Causes de la mort du cannabis en croissance

Causes de mort durant la croissance des plantes

La croissance des plantes de cannabis peut être l’une des périodes de culture les plus longues en culture d’extérieur – ou d’intérieur- dans des zones comme le sud de l’Europe qui profitent d’une longue période de printemps et d’été. Durant cette phase de croissance il est possible de rencontrer des problèmes qui peuvent engendrer la mort de la plante même avant de commencer la phase de floraison.

Voyons ensemble quelles sont les causes de mort les plus fréquentes durant la croissance des plantes et ce que nous pouvons faire pour l’éviter.

Croissance du cannabis

Plantes de cannabis en croissance

Excès d’arrosage dans le cannabis

En première position, spécialement pour les cultivateurs débutants, nous retrouvons sans aucun doute l’excès d’eau pour les plantes, spécialement pour les plantes les plus jeunes durant les premières semaines de vie (même si cela peut également se produire avec les plantes les plus grandes).

La raison principale est d’arroser avec trop d’eau et trop souvent. Les petites plantes ont une résistance très limitée, en partie à cause de leur taille. Une plante avec deux cotylédons et trois petites racines ne peut pas faire face à un arrosage avec de grandes quantités d’eau, simplement parce qu’elle ne peut pas l’absorber, elle n’a pas la capacité d’absorption dans la zone radiculaire.

La croissance est importante

La phase de croissance est très importante pour une floraison exubérante

En arrosant avec excès, la terre reste humide et les racines ne sont plus assez oxygénées, elles peuvent pourrir ce qui facilite l’apparition de différents champignons qui peuvent tuer la plante en quelques jours. Il reste à préciser que certaines souches peuvent supporter plus ou moins bien l’excès d’arrosage, c’est le cas par exemple avec les génétiques Afghan comme la Northern Lights ; qui à cause de son héritage génétique, ne supporte pas bien une humidité continue en pot. Au contraire, les plantes de cannabis avec des ancêtres tropicaux peuvent avoir une résistance plus importante aux pourrissements racinaires, comme c’est le cas de la fameuse Skunk par exemple.

Pour savoir si une plante a des problèmes d’excès d’eau durant la culture il faut d’abord faire attention de ne pas inonder le substrat. Si cela arrive, il faut le laisser sécher avant d’arroser une nouvelle fois. Éviter que le substrat soit trop argileux aidera également, rappelez-vous que les racines ont également besoin d’oxygène !

Une longue période d’humidité dans des pots empêche le transport des aliments par les racines vers les zones aérées de la plante, elle s’alimente donc avec ses réserves de nutriments et les petites feuilles se décolorent en passant d’un joli vert vers une couleur jaunâtre.

Excès d’eau pour les petites plantes.

Si les feuilles de la plante changent pour une couleur jaune à cause d’un excès d’arrosage, il peut se produire un pourrissement des racines, avec comme conséquence la mort de la plante. Un autre symptôme d’un possible excès d’arrosage, est l’apparition de tâches sur la plante (feuilles tombantes) même avec un substrat humide.

Les champignons les plus dangereux pour le cannabis

Le Pythium, le Fusarium et le Phytophthora sont les 3 champignons les plus dangereux pour la plante de cannabis, ils peuvent tuer la plante très rapidement et sans aucune possibilité de traitement. La prévention est toujours la meilleure option pour combattre ces champignons.

Racines en bon état VS des racines pourries

Ces champignons entrent en contact avec les plantes à partir des racines, généralement à cause d’un pourrissement  des racines ou d’un autre élément organique en décomposition comme peuvent l’être des feuilles de la plante, quand elles tombent et restent sur le substrat. Il faut donc éviter que les feuilles restent sur le substrat, afin d’empêcher la possible apparition d’infections dues aux champignons.

Une autre façon de protéger les racines face aux attaques de champignons est en utilisant de la microvie, avec le champignon trichoderma. Ce type de vie microbienne protège les racines en même temps qu’elle facilite l’entrée d’aliments vers la plante de façon plus rapide et efficace que dans un substrat sans vie.

Ce champignon bénéfique colonise les racines et ne laisse pas de place pour les champignons nocifs, si jamais ils se développent, le trichoderma se chargera de les éliminer. Ce type de microvie peut s’utiliser depuis la germination jusqu’à la fin de la culture, même si l’idéal est de l’utiliser depuis le début et ne pas la laisser mourir en en rajoutant à chaque rempotage. Utiliser des sucres et des hydrates de carbone aide à maintenir la microvie active et en vie durant toute la culture.

Botrytis sur les pointes des branches basses

Manque d’eau ou d’arrosage

Le manque d’eau ou le stress hydrique est également l’une des raisons principales qui affectent directement les plantes et qui peut provoquer leur mort prématurée. Les plantes ont besoin d’eau pour leur survie,  si elles n’en ont pas durant quelques jours/heures (selon le système de culture) elles peuvent mourir très facilement.

Même si la plante ne meurt pas, si elle subit une période courte ou longue de sécheresse une partie du système racinaire sera affectée. Une partie des racines meurt, généralement avec une partie des feuilles de la plante ce qui affecte négativement son développement, rendant la plante plus faible et avec une capacité moins importante pour assimiler les nutriments, quelque chose qui se traduit par une récolte moins importante.

Mort d’une plante de cannabis à cause d’un manque d’eau

Si cette période de sécheresse se répète ou est trop prolongée, il est possible que la plante ne survive pas, étant donné que son système racinaire n’est plus aussi fort qu’au début. Rappelez-vous qu’il est possible d’utiliser des produits pour stimuler la croissance des racines, la plante développera plus de racines et elle s’alimentera donc de façon plus efficace et supportera mieux la sécheresse.

Manque de lumière dans la culture

Même si ce n’est pas très commun en extérieur, avec le soleil toujours présent, en culture d’intérieur le manque de lumière peut arriver pour différentes raisons : si la lumière se coupe, pour un problème de temporisateur, si le ballast cesse de fonctionner ou si nous avons un autre problème en relation avec l’électricité de notre installation.

Plante de cannabis après 2 jours sans lumière

Dans ce cas, les plantes peuvent uniquement résister quelques jours sans lumière, elles deviendront très faibles et cela facilitera l’apparition de pourrissement des racines et des feuilles à cause d’une humidité trop élevée. Au départ, les feuilles supérieures prendront une couleur jaunâtre à cause d’un manque de chlorophylle, la plante ne peut en effet pas réaliser la photosynthèse comme il se doit.

Excès de lumière dans la culture

Une lumière trop puissante ou trop proche des plantes peut déshydrater les feuilles, en courbant leurs bords vers le haut (ce qui indique un manque de transpiration). Si les stomates – qui sont de petits orifices situés sur les feuilles par lesquels les plantes respirent – se ferment, les plantes ne pourront alors pas respirer correctement, et si nous ajoutons à cela une humidité environnementale très basse, elles pourront se déshydrater rapidement et finiront pas mourir. Il est donc important de bien choisir le type d’illumination à utiliser dans une culture de cannabis.

Manque de transpiration à cause d’un manque d’humidité

Excès d’engrais, de sels ou de nutriments

Les plantes ont besoin d’aliments pour pouvoir grandir, mais un excès d’engrais pourra finir par tuer les plantes si aucune solution n’est apportée.

Pour savoir si le substrat possède trop de sels il faut contrôler l’eau du drain. Si le drain sort avec un EC semblable à celui de l’eau d’arrosage, tout sera alors correct. Si au contraire l’eau du drain est largement supérieure à celle de l’eau d’arrosage, il faut réaliser un rinçage des racines pour diminuer le niveau de sels dans le substrat. Utiliser des enzymes à chaque arrosage aide à maintenir un substrat propre sans sels.

Les attaques d’insectes

Elles peuvent être nombreuses et variées, il faut préciser que même si elles ne sont pas toutes mortelles à 100% pour la plante, de nombreuses d’entre elles peuvent l’être si aucun traitement n’est appliqué. Il est possible que l’insecte ne tue pas la plante, mais l’attaque par des insectes est toujours synonyme de plantes fragiles et de faible production.

