Le champignon Fusarium et le cannabis

Qu’est ce que le Fusarium ?

Fusarium observé au microscope

Fusarium observé au microscope

Fusarium est le nom donné à une famille de filaments fongiques vivant dans le sol, en association avec toutes les plantes, dont le cannabis. La plupart des espèces sont saprophytes, c’est-à-dire qu’elles se nourrissent de résidus provenant d’autres organismes. La Fusariose est le nom donné à la maladie provoquée chez les plantes par certaines espèces de champignons du genre Fusarium (phytopathogènes), qui se développent dans ce cas comme des parasites.

Ils constituent un important agent de contamination dans les  cultures et laboratoires, certaines espèces de Fusarium attaquent également les céréales et produisent des mycotoxines capables d’affecter l’homme en produisant des maladies ou infections cutanées comme la kératomycose ou l’onychomycose.

Les soviétiques ont été accusés d’utiliser la toxine extraite du Fusarium comme arme biologique au Laos, au Cambodge et en Afghanistan, alors que les États-Unis ont de leur côté proposé l’utilisation de ce champignon comme arme de lutte contre les plantations de coca en Colombie.

Comment agît le Fusarium sur le cannabis ?

Infection sévère de Fusarium

Infection sévère de Fusarium

Le champignon Fusarium colonise les conduits xylèmatiques internes des plantes, bloquant ainsi le passage de l’eau et des nutriments. Ce blocage fait apparaître des tâches et provoque le jaunissement des feuilles et du tronc, accompagné par des nécroses et pour les cas les plus graves, de la mort de la plante porteuse.

La colonisation se passe au niveau du sol, à travers le tronc ou en passant par les racines superficielles, se propageant ensuite sur toute la plante à travers les faisceaux vasculaires.

Il existe divers facteurs qui peuvent favoriser aussi bien la contamination que la reproduction du champignon. Utiliser des graines, des boutures, de la terre ou encore des outils contaminés provoquera sans aucun doute l’apparition de ce champignon si les conditions de reproduction sont favorables : températures comprises entre 12ºC et 28ºC, taux élevé d’humidité relative, faibles heures d’éclairage, puissance lumineuse insuffisante, sols acides (pH faible), substrats pauvres en Azote et riches en Potassium.

Une solution nutritionnelle avec une température supérieur a 24ºC favorisera également l’apparition de ce champignon, de même qu’une température du sol comprise entre 20ºC et 34ºC.

Il faut également préciser que le Fusarium possède des mécanismes de conservation qui lui permette de se maintenir en activité dans le sol durant une période pouvant atteindre 6 mois. Nous devrons donc rappeler que les plantes mortes à cause de ce champignon contamineront celles à proximité.

Symptômes du Fusarium

Voici quelques-uns des symptômes visibles sur une plante contaminée par le Fusarium :

  • Pourrissement des racines, et/ou à la base des tiges
  • Carences nutritionnelles sur les feuilles, qui jaunissent et finissent nécrosées, sans tomber de la plante
  • Le Fusarium peut parfois affecter uniquement une branche ou une partie de la plante
  • Si nous coupons le tronc, nous verrons les faisceaux vasculaires de couleur marron
  • En général, l’attaque commence par la partie inférieure de la plante puis remonte jusqu’à la partie supérieure.

Le Fusarium pénètre depuis le sol à travers des blessures présentes sur les racines ou sur le tronc et grâce aux poils racinaires ou aux cellules épidermiques des racines les plus jeunes. Il atteint les vaisseaux ligneux (xylème) où il se développe, empêchant la transmission de l’eau et se propageant dans toutes les parties de la plante. Il faut être particulièrement attentif durant les cultures en extérieures en zones chaudes ou sous serre.

Prévention et contrôle du Fusarium sur le cannabis

Bananier attaqué par le Fusarium

Bananier attaqué par le Fusarium

Malheureusement, il n’existe aucun traitement fongicide efficace pour les plantes infectées par le Fusarium. La prévention est donc la meilleure et unique option dont nous disposons pour l’éviter, il faudra être très scrupuleux avec l’hygiène durant la culture, en désinfectant les sécateurs, les bacs d’arrosage, les pots, etc. avant leur utilisation. Il est utile de préciser qu’il faut commencer la culture avec un substrat de qualité, possédant des propriétés connues.

Nous pourrons essayer d’espacer un peu les arrosages, et maintenir notre substrat à moins de 30ºC. De nombreux cultivateurs de cannabis appliquent une autre option dans leur sol, le Trichoderma, un champignon bénéfique qui – en plus de favoriser une croissance explosive au niveau des racines – colonisera le substrat et ne laissera s’installer aucun champignon pathogène tels que le Fusarium.

Évidemment, si la culture est affectée par ce champignon la meilleure solution sera de se débarrasser le plus rapidement possibles des plantes affectées, en les séparant des plantes saines. Il faudra surveiller les plantes restantes à la recherche de symptômes de Fusarium et essayer de traiter le substrat avec des champignons bénéfiques de type Trichoderma. Le produit Vascumex peut être utile également.

Le Fusarium est un parasite contre lequel nous pouvons uniquement faire de la prévention ou essayer de compliquer au maximum son apparition. Il ne faut pas sous-estimer les dommages qu’il peut causer ; rien qu’en Europe le Fusarium à causé, entre 1991 et 1996, prêt de 3000 millions d’euros de perte dans de grandes cultures de blé et d’orge. Vous n’avez donc certainement pas envie de le croiser dans votre culture de cannabis !

19 commentaires


19 comments on “Le champignon Fusarium et le cannabis

  1. Bibou

    Interressant, j’ignorais totalement l’existence de ce champignon, et rien qu’à en voir les effets, ça fait peur!
    Merci à l’équipe pour toutes ces infos précieuses 🙂

  2. oliv68

    Bonjour , je pense etre victime de se champignon , je suis a 50 jours de flo en intérieur , mes temperature sont de 25° le jour et 18° la nuit et une hygro de 25% le jour et 40% la nuit , c’est possible qu’il se developpe avec ses condition climatique ? j’ai eu des problème de sur-arrosage durant le stretch qui ne c’est jamais vraiment rétablie , et des carences due a la gamme biocanna très peu concentré … Enfaite j’ai remarqué une petite feuille bizzare a mi-hauteur sur une naranchup , en premier la tige de la feuille a éclaté puis la feuille a jaunie mais ne tombait pas alors je l’ai couper , et ensuite j’ai decouvert une autre petite feuille completement fané mais qui tenait encore a la branche et sa tige meusurais aumoins 10/12cm , comme si la tige c’est allongé et elle étais devenue toute fine . si c’est bien cela que faire ? sachant que j’ai appliquer du trichoderma durant toute la culture ( toute les 2 semaine environ ) . merci a vous !

    1. Marcel

      Bonjour, il est possible d’avoir des problèmes de Fusarium avec ces conditions climatiques. Les carences sont causées par l’excès d’arrosage, qui bloque l’assimilation des nutriments par les racines. La concentration des engrais BioCanna est tout à fait suffisante (ils s’utilisent entre 2 et 3 ml/L), et n’est donc pas à remettre en cause.
      Sans voir de photos des plantes, il sera néanmoins difficile de vous confirmer que vous avez bien un souci de Fusarium, et qu’il ne s’agit pas d’autre chose.

  3. Florian

    Bonjour,
    Comme dit dans se poste,le fusarium est un fléau,difficilement rattrapable, les plantes atteintes ne pourrons plus exploiter leur potentiel correctement.
    Quelques précautions à prendre,
    Ne pas laisser de débris de végétaux au sol,
    Éviter d asperger ou de vaporiser de l eau, véhiculant les spores,
    Le mieux est d isoler les.individu contaminés, voir les éliminer.
    Il.faut savoir que les graines peuvent elle même être porteuse de ce fléau.
    Il faut savoir aussi que les plantes atteinte, produise des mycotoxines,présentant des risques pour l homme, je pense surtout à des personnes asmatiques, la contamination étant soit aérienne soit alimentaire.
    Pour ma.part j utilise un traitement complet à large spectre pour enrober la la.graine avant mise en terre, et aucune maladie ni insecte, que se soit en in ou externe.
    fini d asperger les plantes et d inhaler à coup.sure des fongicide ou insecticide.
    Des formules comportant de
    L’Ipcozanol, ou du prothocozanol ont un effet fongicide sur les.semences,
    utilisé à la.base sur céréales.
    J espère avoir donner un complément d infos sur le.sujet.
    Je rajouterai que pour c eux intéresser par l enrobage, c est un domaine compliqué ou jouer aux apprentis sans s être renseigné et maîtrisé un minimum le.sujet est voué à l.échec, un léger surdosage et la levé des plantes en est affecté.
    Travaillant avec se type de produit, dans la culture de céréales, mes conclusions sur l.efficacité de l.enrobage sur nos graines ne reste pour autant que MES conclusions, suite à MES essai, et n as donc pas de vérification auprès des institutions dans la.culture cannabique.
    Peut être messieurs,mesdames d alchimia
    Pourriez vous approfondir les.sujets.
    Que se soit pour nos plantes ou nos phyto, la France est assez fermé à ses sujet.
    Merci alchimia pour votre investissement, vos conseils, et surtout votre partage.

    1. Marcel

      Bonjour, de mauvaises conditions hygiéniques favorisent effectivement le développement de ce type de moisissures. Le fusarium produit bien des mycotoxines qui sont néfastes pour la santé humaine, contrairement au botrytis ou à l’oïdium. Nous préférons ne pas utiliser de fongicides chimiques pour la culture du cannabis, et nous limiter aux options écologiques (propolis..) 😉

  4. oliv68

    salut Marcel , ok , mais apparement ce n’est pas du fusarium car je le problème c’est stopper completement . Pour les carences , j’étais en surrarosage a au debut du stretch et Celebrex m’a alors conseillé d’arroser mes pot de 7L avec maximum 700ml , du coup aulieu d’arroser tout les semaine avec 2L d’eau j’arrose maintenant avec 700ml tout les 3 jours , quand la terre est bien sèche et les pots très leger . Mais mon problème de carence persiste et a toujours continuer d’évoluer , le surrarosage est loin derrière maintenant et sa continue quand meme je n’arrive pas a trouver la cause éxact de tout sa . Concernant biocanna je connais pas mal de monde qui on de serieuse carence en phosphore avec cette gamme d’engrais . A quel adresse mail je pourrais t’envoyé des photos afin d’avoir ton avis ? merci 😉

    1. Marcel

      Bonjour, nous n’avons jamais constaté de carences en Phosphore avec la gamme BioCanna. Vous pouvez si besoin nous envoyer des photos de vos plantes par mail à info@alchimiaweb.com 😉

  5. matthieu

    Bonjour, j ai un pied dont seulement quelques branches sont atteintes de fusarium, et effectivement sur les branches atteintes on voit un ralentissements de la floraison. Il me reste un bon mois de flo, faut il que je coupe les branches atteintes pour permettre a celles qui ne sont pas atteintes de profiter ou cela ne changera pas grand chose? En tous cas ça n’a pas l’air de se propager plus au ça! Merci

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Matthieu,
      Le fusarium est un champignon affectant les racines. Si les racines sont atteintes, la plante dans son ensemble montrera des signes de contamination. Coupez les branches atteintes ne sera donc pas une solution pour combattre ce champignons.

  6. Edward35

    Bonjour à vous l’équipe d’Alchimia,
    voila je viens pose ma question sur le trichodermas me BM de GHE, car de plus j’utilise leurs gammes en engrais.
    Je ne suis pas débutant, mes cela n’est pas pour autant que je m’interroge sur les bénéfices de ce champignon bénéfique.
    Actuellement je suis en système hydro, précisément 2 gt205 grotank en NFT évidemment, substrat inerte utilisé des pains de LDR.
    J’aimerai bien savoir si je pouvais mettre le BM dans ma soupe d’engraissage que je renouvelle tout les 7 jours.
    Est ce que je peu en mettre directement dedans, dissoudre celui-ci. Si oui, quand le mettre puis surtout quand l’arrêté. Est ce que je l’utilise jusqu’à la floraison, début de stretch, fin de stretch?
    Les méchants (pour resté polie) champignons maintenant je suis callé car j’ai déjà eu à faire au botrytis de faite j’utilise en foliaire le capiscol anti moisissures.
    Je les eux surtout sur les grosses têtes, du coup à ce jour terminé le concour pour avoir la plus grosse tête possible, maintenant c’est coupe d’apex principale tout le temps je peu même en faire 2, voir 3 fois comme taille, ce qui du coup repend l’énergie de la plante sur les secondaires, donnant une belle canopée ou je fait des SCROG.Je préfère bien plus voir une multitude de belle têtes de bonne taille mes pas énorme pour ne pas risquer le botrytis.
    Car c’est bien souvent les grosses têtes qui sont infecté, une récolte entière mise à la poubelle. J’etait dingue, du coup maintenant je traite.
    Manque plus le BM et se sera nickel si toute fois celui-ci est adapté à la culture en NFT hydro.Si vous avez un bon produit contre le botrytis dite le moi aussi, me capiscol anti moisissures, est aussi un champignons bénéfique, curatif, préventif.
    Merci à vous pour votre réponse.

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Edward,

      Vous pouvez tout à fait utiliser les trichoderma dans votre culture en NFT en les ajoutant directement dans votre bac. Vous pouvez les utiliser du début de culture jusqu’à la fin du stretch- mi floraison plus ou moins.
      En effet, cultivé en Scrog pourra vous éviter les mauvaises surprises. Le meilleure moyen de lutter conte le Botrytis sera la prévention.

      A bientôt

  7. Ray

    Bonjoour
    J ai 3 white widows que jai mis en terre dans des pots apres germnation et je vois des poils blanc a l endroit ou j ai semé sur le substrat pour 2 et sur le germe qui sort de terre pour l une. Alors que sur mes super skunks rien du tout. Alors est de la moisissure ou le trichoderma que j ai ajouté lors du melange du substrat. Enfin quelle est la solution ou est ce foutu pour mes white wodows ?
    ps : ce sont des white de chez sensi feminisée.

    Merci

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Ray,

      Difficile à dire sans voir la plante. À ce stade de vie, il pourrait s’agir de pythium, mais les symptômes que vous décrivez ne correspondent pas spécialement. Vous pouvez envoyer des photos à info@alchimiaweb.com.

      A bientôt

  8. Ray

    Bonjour,
    J ai une ww qui sorti de terre tout de meme…dois je la jeter ? Je retourne vers vous car j ai constater des petits poils blancs sur le troncs de mes petites qui sont a croissance plus 1. Je vous envoie les photos. Je pense que j ai fait l erreur de reutiliser un terrreau. Dois je tout jeter ou ai je une solution notamment en pulverisant du trichoderma ou un autre produit ? J ai pourtant mélangé du trichoderma au terreau avant de semer. Je suis un peu destabiliser.

    Pouvez vous m indiquer des varietes resistantes aux moisissure avec un bon rendement, un bon effet, un assez bon rendement, pas trop dur a cultiver ? merci

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Ray,

      Mes collègues seront plus à même de vous répondre avec les photos. Si un Fusarium est déclaré sur une jeune pousse il ne sera pas possible de la sauver. Il est fortement déconseillé de réutiliser un terreau sans maitriser toutes les composantes de la culture. Les trichoderma seront surtout utile à titre préventif.
      Pour le choix de la variété je vous laisse utiliser notre sélecteur de variétés.

      A bientôt

  9. ji.air

    Ah le fusarium…moi il m’a fusillé quasi tout mon jardin l’été dernier, un vrai carnage! Le problème avec le fusarium c’est que quand on réalise que so jardi est touché, et bie c’est déjà trop tard (à moins d’être en hydroponique ce qui permet de surveiller les racines). Chez moi ça a commencé sur une plante qui sans explication a une croissance fortement ralentie. Puis elle s’est mise a donner des signes de carence, certaines feuilles jaunisses, et puis certaines tiges se mettent à piquer du nez, comme si elles crevaient de soif, puis la plante ne supportait plus le soleil (un comble!), obligé de l’ombrer pour qu’elle arrête de se flétrir. J’ai alors soupçonner les larves de hannetons car j’en avais trouvé quelques unes et que les symptômes se ressemblent, par exemple quand on secoue la plante on sent qu’elle tient pas trop bien donc problème de racines. Comme un gland j’ai traité la plante contre les vers blancs sans souçonner 1 seule seconde ce foutu fusarium. Et puis fin juin, un jour la plante est tombée,
    elle avait même plus de racines. C’était une plante vraiment balaise, une variété costaud acclimatée à mon coin et elle a pas fait un pli. Le tronc était complètement bouffé, pourri, de couleur orange avec 1 sale odeur. Trois semaine plus tard, sa voisine présentait les &ers signes de la maladie, puis une autre…et encore u:ne autre. J’en ai brûlé 12, dont la plupart étaient en fleurs et prêtes à être récoltées. Sacré feu (mais pas de joie). Certaines avaient l’air clean, mais quand j’ai vérifié les racines, j’ai vu qu’elles étaient atteintes. Et celles que j’ai gardé car leurs racines étaient intactes, je n’ai aucune garanties qu’elles n’aient pas été infectées. J’en fume depuis 4 mois et jusque là tout va bien et quand quelqu’un vient fumer à la maison, je le met en garde.
    Je cultive (genre quasi bio) depuis plus de 15 ans et jamais vu un saloperie pareille. Ça m’a même détruit ma super collec de cactus (déjà une centaine foutu et ça continue). Il semble que j’ai chopé cette merde à cause de plants de melon achetés en jardinerie, les melons sont sensibles au fusarium oxisporum. Alors un conseil: n’achetez JAMAIS de plantes en jardineries et réféchissez à 2 fois si on vous donne une bouture avant de la planter. Moi ce qui m’a fait comprendre que c’était le fusarium qui pourrissait la vie, c’est la présence autour du pied atteint de petit champignons tout bizarres, qui s’ouvrent comme un calice et semblent être remplis de graines très noires, c’est le cyathe strié. Si vous voyez ce truc, tremblez amis planteurs, vous êtes grave dans la merde.Je vous aurais bien mis des photos mais ça y’en a pas possible.
    (au fait Alchimia tu t’es gouré quand tu dis « le fusarium possède des mécanismes de conservation qui lui permette de se maintenir en activité dans le sol durant une période pouvant atteindre 6 mois », c’est pas 6 mois, c’est 6 ans!!!!!)

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Ji.air,

      Désolé d’apprendre ce qui vous est arrivé, en espérant que la récolte 2018 se fera sur des notes plus positives. Merci beaucoup pour votre retour, je vais discuter avec mon collègue qui a écrit l’article pour modifier la durée de vie du Fusarium.

      A bientôt et bonne continuation.

  10. Diego

    Bonjour, j’ai un pied d’early maroc de 3 mois en extérieur en pot de 18L (lightmix et gamme guano). Je pense qu’il a une fusariose. Les feuilles des branches du bas étaient un peu chlorosées dimanche dernier et 3 jours plus tard, ça s’est étendu aux 4 à 6 premières branches et feuillage (je ne sais pas comment poster une photo), branches marrons et feuilles « grillées » qui restent accrochées aux branches. Vu la rapidité, j’ai peur que ce pied vigoureux il y a encore une semaine ne soit condamné!
    Bref, ma question est la suivante: j’ai fait un apport par griffage de guano bloom/classic/lombricompost qq jours avant l’apparition des 1ers symptômes. Du coup, est-ce qu’en griffant la terre sur les 1ers cm, j’aurais pu blesser le système racinaire suffisamment pour laisser la porte grande ouverte aux fusarium? Si oui, comment faire cet apport de nutriments sans blesser la plante?
    Merci par avance pour vos conseils

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Diego,

      Vous pouvez obtenir un diagnostic en envoyant vos photos à info@alchimiaweb.com. La Early Maroc n’est vraiment pas gourmande, peut-être que votre apport de nutriments était trop concentré ? Contactez-nous par mail avec les photos et un maximum d’informaiton pour que nous puissions vous aider.

      A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *