Karkubi: Qu'est-ce que c'est et quels sont ses effets?

Au cours des dernières années, et plus particulièrement après la pandémie de 2020, une nouvelle drogue est devenue populaire dans les rues du Maroc et, dans une moindre mesure, d'Espagne. Il s'agit de Karkubi, aussi souvent appelé la "drogue du pauvre", un puissant mélange de substances à haut pouvoir psychoactif qui voit son nombre d'usagers augmenter de jour en jour.

Produit principalement dans les régions du Maroc et d'Algérie avec des matières premières importées d'Espagne, la préparation de ce médicament comporte plusieurs étapes bien délimitées: acheminer les médicaments en Europe (principalement en Espagne), les acheminer vers l'Afrique du Nord où le mélange est réalisé, et enfin distribuer dans ces mêmes régions, y compris l'Espagne. Aujourd'hui, nous vous raconte tout ce que vous devez savoir sur cette nouvelle substance.

Les tablettes de Karkubi peuvent avoir un aspect différent selon le laboratoire qui les a fabriquées (Image : Pixabay)
Les tablettes de Karkubi peuvent avoir un aspect différent selon le laboratoire qui les a fabriquées (Image: Pixabay)

Qu'est-ce que Karkubi exactement?

Karkubi est le nom donné à un mélange d'antidépresseurs, d'anxiolytiques et d'antiépileptiques, le majoun (pâte à base de fruits secs, de miel et de haschich) et qui peut également contenir de l'alcool et/ou de la colle. Bien que des médicaments psychotropes tels que le diazépam, le lorazépam et le tétrazépam aient été utilisés il y a des années, aujourd'hui, les médicaments les plus populaires lors de la fabrication de ce médicament sont le clonazépam (anxiolytique dont les noms commerciaux les plus populaires sont Rivotril et Zatrix) et le phénobarbital (antiépileptique, avec le nom commercial Gardenal).

Le mélange exact et les proportions sont inconnus, essentiellement parce qu'il est préparé avec les médicaments disponibles à l'époque, parfois déjà périmés. Une fois les comprimés ou gélules préparés, ils peuvent être transportés vers leurs destinations respectives rapidement et sans trop de problèmes, certainement beaucoup moins que si vous souhaitez transporter du haschich ou des fleurs de cannabis parfumées.

Le "succès" de ce nouveau médicament réside essentiellement dans deux aspects fondamentaux : d'une part, le mélange obtenu est vraiment puissant, tandis que d'autre part le prix est tout à fait abordable, ce n'est pas pour rien qu'on l'appelle le "médicament des pauvres". Il n'est donc pas étonnant que les premiers endroits où son utilisation se soit répandue se trouvaient dans des zones et des quartiers modestes, à faible pouvoir d'achat et où il n'y a pas beaucoup d'alternatives pour de nombreux jeunes.

Les effets du Karkubi

Les effets de ce mélange de benzodiazépines (clonazépam et autres) avec des barbituriques comme le phénobarbital et d'autres substances comme le haschich ou l'alcool sont franchement accablants, affectant fortement les capacités du consommateur. Parmi les principaux effets, on peut souligner:

  • Hallucinations
  • Comportements psychopathiques
  • Agressivité accrue
  • Amnésie (les événements survenus après la prise ne sont généralement pas mémorisés)
  • Sentiment d'euphorie/puissance
  • Troubles graves du comportement

Structure chimique du clonazépam, le principal ingrédient de base de Karkubi
Structure chimique du clonazépam, le principal ingrédient de base du Karkubi

Cependant, ce ne sont que quelques-uns des symptômes visibles après la prise de ces comprimés. Son utilisation peut entraîner une intoxication grave (pouvant conduire au coma), en plus de faciliter les accidents, les comportements violents et imprudents (et ce qui en découle généralement). Comme si cela ne suffisait pas, développer une tolérance à ce type de composé rend l'anesthésie du sujet - au cas où une intervention chirurgicale serait nécessaire - vraiment compliquée.

En effet, l'utilisation habituelle de ces substances peut générer une forte tolérance aux principes actifs, ce qui se traduit par ce que vous savez sûrement déjà : des doses plus élevées seront nécessaires pour obtenir les mêmes effets, ce qui à son tour continue de renforcer ladite tolérance. Le serpent qui se mord la queue. Il n'est donc pas rare de trouver des cas de dépendance grave à la substance, avec des symptômes de sevrage évidents en cas de non-consommation, en plus de troubles psychiatriques dérivés de sa consommation prolongée.

Premières utilisations au Maroc

Bien qu'en Espagne, il puisse être considéré comme une drogue relativement nouvelle, des témoignages indiquent que des mélanges similaires étaient déjà utilisés dans certaines régions du Maroc dans les années 1970. Comme c'est quelque chose de nouveau, puissant et aussi dans un format facile et pratique à utiliser comme les comprimés, il s'est rapidement propagé dans les quartiers les plus défavorisés du pays, en particulier dans le Nord. Bien entendu, son faible prix n'a fait que favoriser sa dispersion dans ces zones.