L’un des parasites les plus craints est la chenille du tronc, qui entre par le tronc central et mange la partie interne jusqu’à la laisser creuse. Le passage de la sève est obstrué et ne coule plus comme elle le devrait et la plante finira pas sécher et mourir en quelques jours. Il est difficile de voir et détecter ce type de chenille, il faut rechercher des trous dans le tronc, généralement sous les nœuds des parties les plus ligneuses qui possèdent un tissu végétal plus tendre et comestible pour les chenilles.

Insectes sur les feuilles

L’araignée rouge est également l’un des parasites les plus communs et les plus dévastateurs si aucun traitement n’est appliqué. De plus, sa descendance peut rester en état de larve durant très longtemps, et au moment où les conditions seront optimales pour son apparition les œufs écloront et les araignées apparaîtront dans la culture.

Les escargots et limaces peuvent être très néfastes quand les plantes sont petites et qu’elles ne possèdent pas une grande quantité de feuilles. Si la plante possède seulement 4 feuilles et si elles sont dévorées par des limaces, la plante ne pourra plus respirer ni capter d’énergie solaire, ce qui peut compromettre sérieusement son développement.

Morsures sur les feuilles

La mouche noire du substrat, les nématodes ou n’importe quel autre insecte vivant dans les racines peut faire perdre de la vigueur à la plante durant le processus de croissance, la floraison pourra en être sérieusement affectée.

Les températures extrêmes : froid et chaleur dans la culture

Les températures extrêmes – aussi bien le froid comme la chaleur – peuvent être létales pour les plantes. En hiver, le froid peut se contrôler en intérieur en utilisant des radiateurs, et même en extérieur grâce à l’utilisation de serres.

Il faut prendre en compte que si la température est inférieure à 12ºC les plantes peuvent mourir. De 12ºC à 16ºC les plantes restent bloquées en état de latence, sans pousser, comme si elles avaient hiberné, mais basiquement ce qu’elles font c’est ralentir au maximum leur métabolisme pour continuer à survivre au climat en attendant qu’il s’améliore.

Cannabis et faibles températures

Une température inférieure à 12ºC peut tuer la plante si l’exposition est prolongée et qu’aucune solution n’est apportée. La mort peut arriver également par congélation dans le cas où les températures s’approchent de 0ºC.

Au contraire, la chaleur extrême est un autre facteur qui peut faire que la plante meure. Même si c’est moins néfaste que le froid, il affecte également en grande partie le développement de la plante durant toutes ses étapes de vie, mettant en difficulté sa respiration, son alimentation, et son développement cellulaire.

Avec des températures élevées les racines peuvent cuire, c’est pour cela qu’en extérieur il est recommandé d’utiliser des pots blancs plutôt que des noirs, et si c’est possible les couvrir de l’impact du soleil en utilisant des matériaux isolants.

Culture de cannabis en intérieur avec 40ºC

La déshydratation est plus fréquente avec des températures élevées, l’humidité du pot s’évapore plus rapidement, les racines peuvent se sécher, les stomates se ferment et il sera plus difficile pour la plante de respirer et se développer avec vitalité.

Pour lutter contre les températures extrêmes dans une culture intérieure il est possible d’utiliser des climatiseurs ou des radiateurs. Dans le cas de culture extérieures, il est possible d’utiliser des serres contre le froid et des mailles d’ombrage contre la chaleur étouffante de l’été.

Conclusion

Il s’agit des causes les plus courantes qui peuvent provoquer la mort des jeunes plantes de cannabis. Rappelons que suivant les cas cela peut arriver très rapidement et si aucune solution n’est apportée la plante peut mourir.

Il faut souligner que même s’il s’agit des morts les plus fréquentes, elles peuvent apparaître plus ou moins facilement selon les conditions de culture que doivent supporter les plantes. Bien sûr, si un substrat non adapté est utilisé pour la culture du cannabis (comme par exemple en argile), les problèmes pourront être plus présents qu’avec l’utilisation  d’un substrat adapté pour le cannabis.

Plante de cannabis cultivée en argile, un substrat peu adapté

Un manque de ventilation dans la culture du cannabis peut faciliter l’apparition de champignons à cause d’un air stagnant et d’un air trop chaud, mais également une moins bonne évaporation de l’humidité du substrat. En même temps, cela ouvre la porte à de possibles apparitions d’insectes comme la mouche blanche ou la mouche de substrat, en plus de favoriser l’apparition d’autres infections fongiques comme le botrytis, le pythium ou le fusarium.

Dans de nombreux cas, les cultures qui rencontrent le genre de problème commenté dans l’article, sont dues à une mauvaise gestion de l’environnement ou pour ne pas avoir sélectionné le substrat adapté sans prendre en compte les besoins des plantes. D’une erreur dans la culture du cannabis peuvent en surgir d’autres qui seront encore plus dévastatrices, c’est pour cela qu’il est important que tous les aspects de la culture soient bien contrôlés avant de commencer l’aventure, étant donné quand dans de nombreuses occasions on peut se retrouver surpris par la mort prématurée des plantes.

20 commentaires


20 comments on “Causes de la mort du cannabis en croissance

  1. roger boivin

    moi la temperatue a dessendu a 0 cel. jais une plante lsd qui a gele je lai rentrer a linterieur jais enleve les parties gele et cest reparti ouf..mes plants ont 6 mois ils sont immences 7 onces par plants a peu pres et jais un black bombe qui mesure 2 metres et demi jais hate di gouter il est charge.

  2. Julien

    Article intéressant!
    Dommage qu’il soit bourré de fautes d’orthographe, car cela rend la lecture moins agréable et fragilise quelque peu la crédibilité de l’auteur.
    Si vous avez besoin d’un correcteur avant publication, je me tiens à votre disposition.
    Salutations.

  3. ISABELLE

    je ne sais d quoi il s’agit, mais le tronc se désséche et grise, les feuilles jaunisses, les branches atteintes cassent
    pouvez-vous m’aider

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Isabelle,

      Votre problème ressemble à ça : Phytium ?
      Pour un diagnotic merci de nous envoyer des photos de vos plantes à info@alchimiaweb.com

      A bientôt

  4. D.KzK

    Bonjour Les Weeders ..
    Cet Eté 2018 ( et Automne dans une moindre mesure ) , nous avions 3 plants dans 3 gros pots plastique pour 1culture ext. au jardin . Heureusement j’ ai  » tilté  » , avant que les racines n’ atteignent les rebords , brulants , des pots plastique exposés avec leur terreaux & plant , sous le soleil de l’ Eté chaud 2018 ..
    Nous avons donc isolé du mieux possible , les pots du soleil irradiant & brulant , cela à fin d’ éviter de cuire les racines aux soleil = Mort du plant & champi / Trichoderma / Mycorises qui doivent prendre 1 coup de chaleur néfaste ..! ?!.?
    Pour ça les pots en terre cuite sont Top , car exposés au soleil , le medium de culture reste  » frais  » ..!..

  5. ludo ape

    bonjour,
    config: C+45 2 bluekush en pot de 11l et 2 bubblegummer en pot de 7l terreau biobizz lightmix
    frequence d’arrosage tous les 6 jours a environ 2L d’eau pour la bluekush et 1L5 d’eau pour la Bubble.

    probleme: Blue kush a les feuilles qui tombent
    bubblegumme a les pointes des feuille du haut qui jaunissent uniquement les pointes
    Qu’est ce que vous en pensez?
    En vous remerciant

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Luda Ape,

      C’est difficile de répondre sans voir les plantes, mais cela pourrait ressembler à un excès d’eau. Votre terreau met du temps à sécher et vous mettez des quantités d’eau relativement importante. Essayez plutôt d’apporter des quantités d’eau moindres mais d’arroser plus souvent.

