Pourquoi cultiver des graines de cannabis régulières?

Le cannabis régulier et son commencement

Le cannabis est une plante millénaire qui cohabite avec l’espèce humaine depuis des milliers d’années. Des études ont permis de déterminer que la plante est apparue en Chine et qu’à partir de là, elle a colonisé le monde lentement mais de façon constante jusqu’à occuper les 4 continents en utilisant comme moyen de déplacement des animaux, des voyageurs, de la marchandise, des guerres, etc .

Tout ce mouvement cannabique a obligé les plantes de cannabis à s’adapter à différentes conditions climatiques, génération après génération.

Cannabis Afghan

Durant ce processus d’expansion cannabique, des plantes ont été croisées avec différentes génétiques adaptées à d’autres régions, ce qui a permis l’apparition de nouvelles génétiques qui se sont implantées petit à petit sous le nom de cannabis régional.

Dans le but de maintenir l’espèce et pour produire des graines pour la culture, des croisements endogamiques peuvent être réalisés. Les plantes de la même famille sont croisées entre elles sans jamais apporter de nouveaux gênes, mais en même temps la race est épurée, retirant par exemple les traits cannabiques d’hermaphrodisme que de nombreuses génétiques développent.

Il est possible de trouver du cannabis appelé Landrace ou régional dans de nombreux pays comme l’Afghanistan, le Laos, le Mexique, le Pakistan, la Colombie

Cannabis en Colombie

Cannabis en Colombie

Au fur et à mesure de la récupération de graines par l’homme dans tous les coins de la planète, de nouvelles variétés ont été créées. À une époque plus contemporaine des breeders sont apparus, qui au départ ne faisaient que conserver les souches. Les premiers croisements comme nous les connaissons aujourd’hui sont apparus bien après, au début du XX eme siècle par les premières banques de graines et communauté de cultivateurs établies en Hollande, aux USA et au Canada en particulier.

Les graines de cannabis régulières, la base de chaque plante féminisée

Les graines de cannabis régulières permettent au cultivateur de disposer d’une grande diversité génétique. En étant des plantes qui possèdent de nombreux gênes provenant d’autres régions de la planète elles peuvent également être très différentes entre elles, même en ayant un standard dans le génotype de la graine, un exemple clair est le cannabis Skunk lequel est composé par des gênes provenant de souches d’Afghanistan, du Mexique et de Colombie.

Ces différences entre des plantes sœurs servent à sélectionner les traits génétiques qui plaisent le plus et pour établir des caractéristiques stables sur une variété. Cette grande diversité apporte différentes saveurs, odeurs, résistances, tailles, types de feuilles, structures de plante, temps de floraison, types d’effets et de nombreuses autres caractéristiques du cannabis.

En utilisant des graines régulières le cultivateur s’offre la possibilité de découvrir de nouvelles caractéristiques en termes de saveurs et d’odeurs, de meilleures productions, de résistance, etc, ce qui permet au cannabis de continuer à avancer.

Cannabis Haze

Cannabis Haze

De tous ces croisements nous pouvons donner différents exemples comme c’est le cas de la Blue ou de la Haze, qui sont à présent considérées comme des familles génétiques par automatie et desquels sont apparus différents phénotypes qui ont été standardisés avec des caractéristiques très semblables entre toutes les plantes sœurs.

Ces plantes, les sélections, ont finalement été féminisées aujourd’hui grâce à des techniques qui permettent d’obtenir uniquement des femelles avec des caractéristiques très concrètes.

Ces plantes peuvent se cultiver en intérieur ou en extérieur car elles apportent une stabilité que les régulières n’ont pas en général, mais avec ces graines il n’y aura pas de grandes variations de saveurs, d’effets, de puissance, de vigueur, ect.

Quand le cultivateur choisi des graines régulières cela lui permet de découvrir tout le potentiel que peut offrir une variété en particulier. Par exemple, avec la fameuse Skunk connue mondialement et créée par Sam Skunkman, cultivé sous forme de graines régulières il est possible de trouver différents phénotypes que nous retrouvons aujourd’hui sous forme de graines féminisées comme la Exodus Cheese ou la Orange Bud par exemple.

A partir de la culture des régulières il est possible de trouver des phénotypes qui peuvent se sélectionner pour réaliser par la suite de nouvelles souches comme c’est le cas des souches provenant de la famille Chemdog, Blue, Purple, White, etc.

Blueberry de Dj Short

Blueberry de Dj Short

La plante mâle possède une grande charge génétique qui se transmet à ses descendants, pour cela il est très important de sélectionner des plantes femelles et mâle même s’il est toujours plus difficile de trouver un bon mâle. Pour cela il est possible de se reporter aux trucs et astuces utilisés par le breeder de TGA Subcool et à l’importance de la sélection d’un bon mâle.

Les mâles doivent respecter certains critères pour s’assurer que les prochaines générations amélioreront les caractéristiques des ancêtres. Nous pouvons donc dire que sans les mâles il n’y aurait que quelques génétiques sur le marché, sans grande diversité pour sélectionner, en obtenant toujours la même chose, qui est ce qui se passe avec les souches féminisées, étant donné que de nombreuses banques utilisent les mêmes souches pour créer leurs génétiques.

Cultiver des graines régulières en intérieur

La culture de plantes régulières en intérieur peut se réaliser de la même façon qu’avec des féminisées et obtenir de cette façon une culture productive sans problème et avec la possibilité de conserver certaines des meilleures souches que nous avons cultivé.

Avec ce type de souches il est possible de réaliser des plantes mères et d’effectuer ainsi des boutures pour pouvoir les cultiver quand on le souhaite. Si l’on trouve un mâle qui vaut le coup, il est tout à fait possible de le conserver et de réaliser une pollinisation contrôlée dans le but de produire quelques graines et créer une nouvelle génétique, à la maison, afin de trouver de nouvelles saveurs, odeurs et effets.

Pollinisation contrôlée de plantes régulières

Pollinisation contrôlée de plantes régulières

Une façon simple et rapide de cultiver des plantes régulières est de mettre un maximum de graines régulières dans l’armoire dans des petits pots de type SOG. Après quelques semaines de croissance, il suffit de mettre à fleurir les plantes et au moment de l’apparition des sexes retirer les mâles et laisser seulement les femelles.

Au moment de retirer les mâles il est possible de réaliser le rempotage des plantes femelles qui sont restés dans la culture. Réaliser ce rempotage quand la plante est entrée dans la période de floraison, limite le strech en comparaison d’un rempotage effectué avant le changement de photopériode de croissance à floraison.

Pour accompagner la culture des graines régulières et remplir les espaces libres après l’élimination des plantes mâles il est possible de placer des graines féminisées en début de culture pour qu’elles aient toutes le même rythme. De cette façon nous aurons une bonne récolte même après l’élimination des mâles dans l’armoire de culture.

Avantages des plantes de cannabis régulières :

  • Variétés de saveurs et d’odeurs
  • Réalisation de plantes mères en effectuant des boutures
  • Sélection du phénotype le plus marquant
  • Possibilité de réaliser des graines
  • Connaissance de la plante de cannabis
  • Respect de la nature de la plante

Cultiver des plantes régulières en extérieur

Évidemment il est également possible de cultiver des plantes régulières en extérieur. Le processus est le même qu’avec les graines féminisées, mais nous ne pourrons pas savoir combien de femelles nous avons avant l’apparition du sexe des plantes. Il faut également souligner qu’il y a une façon très simple pour ne pas avoir à attendre autant pour connaitre le sexe de sa plante.

Il est possible de connaitre le sexe de la plante en prélevant une bouture et en la mettant à fleurir directement en période de floraison, en intérieur, pour connaitre le sexe de la plante en quelques semaines.

Réaliser des boutures de cannabis

Réaliser des boutures de cannabis

Une fois que nous connaissons le nombre de plantes femelles dont nous disposons nous pouvons, soit mettre à germer d’autres graines, soit utiliser les boutures que nous avons réalisées pour remplacer les mâles et ainsi continuer avec le même nombre de plantes que nous souhaitions cultiver au départ.

Quand on cultive des plantes sous forme de graines régulières il est possible d’obtenir plus ou moins la moitié de plantes mâles. Il est cependant possible d’obtenir plus ou moins de mâles et de femelles.

Il n’existe pas d’étude qui explique la raison pour laquelle une plante devient mâle ou femelle, mais nous pensons qu’il existe différents facteurs qui peuvent pousser la plante à montrer un sexe mâle ou femelle.

Il est possible d’avoir plus de graines femelles que mâles avec des graines régulières ?

Par expérience dans la culture du cannabis, nous pouvons dire (mais pas certifier) que quand les plantes ont, durant les deux premiers mois de vie, des conditions de culture adaptées à leur besoins, une humidité élevée, des températures de 24-26ºC, un bon ensoleillement, sans carences ni excès, sans stress, le ratio de plantes femelles est en général plus important.

Premières fleurs mâle de cannabis

Premières fleurs mâle de cannabis

En cultivant des plantes de cannabis résistantes dans tous les sens du terme, le ratio de plantes femelles est supérieur en comparaison de souches plus délicates. Les plantes plus sensibles aux excès d’engrais, ou qui ont besoin de plus d’heures d’ensoleillement ou d’une température plus élevée, peuvent en général produire plus de plantes mâles. Nous n’en connaissons pas la raison, mais nous pouvons penser qu’il s’agit là d’une façon de s’assurer de la pérennité de l’espèce face à un environnement de culture agressif.

Prenons comme exemple le cannabis Thaïlandais qui est habitué à une climatologie bien spécifique. Si ces plantes n’ont pas été bien acclimatées à leur nouveau climat, elles souffriront d’un stress à cause du changement d’environnement par rapport à leur habitat naturel. En utilisant ces plantes en dehors de leur environnement des problèmes apparaissent à cause d’un manque d’acclimatation jusqu’à ce qu’elles s’habituent à leur nouvel emplacement de culture et aux nouvelles conditions de culture.

Premières fleur femelle

Premières fleur femelle

Mais, en plus des caractéristiques climatologiques il faut également prendre en compte les besoins nutritifs des plantes. Une souche qui provient d’un lieu où l’accès aux aliments est limité, sera très rapidement en excès de nutriments si nous la plaçons dans une terre riche, en comparaison avec d’autres variétés habituées à des substrats moins concentrés en aliments.

Alors, comment faire pour que moins de mâles sortent des graines régulières ? La réponse en prenant en compte le raisonnement antérieur est que tout d’abord, il faudra mettre à germer les graines quand les températures extérieures seront douces et quand il y aura une bonne humidité environnementale. Une bonne exposition au soleil pour une bonne croissance ainsi qu’un ensoleillement d’au moins 15h durant la journée. Réduire au maximum les possibilités de stress qui pourraient affecter la plante et ensuite il suffit d’attendre d’avoir de la chance pour avoir plus de femelles que de mâles.

Il est très rare d’avoir 100% de femelles sur un paquet de graines régulières. En effet, l’espèce doit continuer à se reproduire et on trouvera donc presque toujours quelques plantes mâle. En suivant ces quelques conseils vous aurez cependant l’opportunité de cultiver davantage de femelles et vous pourrez profiter de plus de plantes pour réaliser une bonne sélection pour trouver la meilleure femelle du paquet de graines.

Sélection de cannabis régulière, 4 génétiques différentes

Sélection de cannabis régulière, 4 génétiques différentes

Il est donc intéressant de cultiver des souches de cannabis régulières ! N’ayez pas peur des plantes mâles, il suffit de s’en débarrasser et de continuer avec les femelles pour découvrir de nouvelles saveurs, odeurs, effets, mais aussi de nouvelles variétés. Et rappelez-vous, il y a toujours une graine régulière derrière une semence féminisée.

7 commentaires


7 comments on “Pourquoi cultiver des graines de cannabis régulières?

  1. Régular Bank Seeds

    Bonsoir Alchimia ..
    Il existe une bonne marque Hollandaise productrice de Seeds Cannabis , j’ ai nommé  » High Quality Seeds  » &  » Black Label – High Quality Seeds  » , qui fait des Seeds régular à un très bon rapport qualité / Prix ……………. Je n’ai pas vu  » High Quality Seeds  » dans votre répertoire , mais malgré tout , les connaissez vous svp .?? & si oui , sont ils en cessation d’ activité ou ont ils changé de Nom .?. d’ enseigne .?? .. Se sont ils fait racheter ..??
    j’ ai cherché sur le Web , sur des sites etc , mais pas d’ information & il y a rupture de tout leurs produits partout où ils sont distribués , dirait on bien !!..
    J’ ai déjà testé la White Rose , la Blue Berry , la Master Kush , beaucoup de qualité , dont les arômes , les effets & le rendement se retrouvent en effet dans ces 3 là testées en Régular , en Intérieur 400W électronique sous 1 bon mètre carré , aussi en terre pour les femelles W.Rose énormes Apex et grosses fleurs, B.Berry pour 1délice 1 vrai rinçage , surtout pas de Rippen ou autres & en Hydro  » water farm  » pour les 2 femelles M.Kush ( 7 mâles M.Kush 🙁 …) , avec un arôme de Shit Afgan ces 2 là .. 1 superbe Stoned de Béatitude , d’ appétit et d’ écran led 😉 & l’ odeur Afgan Border 😉
    Merci Alchimia si vous avez des infos svp …. & Bonne Fin d’ Eté 2018

    1. Vincent

      Bonjour, effectivement je me souviens avoir cultivé du Black Label il y a une quinzaine d’années, toutefois en effet il semble que ces seedbanks ne soient plus disponibles. A bientôt!

  2. Régular Seed Bank

    …PS .. Quand à la question  » Pourquoi cultiver des graines de cannabis Régulière  » ..??? Pour aussi , souvent sélectionner ses futures Pieds Mère femelles , productrices de futures Boutures , plus stables , légèrement plus fortes et grandes …. qu’ avec des Féminisés en début de chaine de bouturage … Peace et Bon Eté 2018 😉

  3. mel

    Bonsoir à tous et bonne année, je voudrais passer à la régulière après plusieurs année en féminisées, pouvez vous m’aider sur un choix judicieux , je suis en terre 600w hps 1.20*1.20/2 pot 11l ,engrais métrop, niveau saveur: citrique,diesel et recherche des variétés (2,3)dense, compacte avec une bonne production de trichomes. Merci

  4. D2O

    Bonjour à tous, est-ce que les graines d’une bouture femelle régulière polliniser par une bouture mâle seront de bonne qualité comme celui d’un plant entier. Merci

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour D2O,

      Vous pouvez tout à fait produire des graines en polénisant vos plantes issues de boutures femelles régulières.

      A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *