Le cannabis au Mexique

Incontestablement, le Mexique est l'un des pays d'Amérique ayant la plus longue tradition de la culture et de la consommation du cannabis. Avec les USA à la frontière Nord, et le Guatemala et le Belize au Sud, ce merveilleux pays est situé entre les eaux de l'océan Pacifique et le Golfe du Mexique, profitant de climats si différents que l'on peut, en quelques heures, passer d'un désert désolé à une jungle luxuriante et pleine de vie.

Beaucoup de sources citent le Mexique comme la première destination du continent américain où arriva le cannabis , d'où il n'a pas tardé à s'étendre tant vers le Nord que vers le Sud et les îles des Caraïbes, à l'Est du Mexique (bien que, comme nous le verrons, c'est une théorie largement contestée). Dans cet article, nous allons nous intéresser à l'histoire de cette plante millénaire  dans ce territoire fascinant, qui a récemment fait un pas de géant vers la régularisation totale du cannabis, pouvant ainsi devenir un exemple pour de nombreux autres pays.

La zone d'Acapulco, dans l'état de Guerrero, est le berceau de la célèbre Acapulco Gold

Les origines du cannabis en Amérique

La question des origines du cannabis sur le continent américain est débattue depuis des décennies. Bien qu'il semble exclu que les Espagnols - ou les Portugais - aient été les premiers à importer la plante sur ce territoire (il y a des preuves qui montrent qu'elle était utilisée par diverses cultures bien avant leur arrivée), il semble cependant vrai que ce n'est qu’après leur arrivée que la culture du cannabis a pris une réelle importance, notamment pour la fabrication de matériel nautique tel que des voiles ou des cordes. Nous vous suggérons de jeter un coup d'œil rapide à certaines des théories les plus populaires sur l'origine du cannabis en Amérique et, par conséquent, au Mexique, bien que nous tenions à préciser qu'il y en a beaucoup, que nous vous encourageons à étudier!

Le peuple Clovis traversent le détroit de Béring

L'une des nombreuses théories qui existent sur l'origine du cannabis en Amérique, largement acceptée depuis le milieu du XXe siècle, est celle qui présente un scénario dans lequel le soi-disant peuple Clovis (selon cette théorie, le premier à s'installer sur ce territoire) aurait traversé le détroit de Béring depuis la Sibérie et atteint l'Alaska, en utilisant un col créé grâce à des conditions climatiques très particulières et appelé le pont de la Béringie. Avec eux, les premières graines de cannabis seraient également arrivées sur le continent dans un phénomène migratoire qui se serait produit 13 000 ans avant J.-C. approximativement. De là, et profitant d'une retraite dans les glaciers qui ont ouvert un couloir praticable à l'est des montagnes Rocheuses, ils auraient pu se propager vers le sud à travers ce que nous appelons maintenant le Canada.

Ainsi, et selon cette théorie, les premiers colons d'Amérique seraient passés par ce passage et se seraient installés dans différents territoires, de plus en plus vers le sud. Cependant, ces dernières années, cette théorie a été réfutée lorsque des restes humains ont été retrouvés remontant bien avant l'ouverture de ce passage, de la même manière que la suivante que nous vous présentons (l'une des plus populaires) qui a été remis en cause suite a la découverte de restes de cannabis beaucoup plus anciens que l'arrivée des colonisateurs ont été retrouvés.

Herman Cortes importe le cannabis au Mexique

Remontons en 711 dans la péninsule ibérique, dans un contexte instable où différents groupes wisigoths contrôlaient le territoire, jusqu'à l'arrivée des troupes musulmanes du Califat Omeya. Après 15 ans de lutte, presque toute la péninsule était alors sous contrôle du califat, une situation qui perdura pendant 7 siècles et pendant lesquels la population des terres conquises adopta certaines coutumes des occupants, comme la culture et la consommation de cannabis.

En 1492, pendant que Christophe Colomb arrivait en Amérique, les musulmans étaient définitivement repoussés, marquant la fin de la reconquête, permettant alors aux espagnols de dédier plus d'argent et de troupes pour explorer ces nouveaux territoires. Si aujourd'hui c'est une idée largement contestée, certains pensent qu'Hernán Cortés aurait été le premier à importer des graines de cannabis depuis la péninsule jusqu'en Amérique, plus concrètement vers la "Nouvelle Espagne" comme était alors nommé le Mexique. Il s'agirait selon cette théorie des premiers territoires de tout le continent à connaître cette plante, d'origine asiatique comme nous le savons. Cependant, comme nous l'avons vu, il existe des preuves claires de la présence de restes de cannabis sur le territoire américain antérieures à l’arrivé des colons, bien qu'il ne fasse aucun doute que les Espagnols et les Portugais ont grandement popularisé sa culture.

