Hemp Museum Gallery, le musée cannabique le plus grand d’Europe

Le Musée du Cannabis à Barcelone

Entrée du Palais Mornau

La semaine dernière a été importante pour la dynamique du mouvement cannabique européen, avec d’une part l’inauguration du Hemp Museum Gallery (le musée – galerie du cannabis), et d’autre part la célébration, dans les mêmes locaux, des Cannabis Culture Awards 2012 (Prix de la Culture Cannabique 2012).

Ben Dronkers, célèbre entrepreneur cannabique hollandais, et directeur du Hash Marihuana & Hemp Museum d’Amsterdam, est l’instigateur de ce nouveau musée situé en plein quartier Gothique de Barcelone. Dronkers fit l’acquisition en 2001 d’un petit palais du XVII° siècle pour le rénover, et y bâtir ce qui deviendra le plus grand musée dédié au cannabis d’Europe. Le Palais Mornau est un édifice Moderniste classé dans le patrimoine de la Ciudad Condal, situé au 35 de la Calle Ample de Barcelone, dont les 900 m² du premier étage sont dédiés à retracer l’histoire du cannabis au fil des siècles.

Dans ces pièces nous pourrons observer des textes anciens, des illustrations et peintures d’époques différentes faisant référence au cannabis, mais aussi des ustensiles, objets et textiles réalisés en fibre de chanvre. Nous y découvrirons également des formules de préparations magistrales et médicaments du début du siècle dernier à base d’essence de Cannabis Sativa, parmi d’autres curiosités, publications et accessoires pour la consommation de cannabis. Il s’agit donc d’un long résumé de l’utilisation de cette plante au cours de l’histoire de l’humanité.

Un Palais Moderniste rempli de cannabis

Façade principale du Hemp Museum Gallery, dans la C/ Ample de BCN

Le vendredi 11 Mai 2012, le Hemp Museum Gallery de Barcelone était officiellement inauguré, et l’équipe d’Alchimia a eu le privilège d’y assister. A cette occasion étaient présents les amis et proches de Ben Dronkers, ainsi que les responsables de sa banque de graines Sensi Seeds et le Staff du musée cannabique d’Amsterdam. Étaient également présents d’autres responsables de banques de graines, cultivateurs, la presse spécialisée ou des personnalités de la culture cannabique comme Fernanda de la Figuera, entre autres….Le discours d’inauguration a été assuré par Ben Dronkers lui même et Jaime Prats, co-fondateur de la revue Cañamo et membre de la FAC (Fédération des Associations Cannabiques).

Légaliser le cannabis résoudrait la crise

Dronkers et Richard Branson. Source: rawstory.com

Le mercredi de cette même semaine, profitant de l’évènement, les Cannabis Culture Awards 2012 ( Prix de la Culture Cannabique 2012) ont été remis dans la salle principale en présence des personnalités récompensées, comme par exemple Richard Branson, l’homme d’affaire multimillionnaire fondateur de Virgin et membre de la Commission de Politique Globale des Drogues (Global Commision Policy of drugs), une organisation formée par des leaders politiques, des intellectuels et 12 ex présidents de gouvernements qui luttent pour l’éradication du narcotrafique. En plus de Branson, ont été primés: Todd McCornick, activiste Nord Américain; Frederick Polac, psychiatre hollandais; Lester Grinspoon, professeur de psychiatrie à Harvard et Fernanda de la Figuera, présidente d’honneur d’Arseca.Le maire de Rasquerra était aussi présent, célèbre pour avoir proposé à son village un référendum à propos d’un plan anti-crise consistant à cultiver du cannabis pour une association cannabique sur les terres de la petite localité catalane.

Le magnat Richard Branson a attiré l’attention de tout les médias généralistes lorsqu’il a affirmé avec la plus grande conviction que l’Espagne sortirait de l’actuelle crise économique en légalisant la consommation et la vente de cannabis, grâce aux taxes et impôts générés par cette activité économique, propos qui ont rapidement fait le tour du monde.

Voici les gagnants des Cannabis Culture Awards 2012

Une promenade dans le musée du Cannabis

Une des fiertés du musée Hemp est la sélection de toiles de maîtres réalisées aux XV et XVI siècles représentant des personnes fumant la pipe dans ce qui était les précurseurs des coffee shop, alors appelées « maisons à fumer ». Une imposante vitrine au centre de la pièce, remplie d’une collection de pipes authentiques d’époque, donne plus d’impact aux peintures exposées.

Plus ou moins à l’époque à laquelle ces peintres s’inspiraient et réalisaient leurs oeuvre dans les anciens bars à fumeurs, Christophe Colomb entamait une aventure qui était sur le point de bouleverser l’histoire l’humanité… Ici aussi, le chanvre fut d’une grande utilité, sous sa forme industrielle. Les voiles des trois navires qui découvrirent le nouveau monde étaient tissées en fibre de chanvre… Ce matériau était utilisé à de multiples occasions, pour sa résistance et sa longue duréede vie. Sur ces mêmes Caravelles utilisées par Colomb, la fibre de chanvre, mêlée à du goudron, permettait de lier entre elles les planches de bois, c’est ainsi que l’on fabriquait les bateaux à cette époque…

Cadre du XV° siècle illustrant les « maisons à fumer » et qui sert de couverture au catalogue du musée

Cet intérêt pour le chanvre comme matériel de construction a resurgit ces dernières années grâce à des entreprises comme Hempflax qui transforment les plantes de chanvre pour des fins industrielles. Que ce soit comme matériel de construction et d’isolation en maçonnerie, autant que dans l’industrie automobile où elle remplace avantageusement la fibre de verre, la fibre de chanvre est définitivement un matériau de premier choix, tant pour sa résistance, sa légèreté, que pour sa longue durée de vie, qui s’inscrit parfaitement dans la philosophie du développement durable.

Le Biodiesel, le plastique de chanvre, les huiles cosmétiques ou à usage industriel, et tant d’autres, font dire à Jaime Prats, lors de l’inauguration, que dans le cannabis, comme dans le cochon, tout est bon. Et nous pourrions trouver des applications au chanvre pour quasiment tout.

Le cannabis sativa possède aussi sa vitrine dédiée aux médicaments et onguents divers que les médecins et pharmaciens du passé préparaient à leurs patients pour soigner ou apaiser des maux. Aujourd’hui plus personne ne doute des propriétés médicinales du cannabis… Et il en fut toujours ainsi au fil des siècles, jusqu’à ce qu’en 1937 la Marihuana Tax Act commence à stigmatiser cette plante aux USA, dont l’usage sera strictement interdit par Nixon en 1971.

Quelques exemples d’utilisation du chanvre industriel

Le musée est complété par différents objets composant le parfait attirail pour consommer du cannabis, passés ou contemporains, pipes, bangs, vaporisateurs, etc.

Une salle est également dédiée au multimédia. Disques en pierre de musique allégorie du cannabis, cd’s et images du roi du reggae, Bob Marley, parmi d’autres artistes, couvertures de magasines, comics ou productions cinématographiques où le hash ou le cannabis sont une partie importante, si ce n’est les protagonistes du film.

Et des curiosités, beaucoup de curiosités remplissent les vitrines, les murs et présentoirs du plus grand musée cannabique d’Europe.. Par exemple, saviez vous que Popeye était fumeur d’herbe? Étaient ce véritablement les épinards, cette plante miraculeuse qui donne tant d’énergie à Popeye, ou bien n’était ce qu’une allégorie au cannabis qu’il consommait dans sa pipe?… C’est bien possible!

Une monnaie à l’effigie du Cannabis

Monnaie décorée d’une feuille de Ganja

Un des objectifs que nous nous sommes fixés, en plus de visiter ce musée spectaculaire et d’y passer une excellente journée, était d’offrir à Ben Dronkers Ben, le directeur des lieux, une pièce de monnaie ayant cours légal et produite par la République du Bénin en 2010 dont le motif principal est une feuille de cannabis. La particularité de cette pièce, à part le fait qu’un pays consacre un symbole si significatif au cannabis, est que la feuille centrale est totalement verte, chose inédite, mais aussi qu’elle dégage une bonne odeur de tête fraîchement manucurée lorsqu’on la frotte entre ses doigts. Nous avons donc accompli notre mission, lorsque vingt minutes après notre arrivée dans le Palau Monrau, nous avons eu le plaisir de parler avec ce philanthrope et lui remettre notre cadeau, en espérant qu’un jour cette pièce du Bénin trouve sa place dans l’une des nombreuses vitrines du Musée du Cannabis de Barcelone.

Ramon y David de Alchimia faisant cadeau de la pièce à Ben Dronkers

Le Hemp Museum Gallery de Barcelone est maintenant ouvert au 35 de la calle Ample de Barcelone. Si cet article a aiguisé votre curiosité, visitez le sans hésitation. Nous ne vous avons rapporté ici qu’un modeste résumé de tout les trésors que renferme le Palau Monrau de Barcelone. Profitez en!

Une partie de l’équipe Alchimia et ses amis dans le Hemp Museum Gallery

1 commentaire


One comment on “Hemp Museum Gallery, le musée cannabique le plus grand d’Europe

  1. lorenzo

    sympa jolis vitraux, beau musee bien fait. Je pense a voir pour les curieux car tout fumeur a deja entendu des differentes utilisations.adidas, cordes, voiles, sedatifs…. Le prix est tout de meme je pense eleve 9e l’entree.

Comments are closed.