Comment tester le taux de cannabinoïdes du cannabis?

Comment faire une chromatographie sur couche mince

Une question se pose parfois quant aux types de tests réalisés pour déterminer si une variété de cannabis produit d’importantes concentrations de cannabinoïdes, et en quelles quantités (plus ou moins approximatives comme nous le verrons) ces substances sont présentes dans un échantillon. Dans cet article nous vous expliquerons pas à pas comment réaliser une chromatographie sur couche mince (CCM, TLC en anglais), qui nous donnera un pourcentage approximatif des principaux cannabinoïdes détectés dans chaque échantillon. Pour ce faire, nous sommes partis de 8 échantillons différents de la variété de cannabis Jack el Frutero de Philosopher Seeds, afin de savoir lesquels des 8 phénotypes analysés présentent de grandes concentrations en cannabinoïde CBD.

L’usage médical du cannabis s’est très fortement intensifié ces dernières années, de même que l’intérêt de la part des breeders et cultivateur de connaitre les quantités exactes de cannabinoïdes produits par leurs variétés de cannabis préférées. C’est pour cette raison que des termes comme « chromatographie sur couche mince » ou « chromatographie en phase gazeuse » nous sont chaque jour plus familières. Pour en savoir plus sur ces méthodes d’analyse, un ami et collaborateur d’Alchimia nous explique pas à pas le système de chromatographie sur couches minces Alpha-Cat grâce auquel nous obtiendrons rapidement des résultats fiables.

Plaques de chromatographie sur couche mince

Plaques de chromatographie sur couche mince

Matériel nécessaire pour analyser son cannabis

Pour réaliser le protocole d’analyse des échantillons nous aurons besoin du matériel suivant:

  • Des plaques pour chromatographie sur couche mince, qui peuvent être en aluminium, en verre ou en plastique, toujours couvertes d’un matériau solide absorbant (silice ou alumine)
  • Un solvant, pour cet article nous avons utilisé de l’Héxane
  • Une micropipette de laboratoire
  • De l’eau distillée
  • Un réactif, ici sous forme de sel “Fast Blue B”
  • Un éluant, dans cet exemple du Chloroforme
  • Du papier absorbant, des microtubes, des bocaux en verre, un plateau, une pipette, un crayon gris

Préparation de l’échantillon de cannabis à analyser

Avant de commencer, quiconque souhaite réaliser ce type de test nécessitant l’usage de produits chimiques doit prendre connaissance des règles de sécurité du travail en laboratoire. Aussi, comme toujours lorsque nous souhaitons réaliser tout type d’expérience, nous devrons travailler dans un environnement aussi propre et stérile que possible, afin de ne pas altérer ou fausser les résultats.

Le solvant remonte lentement la plaque

Le solvant remonte lentement la plaque

Pour la préparation, nous mélangeons 1ml de solvant (Héxane) pour chaque 0.1 gr d’échantillon dans un microtube. Nous agitons le tube pendant 20 secondes et laisserons se dissoudre son contenu au moins 3 minutes avant de poursuivre. Pendant tout le processus, notre collaborateur insiste sur l’importance d’un étiquetage scrupuleux de chaque échantillon, ceux ci pouvant facilement être mélangés pendant les différentes manipulations à venir. une fois l’échantillon prêt, nous en prélevons 0.2 microlitres avec la micro-pipette, que nous déposons sur un point préalablement tracé au crayon sur la plaque, sur la partie inférieure de celle ci. Pour notre analyse, nous avons analyser les cannabinoïdes de 4 phénotypes de Jack El Frutero par plaque, soit 2 plaques. Nous déposons les 8 micro gouttes sur les deux plaques (4+4) et nous pouvons passer à l’étape suivante.

Décarboxylation et analyse des échantillons

Ensuite, nous devons procéder à la décarboxylation des échantillons de cannabis. Pour cela, nous disposons les deux plaques avec les 8 micro gouttes dans un plat Pyrex, que nous placerons au four à 120-140º pendant environ 5-10 minutes. Pendant ce temps nous préparons deux bocaux de verre (un par plaque) au fond desquels nous déposons 2ml de chloroforme par bocal. À présent nous plaçons délicatement chaque plaque dans son bocal, de façon à ce que seule la partie inférieure des plaques, où sont situées les micro gouttes, soit en contact avec l’éluant. Il est important d’observer comment celui ci remonte la plaque, si ce processus n’est pas uniforme, il sera préférable de ne pas poursuivre l’analyse avec cette plaque; ceci arrive lorsque les plaques sont vieilles ou en mauvais état. Lorsque le chloroforme monte, celui ci va laisser des taches en forme de ronds (pour l’instant invisibles) pour chacun des principaux cannabinoïdes, qui nous serviront ensuite à déterminer la proportion approximative de chacun d’entre eux.

Les plaques sont disposées au dessus du papier absorbant

Les plaques sont disposées au dessus du papier absorbant

Nous laissons l’éluant remonter complètement les plaques jusqu’à atteindre la partie supérieure (environ 30 minutes). Nous les retirons alors avec soin, avant de les déposer à la verticale sur un papier absorbant, les points sur la partie inférieure. Pendant ce temps, nous préparons le mélange avec le réactif pour rendre les taches visibles. Pour réaliser cette étape nous disposons de plusieurs options, de la lumière ultra violette aux révélateurs ou réactifs favorisant la coloration des taches. Nous avons choisi l’option la plus courante et précise: nous versons 20ml d’eau distillée dans un plateau de plastique et ajoutons 0.1gr de réactif – sels- nommé Fast Blue B (C14H12N4O2Cl2 · ZnCl2) . Nous agitons bien le mélange pour que les sels se dissolvent complètement dans l’eau distillée.

Sel réactif utilisé pour l'analyse de cannabinoïdes

Sel réactif utilisé pour l’analyse de cannabinoïdes

Il ne nous reste plus qu’à submerger chaque plaque dans le plateau pendant à peine deux secondes (nous pourrions aussi arroser – pulvériser les plaques mais il est beaucoup plus prudent de les plonger dans le bain réactif pour éviter les projections, même si nous gâchons un peu de plus de sels) avant de les retirer et de les poser de nouveau sur du papier absorbant, toujours en position verticale et avec les marques vers le bas. Après quelques secondes, nous verrons apparaître des taches le long des plaques, qui nous signaleront la présence ou l’absence de certains cannabinoïdes (THC, CBD, CBN, CBG, THCV, CBC), ainsi que leur proportion approximative. Chaque cannabinoïde a sa couleur et sa position sur la plaque, il est ainsi facile de savoir si un cannabinoïde particulier est présent ou non dans notre échantillon. Son contenu est déterminé en mesurant le diamètre de la tache et en le comparant à une table de conversion qui nous permettra d’exprimer la proportion en pourcentage. Nous utilisons la table fournie avec le kit d’analyse de cannabinoïdes d’Alpha Cat.

Conclusions de la chromatographie sur couche mince

Plaque CCM en cours de révélation

Plaque CCM en cours de révélation

Bien que ne faisant pas preuve d’une aussi bonne précision que la chromatographie en phase gazeuse, cette méthode permet d’effectuer une mesure approximative des taux de cannabinoïdes présents dans un échantillon, ainsi que de vérifier leur présence ou absence. Dans notre exemple, ce test nous a été très utile, puisque l’unique chose que nous voulions savoir était si les 8 échantillons analysés présentaient un fort taux de CBD. Des 8 phénotypes analysés, 6 ont montré un contenu en CBD plus que remarquable, pour le plaisir de nombreux usagers du cannabis thérapeutique. Ce système d’analyse se révèle particulièrement utile lors des phases de sélection et de breeding, puisqu’il nous permet de déterminer facilement quelles sont les plantes qui nous intéressent sans devoir recourir à des analyses en phase gazeuse, bien plus coûteuses.

Avec cette méthode, nous pourrons ainsi réaliser nos propres analyses à la maison pour savoir quels phénotypes parmi les plantes de notre collection contiennent, par exemple, du CBD, ou encore pour savoir laquelle d’entre elles possède la plus forte concentration en THC. Il devient ainsi facile de sélectionner les individus d’une culture en fonction de leur profil de cannabinoïdes. Nous pourrons également effectuer des analyses de la même plante à différents degrés de maturation pour connaître le moment idéal pour récolter les plantes de cannabis, mais aussi selon les engrais, substrats et éclairages utilisés pour la culture pour comparer les contenus de chaque échantillon; trouver un phénotype produisant un équilibre déterminé entre ses différents cannabinoïdes, etc.

Jack el Frutero, 6 phénotypes riches en CBD sur 8

Jack el Frutero, 6 phénotypes riches en CBD sur 8

Les possibilités sont, comme nous l’avons vu, nombreuses mais il faut garder à l’esprit que les résultats obtenus ne seront pas aussi précis que par chromatographie en phase gazeuse, même s’ils restent très efficaces pour déterminer les phénotypes de plantes de cannabis méritant une analyse plus poussée. Nous vous souhaitons de bonnes analyses!

Vidéo de présentation du kit d’analyse Alpha-Cat

12 décembre 2014 | Récolte du cannabis
44 commentaires


44 comments on “Comment tester le taux de cannabinoïdes du cannabis?

  1. toto

    Bonjour , impressionnant … je ne pensais vraiment pas que ce genre de test deviendrai aussi accessible que ce soit point de vue technique que financier …. pour de la sélection PM on peu faire une pré-selection au smoke test , puis aller chercher plus d’info sur les cannabinoides avec ce test sur les meilleurs échantillons goutés …. génial .Question surement très très bête mais peut-on tester le potentiel d’un pied mâle ? 🙂

    1. Jerome Alchimia

      Bonjour Toto,
      Il sera tout à fait possible de connaître les taux de cannabinoïdes présents sur un pied mâle avec cette technique.
      A bientôt

  2. toto

    excellent ça… on prélève quoi comme partie de la plante et a quel moment ? merci .

    1. Jerome Alchimia

      Bonjour Toto,
      Il faudra utiliser une fleur sèche prête à être consommé.
      A bientôt

  3. toto

    🙂 je demandais pour un pied mâle , quelle partie de la plante mâle faut-il prendre pour analyser et a quel moment , floraison je suppose … merci encore pour vos réponses .

    1. Jerome Alchimia

      Bonjour Toto,
      N’importe quelle partie possédant de la résine, branches,petites feuilles,ect. Il faudra attendre la maturité complète de la plante pour pouvoir déterminer le taux de cannabinoides.
      A bientôt

  4. Tony

    Salut alchimia! les plaques sont a usage unique? Peut-on les nettoyer pour d’autre test? Merci bien.

    1. Jerome Alchimia

      Bonjour Tony,
      Les plaques sont à usages unique.

      A bientôt

  5. Subaa

    Bonjour alchimia
    Tous dabord je tien a m’excuser car ma question na rien a voir avec le sujet mais les comentaire pour choisir sa varietee indore sont clos
    J’ai mis en terre des feminisee ainsi que des auto en indor (erreur de debutantles auto en in je sait) mais maintenant je me retrouve avec un choix a faire pour les auto vaut t’il mieux que je les l’aisse sous neon cro 110w en 18/6 ou bien sous hps 600w en 12/12 avec mes autre plantes sachant qye j’ai un placo pour chaque
    merci pour tous ces article interesant et dommage pour moi d’avoir trouver votre site apres metre lancer

    1. Jerome Alchimia

      Bonjour Subaa,
      Il vaudra mieux utiliser vos 600W pour faire fleurir vos plantes automatiques, même avec une photopériode de 12/12. Les néons 110w seront trop faibles pour permettre à vos plantes de produire correctement.

      A bientôt

  6. saybee

    Bonjour alchimia, desolé moi aussi car la section dans laquelle je voulai poster est close et cette question n’a été posée nulle part…
    Je voulais savoir si le fait de saturer le pot a l’arrosage (4 litres pour des pots de 11 litres, environ tous les 3/4 jours)pouvait influencer sur le gout final du produit. Bientot dix ans que je plante,voila deux ans que je travaille sur le gout en ayant tout essayé au niveau de l’engrais( session demi doses, session dose normale, session un arrosage sur 2 a l’eau …..) ca a legerment changé la production mais le gout reste toujours le meme: FADE. En plus d’apparition de botrytis
    Certain amis ne mettent que 2 litres tous les 2/3 jours avec les memes doses que moi et leur gout est vraiment decuplé.En revanche leur recolte est diminuée
    Est-ce que le fait de laisser le substrat assez aeré peut ameliorer le gout de mon herbe ???qui je le repete est fade en gout avec 3 semaine de rincage et 3 semaine de sechage
    Merci si vous pouvez repondre car aucun site ni aucun forum ne parle de cela… Ca me semble etre un facteur important

    Je precise que je laisse au moin un litre d’ecoulement a chaque arrosage pour rincer le substrat des exes
    Merci

    1. Jerome Alchimia

      Bonjour Saybee,
      En général, le séchage, le curring et la conservation de votre herbe sont les facteurs qui influences le plus la qualité organoleptique de votre récolte. Bien sûr une culture organique / biologique apportera des saveurs plus intéressante qu’une culture hydroponique également.

      A bientôt

  7. Saybee

    Merci pourvotre reponse mais Cela ne repond pas a ma question… D’autant plus que je suis chez plagron gamme bio depuis des années. Je procede a un sechage lent (3 semaines, 50% hygro, entre 12 et 16 degrés), je conserve l’herbe dans des bocaux hermetiques dans un tirroir a l’abri de la chaleur et de la lumiere. Mes amis emploient les meme methodes et ont comme ditprecedement un gout bien meilleur. La seule difference est qu’ils ne font pas ou tres peu d’ecoulement et laissent leur terre assez seche.

    La question etait: est ce que le fait de saturer mon substrat a chaque arrosage,ou ne pas le laisser assez secher avant d’arroser peut modifier ou influencer le gout de mon herbe.

    Merci

    1. Marcel

      Bonjour, il n’existe aucun rapport entre l’arrosage des plantes et le gout de la récolte. N’hésitez pas à suivre les conseils de notre guide sur l’arrosage des plantes de cannabis, si vous avez besoin d’informations sur ce sujet en particulier.
      Le gout de la récolte est d’abord défini par la génétique de la plante, mais pour obtenir la meilleure qualité gustative possible, comme dit dans la réponse précédente les principaux facteurs à optimiser sont l’engraissage, le rinçage, le séchage, et l’affinage. Si un seul de ces paramètres n’est pas parfaitement réalisé, le gout de la récolte n’est pas optimal.

  8. Marcos

    Bonjour, on peux trouver les réactives et le plaques ou? SVP.
    Merci très intéressant article , bye bye

    1. Jerome Alchimia

      Bonjour Marcos,

      Le Kit Alphacat comprend tout le nécessaire pour réaliser 8 analyses. Les éléments du Kit ne sont pas disponible au détail.

      A bientôt

  9. ZoxY

    Bonjour, est-il possible de remplacer le chloroforme par le dichlorométhane ?

    1. Jerome Alchimia

      Bonjour ZoxY,

      Pour assurer un fonctionemment optimum du Kit Alpha-Cat il est déconseillé de remplacer les produits fournies. L’ensemble du Kit comprend le nécessaire pour avoir des résultats les plus proches de la réalité possible.

      A bientôt

  10. au secour

    Bonjour,
    voilà, je suis en pleine recherche pour une connaissance qui vient d’apprendre qu’elle était en phase terminale d’un cancer du cerveau (en tout cas c’est ce que disent les médecins). Qu’importe ce n’est pas le sujet mais je souhaiterais SAVOIR SI JE METS du cannabis pur (en poudre) dans une gélule, faut il le décarboxyler aussi afin qu’il fasse effet. Oui, il y a du CBD, du THC…j’ai beau faire moulte recherche impossible de savoir si il est obligatoire ou pas pour que le THC agisse, elle a besoin de dormir (le sommeil évite la douleur, les pensées…)mais aussi du CBD présent dans sa variété de cannabis.
    En traduction: qu’est il mieux?
    -des gélules de cannabis décorboxylées OU NON
    – de l’huile que je sais faire (mais il paraît qu’on perd une partie des molécules d’où ma question des gélules pures)
    – Elle fume à l’occasion mais pas évident pour une non fumeuse…pour supporter les chimios nausées;;;

    Merci pour votre réponse…qui est assez urgente il faut dire. Cette personne ne sait plus quoi faire.

    1. Marcel

      Bonjour, les cannabinoïdes semblent en effet beaucoup plus actifs sous leur forme décarboxylée, bien que l’on manque d’études sur les propriétés des cannabinoïdes sous leur forme acide non décarboxylée. Il est possible d’acheter légalement des capsules contenant du CBD décarboxylé, mais celles-ci ne contiennent pas de THC. Si vous avez la possibilité, l’idéal est de faire de l’huile à partir de plantes de cannabis contenant à la fois du THC et du CBD, afin de profiter des propriétés de ces deux cannabinoïdes.

  11. Marc-André

    Bonjour à vous, j’ai beaucoup aimé le vidéo sur l’analyse du cannabis.
    J’aimerais avoir l’info à savoir s’il est possible de commander le kit d’analyse et combien cela pourrait me coûter.
    Je réside au Quebec et alors est ce possible que vous puissiez me le faire parvenir?
    Si cela est possible, qu’elle est la démarche à suivre pour ce faire?
    Merci de me donner ces informations.

    Manné

    1. Jerome Alchimia

      Bonjour Marc-André,

      Malheureusement, nous envoyons uniquement des graines vers le Québec. Il faudrait que vous puissiez vous faire envoyer le Kit chez quelqu’un que vous connaissez et habitant dans un pays dans lequel nous envoyons ce type de produit afin qu’il puisse vous le faire parvenir par la suite.

      A bientôt

  12. KOLERSKI

    Bonjour,

    A n’importe quel moment de la croissance de la plante il est possible de faire ces analyses ?
    Autrement dit, un plant qui a tout juste commencé le stretch pourra être identifié comme plante à drogue par ces analyses ?
    Cdlt

    1. Jerome Alchimia

      Bonjour Kolerski,

      Il faudra attendre que les plantes finissent de développer l’intégralité des cannabinoides. Il faudra donc attendre les dernières semaines de culture, quand les trichomes sont majoritairement blancs, autrement dit, au moment de la récolte ou presque.

      A bientôt

  13. KOLERSKI

    OK… Mais ce n’est pas tout à fait ma question… Voilà mon prob : perquisition et arrachage de mes 4 pieds qui ont à peine commencé le strech… Je soutiens mordicus que c’est du chanvre non psychotrope. Les pieds sont partis à l’analyse… D’où ma question.
    Cdlt

    1. Vincent Auteur

      Comme dit, les cannabinoïdes sont concentrés dans la résine: si celle ci n’est pas présente sur les plantes alors les taux de THC et autres cannabinoïdes seront très faibles 😉

  14. KOLERSKI

    Donc ma théorie selon laquelle les autorités ne peuvent pas prouver qu’il s’agit de plantes à « drogue » tient la route vous pensez ?
    D’après quelques recherches que j’ai effectué, il semblerait qu’ils arrivent quand même à identifier la plante (sauf très jeunes pousses)… Je vous tiens au jus des résultats.
    a+

    1. Jerome Alchimia

      Bonjour Kolerski,

      Je n’aime pas beaucoup cette expression de plante à « drogue », les plantes de cannabis, même avec de forts taux de THC sont également thérapeutique, ne créons pas d’amalgame, laissons ça aux forces de l’ordre.

      Je doute fortement qu’il existe une technique pour déterminer le taux d’une substance qui n’a pas encore été produite par la plante.

      Dans l’attente de vos nouvelles, à bientôt

  15. Auxane

    Bonjour,

    Par où commencer ? J’essai de venir en aide à un proche, qui suite à l’ablation d’une tumeur dans le canal rachidien, présente une telle quantité de symptômes qu’il serait difficile de tous les décrire ici…

    Cette personne ne quitte plus son domicile (sauf rdv médicaux), ni même peut effectuer les tâches les plus simples depuis l’ablation de cette tumeur, il y à plus de 3 ans.

    En situation d’impasse thérapeutique, les différents médecins qu’elle à rencontré à ce jour, posent chacun un diagnostique différent dans le meilleur des cas, quand, ne mesurant pas la situation, d’autres la traite avec condescendance prétextant une maladie feinte…

    Les manifestations de son atteinte sont très proche des symptômes de la sclérose en plaque, avec tout ce que cela implique.

    J’ai besoin de faire tester le cannabis (THCA, THC, CBDA, CBD) que je donne à cette personne, car j’ai des doutes sur ma méthode de décarboxylation. En effet, je lui procure des extractions de cannabis à l’huile d’olive, mais sans le moindre résultat pour le moment.

    Vous qui êtes professionnels du secteur, qui plus est domiciliés en Espagne, pourriez-vous, s’il vous plaît, m’indiquer les coordonnées des laboratoires Espagnoles pratiquant ce type d’analyses, et acceptant des travailler pour des particuliers ?

    Avant de vous solliciter, j’ai fait de nombreuses recherches sur le net sans ne rien trouver, or mis Canna Fundacion qui refuse ses services aux particuliers.

    Je ne sais comment vous convaincre de m’aider…

    Merci pour votre temps.

    1. Jerome Alchimia

      Bonjour Auxane,

      Vous pouvez passer par Energie Control. En recherchant sur google j’ai trouvé d’autres laboratoires en Espagnes qui réalise ce genre d’analyse comme Cannabiscalidad qui semble sérieux.

      Je vous invite également à passer par le service de consultation que nous proposons sur le blog, afin de contacter l’un des meilleur médecins spécialisé dans les traitement à base de cannabis en Espagne, il pourra surement vous aider.

      A bientôt et bon courage.

  16. Shan

    Bonjour,

    Quelles sont les limites et le degré de fiabilité des tests Alpha Cat, svp ?

    Alchimiaweb réintègrera-t-il prochainement le kit alpha Cat mini à son catalogue, svp ?

    Merci. Bonne continuation.

    Bon courage en cette période trouble.

    1. Jerome Alchimia

      Bonjour Shan,

      « il faut garder à l’esprit que les résultats obtenus ne seront pas aussi précis que par chromatographie en phase gazeuse, même s’ils restent très efficaces pour déterminer les phénotypes de plantes de cannabis méritant une analyse plus poussée ». Les Test AlphaCat permettent de donner une idée du taux de cannabinoides, le test ne sera pas précis au pourcentage prêt.
      Nous connaissons malheureusement des problèmes de réaprovionement sur ce produit, mais le problème devrait être réglé d’ici quelques semaines.

      A bientôt et merci pour votre soutien

  17. Shan

    Bonjour,

    Merci de m’avoir consacré un peu de votre temps.

    Les tests TLC de type Alpha Cat ne sont-ils pas d’implémentation un peu complexe pour les non initiés (ne pouvant s’offrir la formation proposée par Alpha Cat, pour maitriser la procédure nécessaire afin de mener à bien l’analyse sans commettre d’erreur) ?

    Les tests TLC permettent-ils de tester les extractions RSO ou celle à l’huile d’olive, à titre d’exemple ?

    Merci pour votre temps et le partage de vos connaissances.

    Bonne Journée

    1. Jerome Alchimia

      Bonjour Shan,

      « nous pourrons utiliser comme échantillon tout type de produit cannabique, qu’il s’agisse de fleurs, résine de cannabis, huile, teinture, ou même les edibles (thé, glace, biscuits) »
      Aucun souci pour le RSO ou l’huile d’olive.

      La procédure demande une certaine rigueur mais cela reste tout à fait envisageable, même sans passer par la formation d’AlphaCat.

      A bientôt

  18. Lours

    Bonjour ou peux t-on se procurer le solvant (hexane) utilisé pour faire ce test ?

    1. Jerome Alchimia

      Bonjour Lours,

      Nous avons utilisé le solvant fourni avec le kit d’Alpha-Cat .
      Vous devez pouvoir trouver ce solvant seul sur internet.

      A bientôt

  19. Léa

    Bonjour,

    Existe-t-il un moyen de quantifier, plus ou moins précisément, le taux des principaux cannabinoides sous leur forme acides, svp ?

    Commercialiserez-vous (même à plus ou moins long terme) le kit d’analyse (TLC) de marque Cannalytics Supply qui, à tarif équivalent, permet d’effectuer plus du double de tests ?

    Encore merci pour vos blogues, tant pour les informations qu’ils contiennent, que pour la possibilité qu’ils offrent d’interagir avec des professionnels du secteur.

    Bonne journée 

    1. Jerome Alchimia

      Bonjour Léa,

      Pour connaître le taux de cannabinoides sous leur formes acides de façon précise l’idéal sera de se tourner vers des laboratoires profesionels comme celui de la fondation Canna par exemple, qui pourront réaliser des test de type HPLC (high performance liquid chromatography).

      Je prends en compte votre conseil sur les kits d’analyse Cannalytics Supply, merci pour votre attention.

      A bientôt

  20. Danydan

    Bonjour,

    Premièrement, super tutoriel !
    Deuxièmement, est-ce possible d’analyser le taux de THC à une décimale près avec cette méthode ? Par exemple pour connaître un taux de THC entre 0.0% et 1.0% ?
    Si oui, comment être précis ?
    Si non, existe-t-il un appareil précis pour le faire?

    Merci d’avance pour votre réponse !
    Danydan

    1. Jerome Alchimia

      Bonjour Danydan,

      Non, cette technique ne permet pas d’être précis au dixième. Il existe évidemment du matériel pour tester le taux de cannabinoïdes de façon plus précise, mais il s’agit de méthode ( Chromatographie en phase liquide à haute performance) utilisant du matériel de laboratoire inaccessible pour le grand public.
      A bientôt

  21. demon

    BONJOUR
    j utilise alpha cat régulièrement pour choisir mes phenotypes pour mes croisements et j envisage de suivre leurs formation toujours dans l objectif d avoir plus de précision et de recul sur ma pratique et je souhaiterai votre avis sur l utilité de cette formation pour mon projet car il est difficile pour un amateur français d avoir accès aux supports et connaissances qui permettent d évoluer et d évaluer son travail
    merci d avance

    1. Jerome Alchimia

      Bonjour Demon,

      Si vous avez la possibilité de suivre la formation, elle sera enrichissante à coup sûr. L’équipe d’Alphacat sont de vrais passionnés avec d’énormes connaissance sur le sujet.

      A bientôt

  22. Faf

    Bonjour.
    Savez vous si des entreprises ou autre pratique des restes chromatographique afin de connaître non seulement les taux de thc,cbd,ect mais aussi les therpenes ?

    1. Jerome Alchimia

      Bonjour Faf,

      Les tests chromatographiques permettent de détecter le taux de cannabinoides, les différents terpènes et les possibles contamination pouvant être contenir dans le cannabis analysé. Le laboratoire Canna réalise entre autres ce genre d’analyses.

      A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *