Carences et excès dans les cultures de cannabis

Les plantes de cannabis peuvent souffrir de différentes carences et excès entraînant des blocages, tout au long de la culture, en intérieur comme en extérieur. De nombreux éléments nutritifs seront indispensables aux plantes pour une culture saine et épanouie.
Dans cette catégorie nous vous apprendrons à détecter, contrôler et résoudre les carences et excès dans les cultures de cannabis. Nous tiendrons compte des différents facteurs altérant le métabolisme du cannabis, ce qui se répercutera sur la qualité de la récolte, en terme de parfum, de goût, d’effet et de rendement.
Cette rubrique vous propose ainsi des réponses adaptées pour savoir comment réagir en cas de carence, simple ou multiple.

Excès d’eau dans la culture du cannabis

L’excès d’arrosage dans la culture du cannabis

L’eau est indispensable au développement de la vie, sans elle rien ne prospère, mais, comme pour toute chose, son excès est dangereux. Nous allons voir les dommages que peut créer un excès d’eau sur les plantes de cannabis durant leur vie et leurs différentes phases.

Cannabis cultivé en intérieur

Cannabis cultivé en intérieur

La plante de cannabis a besoin de soleil, de nutriments, d’eau et de substrat pour pouvoir survivre. Nous pouvons diviser les phases de la plante de cette façon : germination, plantule, plante mature et plante en fleurs.

L’excès d’eau et la germination des graines

Germination entre deux serviettes :

Les graines de cannabis ont besoin d’humidité, d’un peu de chaleur et d’oxygène pour pouvoir germer. Si l’un des ces besoins n’est pas respecté la germination des graines peut-être problématique.

La méthode classique pour la germination consiste à placer les graines entre deux serviettes et deux assiettes, ce qui évitera que l’humidité s’échappe rapidement de la serviette et cela permet également de maintenir humidité environnemental stable pour la graine. Lire plus à ce propos

Micronutriments et culture de cannabis

Tête de cannabis sans carences

Les micronutriments chez la plante de cannabis

Dans cet article nous vous présentons les micronutriments dont ont besoin les plantes de cannabis tout au long de leur cycle vital. Nous étudierons leurs principales fonctions et nous expliquerons comment éviter l’apparition et venir à bout des carences ou des excès de ces nutriments.

De façon générale si la culture se déroule dans un substrat adapté à la culture de cannabis avec des engrais équilibrés, les plantes ne devraient pas souffrir d’excès ni de carences d’aucun type. Il sera tout de fois préférable de savoir reconnaître ces carences et ces excès chez la plante de cannabis.

Les micronutriments sont des nutriments dont la plante a besoin en faible quantité en comparaison des macronutriments qu’elle nécessite en quantité beaucoup plus importante. Ces aliments sont nécessaires pour un développement correct du métabolisme des plantes car sans eux beaucoup de leurs fonctions vitales ne pourraient fonctionner.

Carences et excès de Zinc

Carence en Zinc

Carence en Zinc

Le zinc est un élément nécessaire pour les plantes de cannabis étant donné qu’il agit directement sur la création de chlorophylle. Il est en relation directe dans la création d’auxines et d’hormones de croissance.

Il faut également ajouter que l’assimilation de zinc dépendra du pH du substrat et de la concentration en phosphates comme dans le cas d’un excès en phosphore.

Les plantes absorbent le zinc en forme d’ions bivalents (Zn2+), il est également absorbé avec facilité à partir de l’épiderme et par les branches. Dans des sols possédant un pH très acide, le zinc ne pourra pas être absorbé et transporté des racines jusqu’à la partie aérienne de la plante, comme par exemple avec des substrats exposés à des températures basses et une humidité prolongée provoquée par les pluies.

Détection / Solution:

  • La carence de zinc se détecte grâce à l’observation de l’apparition d’une sclérose sur les feuilles les plus jeunes de la plante. Des brûlures apparaissent sur les bords des feuilles et les plantes souffrent d’un développement très lent.
  • Des anomalies sont observées dans le développement des feuilles, s’élargissant. À cela s’ajoute une réduction de la distance internodale et une tendance des feuilles à réaliser des rosettes.
  • Pour venir à bout de cette carence en Zinc nous pouvons effectuer un rinçage des racines afin de soulager n’importe quel blocage dérivé d’autre élément nutritif et utiliser des engrais équilibrés en macro et micro éléments à absorption rapide.
  • Si la carence est avancée, nous pourrons recourir à l’application de mono nutriments de zinc en pulvérisation sur les feuilles pour une meilleure assimilation par la plante.
  • Un excès de zinc provoque chez les plantes une mort très rapide étant donné sa grande toxicité. Les carences en fer sont également dérivées d’un excès de zinc.

Solution excès : La solution pour un excès est de réaliser un lavage des racines avec un pH stable conjointement à un briseur de sels afin d’aider à nettoyer le substrat. Il faudra appliquer par la suite un fertilisant léger et complet avec des macro et micro éléments. Lire plus à ce propos

Carence et excès de Fer chez le cannabis

Carence et excès de Fer chez les plantes de marijuana

Début de carence en Fer

Début de carence en Fer

Le Fer n’est pas un élément mobile, et bien qu’il n’entre pas dans la composition de la chlorophylle, il contribue à la pigmentation et à la respiration des feuilles de cannabis. Le fer a également une influence directe sur la création d’enzymes. La plante peut l’assimiler sous forme d’ion ferrique (Fe++) bien qu’il puisse aussi être absorbé sous forme organique.

Dans les cultures ces carences sont habituellement engendrées par un PH du substrat supérieur à 7.0 qui ne permet plus à la plante de l’absorber par ses racines. Le fer sera ainsi inaccessible dans les sols très alcalins ou très calcaires.

Toutefois, d’autres facteurs peuvent expliquer une carence en Fer malgré sa présence en quantité suffisante dans le substrat: hauts niveaux de carbonates, salinité élevée, humidité constante, températures basses ou excès d’autres micro éléments rendant le fer inaccessible.

Dans ce cas les feuilles les plus jeunes, celles de la partie supérieure de la plante, souffriront de chlorose ferrique, en maintenant les nervures vertes. Si l’on ne réagit pas, les feuilles continueront leur décoloration. Lire plus à ce propos

Magnésium: carence et excès chez le cannabis

Fonctions du magnésium chez les plantes de cannabis

Magnésium sous forme minérale

Magnésium sous forme minérale

Le magnésium est un élément nutritif secondaire très important pendant toutes les phases de développement des plantes de cannabis, où il sera absorbé en quantités considérables. Il s’agit de l’atome central de la chlorophylle, et  il a une incidence directe sur l’absorption de l’énergie solaire qui pourra ainsi être traitée par la plante et transformée en sucres (hydrates de carbone).

La plante de cannabis absorbe le magnésium sous forme d‘ions Mg ++, qui est celle présente dans le sol. L’absorption de cet élément dépendra de la forme sous laquelle il est présent dans le substrat pour cannabis.

Il est important de respecter un certain équilibre entre le magnésium disponible dans le sol, et celui non disponible. Le magnésium non disponible n’a pas encore été transformé par la micro vie, et ne pourra donc pas être assimilé par les plantes. Il sera donc important de connaître les quantités de magnésium disponible pour les plantes (ce qu’il sera difficile de savoir sans analyser la terre) ceci ne se produira pas avec les substrats inertes, mais avec l’eau du robinet non analysée par exemple.

Alors, comment contrôler les niveaux de magnésium dans le substrat, pour les cultures en terre ou en hydroponie? Nous pourrons réaliser un apport de ce minéral sous sa forme Mg ++ ou autres produits contenant de grandes quantités de Mg pour une assimilation directe par les racines sans devoir attendre que la micro vie ait dégradé le magnésium pour le rendre accessible. Lire plus à ce propos

Carence et excès de calcium dans les cultures de cannabis

Le calcium et le cannabis

Début de carence en calcium.

Début de carence en calcium.

Le calcium est un élément nutritif secondaire très important par la grande quantité dont les plantes en ont besoin au cours de la culture. En effet, dès le départ, c’est à dire la germination des graines, le calcium intervient directement dans le développement des racines et dans la synthèse des protéines, étant nécessaire pour les enzymes. Il est absorbé par le système racinaire sous forme d’ion Ca++.

Le calcium joue également le rôle de support pour d’autres éléments qui, combinés, participent à différents processus métaboliques comme la production de vitamines. Ces vitamines s’agglomèrent et font partie des membranes cellulaires des tissus des plantes, les rendant plus résistantes aux attaques de pathogènes en maintenant les cellules vivantes et actives.

Fonctions du calcium chez les plantes de cannabis:

  • Le calcium est nécessaire pour le développement des parois cellulaires du système racinaire.
  • Il s’agit d’un élément immobile.
  • Il participe à la dégradation de la matière organique pour assurer l’assimilation des nutriments par les plantes.
  • Joue le rôle de passerelle entre l’humus et les nutriments. Lire plus à ce propos

Carences ou excès de Phosphore, et plantes de Cannabis

Le cycle du Phosphore

Avant de pouvoir utiliser le phosphore comme engrais, nous devrons attendre que mère nature remplisse ses fonctions vitales pour rendre accessibles les matières premières que la terre met à notre disposition. Dans ce cas, le phosphore est un élément défini comme macro nutriment, intervenant directement et de façon considérable dans le métabolisme de toutes les plantes, et en particulier de la plante de cannabis.

Cycle du phosphore

Cycle du phosphore

Le cycle du phosphore est connu comme cycle biogéochimique qui a lieu dans un cycle fermé qui se répète perpétuellement sur notre planète. Ce sont les êtres vivants qui s’alimentent de phosphore, puis qui sont décomposés en partie en phosphates, qui se retrouvent ensuite dans les roches phosphatées.

Ces phosphates sont captés dans le sol par les racines des végétaux. Les animaux s’alimentent de ces végétaux contenant du phosphore qui sera de nouveau apporté à la terre sous forme d’excréments, qui seront traités par la micro-vie bactérienne, transformant de nouveau le phosphore en une forme qui pourra être assimilé plus facilement par les plantes, fermant ainsi le cycle du phosphore. Lire plus à ce propos

Carence et excès de potassium dans la culture de cannabis

Le Potassium

Beaucoup de nutriments influencent le développement de nos plantes de cannabis, nous nous intéressons ici aux fonctions les plus importantes du Potassium. Nous remarquerons comment corriger les carences et excès, et quelles sont leurs répercussions sur le métabolisme des plantes, et en particulier de la marijuana.

Le potassium est un élément que nous retrouvons dans la terre sous forme de minéral. Celui-ci est présent en quantités plus ou moins importantes selon le type de terre dans laquelle nous cultivons. Les terres composées d’argile sont les plus riches en potassium, pouvant en contenir jusqu’à 3%.

Minerai naturel de Potassium

Minerai naturel de Potassium

Lire plus à ce propos

Azote: Carences et excès chez les plantes de cannabis

L’Azote (N):

L’azote comme nutriment est un élément mobile très important qui agira directement sur le développement des plantes de cannabis durant toutes leurs phases de vie. Suivant le stade de vie dans lequel se trouve la plante, ces dernières auront besoin de plus ou moins d’azote.

Cet élément régule la capacité qu’ont les plantes de marihuana pour la création de protéines, d’acides animés, d’enzymes, de chlorophylle, d’alcaloïdes et d’acides nucléiques. Il est le principal responsable de la croissance du tronc, des feuilles, des branches et de la vigueur en général.

L’azote peut se trouver sous différentes formes : organique, ammoniacal et nitrique. La différence basique entre ces formes est la rapidité d’absorption de l’azote par la plante, la forme ammoniacale étant celle d’absorption la plus rapide et en conséquence celle qui peut produire un excès de ce nutriment le plus facilement.

Au contraire l’azote sous forme de nitrate est également facilement absorbable par la plante même si elle le fait plus lentement. C’est pour cette raison que dans les bouteilles d’engrais liquide nous retrouvons l’azote mélangé sous différentes formes pour pouvoir équilibrer son absorption par les plantes et ainsi limiter les risques d’excès ou de carence de ce macro nutriment. Les acides aminés sont également une excellente source d’azote à assimilation rapide.

Cycle de l'azote

Cycle de l’azote

Si les besoins des plantes sont supérieurs aux quantités d’azote mises à leur disposition, elles souffriront de carence, au contraire si les niveaux de cet élément sont supérieurs aux besoins des plantes elles souffriront de sur-engraissage. L’azote est l’élément nutritif dont les problèmes de carence ou d’excès sont les plus fréquents dans la culture du cannabis, loin devant tous les autres. Lire plus à ce propos