Le Haschisch marocain, origines et évolution

De longue date, bien avant la popularisation de l'autoproduction de cannabis en Europe, le Maroc est l'une de ses sources principales d'approvisionnement en haschisch. Ce pays du Nord de l'Afrique n'est toutefois pas un producteur traditionnel, bien qu'il se soit rapidement, à partir des années 60, imposé comme le principal pays exportateur de haschisch avec l'Afghanistan. Cet article s'intéresse ainsi à l'histoire de la production de hash au Maroc et sa situation actuelle, qui a énormément évolué au cours des 20 dernières années.

Pendant des décennies, ce mélange a été utilisé exclusivement au Maroc (peut-être aussi en Algérie) soit comme Karkubi proprement dit, soit en prenant des médicaments d'une part et du haschisch et/ou de l'alcool d'autre part. Les cas d'addiction se multiplient rapidement, avec tous les problèmes que cela pose à une société, surtout lorsque les personnes concernées sont de jeunes adolescents. Pouvez-vous imaginer les informations de prévention des risques sur la drogue que vous prenez qu'un adolescent d'un bidonville au Maroc avait dans les années 1980?

Le Karkubi traverse le détroit

En ce début de nouveau millénaire, la situation devient encore plus préoccupante. Des mafias ont déjà été créées pour obtenir des médicaments en Espagne de différentes manières, des ordonnances aux toxicomanes en passant par le vol ou les fausses ordonnances. Ces médicaments sont acheminés vers Ceuta et Melilla, d'où ils sont acheminés vers leur destination, les laboratoires clandestins dispersés à travers le Maroc et l'Algérie où le mélange est fait et les comprimés de Karkubi sont fabriqués.

Les eaux du détroit de Gibraltar sont également devenues une zone de transit pour les Karkubi (Photo : Gaspar Serrano)
Les eaux du détroit de Gibraltar sont également devenues une zone de transit pour le Karkubi (Photo : Gaspar Serrano)

Une fois fabriquées, ces tablettes font le voyage inverse et retournent dans les rues du Maroc, de Ceuta et de Melilla. Mais ils ne s'arrêtent pas là, car au cours de la première décennie des années 2000, les premiers cas de possession et de consommation ont commencé à être constatés en Espagne. Sans aucun doute, l'une des choses qui attirent le plus l'attention sur la "morale" de ces mafias est leur objectif principal : les écoles, les instituts et essentiellement tout lieu où les jeunes avec quelques dirhams (ou euros) en poche peuvent se rencontrer.

Situation post-pandémique: le boom du Karkubi

Depuis le début de la pandémie de COVID-19, la situation n'a fait qu'empirer, notamment en Espagne, où Karkubi s'est imposé comme une autre option dans l'approvisionnement en drogues illégales pouvant être obtenues sur le marché noir. Aujourd'hui, les mafias hispano-marocaines continuent d'opérer à une plus grande échelle que jamais auparavant, et les premiers laboratoires dédiés à la fabrication de comprimés de Karkubi ont déjà été trouvés en Espagne, étant ainsi les premiers en Europe.

Depuis, le nombre de saisies et d'arrestations n'a cessé de croître, avec une opération record réalisée en janvier 2022 au cours de laquelle plus de 500 000 pilules ont été saisies entre l'Espagne et le Maroc. Le flux de benzodiazépines et de barbituriques arrivant au Maroc en provenance d'Espagne et revenant dans ce pays sous la forme de Karkubi ne s'arrête pas, ce qui a déclenché toutes les alarmes tant des forces de sécurité de l'État que de la communauté pharmaceutique.

Vous continuerez sans doute à entendre parler du Karkubi pendant des années, et nous avons bien peur que ce ne soit pas une bonne nouvelle. Compte tenu de l'effet brutal qu'elle provoque sur l'utilisateur et de la facilité avec laquelle - du moins jusqu'à présent - les mafias qui la produisent et la distribuent ont opéré, nous ne doutons pas que, malheureusement, il semble que cette substance soit là pour rester. Nous espérons que nous nous trompons!


La lecture des articles publiés par Alchimiaweb, S.L. est réservée aux clients majeurs. Nous rappelons à nos clients que les graines de cannabis ne figurent pas dans le catalogue de la Communauté européenne. Il s'agit de produits destinés à la conservation génétique et à la collection, mais pas à la culture. Il est strictement interdit de les faire germer dans certains pays, à l'exception de ceux autorisés par l'Union européenne. Nous conseillons à nos clients de ne pas violer la loi de quelque manière que ce soit et nous ne sommes pas responsables de leur utilisation.

Commentaire en “Karkubi: Qu'est-ce que c'est et quels sont ses effets?” (0)

Doutes sur l'envoie et le paiement

Les questions et remarques à propos des envois ou des méthodes de paiement ont leur réponse dans la section Aide à l'achat et Système de paiement.

Vous souhaitez donner votre opinion sur "Karkubi: Qu'est-ce que c'est et quels sont ses effets?" ou poser une question sur ce post?

Le Pseudo apparaîtra!

Vérifiez que cet adresse email soit valide. Elle ne sera pas publiée.

À propos de ce Blog cannabique

Ce Blog est le blog officiel du GrowShop Alchimia. Ce blog ce dirige exclusivement pour les personnes majeures de 18 ans ou plus.

Pour acheter du matériel pour l'autoproduction de cannabis vous pouvez consulter notre catalogue de graines de cannabis, growshop et Parafernalia.


Abonnez-vous au blog

Vous souhaitez recevoir toutes les nouveautées, actualités et curiosités du monde de la culture?

keyboard_arrow_up