La culture du cannabis s'est rapidement étendue dans de nombreuses zones, que ce soit pour son usage industriel (la culture du cannabis pour la fabrication de produits textiles) comme son usage récréatif, médicinal et religieux ou spirituel. Comme l'avaient fait les musulmans en Espagne, les espagnols ont également importé des graines de cannabis riche en THC (psychoactif) dans les nouvelles régions conquises, dont les habitants, habitués à consommer d'autres plantes comme les champignons ou les cactus, ont rapidement adopté cette nouvelle plante aux nombreuses propriétés.

Hernán Cortés aurait apporté le cannabis au Mexique au XVIème siècle

La prohibition du cannabis au Mexique

La culture et l'usage du cannabis s'est ainsi tranquillement répandue au Mexique pendant des siècles, étant très bien acceptée et s'étendant également à d'autres zones du  continent. À tel point qu'en 1910, l'un des hymnes de la révolution mexicaine "La Cucaracha" s'est converti en un symbole de l'usage de cannabis par le peuple. Malheureusement, et comme ce fut le cas pour beaucoup d'autres pays au niveau mondial, les choses changèrent pendant le "siècle de la prohibition", le vingtième siècle.

Dès le début du siècle se produisit une migration constante de travailleurs vers les USA, qui avait alors besoin d'une main d'œuvre bon marché. Ce fait, coïncidant avec la grande dépression des années 30 (entraînée par le célèbre "krach du 29 ou mardi noir" de la bourse de New York) et le durcissement des lois du Bureau Fédéral des Narcotiques, a contribué à la stigmatisation tant des immigrants que de la plante qu'ils avaient l'habitude de consommer: le cannabis.

Chronologiquement le cannabis est déclaré illégal en Californie en 1913, puis au Mexique en 1920 (et en 1927 est adoptée une loi contre l'exportation), le rendant illégal et fortement stigmatisé dans de nombreux autres états des USA à partir des années 30. Ainsi, à partir de 1927, la production, la vente, l'usage et l'exportation de cannabis sont désormais interdits au Mexique.

Au centre, José Doroteo Arango Arámbula, "Pancho Villa", fumant une cigarette de cannabis

La guerre contre la drogue au Mexique

Alors que nous venons de voir que dès les années 1920 le cannabis est illégal aux USA et au Mexique, la quantité de cannabis cultivé au Mexique et exporté aux USA ne cesse d'augmenter, afin de satisfaire une demande - toujours plus grande - de la part des consommateurs nord américains. Pendant les années 60, les hippies américains ont fumé différentes variétés d'herbe mexicaine, généralement nommées selon leur zone de culture, comme Sinaloa, Chiapas, Oaxaca, Morelos, GuerreroMichoacán, ou la célébrissime Acapulco Gold, qui reste une légende plus d'un demi-siècle plus tard.

Et ce fut justement pendant cette décennie que le président Lyndon B. Johnson, puis Richard Nixon, durcissaient les moyens de contrôle du trafic et de la vente de stupéfiants, qui culmina avec la tristement célèbre "Guerre contre la drogue" que déclara Nixon dans les années 70. Les USA déclarent la guerre à leur pire ennemi et n'hésitent pas à envahir le territoire pour l'éradiquer, ce qui sera fait à la fin de cette décennie lorsque des avions nord américains répandent de puissants herbicides sur les cultures de cannabis de la zone de la Sierra Madre Occidentale.

Les conséquences de ce durcissement des politiques anti drogues furent les mêmes que dans d'autres zones: plus les lois sont strictes et sévères, plus plus tentant - et dangereux - est le trafic de ces substances. Que se passa-t-il ensuite? Ce qui n'était que des champs domestiques se transforma en cultures industrielles sous l'impulsion des bandes criminelles (en particulier dans le Sinaloa, le Chihuahua et le Durango, formant le triangle d'or) et qui n'hésitèrent pas à imposer leurs méthodes peu diplomatiques pour contrôler l'activité.

La Sierra Madre Occidental s'étend sur presque tout le pays, du Nord au Sud, parallèle à la côte pacifique (Foto: Flickr)

Changement de règles: naissance du cartel de Guadalajara

Ceci nous conduit aux années 80, et alors que l'exportation de cannabis du Mexique vers les USA est encore loin d'avoir été freinée, Miguel Ángel Félix Gallardo réussit à unir toutes les bandes du pays pour former ce qui sera connu comme le Cartel de Guadalajara. Le "chef des chefs" venait ainsi de réussir une prouesse inédite, en réunissant certains des plus dangereux criminels du pays dans le but d'augmenter l'exportation de cannabis vers les USA, et augmenter ainsi leurs bénéfices.

Rapidement, le Cartel de Guadalajara est devenu si puissant qu'il commença également à jouer l'intermédiaire dans le trafic de cocaïne entre la Colombie et les USA, ce qui ne fit qu'exacerber les tensions avec le gouvernement américain. En 1985, le cartel a torturé jusqu'à la mort un agent de la DEA nommé Kiki Camarena, qui faisait partie de l'équipe enquêtant sur les activités de l'organisation. Tout ceci a fait de Félix Gallardo et son Cartel la cible principale du gouvernement américain, marquant le déclin de l'organisation criminelle et donnant le coup d'envoi des luttes entre cartels qui sont hélas toujours d'actualité.

En effet, depuis ce moment différents cartels ont contrôlé différentes zones du pays, pendant plus ou moins longtemps, comme le cartel de Sinaloa, les Zetas, le cartel du Golfe ou celui de Jalisco Nouvelle Génération. Après la détention de Osier Cárdenas en 2003, le leader du cartel du Golfe, Joaquín Archivaldo Guzmán Loera, leader du cartel de Sinaloa connu sous le surnom de "El Chapo" Guzmán, est devenu le narcotrafiquant le plus puissant du pays, et ce jusqu'à son arrestation et son extradition aux USA en 2017. Dès lors, les luttes entre cartels pour prendre le contrôle d'un maximum de zones et d'activités ont relancé la violence entre bandes, devenant un problème considérable pour le Mexique.

"El Chapo" Guzmán interviewé par Sean Penn (Foto: Flickr)

La carte des différentes zones contrôlées par les cartels varie d'une année à l'autre, voire presque d'un mois à l'autre, au gré des guerres sanglantes qui semblent ne jamais pouvoir finir. En 2020, l'organisation la plus présente dans le pays était le cartel de Jalisco Nouvelle Génération (CJNG), dirigé par Nemesio Oseguera Cervantes "El Mencho" et suivi de près par celui de Sinaloa (aussi nommé le cartel du Pacifique) puis celui du Golfe. Aussi, selon les rapports du gouvernement nord américain, le CJNG comme le cartel de Sinaloa ne se limitent pas au territoire mexicain, et mènent des activités criminelles dans d'autres pays.

Les étapes vers la légalisation du cannabis au Mexique

Comme nous l'avons vu, la situation de guerre des cartels a pris des proportions insupportables, devenant un problème considérable pour un pays qui a besoin de vraies solutions pour en finir avec les bains de sang. Au cours des dix dernières années, le gouvernement a pris des décisions le rapprochant de la régularisation, en commençant par le cannabis thérapeutique puis le cannabis récréatif, pas seulement pour freiner les activités des barons de la drogue, mais aussi pour profiter des retombées économiques ainsi que répondre à une demande de cannabis thérapeutique toujours plus importante.

Le fait est que le Mexique n'est pas un pays isolé, et a pu constater les résultats positifs que beaucoup de pays ont pu observer grâce à la légalisation du cannabis sur leurs territoires. Des bénéfices économiques, sociaux et sanitaires, qui représenteraient une véritable aubaine pour ce pays ravagé par les cartels. En espérant qu'il en soit ainsi!

En vous souhaitant de belles récoltes!


La lecture des articles publiés par Alchimiaweb, S.L. est réservée aux clients majeurs. En France, la majorité est établie à 18 ans. Consultez votre législation et respectez-la. Alchimiaweb, S.L. est une société espagnole régie par la législation espagnole et ne peut, en aucun cas, être tenue responsable d'un mauvais usage ou du non-respect des lois et des réglementations propres à chaque pays, par rapport aux articles publiés sur son Blog. Nous vous rappelons que la culture de graines de cannabis sur le territoire français est fortement interdite par la loi. Nous n’encourageons nullement notre clientèle à enfreindre la loi et ne sommes en aucun cas responsables de l'usage que vous en ferez.

Commentaire en “Le cannabis au Mexique” (0)

Attention - doutes sur l'envoie et le paiement

Les questions et remarques à propos des envois ou des méthodes de paiement ont leur réponse dans la section Aide à l'achat et Système de paiement.

Vous souhaitez donner votre opinion sur "Le cannabis au Mexique" ou poser une question sur ce post?

Le Pseudo apparaîtra!

Vérifiez que cet adresse email soit valide. Elle ne sera pas publiée.

À propos de ce Blog cannabique

Ce Blog est le blog officiel du GrowShop Alchimia. Ce blog ce dirige exclusivement pour les personnes majeures de 18 ans ou plus.

Pour acheter du matériel pour l'autoproduction de cannabis vous pouvez consulter notre catalogue de graines de cannabis, growshop et Parafernalia.


Abonnez-vous au blog

Vous souhaitez recevoir toutes les nouveautées, actualités et curiosités du monde de la culture?

error_outline Utilisation des cookies
Nous utilisons nos propres cookies et ceux de tiers afin d'amélioré la navigation et d'offrir des contenues d'intérêt. En continuant la navigation vous acceptez notre politique de cookies.

keyboard_arrow_up