Fresh Chilled Hash

Fresh Chilled Hash, une variation du Fresh Frozen

Nous vous avions présenté il y a quelque temps le Fresh Frozen, une variation de la technique traditionnelle pour faire du haschisch avec de l’eau et des glaçons à partir, dans ce cas, de matière végétale fraîche congelée. Dans cet article sur l’extraction Fresh Frozen, nous avions déjà abordé certains des avantages apportés par l’utilisation de matière végétale fraîche (récemment récoltée) pour faire du haschisch avec de l’eau, comme par exemple un profil des terpènes plus proche de celui de la plante vivante, ou bien le fait que le cannabis ne doive pas être autant trituré, ce qui permet d’obtenir un résultat final plus propre, contenant moins de restes végétaux.

Grâce à cette méthode, il est possible d’obtenir un haschisch de grande pureté, se démarquant par son absence de contaminants végétaux. En effet, la résine issue de plantes récemment récoltées possède une proportion moins importante de restes végétaux par rapport à un haschisch élaboré à partir de matière végétale sèche qui se rompt beaucoup plus facilement en petits morceaux. De plus, la saveur de ce type de haschisch est très similaire à celle de la plante de cannabis vivante, ce qui lui confère une personnalité forte et des caractéristiques organoleptiques spécifiques à ce type de résine.

 Fresh Frozen de Big Bud, 1er passage, 73 microns
Fresh Frozen de Big Bud, 1er passage, 73 microns

Comme nous l’avons vu également dans notre post sur comment faire du hashich à l’eau, le fait de congeler la manucure ou les têtes de cannabis utilisées pour l’extraction permet aux trichomes de se séparer beaucoup plus facilement de la matière végétale. Ainsi, et particulièrement lors du premier passage, il est possible de séparer une quantité importante de trichomes grâce au froid extrême de la matière végétale congelée. Ce système fonctionne aussi bien avec de l’herbe sèche qu’avec de l’herbe récemment récoltée (fraîche), même s’il présente également, comme nous le verrons par la suite, certains inconvénients – qui peuvent être facilement résolus avec un peu de théorie – notamment si de la matière fraîche congelée est utilisée, et si plusieurs passes sont réalisées (ou que la première passe est trop longue).

La formation de cristaux, ou nucléation de la glace

Le cannabis résiste mal au gel.
Le cannabis résiste mal au gel.

Comme nous l’avons commenté, congeler la matière végétale permet une séparation des trichomes plus rapide et plus efficace qu’avec des températures plus élevées. Cependant, ce système possède aussi des inconvénients, notamment s’il s’agit d’effectuer une première passe relativement longue, ou si différentes passes de qualité sont réalisées en utilisant de la matière fraîche congelée (fresh frozen). En effet, il est fréquent d’observer qu’à partir de la deuxième passe, la couleur de l’extraction obtenue présente des couleurs plus sombres, et que la qualité de l’extraction de résine est donc moins bonne. Voyons à présent pourquoi ce phénomène se produit, et comment l’éviter.

En congelant la matière fraîche (cela arrive également aux plantes dans leur environnement naturel en cas de gelées) des cristaux de glace se forment à l’intérieur des tissus végétaux – phénomène connu sous le nom de nucléation de la glace (formation de cristaux à partir d’un liquide) – causant des dommages aussi bien au niveau intracellulaire (protoplasme) qu’au niveau extracellulaire. Ce processus affecte plus ou moins fortement les tissus en fonction de différents facteurs, tels que la résistance naturelle au gel de l’espèce végétale, la rapidité de congélation, le rythme de dégel ou bien la température minimum atteinte. Les dommages dépendent donc principalement de la formation ou non de cristaux de glace. Malheureusement, la plupart des variétés de cannabis ne tolèrent pas les gelées et sont spécialement sensibles à ce phénomène.

Chloroplaste augmenté 12000 fois
Chloroplaste augmenté 12000 fois

A partir de -3ºC à -5ºC, commencent à se former des gelures sur la superficie des tissus. Rapidement, et en prenant compte que les plantes fraîches sont composées d'environ 80% d’eau, des cristaux de glace se forment à l’intérieur des tissus, dans les espaces intercellulaires (entre les cellules), dans les vaisseaux du xylème et dans les chambres sous-stomatiques. Ce phénomène déshydrate le protoplasme (l’intégralité de l’intérieur de la cellule, incluant le noyau et le cytoplasme), l’endommageant fortement, provoquant la collapse cellulaire au fur et à mesure que la glace gagne en volume. Les parois des cellules sont alors endommagées et perforées par les cristaux de glace, libérant ainsi la chlorophylle provenant de la membrane thylakoïde, au sein des chloroplastes. Mais … comment cela affecte-t’il notre Fresh Frozen ?

Lors de la première passe, la matière végétale est toujours congelée, les cristaux qui se forment au sein des tissus « bouchent » donc les perforations que peut présenter l’épiderme des feuilles ou des têtes, par conséquent la chlorophylle ne se libère pas dans l’eau. Cependant, au fur et à mesure que la matière végétale se décongèle, ces cristaux disparaissent et permettent à la chlorophylle provenant des chloroplastes de se libérer dans l’eau et de se mélanger avec la résine, qui présentera alors une couleur qui n’aura rien à voir avec celle qu’elle devrait normalement présenter. Pour cette raison, il est uniquement possible d’observer ce phénomène quand une première passe très longue est réalisée, ou durant les passes suivantes ; autrement dit, quand le cannabis se décongèle au fur et à mesure du processus d’extraction avec de l’eau et de la glace.

Structure de la cellule végétale
Structure de la cellule végétale

Comment pouvons-nous éviter ce phénomène? Il existe deux solutions pour résoudre le problème de nucléation de la glace sur le cannabis au moment d’effectuer le haschisch avec de l’eau : la première est de la congeler très rapidement (Flash freezing), il se forme alors beaucoup moins de cristaux et ceux-ci sont d’une taille beaucoup moins importante. La deuxième option, moins coûteuse et également efficace, est de ne pas congeler la matière végétale avant de réaliser la séparation, mais la refroidir suffisamment afin de favoriser la séparation des trichomes, plus exactement des têtes des trichomes glandulaires. Il s'agit de la technique Fresh Chilled Hash, que nous allons vous expliquer maintenant.

Faire du haschisch sans congeler le cannabis

Même si cette idée va au contraire des règles de base au moment de faire du haschisch (congeler le cannabis), l’expérience nous montre qu’il n’est pas forcément nécessaire d’arriver à des températures inférieures à zéro pour pouvoir séparer les têtes et les pieds des trichomes glandulaires.

Fresh Chilled, haschich fabriqué avec du cannabis à 4ºC
Fresh Chilled, haschich fabriqué avec du cannabis à 4ºC

Comme nous le savons, quand nous souhaitons obtenir un haschich de grande pureté, il faut principalement essayer d’isoler les têtes des trichomes glandulaires (également appelé capitule-tigée). Ces têtes sont accrochées au pied du trichome (qui peut mesurer de 150 à 500 microns de grandeur) dans la zone d’abscission par les cellules basales. Il suffit qu’un petit nombre de ces cellules se rompent (en général, deux cellules suffisent) afin de provoquer cette séparation. De cette façon, seules les têtes sécrétrices de cannabinoïdes et de terpènes aromatiques sont récupérées, laissant le pied du trichome attaché à la matière végétale, il s’agit alors du haschich le plus pur et le meilleur.

Durant les essais que nous avons effectués pour ce post, les têtes fraîches ont été congelées à -24ºC (Fresh Frozen) d’un côté et refroidies à 4ºC (Fresh Chilled) de l’autre. L’expérience nous a clairement montré qu’une température de 4ºC est plus que suffisante pour proposer un rendement très semblable par rapport au résultat obtenu avec de l’herbe congelée, tout en proposant une qualité largement supérieure.

Comparaison entre des différentes deuxième passes, Fresh Frozen (à gauche) et Fresh Chilled (à droite).
Comparaison entre des différentes deuxièmes passes, Fresh Frozen (à gauche) et Fresh Chilled (à droite).

Cependant, cette technique possède un léger inconvénient. Le fait de ne pouvoir congeler la matière végétale en la laissant au frigo plutôt qu’au congélateur, oblige à réaliser l’extraction rapidement, 3 ou 4 jours maximum après la récolte. En effet, l’herbe peut se dégrader rapidement, ainsi au travail de récolte, s’ajoute alors le travail d’extraction, mais comme vous avez pu le voir, cela en vaut la peine.

Commentaire en “Fresh Chilled Hash” (11)

Hisuk
25-04-2018
Bonjour, ayant un carton REMPLI de feuille et de tête sèche (environ 6mois) je souhaiterai en faire une extraction, fouillez la moindre petit tête devient agaçant, et j'aime bien expérimenter de nouvelle chose! Les possibilités sont diverses, je peux faire du beurre de l'huile, mais je ne saurai procéder à une bonne extraction de résine. Est-il possible de récupérer un maximum de terpènes de tête séché réduit en miette au milieu de ce tas de feuille? Si oui quelle serait la meilleure méthode d'extraction, celle à -24°C ou celle à -4°C? Je vous remercie
Jerome Alchimia
26-04-2018
Bonjour Hisuk, Pour conserver un maximum de terpènes il est préférable d'utiliser de la matière fraiche, une grande partie des terpènes s'évapore durant le séchage. Pour l'extraction cela dépendra de la quantité de résine sur les feuilles, si ce sont des feuilles résineuses et comme elles sont sèches réalisé une extraction ice-o-lator classique. Si les feuilles ne possèdent pas beaucoup de résine réalisez un beurre me parait plus intéressant en terme de concentration et de saveurs. A bientôt
Piertre Romang
25-03-2018
Au professeur, ex responsable de la neurologie au CHUV de Lausanne (Centre Hospitaliser Universitaire Vaudois) à qui j'avais demandé de me prescrire de l'huile de chanvre pour luter contre mes spasmes musculaires dû à ma sclérose en plaques, débuté en 1984 par une névrite optique, il m'a prescrit un spray (Sativex) de 10 cm² à 645 CHF / spray, soit seulement 64'500 CHF / litre ? À raison d'un peu plus d'un spray par mois, bonjour la facture annuel et les mirobolants bénéfices de la mafia médico-pharma ! Alors que la commende de 100 semences de chanvre médicale, y compris la facturation, l'emballage ainsi que le port ne m'a coûté que moins de 10 USD ? La chimie allopathique a encore de juteux jours de bénéfices devant eux, y compris les médicaments contre les effets secondaires engendré par la chimie que l'on vous fait ingurgité avec la bénédiction de nos élus au gouvernement à Berne. Ils sont moins de 300, mais ils y rôdent plus de 300 lobbyistes distribuant des places dans les conseils d’administrations à quelques dizaines de milliers de CHF/ année en plus de leurs presque 300'000 CHF annuel comme élus ?
canna_refujee
06-07-2017
Bonjour alchimia, j'ai deux questions pertinentes, -Tout d'abord combien de temps doit on laisser sécher a l'air le fresh frozen ? -Le reste de la récolte en herbe est a 8 jours de séchage, la matière végétale est sèche mais la resine colle encore beaucoup. faut il attendre que l'herbe ne colle plus pour passer en curing ?? merci énormément
Jerome Alchimia
07-07-2017
Bonjour canna-refujee, Le temps de séchage dépend du taux d'humidité présent dans la pièce de Fresh Frozen, mais cela ne prendra pas plus de temps qu'avec du Ice-O-Lator classique, soit quelques jours. Les têtes de cannabis collent à cause de la résine, si elles ne collent pas c'est qu'il n'y a pas de résine. Vous passerez votre herbe en curing quand les branches seront assez sèches pour casser et pas se plier. A bientôt
Phil
22-02-2017
Bonjour un grand merci, à bientôt :-)
Phil
21-02-2017
Bonjour un grand merci pour votre réponse rapide et j'aimerais savoir si il est préférable de faire en plusieurs passe par exemple 1 ère passe entre 5 10 min puis 2 eme je ne sais pas si 20 30 min irais ou si il est préférable de faire des temps plus court et en faire plus (car je ne mélange pas les différentes passe )
Jerome Alchimia
22-02-2017
Bonjour Phil, Une deuxième passe plus longue devrait être suffisante pour récupérer la plupart des trichomes. A bientôt
Phil
20-02-2017
Bonjour j'aimerais savoir si l'on peut faire le fresh chilled dans la machine bubblelator et si oui combien de temps me conseillerai vous ?
Jerome Alchimia
21-02-2017
Bonjour Phil, Oui, sans problème il sera possible d'utiliser un Bubbleator dans les même conditions qu'avec de l'herbe sèche. Laissez tourner plus ou moins 5 minutes. A bientôt
Kass187
13-10-2016
Bonjour vous auriez une ordre de rendements avec ses deux techniques ??
Jerome Alchimia
17-10-2016
Bonjour Kass187, Cela varie grandement en fonction de la variété utilisée pour réaliser l'extraction et de la quantité de résine présente sur la fleur au départ. A bientôt
Cultivateur de chanvre anonyme
07-10-2016
Ha bah parfait je note ca, merci beaucoup :)
Cultivateur de chanvre anonyme
06-10-2016
Salut Merci pour cette réponse, effectivement je pensais aux terpènes mais honnêtement en faisant une extraction impliquant de l'eau je visais la puissance plutôt que le goût. Mais comment devrais-je m'y prendre pour faciliter l'extraction grâce a un sac 25 microns? En versant l'eau dessus, les trichomes resteront sur le sac tandis que l'eau passera au travers j'imagine? Je n'ai hélas qu'un sac 235 microns mais j'imagine que il ne me servira a rien pour ce qui est de séparer l'eau des trichomes? Encore merci pour vous réponses, a bientot
Vincent
07-10-2016
Salut, le sac 235 retiendra la matière végétale, et le sac de 25 microns retiendra en effet les trichomes. À bientôt!
Cultivateur de chanvre anonyme
05-10-2016
Salut, À propos de la technique du gumby hash, que vous connaissez sûrement, J'avais une idée, lorsque l'on vient de finir le brassage et que l'on s'apprête a laisser décanter la matière afin de siphonner l'eau et répéter l'opération dans des conteneurs de plus en plus petits, ne pourrait-on pas plus simplement faire évaporer l'eau dans une casserole sur le feu? M'est avis que l'on gagnerait énormément de temps et de facilité de mise en place, tout en minimisant les pertes et en effectuant la décarboxylation durant l'opération. Aucun risque que l'on ne dépasse les 168 degrés fatidiques de toutes façons, mais j'avais juste la crainte que les trichomes puissent s'évaporer avec l'eau, ou que le résultat soie une simili-huile impossible à récupérer. À votre avis, est-ce viable? a la prochaine
Vincent
06-10-2016
Bonjour, les trichomes ne vont pas s'évaporer mais les terpènes oui, et d'une manière générale la résine reste trop longtemps en contact avec l'eau pour une extraction de qualité avec la technique du Gumby: ne serait ce qu'un seul sac de 25 microns sera d'une grande aide pour une extraction facile et efficace ;-) À bientôt!
Cédric
16-06-2016
Technique très intéressante et appétissante, lol . je n'ai pas bien compris comment on refroidit les buds à 4 degrés, suffit il de les plonger dans l'eau avec des glaçons jusqu'a obtenir 4 degrés avant de mettre en marche le bubbleator?
Marcel
20-06-2016
Bonjour, il suffit de placer les buds au réfrigérateur pour les refroidir jusqu'à environ 4ºC ;)

Vous souhaitez donner votre opinion sur "Fresh Chilled Hash" ou pauser une question sur ce post?

Le Pseudo apparaîtra!

Vérifiez que cet adresse email soit valide. Elle ne sera pas publiée.

Attention - doutes sur l'envoie et le paiement

Les questions et remarques à propos des envois ou des méthodes de paiement ont leur réponse dans la section Aide à l'achat et Système de paiement.

error_outline Utilisation des cookies
Nous utilisons nos propres cookies et ceux de tiers afin d'amélioré la navigation et d'offrir des contenues d'intérêt. En continuant la navigation vous acceptez notre politique de cookies.

keyboard_arrow_up