Comment faire des cristaux de THCA et de la sauce de terpènes

Isoler les cannabinoïdes, pourquoi faire ?

Récemment nous avons été témoin d’une augmentation spectaculaire de la quantité de cannabinoïdes isolés disponibles sur le marché, il est possible de trouver facilement des cristaux de CBD ou des distillats de THC dans de nombreux clubs ou dispensaires. La popularité de ces concentrés réside dans la facilité du dosage : alors que la plupart des extractions comprennent une quantité non spécifié de cannabinoïdes et de terpènes, avec les cannabinoïdes isolés nous sommes assurés de consommer un produit 100% pure, ce qui est particulièrement utile au moment de préparer des comestibles cannabiques ou des teintures par exemple.

Cristaux de THCA

Cristaux de THCA obtenus avec cette méthode

Dans leur grande majorité, les cannabinoïdes isolés sont obtenus grâce à une série de processus de laboratoire compliqués qui nécessitent des instruments hors de portée de la plupart des personnes. En plus d’utiliser des solvants volatiles, il est nécessaire avec ces équipements, de posséder une connaissance avancée des techniques de laboratoires et des extractions de résine de cannabis.

Molécule de THCA

Molécule de THCA

Cependant, une nouvelle méthode a vu le jour, une méthode nécessitant uniquement de la bonne matière végétale et une presse à Rosin pour produire du THCA, la forme acide (non décarboxylée) du THC. Il s’agit d’une technique de séparation mécanique durant laquelle du Rosin, avec une texture semblable à de la wax ou du budder, est pressé à basse température. De cette façon, les terpènes, les cires, les lipides, etc. sont expulsés à travers le sac de rosin dans ce que l’on appelle la sauce de terpènes, alors qu’à l’intérieur le THCA de forme pure (ou presque pure) est retenu. Si vous ne savez pas comment utiliser une presse de rosin, nous vous recommandons de lire l’article du lien suivant avant de continuer !

Comment utiliser une presse pour le Rosin

Matériel pour faire des cristaux de THCA et de la sauce de terpènes

Voici le matériel que nous utiliserons pour notre concentré de cristaux de THCA.

  • Rosin Hash avec une texture semblable à de la wax ou du budder (les meilleurs résultats s’obtiennent à partir de Haschich élaboré avec du matériel frais ou fresh frozen)
  • Sac pour rosin de 25 à 37 micras
  • Papier four pour extraction
  • Presse à rosin manuelle avec contrôleur de température (les presses hydrauliques avec compresseur d’air ne sont pas suffisantes pour presser à basse pression)

L’importance de la texture du rosin

Pour mener à bien ce processus – et comme nous l’avons déjà commenté – nous devons commencer avec un matériel proposant une texture comme de la wax ou du budder, un phénomène qui se produit avec la nucléation du THCA. En résumé, la molécule de THCA est pseudo-polymorphique, ce qui signifie qu’elle peut se cristalliser de différentes façons sous différentes conditions de températures et de pression et avec différents résultats selon les interactions entre les solvants (dans ce cas les terpènes), les solutés (les cannabinoïdes) et les impuretés qu’il peut y avoir, comme les lipides ou les cires. Tout cela peut provoquer que le THCA présent dans le concentré se cristallise en formant une texture plus solide, ou dans d’autres cas qu’il se dissocie du reste des composants de l’extraction. Ce serait le cas du sugar wax, qui prend la consistance du sucre granulé humide après que le THCA ce soit séparé du reste des substances qui composent le concentré (terpènes, cires et lipides principalement).

Ce rosin a été agité pour obtenir la texture du budder

Ce rosin a été agité pour obtenir la texture du budder

Ce processus chimique est plus fréquent avec les extractions de grandes puretée fait à partir de variété avec une concentration de terpènes particulièrement importante, en réalisant par exemple un fresh frozen bubble hash, autrement dit du haschich à l’eau en utilisant des plantes fraiches. Les importantes concentrations de terpènes volatiles ne permettent pas uniquement à ces haschichs d’offrir une saveur et un arôme plus intenses, elles offrent également la possibilité à l’extraction de connaitre le processus de nucléation dont nous avons déjà parlé, quasiment instantanément en sortant du sac.

Avec les bonnes conditions et dans le cas de concentrés de rosin qui ne sont pas favorables à la nucléation, il est possible d’encourager le processus en appliquant de la chaleur et en agitant le résultat. Nous placerons le rosin sur un tapis chauffant ou une plaque chauffante à 50ºC maximum pendant que nous remuerons avec un dabber. Si cette technique peut fonctionner dans tous les cas, il est également vrai que chauffer le rosin à cette température provoque la perte d’une partie des terpènes les plus volatiles.

Préparation du matériel pour faire des cristaux de THCA

Une fois que nous avons obtenue la texture souhaitée pour notre rosin, c’est l’heure de tout préparer pour commencer la séparation mécanique du THCA. Nous connectons la presse de rosin et nous réglons la température des plaques sur 55-60ºC (130/140ºF). Si vous souhaitez gagner du temps, maintenez les plaques serrées pendant la chauffe, elles arriveront à température plus rapidement.

Nous mettons le rosin dans le sac et nous le recouvrons de papier pour le four

Nous mettons le rosin dans le sac et nous le recouvrons de papier pour le four

Il faut à présent préparer le « paquet » avec le rosin, c’est-à-dire, mettre notre extrait dans un sac pour rosin de 25micras (ceux de 37 permettent également d’obtenir d’excellents résultats), nous introduirons tout le rosin dans le sac, nous fermons l’ouverture doublée et nous recoupons tout le matériel dépassant.

Il ne reste plus qu’à enrouler notre sac plein de résine avec le papier four pour extractions, en laissant toujours un côté ouvert pour laisser couler les terpènes, cires et lipides du concentré, c’est-à-dire, la sauce de terpènes.

Pression adéquate pour séparer les cristaux du THCA

Nous ouvrons les plaques de la presse juste assez pour pouvoir introduire notre enveloppe de papier four avec le sac de rosin à l’intérieur et nous le déposons bien au milieu, avec l’ouverture vers l’extérieur, vers nous, nous pourrons ainsi voir la sauce de terpènes coulée une fois la pression appliquée.

Sauce de terpènes coulant sur le papier four

Sauce de terpènes coulant sur le papier four

Nous fermerons les plaques, mais uniquement jusqu’à qu’elles entrent en contact avec le papier four, sans appliquer de pression pour le moment, nous attendrons entre 20 et 30 secondes pour que le morceau commence à chauffer. Avec grand soin, nous appliquerons progressivement de la pression et nous pourrons rapidement voir les premières gouttes de sauce de terpènes sortir de l’intérieur du sac et coulée sur le papier four que nous aurons placé pour cela (voir photos antérieures). Une fois la pression maximale atteinte, nous la maintiendrons jusqu’à ce que la sauce cesse de couler (pas plus d’une minute). Nous ouvrirons les plaques de la presse, nous laisserons l’enveloppe avec le sac de rosin d’un côté (pour une deuxième presse) et avec soin nous retirerons le papier four avec la sauce de terpènes.

Nous ouvrons le sac et nous trouvons notre THCA

Nous ouvrons le sac et nous trouvons notre THCA

Nous recommencerons le processus, mais cette fois avec une température de 80-90ºC. Logiquement, la quantité de sauce de terpènes que nous obtiendrons lors de cette deuxième presse sera moindre, et sa qualité sera également inférieure à la première presse. Après la seconde presse, nous retirons une nouvelle fois et nous cette fois nous ouvrons le sac de rosin qui contenait le concentré avec lequel nous avons commencé. Nous retrouverons une substance de couleur blanche – jaunâtres avec une texture semblable au plâtre, notre THCA !! Dans le cas de vouloir obtenir un THCA plus pur et de couleur plus claire, nous réaliserons une troisième presse avec une température légèrement supérieure à celle de la seconde.

Si vous souhaitez utiliser le THCA en microdoses dans des aliments, des crèmes topiques ou d’autres types d’applications, il sera possible d’utiliser directement le THCA. Au contraire, si vous souhaitez réaliser la fameuse sauce de terpènes avec cristaux de THCA pour faire des dabs il faudra encore réaliser une petite manipulation pour qu’elle soit prête à consommer.

La dernière étape c’est de placer le morceau de THCA que nous avons obtenu après 2 ou 3 presse sur un peu de papier four, et le laisser sur la plaque chauffante inférieure de la presse de rosin. Il s’agit à présent de chauffer le THCA pour qu’il fonde, sans appliquer davantage de pression (ce processus peut demander des températures supérieures à 120ºC ou plus). Une fois fondu, nous le retirerons et nous le laisserons refroidir ; l’aspect changera du tout au tout rapidement, prenant une texture cristalline beaucoup plus attirante ! Il ne reste plus cas rompre les morceaux en petit cristaux et en récupérer quelques-uns pour les mettre dans le pot en verre. Nous rajouterons un peu de sauce de terpènes en fonction des goûts et nous aurons notre spectaculaire, savoureux et puissant concentré, près pour la consommation !

Sauce de terpène avec cristaux de THCA

Sauce de terpène avec cristaux de THCA

Dans un prochain article nous vous expliquerons d’autres méthodes pour obtenir des résultats très similaires, également grâce à la pression et à la chaleur, mais avec une technique complètement différente.

Nous vous souhaitons d’excellents concentrés !

A bientôt

27 novembre 2018 | Extractions de cannabis
4 commentaires


4 comments on “Comment faire des cristaux de THCA et de la sauce de terpènes

  1. Zizoukush

    Salut,

    Je ne comprends pas trop pourquoi séparer les terpènes par procédé mécanique pour ensuite en remélanger une partie? Quel intérêt?

    Je comprends le principe de faire des cristaux car ils sont justement dépourvus de terpenes et autres et cela permet de doser précisément peu importe la variété mais là j’ai l’impression qu’on fait quelque chose pour « l’annuler » ensuite.

    Éclaire moi cher Vincent.

    Merci

    Cher Jérôme, vraiment désolé mais Alchi m’offre des graines de Lemon Og Candy, je suis bien obligé de tester et maintenant je sais plus où j’habite lol.

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Zizoukush,

      Cela permet, comme vous l’avez suggéré, de doser l’effet en fonction de la quantité de cristaux et en ajoutant plus ou moins de terpènes sur le dabber. On ne peut nier que du point de vue des saveurs cela restera similaire, mais il y a tout de même cette petite différence, difficile à expliquer, la même qui existe finalement entre une extraction de bho classique et un budder, ce sont les mêmes saveurs, mais la différence de texture offre une expérience organoleptique quelque peu différente au moment de la dégustation. C’est également, bien entendu, une question d’aspect visuel, la dernière photo de l’article attire par exemple davantage l’attention qu’une extraction de rosin classique.

      A bientôt et en vous souhaitant une bonne dégustation de Lemon OG Candy !

  2. Maurice Narcozy

    Alchimia se lance dans l’alchimie ?

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Maurice,

      Alchimiste amateur, mais alchimiste dans le coeur.

      A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *