Le lavage des racines dans la culture du cannabis

Le lavage des racines des plantes de cannabis

Le cannabis est l’une des rares plantes dans le monde, avec la vigne, à être capable de contenir de grandes quantités de terpènes qui, une fois mélangés donnent lieu à de nouvelles saveurs et odeurs qui raviront les amateurs de cannabis.

Pour pouvoir profiter pleinement de ces saveurs, il faut être sûr de récolter les plantes sans nutriments.

Plante sans nutriments

Si la plante contient un excès de nutriments dans son métabolisme la saveur des têtes sera corrompue par l’excès de sel accumulé dans les fleurs. En réalisant la combustion, des particules nocives seront libérées ce qui, en plus de donner une saveur très désagréable en bouche, fait pétiller la cigarette de cannabis à cause des excès de sels minéraux.

A quoi sert le lavage de racines ?

Les plantes recevront des nutriments durant toute leur vie, en différentes quantités suivant l’étape dans laquelle elles se trouvent. La courbe d’alimentation est croissante jusqu’à la 5-7eme semaine de floraison suivant la génétique, moment auquel il faudra diminuer fortement les nutriments apportés.

Quand la plante n’a plus besoin d’aliments il faut arrêter de lui en apporter afin de ne pas créer d’accumulation de sels.

Plante ayant besoin d’un lavage de racines

Si la plante absorbe trop de nutriments durant la culture, les feuilles auront une couleur verte intense au moment de la récolte, cela signifie que la plante n’aura pas sa saveur authentique en comparaison de la même plante mais avec des feuilles jaunes. Dans ce cas, il faudra absolument procéder à un lavage des racines pour réduire au maximum la charge de nutriments dans son métabolisme afin d’améliorer la saveur de la récolte entre autres.

Comment faire un lavage des racines ?

Pour réaliser le lavage de racines il faut apporter une grande quantité d’eau dans le substrat dans le but de lessiver la terre, la coco, les billes d’argiles, la perlite ou n’importe quel autre type de substrat utiliser dans la culture du cannabis. Il faut essayer d’évacuer les nutriments qui sont restés bloqués à l’intérieur.

Il faut apporter dans ce cas une grande quantité d’eau, le triple du volume du pot plus ou moins. Il n’y a pas de quantité d’eau définie pour un lavage des racines, cela dépendra du programme de nutrition appliqué durant la vie de la plante.

Des racines sans nutriments

Si nous utilisons un programme d’engraissage avec d’importants niveaux d’EC durant la culture, le lavage des racines devra être plus important qui si nous réalisons une culture avec des taux d’EC moins élevés. Pour connaitre le niveau d’EC du substrat, il suffit de réaliser un arrosage avec l’EC comme le prévoit le programme de nutrition et effectuer ensuite une mesure de l’EC du drain après l’arrosage.

Pour mesurer l’EC du drain il faudra récupérer un peu d’eau qui sort par le dessous des pots et mesurer l’EC. Dans le cas où la mesure d’EC réalisée sur le drain est supérieure à celle utilisée pour l’arrosage, par exemple : EC d’arrosage 1.8 et EC du drain 2.2, la mesure nous indiquera alors qu’il y a une saturation de sels dans le substrat.

En sachant à présent qu’il y a un excès de nutriments, il faut réduire sa concentration dans le substrat en apportant de grandes quantités d’eau. Cette eau utilisée pour le lessivage des racines doit avoir l’EC le plus bas possible, celle qui sort du robinet est à 0.3 – 0.4 d’EC. Si l’eau du robinet est très élevée, il n’y aura pas d’autre solution que d’utiliser de l’eau faible en minéraux ou distillée pour réaliser un lavage des racines efficace.

Lavage des racines avec un arrosage automatique

L’eau est apportée avec un arrosoir ou grâce à un arrosage automatique, nous récupérons l’eau du drain et nous mesurons une nouvelle fois l’EC. L’eau devrait avoir un niveau d’EC inférieur, si le drainage possède un EC de 0.5-0.6 cela signifiera que nous avons réussi à retirer quasiment tous les nutriments du substrat et la plante pourra ainsi commencer à évacuer et utiliser les nutriments présents dans son métabolisme.

Comment réagit la plante lors du lavage des racines ?

Une fois que le substrat ne possède plus de sels et de restes d’engrais, la plante note à travers ses racines que les nutriments ont disparu et qu’il y a une grande différence entre l’EC interne et l’EC du substrat.

Pour que la plante puisse vivre correctement et s’alimenter comme il faut, il est nécessaire d’avoir un équilibre entre les différents EC. Comme nous l’avons dit la plante possède des niveaux d’EC internes qui doivent être semblables à l’EC du substrat. S’il n’y a pas d’équilibre entre les EC, la plante essayera de faire l’équilibre.

Effet du lavage des racines. Figure A : Les nutriments sortent du substrat. Figure B : Les nutriments sont en forme assimilable mais il n’y a pas d’excès

Si le niveau d’EC de la plante est inférieur à celui du substrat, l’EC du métabolisme de la plante devra monter en absorbant les nutriments du substrat, par exemple : EC de la plante 1.5 et EC du substrat 1.7, la plante acceptera les nutriments. Au contraire si l’EC du substrat est inférieur à l’EC de la plante, la plante évacuera une partie de son EC interne vers l’extérieur, dans le substrat, à travers les racines faisant ainsi monter l’EC du substrat, jusqu’à ce que les 2 EC soit plus ou moins identique.

Si la nutrition n’est pas stable nous serons obligés de réaliser un lavage des racines radical ce qui peut stresser les plantes et se traduire par l’apparition de petites fleurs mâles en fin de culture.

Comment minimiser le stress provoqué par le lavage des racines ?

Pour éviter de trop stresser les plantes durant le lavage des racines il faut prendre en compte la nutrition des plantes de cannabis durant leur culture, évitez d’utiliser trop d’engrais, la plante nous montre quand nous utilisons trop ou pas assez de nutriments.

Il faut comprendre que la courbe d’alimentation va en augmentant puis en diminuant, ce qui signifie que quand la demande d’engrais est moindre il faudra également en apporter dans des quantités moins importantes, il est inutile et contreproductif d’apporter des engrais jusqu’à la fin de la culture.

Plante cultivée avec des engrais organiques

Comment savoir quelle quantité d’engrais utiliser ? Si nous utilisons un contrôleur d’EC, tout sera plus simple nous pourrons utiliser un tableau d’EC pour savoir quand apporter de l’engrais et dans quelle concentration selon la semaine de culture.

Le pH et l’EC durant le lavage des racines

Le lavage des racines peut également se réaliser en milieu de culture dans le cas d’avoir des plantes avec un excès de nutriments, que ce soit en croissance ou en floraison. Dans ce cas il faut prendre en compte le pH du Substrat et l’EC de la plante selon le moment de la culture.

Si nous sommes en croissance, l’eau utilisée pour le lavage des racines doit avoir un pH de 5.8 et si la plante est en floraison il faudra un pH de 6.0. Nous essayerons d’utiliser toujours l’EC le plus bas possible pour que l’évacuation des nutriments soit la plus rapide et que les plantes récupèrent correctement.

Maintenir le pH stable durant le lavage des racines aide à ne pas déstabiliser le niveau de pH du substrat, quand la plante se récupère de l’excès de nutriments elle ne notera pas de différence de pH et elle pourra continuer à se nourrir durant la fin de culture.

Racines en parfait état, à gauche des plantes sans Trichodermas et à droite des racines avec Trichodermas, énorme différence.

Rappelez-vous que le pH est chargé de laisser passer les nutriments du sol vers la plante à travers les racines. Même en utilisant beaucoup de nutriments, si le pH n’est pas correct il pourra toujours apparaitre des carences dans la culture.

Lavage des racines en utilisant des engrais organiques mélangés dans la terre

Il faut prendre en compte que ce n’est pas la même chose d’utiliser des engrais mélangés dans la terre que d’utiliser des engrais liquides que nous rajoutons durant les arrosages.

Si nous utilisons des engrais liquides, le processus de lavage des racines est comme nous l’avons déjà décrit. Si vous utilisez des engrais disposés dans la terre il faudra bien contrôler la quantité dont la plante aura besoin durant la culture.

Plante ayant besoin d’un lavage de racines

Si ces doses ne sont pas prises en compte les plantes finiront toutes vertes à la fin de la culture et la saveur, même en utilisant des engrais organiques, sera dégradée par rapport à une plante complètement jaune en fin de culture.

A quoi servent les enzymes durant la culture du cannabis ?

Les enzymes sont un produit créé à partir de molécules qui proviennent des protéines et qui aident à augmenter la rapidité des réactions chimiques dans le système radiculaire ce qui permet aux racines mortes de se transformer en engrais assimilable par la plante en agissant comme catalyseur et permettant d’accélérer le processus de décomposition et d’assimilation des nutriments.

Les enzymes servent à protéger le système radiculaire et le métabolisme des plantes en évitant que des pathogènes ne les détruise. Les plantes peuvent être attaquées par le champignon Botrytis cinerea ou champignons gris. Dans ce cas, les enzymes du champignon pénétreront dans la plante pour la coloniser et la détruire, mais la réaction enzymatique de la plante déclenchera une lutte au niveau des enzymes durant laquelle se mesure la force des deux côtés, le champignon et la plante.

Structure d’un Enzyme appartenant à la famille des peroxydases

Structure d’un Enzyme appartenant à la famille des peroxydases

Expliqué de façon simple, nous pourrions décrire le processus comme une guerre durant laquelle celui qui gagne est celui qui à la plus grande capacité de conquérir le territoire, comme s’il s’agissait d’un cheval de Troy. Au jour d’aujourd’hui des études sur les enzymes capables de détruire des champignons puissants et dévastateurs comme le Botrytis sont effectuées. Le Botrytis utilise l’enzyme lacasa qui lutte contre le pterostilbeno, qui est l’enzyme que la plante utilise pour sa défense.

Cette lutte développe plusieurs éléments toxiques, concrètement 3 différents qui peuvent tuer la plante en peu de temps en s’introduisant dans son métabolisme, réduisant leur solubilité dans l’eau ce qui empêche la plante de les évacuer. Comment réagit la plante face à cette invasion ? La seule option pour la plante est d’attaquer le champignon et les toxiques qui sont entrés dans son métabolisme en encapsulant les toxiques, ce qui permet d’augmenter la solubilité pour pouvoir ainsi les évacuer du métabolisme de la plante, pour que cette dernière puisse continuer son développement sans encombre.

C’est pour cela qu’il est très important d’utiliser des enzymes durant la culture, comme par exemple le Power Zyme de Hesi, qui facilite les processus de décomposition naturelle de la plante mais également l’assimilation des nutriments en intervenant activement dans l’échange ionique entre les racines et les nutriments. Dans les cultures organiques ils doivent s’utiliser en grande quantité ou être remplacés par des champignons bénéfiques pour les plantes comme les trichodermas ou les endomycorhizes par exemple, afin d’éviter que des champignons destructeurs attaquent les plantes.

Évolution de la charge de nutriment durant la culture du cannabis à travers les feuilles

Sur l’image qui suit nous pouvons voir une couleur de feuille normale, un vert sain qui signifie que tout va bien, pour le moment le cultivateur continuera le programme d’engraissage prévu pour cette semaine de culture. Dans cette étape de vie de la plante nous stimulons la croissance racinaire avec du phosphore et une bonne dose d’azote pour que la croissance continue correctement.

Couleur verte des feuilles en croissance, nous utilisons des engrais

Couleur verte des feuilles en croissance, nous utilisons des engrais

Dans la deuxième image nous pouvons voir que les plantes ont évolué petit à petit, semaine après semaine. Elles maintiennent une couleur verte, ce qui indique que pour le moment le développement est correct. Nous continuons la culture sans carences !

Plantes en croissance couleur verte, sans carences

Plantes en croissance couleur verte, sans carences

Sur la photo suivante, les plantes sont en pleine floraison. A ce stade on n’utilise plus d’engrais de croissance et nous commençons avec celui de floraison, sans réaliser de lavage de racines. Elles continuent tranquillement mais on peut voir sur les parties basses des plantes une légère carence en azote. Cela nous indique qu’il y a une faible disponibilité en azote dans le substrat et la plante le consomme dans ses réserves ce qui est idéal pour avoir des plantes propres à la fin de la culture.

Plantes en floraison, elles commencent à jaunir par la partie basse, l’azote en réserve est consommé. Nous arrêtons d’apporter de l’engrais

Sur cette photo les plantes ont la floraison bien avancée, plus ou moins la 6eme semaine de floraison, il ne reste donc plus que 2 semaines avant de terminer la culture et comme on peut le voir sur la photo les plantes présentent des feuilles plus jaunes que vertes ou elles ont pour le moins perdu le vert fort qu’elles avaient durant la croissance ou le début de floraison. Au fur et à mesure que nous approchons de la date de la récolte les plantes deviennent de plus en plus jaunes.

Jaunissement des feuilles en fin de culture, plantes avec peu d’engrais

Jaunissement des feuilles en fin de culture, plantes avec peu d’engrais

Sur la dernière photo, nous pouvons voir certaines feuilles qui étaient jaune sur les photos précédentes et qui ont fini par sécher et tomber signe qu’il ne reste plus d’engrais avant la récolte. Les plantes présentent des odeurs et des saveurs très propres, il est possible de se faire une idée du résultat de la future dégustation de cannabis avec ces plantes sans nutriments.

Fin de culture avec des plantes jaunes, sans engrais

Fin de culture avec des plantes jaunes, sans engrais

Nous espérons que cet article vous aura aidé à mieux comprendre le rinçage des racines, réalisé en général en fin de culture.

19 commentaires


19 comments on “Le lavage des racines dans la culture du cannabis

  1. fredo

    slt l’équipe,j’ai un souci avec mes plantes.Elles sont sous 400 w hps flo 28,un arrosage sur deux avec engrais bachumus flo,guanokalong et stimulateur de flo terreau light mix plagron,extracteur 425m3 température 24 aux apexs.J’ai une de mes gorrilla glue phéno indica qui me fait une carence en azote assez prononcée.Ma question dois-je continuer l’engraissage suivant le tableau ou diminuer les doses d’engrais flo car je suppose qu’avec cette carence elle n’assimule plus correctement les engrais.Ma deuxième question j’ai aussi des amnésia de ripper seeds et la elles ont que les deux dernières feuilles du haut qui tombent en forme de parapluie mais je n’arrive pas à savoir j’avais pensé à un sur-arrosage mes il y a que les 2 feuilles du haut qui tombent les autres bizarrement sont bien droite,à votre avis à quoi s’est du.Merci pour tout vous faites du bon boulot.

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Fredo,

      Pour la carence en azote, il faudra malheureusement faire avec jusqu’à la récolte, le stretch consomme d’importante doses de cet élément, pour les prochaines culture n’hésitez pas à continuer à en apporter en début de floraison.
      Pour les Amnesia, il est vrai que cela ressemble à un sur-arrosage, vous pouvez nous envoyer des photos à info@alchimiaweb.com pour un diagnostic.

      A bientôt

  2. adrien

    Bonjour,
    J’ai actuellement une plante en floraison +45j (indoor sous panneau led). Ma fréquence d’arrosage est tous les 7 jours. A ce rythme, je n’aurai que 2 occasions de l’arroser pour la rincer…. Est ce suffisant ? Faut il que je pratique un flush lors de ces deux derniers arrosages et dans ce cas quelle quantité d’eau prévoir (elle est dans un pot de 12litres) ? Me conseillez vous d’arroser à l’eau plus fréquemment sachant que la terre n’est jamais sèche avant 6-7j ? Je vous remercie par avance pour vos conseils 😉

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Adrien,

      Réduisez les quantités d’eau apportés lors de vos arrosages. L’idéal serait de trouver une quantité qui vous permette d’arroser tous les 3 jours. En plus de compliquer le rinçage, un terreau trop humide peut créer différents problèmes au niveau de la plante.

      A bientôt

  3. FRED

    slt l’équipe,je voudrais votre avis sur une technique que j’ai lu sur le net pour baisser l’ec de l’eau du robinet qui est de 0.8 chez moi.Je rempli un grand récipient d’eau pour moi 20 litres à laquelle j’ajoute du ph BLOOM (acide phosphorique)pour descendre le ph à 6.4.Ensuite je brasse l’eau avec une pompe d’aquarium pendant 24h minimum ensuite laisser décanter l’eau pendant 3h.Je la filtre et j’obtients une eau avec un ec de 0.35.Qu’en pensez-vous?

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Fred,

      Je n’avais jamais entendu parler de cette technique. Si vous êtes sûr de votre relevé EC après l’ajout du pH, c’est que cela doit marcher.

      A bientôt

  4. Lion

    Salut l’équipe. C’est ma première culture et j’aimerais être aiguillé..
    1) A quel moment faut-il cesser de rincer nos plants avant le jour de la récolte ? À quel moment faut-il les mettre dans le noir ? (pour les partisans). Est-ce que, une fois dans le noir, il faut continuer à rincer ?

    2) Je cultive en outdoor sous serre 3 pieds de la même variété, germées et plantées en même temps, dans des pots de la même contenance. Je suis à J-14 de la récolte et les 3 pieds sont totalement « différents » les un des autres. ne sont pas au même niveau de maturité, le premier à des trichomes translucides, l’autre des laiteux et sur le dernier ils commencent tous juste à être ambrés. Comment est-ce possible ? Sachant qu’ils ont tous étés entretenus de la même manière de A à Z..

    Désolé pour toutes ces questions mais j’ai cherché partout et je n’ai rien trouvé qui pour m’aider.. Merci d’avance

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Lion,

      Il faudra pincer les plantes pendant leur développement en croissance et en début de floraison.
      Il faudra continuer le rincage durant la période de noir en fin de floraison.
      Il s’agit de différence de phénotype, la même différence qu’il y a entre deux frères ou deux soeurs, chaque plante possède des influences plus ou moins importantes de ses parents.

      A bientôt

  5. Lion

    Bonjour Jerome Alchimia. Merci pour ces réponses, cela m’aide bien.
    J’aimerais savoir combien de jours je devrais laisser entre le dernier rincage et le jour de ma récolte pour que les pieds ne soient pas trop « gorgés » d’eau le jour J, pour éviter de possibles moisissures pendant le séchage.

    Encore merci.

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Lion,

      Laissez sécher la terre avant de récolter. Du moment qu’elle n’est pas détrempée.

      A bientôt

  6. Lion

    Merci beaucoup Jerome Alchimia !

  7. Is la malice

    Salut Alchi.
    Encore merci pour le professionnalisme au TOP.
    Ceci etant dis :
    J’ai 18 autoflo en pot de 18l et 4 pieds dans des pots de 42l en extérieur.
    Je viens d’ajouter 100g de nutriemp et 250 g de guano de vers de farine de Terralba par plante (42l) pour enrichir la terre en prévision du début de floraison car les plantes ont perdu leur vert original pour des tonalités plus jaunes ( certainement l’azote ou alors du manque d’eau je leur donne 12l tous les 2jours).

    Quoi qu’il en soit je voudrai connaître vos recommandations sur les doses d’eau et la fréquence d’arrosage pour le rincage des plantes auto en pot de 18l ( récolte programmée septembre) et celle des plantes en pots de 42l ( qui mesurent 1m80 récolte programmée pour début octobre ) je compte utiliser Canna Flush.
    Merci pour vos réponses 🙂 a bientôt Peace :d

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Is la malice,

      Pour la fréquence et quantité d’arrosage il n’y a malheureusement pas de dosage précis à donner, cela varie énormément, particulièrement en extérieur.
      Arrosez quand vos pots deviennent plus légès.
      Pour le rinçage, arrosez simplement avec de l’eau, 15 jours avant la récolte, à une fréquence normal, comme durant toute la culture.

      A bientôt

  8. Bert

    Bonjour,
    je me pose plusieurs questions.
    Je fais un water curing sur des one bud en vue d’une extraction ( culture minéral en pot 12×12, raison du water curing ). Je test chaque jour l’EC de l’eau à remplacer (eau déminéralisée). 1er changement 1.7ms/s. Un jour après changement de l’eau, test à 0.7ms/s. Aujourd’hui je test à 0.2ms/s. La lecture de 0.2ms/s sur l’ec mètre veut dire > 0.2ms/s et < 0.29ms/s soit de 128 à 186ppm , niveau en dessous des normes pour l’eau potable il me semble.
    Une idée sur le niveau à atteindre ?

    2eme question : Je rinces aussi des one bud (même culture minéral ). Je fais normalement, un arrosage au florakline puis 10 jours à l’eau. Cette fois, après mon rinçage au florakline, j’ai testé la conductivité de l’eau d’écoulement de la plante et il y avait en moyenne un EC=2.8 à 3.2 ms/s. J'ai donc décidé d'effectuer un nouveau rinçage une fois la terre sèche. Au second rinçage l’eau d’écoulement est de 1.4/1.6 ms/s.
    Je voudrai votre avis sur cette façon d’ identifier le niveau ( ou état) du rinçage. Et quel niveau pensez vous acceptable avant la dernière phase de rinçage à l’eau ?

    Merci à votre équipe

    Pardon pour la seconde question, la réponse est sous mes yeux !!!

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Bert,

      L’eau du robinet posséde un ec de 0,3 – 0,4, votre culture est donc correctement rincée.

      A bientôt

  9. Jiji

    Bonsoir super sujet. Une question me vient consternant l’eau déminéralisée. Peut on l’utiliser pour optimiser le rinçage ? C’est à dire préventivement en faire un 1semaine avant récolte sachant que je le fait sur 3semaine et 1 arrosage sur 3 en engrais durant la culture ? Je suis 3n mineral et je vais passer en organique car teste sur bouture moin de production et mes qualité se que je recherche…. Merci

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Jiji,

      Il ne sera pas forcément nécessaire d’utiliser de l’eau déminéralisée, mais si vous faites vos arrosages avec ce type d’eau vous continuer sans problème.

      A bientôt

  10. Nardo

    Bonjour l’équipe Alchimia,
    Comment peut-on procéder à un rinçage en pleine terre en ayant utilisé un super soil sachant qu’on est mi octobre et que les trichomes sont encore laiteux ?
    Une correction de PH ne servirait à rien vu que mon substrat est déjà adapté à tout ça ?
    Je suis un peu perdu
    Merci

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Nardo,

      Si en fin de flo votre supersoil contient trop d’engrais (plantes encore bien verte) c’est que les dosages de votre substrat n’étaient pas les bons. Essayez d’intensifier les arrosages en l’eau en arrosant moins, mais plus souvent.

      A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *