Cannabis et menstruations

Nombreuses sont les femmes à rencontrer des douleurs pendant leurs menstruations, quel que soit leur âge, leur condition physique ou leur historique médical. Aussi, pour certaines d’entre elles les pires moments sont ceux précédant cette période, souffrant de différents symptômes connus comme syndrome prémenstruel. Pendant des siècles, le cannabis médicinal a été utilisé pour ses différentes propriétés thérapeutiques, et les douleurs menstruelles n’y font pas exception. Nous vous proposons de découvrir dans cet article l’influence du cannabis sur ces symptômes, et tout savoir sur cette plante si vous souhaitez utiliser cette plante millénaire de manière naturelle.

Le cannabis aide à lutter contre les douleurs menstruelles

Qu’est ce que le syndrome prémenstruel?

Est connu comme Syndrome prémenstruel (SPM) un ensemble de symptômes se manifestant durant les jours précédant le début de la période, aussi connue comme phase lutéale. Parmi ces symptômes, nous remarquerons:

  • Douleurs aux seins (mastodynie)
  • Ballonnement de l’Estomac
  • Crampes abdominales
  • Maux de tête
  • Changements d’humeur
  • Fatigue

Il peut ainsi s’avérer très difficile de mener une journée normale lorsque l’on souffre de ces symptômes, et la médecine s’est donc intéressée à les combattre dès ses débuts. Et ceci ne concerne pas quelques cas isolés, puisque certaines études font mention de 84% de femmes souffrant de ce type de douleurs avant ou pendant leurs menstruations. Comme c’est le cas pour d’autres conditions médicales, le cannabis apparaît dans la majorité des pharmacopées au niveau mondial comme étant très efficace pour lutter contre ces symptômes, principalement causés par certains déséquilibres hormonaux.

Les niveaux hormonaux varient pendant les menstruations

Cannabis et douleurs menstruelles

Les propriétés médicinales des cannabinoïdes, et en particulier celles liées à la réduction de la douleur, sont utilisées depuis des millénaires. Nous retrouvons des témoignages de cette utilisation dans des lieux élñoignés comme la Chine et l’Angleterre, où le cas de la Reine Victoria est célèbre: son docteur personnel, J.R. Reynolds, lui prescrivait du cannabis pour apaiser ses douleurs menstruelles. Intéressons nous à présent à comment le cannabis peut avoir une influence sur les différents symptômes liés à la menstruation.

Apaiser les seins douloureux

Pendant les jours précédent la période, de nombreuses femmes souffrent de douleurs ou d’hypersensibilité des seins, du fait de l’augmentation de progestérone, qui se traduit par un gonflement des canaux lactifères. Bien que nous ne disposions pas encore d’études concluantes reliant directement le cannabis à la réduction de la douleur dans les seins pendant cette phase, les célèbres propriétés anti inflammatoires du cannabis doivent toutefois avoir une influence dans cette situation.

Apaiser les douleurs abdominales

À l’instar du cas précédent, les propriétés anti inflammatoires et anti spasmodiques du cannabis – en particulier du THC ou tetrahydrocannabinol – peuvent contribuer à lutter contre les crampes abdominales communes pendant les jours précédant les menstruations, provoquées au niveau hormonal par des contractions dans l’utérus. Quelque chose dont, grâce aux nombreux témoignages des son usage au fil de l’histoire, laisse peu de doutes. En effet, de très nombreuses patientes témoignent d’une nette diminution des crampes abdominales, nausées et autres symptômes liés au système digestif grâce au cannabis.

Le cannabis peut être utile pendant les menstruations

Limiter les maux de tête et migraines

Différentes études mettent en valeur le potentiel du cannabis pour traiter les maux de têtes et les migraines. Il a également été démontré que presque la moitié des femmes interrogées font un lien direct entre les migraines et les menstruations, ce qui peut s’expliquer par la chute des niveaux d’œstrogène pensant la période pré menstruelle, ce qui laisse au cerveau moins de ressources pour réguler la perception de la douleur, ressentie alors de façon plus intense. Il faut tenir en compte que pour lutter contre les douleurs de tête avec du cannabis la meilleure technique sera l’ingestion vi des aliments enrichis en cannabinoïdes, ou avec un vaporisateur de cannabis; les substances issues de la combustion favorisant au contraire les douleurs de tête, fumer serait ainsi contre productif.

Combattre l’insomnie

De nombreuses femmes font référence à des problèmes pour trouver le sommeil pendant les périodes pré menstruelles et les menstruations. Comme pour les exemples précédents, les propriétés sédatives et narcotiques de beaucoup de variétés de cannabis sont largement connues, il est donc raisonnable de supposer qu’il s’agit d’une excellente option pour un sommeil réparateur. Selon les spécialistes, ce problème serait engendré par une diminution des taux d’hormone progestérone (qui varie selon la phase du cycle, chutant nettement quelques jours avant le début des menstruations). Comme dit, les effets du cannabis sur le sommeil sont bien connus par la communauté scientifique, et le THC comme le CBD ont démontré leur efficacité pour traiter les troubles du sommeil de manière efficace.

Réduction des changements d’humeur

Les différentes fluctuations de la production d’hormones pendant les périodes prémenstruelles et les menstruations causent, outre les symptômes précédemment évoqués, des changements logiques dans l’humeur des femmes, qui doivent parfois affronter de véritables « montagnes russes » émotionnelles, avec une sensation d’anxiété, de stress ou de dépression. Le large éventail d’effets du cannabis sur l’organisme, du plus narcotique au plus stimulant, aident à compenser ces changements d’humeur, en particulier grâce aux propriétés antidépressives des différents cannabinoïdes et terpènes.

Le cannabis a une influence sur l’humeur

L’ œstrogène pendant les menstruations

Bien que plusieurs hormones entre en jeu pendant cette période (progestérone, prolactine, cortisol, etc), l’œstrogène semble être la plus importante de celles ci. Les femmes fumant du cannabis peuvent ainsi souvent ressentir un effet moins prononcé pendant les jours de leurs menstruations. Ceci s’explique par une diminution brutale des niveaux d’œstrogène, une hormone affectant directement la façon dont notre corps réagit aux cannabinoïdes. Plus le niveau d’œstrogène est élevé, plus le corps pourra facilement absorber les composés comme le THC, moins d’herbe aura ainsi plus d’effet qu’en conditions normales. Au contraire, pendant les menstruations ce taux est bas, ce qui limite l’absorption des cannabinoïdes, au moment où ils pourraient être le plus utiles.

Aussi, l’œstrogène présente une autre propriété, pouvant limiter l’activité de l’enzyme FAAH (Hydrolase des amides d’acides gras). Que signifie ceci? Qu’un niveau plus important d’anandamide est libéré dans l’organisme, l’un des rôles de la FAAH étant précisément de bloquer sa libération. L’anandamide aide à combattre la sensation d’angoisse et de stress, ainsi un haut niveau d’œstrogène renforce nos défenses face à ces symptômes. De cette façon, l’œstrogène agit de manière très similaire à l’un des cannabinoïdes retrouvés dans le cannabis, le CBD ou Cannabidiol.

Structure de l’ anandamide, un endocannabinoïde très utile

Quoi qu’il en soit, et puisque les propriétés thérapeutiques du cannabis varient d’une plante à l’autre (et d’un individu à l’autre), il sera intéressant, si l’on utilise du cannabis pour traiter les symptômes prémenstruels, de prendre note de la variété utilisée, à quel moment et en quelle quantité, les niveaux de THC et de CBD de cette variété, etc afin d’obtenir les meilleurs résultats, en documentant notre expérience afin de l’optimiser au fil des observations.

Buenos humos!

Études et publications traitant du cannabis et des menstruations consultés pour la rédaction de cet article:

6 février 2018 | Cannabis thérapeutique
0 commentaire


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *