Chanvre et cannabis: quelle est la différence?

Taxonomie du cannabis

Bien qu’il soit estimé que la plante de cannabis accompagne l’homme depuis des millénaires, il existe encore aujourd’hui une confusion dans la classification de ses espèces ou variétés. En effet, le débat autour de la classification de cette plante perdure depuis plus de dieux siècles: Les variétés de cannabis font elles partie d’une seule espèce très variée? Ou s’agit il d’un genre polyptyque avec différentes espèces? Nous allons nous intéresser à ce sujet dans cet article pour expliquer les différences entre le chanvre et le cannabis.

Il existe des centaines de variétés de cannabis

Comme nous l’avons vu dans notre article sur l’Histoire de la culture du cannabis, la plante a été classifiée pour la première fois par Carl Linnaeus en 1753, qu’il nomma Cannabis Sativa. Toutefois, Linnaeus connaissait en fait le chanvre européen, et ce ne fut qu’en 1785 que Jean-Baptiste de Lamarck introduit une seconde espèce présente dans les montagnes en Inde et avec des traits morphologiques bien différents de la première, qui fut désignée par le nom de Cannabis Indica. Puis, au XXème siècle, en 1924, D.E. Janichevsky présenta une troisième espèce trouvée en Russie, le Cannabis Ruderalis.

Le débat est resté actif jusqu’aux années 70, lorsque William Emboden, Loran Anderson et Richard E. Schultes proposèrent la classification qui est aujourd’hui la plus populaire chez les botanistes et cultivateurs, divisant le genre Cannabis en trois espèces distinctes: Sativa, Indica et Ruderalis. Cette classification est basée sur des différences morphologiques stables observées chez chacune des trois espèces, et s’avère être la plus utilisée pour parler des différentes variétés de chaque espèce.

Histoire de la culture du cannabis

Taxonomie du cannabis:

  • Règne: Plantae
  • Sous règne: Tracheobionta
  • Division: Magnoliophyta
  • Classe: Magnoliopsida
  • Ordre: Urticales
  • Famille: Cannabaceae
  • Genre: Cannabis
  • Espèces: Cannabis Sativa L., Cannabis Indica Lam., Cannabis Ruderalis Janisch

L’origine du chanvre et du cannabis

Une des principales différences entre le chanvre et ce que nous appelons couramment la marijuana est le contenu en THC ou tetrahidrocannabinol de la seconde. En effet, tandis que les variétés de chanvre présentent des contenus très faibles (ou nuls) de ce composé psychoactif, les variétés de cannabis dit « narcotique » contiennent de grandes quantités de ce cannabinoïde. Mais comment sont apparues ces variétés avec des traits si différents? En 1976, Ernest Small et Arthur Cronquist proposèrent que cette différence ne serait due qu’au facteur humain.

Molécule de THC, principal composant psychoactif du cannabis

Grâce à la sélection et l’élevage récolte après récolte, se sont distingués deux types très différents de cannabis: un riche en THC et utilisé à des fins médicinales, religieuses et récréatives, et un autres presque sans THC et destiné à la production de nourriture et différents matériaux et objets comme de la toile, du cordage ou des paniers. À mesure que le cannabis s’est répandu depuis l’Asie, et grâce au travail de sélection des cultivateurs présents dans ces zones, de plus en plus de variétés différentes sont apparues, partageant certains traits avec leurs « sœurs éloignées » tout en développant leurs propres traits.

Ainsi, les variétés riches en THC seraient ce que l’on appelle aujourd’hui de la « marijuana » (le cannabis), tandis que d’autres manquent de ce composé psychoactif et sont utilisées dans l’industrie pour l’obtention de matières premières recevant le nom générique de « chanvre ». Dans chacun de ces types nous retrouverons des centaines de variétés différentes, depuis les graines féminisées riches en THC jusqu’aux graines de chanvre qui sont distribuées au poids dans les coopératives agricoles pour l’usage industriel.

Différences entre chanvre et cannabis

Dans les grandes lignes, nous pouvons remarquer des différences de morphologie, chémotype et utilisation pour différencier le chanvre du cannabis. La marijuana (le cannabis riche en THC) est généralement plus compact et ramifié, s’avère très riche en cannabinoïdes et terpènes et est cultivé à des fins médicinales ou récréatives. De leur coté, les plantes de chanvre sont généralement plus grandes, jusqu’à 5 mètres de haut, sont peu ramifiées et leur contenu en cannabinoïdes et terpènes est pauvre (certaines sont riches en CBD, CBG ou autres composés intéressant dans le domaine thérapeutique). Le chanvre a aujourd’hui des dizaines d’applications industrielles et pour l’alimentation, de la production de graines jusqu’à l’élaboration de briques pour la construction.

Dans les champs de chanvre les mâles sont généralement conservés

Du fait de ses caractéristiques, en particulier la hauteur des plantes, il est presque impossible de cultiver du chanvre en intérieur, la majeure partie du chanvre produit au niveau mondial est cultivé en extérieur ou sous serre. A l’inverse, du fait que la culture du cannabis est illégale dans de nombreux pays, la culture en intérieur est très répandue chez les cultivateurs de ces plantes. La culture indoor est effectivement plus sûre tant au niveau légal que pour éviter les vols.

Caractéristiques et utilisations du chanvre

Comme nous le savons, l’homme a cultivé et utilisé le chanvre depuis des millénaires, en obtenant différents matériaux pour une infinité d’applications industrielles ou nutritionnelles. Le chanvre est habituellement cultivé de forme intensive, avec une grande densité de plantes, ce qui est en partie dû à sa tendance à ne pas former de branches secondaires. La hauteur dépend de la variété et des conditions de culture, mais il n’est pas rare d’observer des plantes mesurant de 2 à 5, voir 6 mètres. La distance internodale est importante, en particulier dans les cultures où les fibres des troncs sont privilégiés à la production de graines.

Le chanvre est élancé et dépourvu de branches latérales

Le tronc est habituellement épais et ligneux, moins creux que la plupart des variétés riches en THC. Il peut présenter des fleurs mâles ou femelles, bien qu’une grande partie soit composée d’exemplaires monoïques, c’est à dire hermaphrodites. Selon l’utilisation finale, qui va de la production d’huile de graines à la cellulose, les producteurs choisissent une variété en fonction des caractéristiques de chacune. Voici quelques uns des usages du chanvre les plus courants :

  • Production de papier
  • Matériaux pour tisser (vêtements, cordes, voiles, etc)
  • Fabrication de plastiques biodégradables
  • Matériau de construction recyclable et biodégradable
  • Matériaux synthétiques (industrie aérospatiale et automobile)
  • Production de semence
  • Huile de graines
  • Biodiesel
  • Industrie cosmétique (savons, crèmes, etc)

Sans aucun doute, le chanvre a représenté (et continue à la faire) une alternative écologique et durable pouvant contribuer à dessiner un futur meilleur pour notre planète, en particulier avec un usage responsable des pesticides ou autres produits toxiques de la part des cultivateurs.

En espérant qu’il en soit ainsi!

Bibliographie consultée pour la rédaction de cet article:

2 commentaires


2 comments on “Chanvre et cannabis: quelle est la différence?

  1. Fab

    Merci pour cet article mais je n’ai pas trouvé de réponse a mes questionnements…
    Qu’en est-il des variétés disponibles sur le marché proposant des taux de cbd élevés et taux de thc faible se prétendant être du cannabis ? sur certains sites on peut trouver des variétés de souche orange bud ou white widow pourtant les noms sont différents et le taux de cbd élevé. et pourtant ce n’est apparemment pas du chanvre… serait-ce du cannabis génétiquement modifié en chanvre ? merci

    1. Jerome Alchimia

      Bonjour Fab,

      Cela dépend des fabricants. Les premières têtes que nous avons reçus ressemblaient fortement à des têtes de cannabis « classique » ayant subi un processus pour retirer le THC. Pour d’autres on peut imaginer des croisements avec du chanvre ou pourquoi pas du chanvre sur lequel serait appliqué des terpènes. Les fabricants restent très discrets par rapport à leurs méthodes de fabrication.

      A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *