710 : jour du BHO

La fièvre des concentrés de cannabis

Flikr – Andreas Rodriguez – BHO
Flikr – Andreas Rodriguez – BHO

L’huile de cannabis, façon de nommer la résine de marijuana très raffinée et de grande pureté dans les années 60 et 70, fait un retour en force, spécialement aux Etats-Unis, mais également en Europe et dans le reste du monde.

Ce type d’extraction de cannabis se démarque par ses couleurs et ses textures variées, mais plus particulièrement pour son absence de matière végétale qui lui donne parfois un aspect ambré ou encore des textures plus cireuses, pâteuses ou pâles.

Flickr – Andrea Rodriguez – Bho de type budder
Flickr – Andrea Rodriguez – Bho de type budder

Etant donné sa pureté, le niveau de concentration des cannabinoides peut être très élevé. Les utilisateurs médicinaux qui ont besoin de soulager leur douleur ou d’autres symptômes rapidement y trouveront leur compte, mais également les utilisateurs récréatifs qui profiteront d’expériences psychoactives puissantes.

Petit à petit, une véritable culture s’est créée autour des concentrés, au fur et à mesure de la simplification des méthodes d’extraction et de purge du BHO. Cette culture est parallèle à celle du cannabis et l’on peut y retrouver des termes comme borosilicate, quartz, titane, céramique, bubblers, recyclers, coupoles, dabs, dabbers, clou (nails), Ti pads, e-nails … ouvrant ainsi un énorme marché rempli de nouveaux produits, aussi bien pour la consommation que pour la fabrication à partir de notre propre récolte de cannabis.

Flick – Andrea Rodriguez – Shatter
Flick – Andrea Rodriguez – Shatter

Origine du 710

A l’origine de tout cela, de nombreux utilisateurs ont jeté leur dévolu sur le BHO sous toutes ses formes, ne consommant plus que ce type d’extraction pour son effet rapide et puissant et pour ses saveurs particulières, certains en font presque une vénération. Une personne aimant vraiment la résine peut alors se jeter corps et âme dans ce type d’extraction.

De la même façon que le numéro 420 représente le cannabis, le numéro 710 a donc été choisi pour le BHO. Le 10 juillet (7/10) est donc devenu une journée de fête pour les amoureux des résines pures et propres.

Flikr – Andres Rodriguez – Huile de cannabis
Flikr – Andres Rodriguez – Huile de cannabis

En retournant le numéro 710 nous pouvons lire OIL, huile en anglais, ce numéro lui va donc comme un gant. Selon ce que l’on peut lire sur internet, le premier à utiliser ce numéro est le rappeur « Taskrok » du groupe « Task and Linus », connu également pour avoir créé une ode au BHO avec sa chanson « Boil the Oil », prouvant ainsi sa passion pour les concentrés de résine de cannabis.

<p

L’amour pour le BHO est donc fêté tous les jours à 7:10 mais également plus particulièrement le 10 juillet, en consommant un Dab (ou plusieurs) c'est à dire en fumant la résine et en profitant de ses merveilleuses caractéristiques.

L'équipe d'Alchimia apprécie beaucoup le BHO, nous apprécions de le faire, de voir, le sentir, l'observer et bien entendu le fumer, aussi bien en utilisant des vaporisateurs électroniques qu’en utilisant des pipes en verre. Nous souhaitons donc partager notre passion avec vous, en vous offrant la possibilité de faire un premier pas dans le monde sucré et mielleusement psychoactif des extractions, le plus économiquement possible grâce à des réductions, le jour du 10 juillet, sur des produits en relation avec le BHO.

Laissez s’exprimer votre passion pour la résine et devenez expert en BHO, c’est à présent possible et vous allez adorer !

09-07-2015 Alchimia news

Commentaire en “710 : jour du BHO” (3)

el barto
23-07-2015
Article intéressant mais néanmoins réducteur, les extracts ne se limitent pas au BHO et je trouves ça désastreux que vous en fassiez tant l'apologie. En effet, sans un matériel onéreux ( vac purge etc ), la fabrication du BHO ( en plus d'être dangereuse et à faire impérativement en extérieur!) telle que vous la décrivez présente de nombreux risques quand à l’absorption de solvants et de particules résiduelles nocives pour l'organisme ( même avec du gaz de "qualité"), sans parler de l'impact écologique d'une telle utilisation de butane. En Californie, les extracts représentent 80% du marché des dispensaires mais on constate un net recule de la demande en BHO au profit d'extracts "solventless", a base de CO2, ou encore même de bubble hash et de rosin, moins dangereux (explosion/législation), de meilleure qualité et pureté. N'orientez pas vos lecteurs vers une consommation et fabrication irréfléchie de BHO, dangereuse et nocive pour la santé et l'environement. Orientez vous plutôt vers des produits "solventless" bien plus appréciables. Pour un produit "dabbable" et facile à faire, utiliser la rosin tech sur du bubble hash (ice-o-lator), même concentration en cannabinoides, même texture "gooey",aucuns solvents. Cordialement Pour les anglophones un bref récap du mouvement 710 : "We're just a few days away from 710 so I thought I'd write about the people that have injected that number into our consciousness and were the beginning of our community. In 2011 Task Rok, Chad Hsg Soren and BeeHiveOil Clothing were in a tinychat room dabbing and talking about how 420 did not fully represent the scene they saw forming around them. They decided that it was time for a "movement" away from 420 to something else. It was Task who came up with the number 710. Task didn't stop there though. With his company, Highly Educated Ti he has changed the way we dab several times. First he popularized the domeless nail. Then he came up with the design and idea for the enail that every other enail patterns itself after. Then he developed the carb cap. There are many people like K from Trichome Technologies, Rob Clark, and more who are responsible for the evolution of extracts into what we have nowadays. But if you want to talk our culture, the 710 scene specifically, we owe two people the most: HMK who shared the recipe for slow and low shatter online and developed the first smoking device that utilized grade 2 titanium (the curve, swing, skillet whatever you call it) and Task who gave us the 710 banner to join together under, and changed the way we all dab at least three times. " Credits : Daniel de Sailles.
Marcel
23-07-2015
Bonjour, vous pouvez voir dans nos guides d'extraction de cannabinoïdes que nous ne sommes pas limités au BHO, nous avons ainsi plusieurs articles sur les différents types de hash, ou même sur le Rosin Tech qui permet effectivement d'extraire sans solvant. L'extraction du BHO demande bien certaines précautions pour être réalisée de façon sécurisée, la première d'entre elle étant de faire toujours cela à l'extérieur. Il faut être très prudent lors de la manipulation de butane, mais il ne faut pas non plus exagérer les dangers de cette opération, ni les effets sur la santé. On voit par exemple certaines personnes s'inquiéter des traces de butane que l'on peut retrouver dans le BHO, alors qu'elles utilisent quotidiennement des briquets remplis de mauvais gaz ou même d'essence ! Les extractions en circuit fermé sont plus efficaces, plus sécurisées et et écologiques, mais ce n'est hélas pas le même budget ;)
Picard
19-07-2015
Vraiment sympa ce petit article, j'avais entendu parler du BHO mais ma première expérience n'était pas très concluante, j'ai fini par abandonner et revenir au bon vieux 3 feuilles pour les effets psycho-actif dévastateur ^^ Mais je vais réessayer et je conseille d'en faire autant!
Pepin
12-07-2015
Pas un mot sur le potentiel addictif dévastateur de cette huile de marijuana 2.0 ?
Jerome Alchimia
13-07-2015
Bonjour Pepin, La concentration des cannabinoides n'est pas plus addictive que la consommation de ces mêmes cannabinoides sous forme de fleurs. N'oublions pas que l'intérêt de ce genre de concentré est de consommer les mêmes cannabinoides, en se passant simplement de la fibre végétal et d'autres composants sans interêt pour la consommation médicinal ou récréative. Pour certaines personnes il est d'ailleur plus facil de gérer sa consommation de cannabis avec du BHO qu'avec des fleurs, de petites quantités sont suffisante et l'effet étant immédiat le contrôle des effets est plus simple. Il est tout à fait possible d'avoir une consomamtion raisonné de BHO, comme il est possible d'avoir une consommation abusive de fleurs de cannabis, autrement dit, il est aussi facile de devenir alcoolique en buvant du vin que du Wiskey. Toute substance ou même activité peut être addictive, la dépendance sera bien sûr directement lié à l'environnement, au contexte social et à de nombreux autres facteurs. A bientôt

Vous souhaitez donner votre opinion sur "710 : jour du BHO" ou pauser une question sur ce post?

Le Pseudo apparaîtra!

Vérifiez que cet adresse email soit valide. Elle ne sera pas publiée.

Attention - doutes sur l'envoie et le paiement

Les questions et remarques à propos des envois ou des méthodes de paiement ont leur réponse dans la section Aide à l'achat et Système de paiement.

error_outline Utilisation des cookies
Nous utilisons nos propres cookies et ceux de tiers afin d'amélioré la navigation et d'offrir des contenues d'intérêt. En continuant la navigation vous acceptez notre politique de cookies.

Alchidays
Alchidays
Alchidays
keyboard_arrow_up