Marcel

      Bonjour, vous pouvez éventuellement essayer de compléter le traitement avec le produit Ecoprotect Mildiuprot Plus, mais si les conditions climatiques ne sont vraiment pas favorables il n’existe hélas aucun produit miraculeux pour sauver les plantes.

  9. Cannasucre

    Bonjour et merci pour votre réponse rapide j’ai commandé le produit que vous m’avez recommandé.
    Comment puis je m’organiser pour appliquer tous ces produits sachant qu’ils sont tous en application foliaire et que je traite toutes les semaines avec l’huile de neem ain grow et tout les 15 jour avec le propolis? Est ce qu’un passage en serre pourrait limiter les dégâts? Merci d’avance good vibes

    1. Marcel

      Bonjour, vous mélanger les produits Ain Grow et Propolis dans le même traitement, à effectuer par voie foliaire une fois par semaine, et compléter avec le Mildiuprot Plus par voie racinaire, dans l’eau d’arrosage. Cultiver sous serre permet en effet de protéger les plantes efficacement des intempéries 😉

  10. Cannasucre

    Merci beaucoup Marcel!!

  11. Pimprenelle

    Hello, culture balcon/féminisées/sud-est/beau climat/belle session … mais le mildiou a détruit déjà mon plant de tomate, et s’attaque à mes Moby, donc traitement hier soir avec « purin d’orties et prêles » en foliaire à raison de 1/10ème, puis on m’a dit de compléter ce soir par de la bouillie bordelaise …. n’est ce point trop ? ou bien le canna va t’il supporter ? merci d’avance 🙂

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Pimprenelle,

      La plante devrait résister aux deux pulvérisations consécutives sans problème.

      Bon courage avec le Mildiou et à bientôt

  12. jean-marie

    il n’y avais aucun symptôme de mildiou ,la floraison se passais à merveille pas de tâches sur les feuilles;deux ou trois semaines avant la fin de la floraison, l’attaque est immédiate, dû jour au lendemain les feuilles des têtes se sont rétracté et les branches s’effondres, je sais à se moment que la qualité sera nul, la seul manière c’est la prévention l’ail ou la camomille et peut être la solution car j’hésitais à mettre du produit chimique sur de belle fleur presque à maturité.Merci alchimia

  13. Kenny

    Le Mildiou n’est pas un champi mais fait partie de la famille des algues (https://fr.wikipedia.org/wiki/Mildiou)
    Il a des traits semblables aux champignons et c’est pour ça que tout le monde croit que c’en est un (c’est un pseudochampignon) .
    C’est aussi pour ça que les produits anti-champi ne fonctionnent pas sur eux.

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Kenny,

      Effectivement, vous avez raison, il sagit d’une erreure commune. Merci pour votre vigilence.

      A bientôt

  14. Julien

    Bonjour, la décoction d’ail comment traitement naturel peut-être utilisé en phase de floraison en août et septembre ?
    Pas de risque d’altérer le goût des fleurs ? Et combien de temps doit-on laisser entre le dernier traitement et la récolte ?
    Merci d’avance

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Julien,

      Il faudra éviter les pulvérisations durant la floraison, l’ail risque en effet d’affecter les saveurs de la récolte.

      A bientôt

  15. Mathias

    Bonjour,
    Mes petits pieds sont justes sortis de terre, pas plus de deux étages de feuilles donc pas encore transplantés. Pourtant des tâches sont apparues sur les plus grandes et deviennent maronnâtres. Est-ce le Mildiou et si c’est le cas puis-je déjà traiter ?
    Par avance merci.

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Mathias,

      Envoyez-nous des photos à info@alchimiaweb.com, cela permettra de donner un diagnostic plus précis.

      A bientôt

  16. Guy

    Bonjour Alchimia,
    J’ai un plant de Big Devil XL auto en exterieur, la veille je met en prévention du leaf-coat de biobizz sur les feuilles. Le lendemain je vois apparaître des tâches marron/jaune sur le dessus de la feuille et le dessous.

    Savez-vous si le Leaf-Coat de BioBizz peut être à l’origine des tâches ?

    De plus j’ai envoyé une photo avec les explications à l’adresse mail info@alchimiaweb.com . En vous remerciant du travail que vous faites.

    Cordialement.

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Guy,

      Je ne pense pas que les tâches soient provoquées par le LeafCoat. Je laisse mes collègues vous répondre par mail, les photos étant essentielles au diagnostic.

      A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *