Potager pour débutants

Conseils de base pour commencer votre potager. Les premiers pas.

Vous avez certainement déjà eu l’envie de commencer votre propre potager, mais pour diverses raisons vous n’avez jamais eu l’occasion de mener à bien votre projet. Que ce soit par besoin, dans le but de disposer de vos propres fruits et légumes de première qualité ou pour pouvoir profiter d’aliments ne contenant pas de pesticides nocifs pour la santé, des centaines de bonnes raisons peuvent vous motiver à commencer un jardin dans votre vie … finalement un potager c’est une très bonne thérapie en plus d’être bénéfique pour la santé !

Les jardins peuvent s’installer dans plusieurs emplacements, mais il y a différents facteurs que nous devrons prendre en compte. Avec les conditions adéquates, tous les espaces pourront être utilisés pour cultiver, que ce soit un jardin avec une grande extension dans un environnement rural, un petit jardin urbain en terrasse ou sur un balcon en ville.

Fleurs d'amandier
Premières fleurs d’un amandier

Les conditions les plus importantes à prendre en compte si nous souhaitons commencer notre potager sont multiples, en voici quelque unes particulièrement importantes :

  • Il est nécessaire que l’emplacement reçoive 6H de lumière directe. Si l’emplacement reçoit moins d’heures d’ensoleillement les résultats ne seront pas aussi satisfaisants pour la plupart des fruits et légumes du jardin. C’est l’un des paramètres les plus importants à prendre en compte.
  • Nous devons disposer de l’élément le plus important pour notre emplacement : de l’eau.

L’eau dans le potager

Que nous disposions d’un jardin urbain ou bien rural, il faudra apporter une attention particulière à ce dernier élément ; si le jardin est urbain nous devrons vérifier l’emplacement du robinet d’eau le plus proche, si le jardin est rural il faudra trouver la source d’eau la plus proche pour pouvoir y accéder depuis le jardin. Cela peut paraître évident, mais c’est quelque chose qui peut grandement nous faciliter la vie pour le futur, quand notre potager commencera à avoir de plus grand besoin en eau.

À la différence avec les arrosages automatiques nous nous pouvons voir dans certaines cultures en intérieures, pour un jardin d’extérieur tout est plus facile, nous pourrons connecter notre tuyaux d’arrosage directement sur le robinet d’eau (si on en dispose), ce qui nous économisera beaucoup de travail pour la suite.

Un beau jardin
Il est important de choisir un emplacement avec de l’eau a proximité

La distance entre le jardin et notre domicile est un autre facteur important que nous devons prendre en compte, ce n’est pas la même chose de disposer d’un potager chez nous que d’avoir à se déplacer pour y accéder, évidemment l’attention que nous pourrons y apporter ne sera pas la même, et concilier tout cela avec la vie familiale et le travail peut être difficile. Dans ce cas nous pourrions envisager l’utilisation d’un programmateur d’irrigation.

Potager et substrat

Que nous disposions d’une grande surface, d’un petit balcon ou d’une terrasse en ville, le moyen de culture est un élément important que nous devrons prendre en compte. Finalement, ce sera le substrat qui fournira un support physique et les nutritions aux plantes !

Sans entrer trop en détail dans la préparation du terrain, dans le cas des jardins urbains il sera intéressant d’apporter de la matière organique en automne ou en hiver et travailler consciencieusement le mélange avec la terre pour l’oxygéner ; de cette façon le résultat sera bien décomposé et les nutriments seront facilement disponibles au moment de mettre en place nos plantes. La terre mère – en plus ou moins grande partie – nous donnera toujours de bons résultats et il est toujours possible d’ajouter du guano ou d’autres engrais ou apports pour améliorer l’alimentation de nos plantes.

Côte de bette
Côte de bette cultivé en plein sol

Au contraire, si nous cultivons en pots et que nous souhaitons nous assurer de bons résultats, nous pourrons choisir un substrat de type Light Mix et l’enrichir avec de l’humus, du guano ou des produits comme le Supermix de Plagron ; comme toujours, il est préférable de ne pas utiliser de substrat « bon marché »et de provenance douteuse, ce type de substrat ne sera synonyme que de problèmes pour votre futur culture.

Que ce soit en pleine terre ou en pots, ce sera toujours une excellente idée d’ajouter de la vie microbienne comme des Trichodermas, des bactéries et des mycorhizes au moment du rempotage dans le l’emplacement définitif. Par la suite, il sera possible d’utiliser de la mélasse de canne à sucre pour alimenter les micro-organismes bénéfiques.

La taille du potager

Il est préférable que le potager ne dépasse pas 20 % de la taille de notre superficie totale ou du jardin ; ainsi nous éviterons des problèmes et nous pourrons cultiver de la façon la plus écologique et respectueuse de l’environnement possible. Mettre une quantité maximum de plantes n’est pas une bonne idée, les plantes doivent disposer d’un espace suffisant entre elles pour pouvoir se développer dans les meilleures conditions. Ainsi, nous devrons prendre en compte qu’elles grandiront, auront besoin d’espace et de circulation d’air, et ne devront pas se faire de l’ombre les unes aux autres.

Ne pas respecter cette règle de base peut entraîner des déséquilibres, augmentant les risques d’apparitions de parasites. Il est également important de pouvoir se déplacer au milieu de sa culture pour travailler de la façon la plus confortable possible, sans avoir a esquiver et à se faufiler entre les plantes.

Attention aux gelées
Nous devons faire attention aux gelées avant le printemps

À partir de 25m2 nous pouvons disposer de nombreuses variétés de fruits et légumes différentes durant le printemps et l’été, la superficie minimum étant plus ou moins 10m2 pour avoir des récoltes suffisantes. Avec 50m2 nous pourrons l’utiliser toute l’année et avec 100m2 de potager nous pourrons couvrir les besoins basiques en fruits et légumes pour une famille moyenne, tout cela nécessitera bien entendu une certaine quantité de travail et de dévouement !

En restant réaliste et une fois que nous serons sûr et que nous disposerons d’un emplacement correct, la meilleure chose que nous pourrons faire sera d’utiliser l’espace réellement nécessaire, ni plus ni moins, et si nous sommes débutant il faudra ajouter de nouvelles plantes progressivement, saison après saison.

Les semis

Les semis ou les semailles sont la base de notre futur plantation. Si vous ne vous sentez pas prêt ou si vous n’avez pas le temps, vous pouvez toujours acheter de petites plantes dans une pépinière ou une jardinerie, même s’il faut reconnaître que cela enlève un peu du plaisir du jardinage, de plus vous n’aurez pas accès à toutes les variétés que nous pouvons trouver des graines pour le potager.

Janvier et février (Espagne, hémisphère nord) est l’époque idéale pour réaliser notre plantation de saison printemps-été, en essayant toujours de les protéger des gelés. Bien entendu, nous pourrons également les commencer dans un coin de notre installation d’intérieur, sans aucun problème.

Germination de tomates
Germination de tomates en culture intérieur

Réalisation des semis

Une fois que nous aurons l’emplacement pour notre jardin urbain ou rural, nous devrons commencer les semis. Il est important de mettre plus de graines que nécessaire, en effet, certaine ne germineront pas, d’autres seront plus faibles … notre objectif est de rester avec les meilleurs exemplaires avant de les placer dans l’espace définitf, l’ideal sera donc d’avoir plus de graines que nécessaire.

Une fois que nous aurons sélectionné les meilleurs exemplaires, nous laisserons toutes les plantes restantes en réserve. Parfois, certaines plantes peuvent mourir ou s’affaiblir une fois dans leur emplacement définitif, un animal pourra également détériorer ou détruire une plante, il sera donc toujours préférable d’avoir une réserve de plantes au cas ou un remplacement serait nécessaire. De plus, si on se retrouve avec trop de plantes, il est toujours possible de les offrir à quelqu’un de la famille ou a un ami, ça fait toujours plaisir !

Astuces pour la germination des graines du potager

Dans cet article nous vous présentons quelques astuces pour maximiser la réussite durant la germination de vos graines pour le jardin, en prêtant un intérêt particulier aux aspects les plus importants pour obtenir un excellent taux de germination. Depuis la planification de l’ensemencement jusqu’au type de substrat ou d’eau à utiliser, voici toute l’information nécessaire pour commencer votre culture de la meilleure façon possible.

Les semis peuvent se réaliser à l’air libre, directement en pleine terre,dans des plateaux à semis ou encore des pots protégés des conditions adverses. Nous pouvons également les placer à l’intérieur de la maison, du moment qu’il y a de la lumière ou du soleil, surtout quand commence à sortir les premières petites plantes après la germination.

Pour cela nous pouvons utiliser les plateaux à semis classiques, des pots, des jardinières ou utiliser notre imagination et recycler des objets du quotidien comme des caisses en bois ou en plastique que nous jetons habituellement. Quoi qu’il en soit, nous devrons faire des troues pour que le récipient puisse avoir un bon drainage.

Variétés de tomates
Plantation avec différentes variétés de tomates

Pour les semis en extérieur, spécialement pour les climats les plus froids et quelque soit la récipient que nous utiliserons ou si nous les plaçons directement en pleine terre, il faudra les couvrir avec un plastique ou une couverture thermique de culture, cela accélérera le processus de germination en augmentant la température et l’humidité. Si nous les couvrons avec un plastique il sera préférable de le retirer quelques minutes tous les jours, pour que les plantes s’aèrent un peu, de préférence au moment de la journée ou l’intensité lumineuse est la plus importante. Bien entendu, un tapis chauffant serait idéal dans ce cas.

Nous devrons rester vigilant et attentif, durant les époques proches du beau temps, le soleil commence à chauffer et pourrait être néfaste pour nos plantes à cause de températures excessives. Une fois que les premières plantes sortent et que les conditions de températures ne sont plus trop basses, nous pourrons retirer définitivement les plastiques ou les couvercles des mini-serres.

En fonction de l’époque durant laquelle nous réalisons nos semis il ne sera pas nécessaire de trop arroser, l’humidité environnementale et les températures basses ne génèrent pas trop d’évaporation et le substrat restera plus longtemps humide. Semaines après semaines, les plantes grandiront et les températures augmenteront, il sera alors nécessaire de les arroser, sans inonder le substrat et en évitant de noyer les plantes.

Semis en réserve
Réserve de semis

L’objectif du plateau à semis est de faciliter la germination, il permet également d’obtenir des plantes pour le moment où les conditions de l’emplacement définitif seront propices ; une bonne température du sol et des températures extérieures adéquates. Quand les conditions sont idéales et que nos plantes ont une taille adaptée, nous pourrons les rempoter dans l’emplacement définitif du potager.

L’un de nos grands alliés pour l’entretien des semis sont les pulvérisateurs d’eau. Grâce à eux, nous pourrons maintenir le substrat hydraté afin d’éviter qu’il ne sèche complètement, une chose qui arrive rarement en janvier ou en février, mais tout dépendra des conditions du plateau à semis : une jardinière avec 5L de substrat couverte avec un plastique et un espace de 3m2 à l’air libre ont des besoins différents !

Une fois que nos petites plantes auront germées et qu’elles seront en période de croissance en ayant développé quelques centimètres, il sera recommandé d’utiliser des produits préventifs, surtout des fongicides. De cette façon nous nous assurerons qu’elles auront grandi de façon saine et sans champignons. Comme toujours dans le jardin, la prévention est la solution !

Pied de tomate de remplacement
Excédent de pied de tomates pour remplacer en cas de remplacement nécessaire

Quoi planter dans notre premier potager ?

Quand nous débutons et que nous sommes novice dans le domaine du jardinage, de nombreuses questions peuvent survenir, la plupart du temps elles se résoudront au fur et à mesure de notre entrée dans le monde merveilleux du potager. Nous espérons que cet article pourra vous aider à répondre à certaines de ces interrogations.

Au moment de réaliser notre semis pour notre futur potager, l’une des premières questions qui peut venir en tête est ... « Que vais-je pouvoir planter dans mon potager ? » Il sera possible de commencer avec des plantes simples qui nous aideront à composer le menu des repas du printemps et de l’été avec notamment de la salade et des tomates. Les fleurs et les plantes aromatiques apporteront également d’excellents résultats et sont simple à cultiver. Voici quelques exemples :

Cultiver des salades

Il existe une multitude de variétés de salade (et différentes de celles que nous pouvons trouver dans les supermarchés), proposant différentes formes, couleurs et textures. De plus, nous pouvons les cultiver en pleine terre, dans de petites jardinières, en terrasse ….ce n’est pas une plante exigeante, n’importe quel débutant pourra récolter des salades sans grands efforts.

Salade
Laitue Mantecosa et Lollo Rosso

La salade pourra se planter durant n’importe quelle période de l’année, elle est en effet particulièrement résistante ; elle n’aime pas les températures élevées et peut supporter quelques degrés négatif en hiver, même s’il n’est pas conseillé d’avoir des températures en dessous de 10ºC. Elle aime les substrats avec un bon drainage et aérés, avec un pH de 6,5 à 7,5 et elle n’aime pas avoir soif.

A partir de mai elles pousseront beaucoup, ce sera donc une bonne idée d’en planter par petites séries pour ne pas avoir une grande quantité de salades à récolte en même temps, et en avoir toujours disponibles à récolter. Il est tout à fait recommandé de cultiver les salades dans nos jardins urbains, que ce soit en pot ou en jardinière il sera relativement facile d’obtenir de bons exemplaires sans trop d’effort.

Culture de tomates

Les tomates sont des plantes qui auront besoin d’une grande intensité lumineuse pour se développer correctement . Elles toléreront des températures élevées, même si l’idéal sera qu’elles oscillent entre 20 et 23ºC, en prenant en compte que les nuits sont toujours plus fraîches de quelques degrés par rapport à la journée. Avec moins de 10ºC, les tomates ralentiront leur croissance et leur développement ne sera pas celui que l’on peut espérer.

Elles apprécient les sols riches en matière organique et avec une humidité moyenne dans le substrat ; une humidité trop élevée provoquera des problèmes de pathogènes, des problèmes dans la pollinisation (des niveaux d’humidité relative basses affecteront également le pollen) et de plus le stress hydrique pourra provoquer des fissures sur les fruits. Mais n’ayez pas peur !

Bonne récolte de tomates
Avec un peu de travail et de patience nous obtiendrons d’excellents résultats

Si nous voyons qu’il y a trop de soleil et qu’il fait trop chaud dans notre potager, nous pourrons utiliser des toiles d’ombrage ou trouver un espace plus adapté. Nous devrons surveiller les arrosages pour que l’humidité soit toujours moyenne dans le substrat, sans abuser et sans inonder constamment, et surtout ne pas causer de stress hydrique, qu’elles aient toujours de l’eau quand elles en ont besoin.

Classification de la tomate

Si nous remontons aux ancêtres de la tomate, il y a plusieurs siècles – et si vous nous permettez de faire une comparaison avec le monde animal – nous pouvons dire que la tomate est comme le loup, un Être sauvage et non domestiqué et qui grâce à la main de l’homme et le passage du temps c’est converti à ce que nous connaissons aujourd’hui, de nombreuses races canine.

Les premières tomates sauvages au départ n’était rien de plus qu’un petit fruit de type « cherry ». L’origine exacte reste inconnue, mais nous savons qu’elle était déjà connue par les Aztèques. Le reste de l’histoire et la façon avec laquelle la tomate s’est répandue par le monde on peut le deviner facilement… Aujourd’hui nous pouvons trouver de nombreuses variétés de tomate, depuis les locales ou autochtone jusqu’aux hybrides modernes adaptés aux cultures hydroponiques, ou les variétés transgéniques modifiées génétiquement créées par Monsanto.

Du soleil pour des tomates
Les tomates préfèrent des emplacements ensoleillés

Les tomates peuvent se classer de manière très distinctes, mais nous allons nous centrer sur les types de croissance. Elles peuvent cependant se classer de cette façon :

Par tailles : Depuis la Cherry, qui ne fait que quelques grammes, jusqu’au Basbastro, qui peuvent largement dépasser le kilo

  • Par type d’utilisations : Pour des salades, des sauces, des conserves …
  • Par couleurs : Une classification très commune aux États-Unis (noir, rose, rouge, jaune, vertes, zébré…)
  • Par forme ou type de fruit : Charnue (Basbastro), creuse (Montserrat), piriforme (type poire) …
  • Par type de fleur

Les tomates par type de croissance

Selon cette classification, il existe des tomates de croissance indéterminé et des tomates de croissance déterminée. Les premières sont celles qui s’utilisent pour la culture sous serre (également en potager) et pour le dire d’une façon simple, ce sont celles qui ont la tige principale ou l’apex qui ne cesse de grandir.

De nombreuses variétés existent
Nous pouvons acheter une multitude de variétés différentes

De nombreuses variétés auront donc besoin d’une coupe de l’apex et d’une coupe des gourmands, en effet en les laissant sans taille nous aurons des problèmes pour les contrôler et pour atteindre les fruits les plus hauts. Évidemment, nous aurons besoin de bons tuteurs ou d’un système pour supporter les plantes. Les variétés indéterminées ont plus d’espace entre les feuilles et produisent des tomates jusqu’à fin de la saison de façon échelonné.

Les variétés de croissance déterminées sont en général utilisées pour la production rapide et également pour les espaces plus réduits et les cultures en pots. Elles sont de type arbustes et n’ont en général pas besoin de coupes apicales ou de coupes des gourmands. Toutes les pointes termineront avec une fleur.

Ce type de plant de tomate ne produit pas de tomates toute l’année, elles le feront en une seule fois, c’est pour cela qu’elles sont utilisées pour faire des tomates en conserves. Elles n’ont pas besoin de tuteurs et nous trouverons un sous-groupe dans ce type de plantes naines, elles peuvent se cultiver dans des pots de petite taille très facilement. Les variétés déterminées sont spécialement recommandées pour les jardins urbains.

De bons résultats avec un bon substrat
Un bon substrat permet d’obtenir d’excellents résultats

Si les conditions de votre potager le permettent, c’est une bonne technique à utiliser aussi bien pour les tomates indéterminées que les déterminées, les déterminées nous donneront rapidement des fruits pour consommer, alors que les indéterminées commenceront après et jusqu’à la fin de la saison.

Plantes aromatiques et fleurs, nos grandes alliées

La faune, les plantes aromatiques ou médicinales et les fleurs sont nos grandes alliées pour une culture écologique. Plusieurs de ces plantes sont des répulsifs naturels pour insectes et nous aiderons à maintenir éloignés ceux qui ne sont pas désirés pour notre culture et qui pourrait se convertir en menace potentielle. Au contraire, d’autres plantes aromatiques attireront les déprédateurs naturels de parasites, comme peuvent l’être les coccinelles pour maintenir éloigné les pucerons. D’autres plantes aromatiques attireront des insectes pollinisateurs pour notre potager, comme peuvent l’être les abeilles.

Variétés de basilique
Différentes variétés de basilique provenant de Les Refardes

Grâce à l’intégration de plantes aromatiques et de différentes fleurs dans notre potager rural ou urbain nous obtiendrons d’énormes bénéfices, depuis la protection contre certains parasites jusqu’à la possible augmentation de rendement de la culture notamment grâce aux insectes pollinisateurs. Les plantes aromatiques sont très simple à cultiver aussi bien en pot qu’en pleine terre, et elles n’ont pas besoin de beaucoup d’expérience de la part du cultivateur, ni de besoins particuliers. Par exemple ; la menthe, l’origan, le romarin et le thym sont de la même famille que le basilic (Lamiáceas), en les intégrants dans la culture de tomates elles luteront contre la mouche blanche, les pucerons et des champignons préjudiciables comme le mildiou ou l’oïdium.

En intégrant dans notre potager ce type de plantes, en plus de le rendre beaucoup plus agréable à la vue et d’obtenir des plantes médicinales et aromatiques, elles nous aideront énormément dans notre culture écologique. Il existe un grand nombre de plantes alliées qui nous aiderons, pas uniquement dans nos cultures, mais elles proposent également de grandes propriétés, aussi bien culinaires que thérapeutiques.

Ce sera tout pour cette introduction à la culture de légumes, nous espérons que vous serez motivés pour essayer de produire un produit 100 % organique, sain et naturel, et cultivé par vous-même. Comme toujours, n’hésitez pas à partager vos doutes ou vos conseils, nous serons ravis de vous répondre !

En vous souhaitant de futures cultures réussites !


La lecture des articles publiés par Alchimiaweb, S.L. est réservée aux clients majeurs. Nous rappelons à nos clients que les graines de cannabis ne figurent pas dans le catalogue de la Communauté européenne. Il s'agit de produits destinés à la conservation génétique et à la collection, mais pas à la culture. Il est strictement interdit de les faire germer dans certains pays, à l'exception de ceux autorisés par l'Union européenne. Nous conseillons à nos clients de ne pas violer la loi de quelque manière que ce soit et nous ne sommes pas responsables de leur utilisation.

Commentaire en “Potager pour débutants” (0)

Attention - doutes sur l'envoie et le paiement

Les questions et remarques à propos des envois ou des méthodes de paiement ont leur réponse dans la section Aide à l'achat et Système de paiement.

Vous souhaitez donner votre opinion sur "Potager pour débutants" ou poser une question sur ce post?

Le Pseudo apparaîtra!

Vérifiez que cet adresse email soit valide. Elle ne sera pas publiée.

À propos de ce Blog cannabique

Ce Blog est le blog officiel du GrowShop Alchimia. Ce blog ce dirige exclusivement pour les personnes majeures de 18 ans ou plus.

Pour acheter du matériel pour l'autoproduction de cannabis vous pouvez consulter notre catalogue de graines de cannabis, growshop et Parafernalia.


Abonnez-vous au blog

Vous souhaitez recevoir toutes les nouveautées, actualités et curiosités du monde de la culture?

black-friday
keyboard_arrow_up