      A bientôt

  6. Clement

    Bonjour, ce n’est pas vraiment l’endroit pour ma question mais le post qui traite mon sujet est fermé aux commentaire. Lors de ma dernière session avant l’été ( qui a fini fin juin) j’ai ramené des thrips dans ma plantation ( y en avais beaucoup dans les vignes cette année ou je travail) ce qui as fait que j’ai du réduire mon temps de flo impactant la récolte. Après j’ai lavé soigneusement ma box et les pots. Actuellement je suis en fin de flo +62 et je viens de me rendre compte que y a quelques thrips( non impactant cette fois ) qui ont surement eu du mal a ce développer je pense notamment grâce aux températures fraiche lors de l’extinction des lumières mais je craint pour la prochaine qui devrai ce dérouler aux même date que l’année dernière. Avez vous une solution pour eliminer totalement le risque ? Merci

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Clément,

      Vous pouvez utiliser le FTB de Vegamatrix, il fonctionne très bien pour ce genre de problème en plus d’être biologique.

      A bientôt

  7. Bibi06

    Bonjour.,
    Peut-on mettre une chambre de culture dans une pièce où il y a du lino sur le sol et si non peut- on quand-même l’installer sur une palette dans cette même pièce. Merci.

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Bibi06,

      Le lino de votre pièce ne devrait pas poser de souci. Les colles utilisées aujourd’hui ne sont plus aussi toxiques que ce qui pouvait être utilisé il y a quelques années.

      A bientôt

  8. Andy Rose

    Bonjour j’ai la variété Northern light en culture intérieure et mes feuilles jaunissent !! J’ai un p’tit radiateur avec sonde, température 21° et elle évolue pas! Qu’est-ce que je dois faire??
    Je réside en France,je risque rien en commandant des produits ou des GRAINES??

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Andy Rose,

      Il pourrait s’agir d’un problème de nutrition. Vous pouvez nous envoyer des photos sur info@alchimiaweb.com pour obtenir un diagnostic.
      Tout ce que nous vendons sur le site est légal, vous n’aurez donc aucun problème en commandant nos produits sur notre site.

      A bientôt

  9. Lolo

    Bonjour alchimia voilà je dispose la Northern Light et Shiva Skunk en croissance 20j de culture intérieur mh250w et j ai découvert des point blanc sur les feuilles mais pas de trou les feuilles on changer de couleur un peut jaune on m’a dit trop de produit du coup je rince pour l instant après on m’a dit insecte mais je ne vois rien du tout pr moi pas d insecte on m’a dit l humidité aussi mais c pas possible 55% donc voilà si vous avez une idée produit utiliser bio grow et bio heven et produit pour ph merci

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Lolo,

      Envoyez-nous des photos de vos plantes avec un maximum d’informations sur la culture, nous pourrons ainsi effectuer un diagnostic.

      A bientôt

  10. Mr Ju

    Bonjour. Sur trois graines de Notherlight X Big Bud la germination s est faites sans soucis. Mais depuis 1 semaine les plants semblent stagné. Deux petites feuilles ronde et les deux premières feuilles dentelées mais rien de plus. Est ce normal ? Peut être trop d eau ???

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Mr Ju,

      Non, ce n’est pas normal. Cela peut être dû à un grand nombre de problème, le surarrosage est l’une des erreurs les plus communes.

      A bientôt

  11. qua

    bonjour alchimia. j’ai besoin d’aide les feuilles de mes auto en exterieur se mettent à sécher de l’extérieur vers l’intérieur, j’ai pensé à un sur arrosage parce que j’ai augmenté les doses habituelles d’eau et les dégâts sont apparus le lendemain, mais des amis pensent à un coup de chaud avec mes pots noir car les températures dépasse les 40° dans le sud. please help! j’ai deja 2 plants casi mort j’en suis à6 semaine depuis la germination surtout des cheese xxl et cbd qui soufre mais aussi les bubblgum et sourdiesel

    1. Jerome Alchimia Auteur

      Bonjour Qua,

      Envoyez nous un mail avec des photos pour que nous puissions faire un diagnostic. (info@alchimiaweb.com)

      A bientôt

  12. qua

    ok merci jerome je vous ai envoyé ça

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *