Autoproduction de cannabis en extérieur

Conseils et produits destinés à améliorer le rendement de vos plantes de marijuana cultivées en extérieur

Récolter du cannabis de juin à novembre sur son balcon

Nous vous avons déjà, par le passé, présenté une culture de cannabis sur un balcon, mais nous nous intéressons cette fois à la mise en place d’un roulement qui, à l’instar du perpetual harvest en culture indoor, nous permettra d’échelonner les récoltes pendant presque la moitié de l’année.

Une culture de cannabis comprenant un maximum de génétiques différentes

Une culture de cannabis comprenant un maximum de génétiques différentes

Comment répartir ses récoltes de cannabis sur plusieurs mois?

Plantes de cannabis sur terrasse

Plantes de cannabis sur terrasse

Les monocultures posent plusieurs problèmes: toute la récolte devra être traitée en même temps, ce qui demandera du temps, de l’espace et de la main d’oeuvre dont nous manquons parfois. En cas de vol, sensibilité aux moisissures, ou simplement si le produit fini ne répond pas complètement à nos attentes, il sera vivement préférable de ne pas avoir mis tous ses oeufs dans le même panier ou, en l’occurrence, semé toutes ses graines en même temps.

En semant tout au long de la saison des génétiques de cannabis aux comportements différents, nous pourrons ensuite récolter une à plusieurs plantes par semaine (4 à 6 plantes par mois pour la culture présentée dans cet article), ce qui facilitera leur manucure, séchage et curing, et permettra au passage une large palette de goûts et effets une fois venue l’heure de la dégustation.

Après avoir établi l’espace disponible pour notre culture et le nombre de plantes à cultiver, nous pourrons dissocier quatre catégories de plantes, qui constitueront la base de nos futures récoltes décalées. Lire plus à ce propos

Culture de cannabis à floraison automatique

Plate Mikromachine cultivée en extérieur

Plante Mikromachine cultivée en extérieur

Les plantes de cannabis autoflorissantes sont à la mode, de nombreux cultivateurs appréciant leur leur petite taille ou la rapidité de leur cycle de culture, qui fait de ces génétiques un incontournable de la saison estivale en extérieur, en compagnie de plantes classiques, régulières ou féminisées.

Comment cultiver les plantes de cannabis autoflo?

Dans cet exemple nous expliquerons comment cultiver au mieux les plantes de cannabis automatiques pour en tirer le meilleur, sur le plan gustatif, mais aussi productif. Les plantes cultivées dans cet article proviennent de graines Kannabia, Mikromachine et Speedy Gonzales, en pots de 18L de capacité. Le terreau utilisé est All Mix, étant assez équilibré pour nous assurer de ne pas sur fertiliser les jeunes plantules, ni au contraire observer de carences ou un manque de vigueur général.

Il est important de veiller à ce que les plantules, pendant les premières semaines, ne souffrent pas d’excès de nutriments ou d’eau, ni de températures trop fraîches… Les plantes automatiques victimes de stress en début de culture ne pourront pas, par la suite, présenter une vigueur végétative remarquable, ni une floraison abondante: il faudra bien soigner ses plantules de cannabis, dès le départ.

Mikromachine en début de floraison

Mikromachine en début de floraison

Nous commencerons par semer les graines dans des pastilles Jiffy réhydratées, puis une fois la plantule sortie de la tourbe et les racines pointant au travers du jiffy, nous les transplanterons directement dans les pots définitifs de 18L de capacité, plus haut que large, pour des plantes automatiques robustes grâce à une racine pivot profondément installée dans le substrat.

Ce détail, la forme du pot, est très important, car le volume disponible déterminera en grande partie la taille de la plante. Les génétiques de cannabis autoflorissantes ont une croissance limitée, principalement par le gène de floraison automatique: en utilisant directement un grand contenant, nous favoriserons une croissance vigoureuse et des plantes robustes.

Ce gène est activé par différents facteurs, l’un des plus importants étant le volume de terre disponible, et sa répartition: lorsque la racine principale atteint le fond du pot, la plante passera généralement en floraison. Plus longtemps le système racinaire des plantes mettra à atteindre les limites du pot, plus nos plantes auront eu le temps de grandir, et d’offrir ainsi le maximum de leur potentiel productif.

Matériel utilisé pour cette culture:

  • Terreau All Mix de Biobizz
  • Pot de 18L spécial pour plantes automatiques
  • Engrais base: Naturcannabis croissance et floraison
  • Compléments engrais: Aptus kit set Pro (Regulator, Startbooster, Topbooster, K-Boost, P-Boost, Ca-Mg Boost)
  • Autres additifs: Cal Green , amino Roots (Metrop)
  • Trichoderma azarium de GHE
Troisième semaine de floraison

Troisième semaine de floraison

Lire plus à ce propos

Culture en extérieur: cannabis autoflorissant en Smartpot

Matériel et engrais utilisés

Dans cet article, nous vous présentons un suivi de culture de variétés de cannabis autoflorissantes en extérieur, en utilisant principalement des Smart Pots. L’objectif de cette culture sera ainsi de tester l’efficacité de ces pots en feutre géotextile pour cultiver les plantes automatiques, dont le système racinaire épanoui permettra une croissance vigoureuse et une floraison abondante.

Deux plantes de deux variétés différentes ont été cultivées pour cette expérience, pour effectuer un petit comparatif: une plante de chaque variété sera cultivée en Smart Pot de 18 L, ce seront nos sujets principaux, et les deux autres graines seront cultivée dans un smart pot de 12L pour l’une, et l’autre dans un pot rond de 11L. Nous devrions donc observer des différences de comportement entre ces plantes, selon le substrat et le contenant choisis.

Cannabis Ruderalis en Russie

Cannabis Ruderalis en Russie

Matériel utilisé pour la culture de plantes de cannabis à floraison automatique

  • 2x Smart Pot 19.3L
  • 1x Smart Pot 11.6L
  • 1x pot rond en plastique blanc 11L
  • Terre All Mix Bio Bizz
  • Stimulateur de racines Canna Bio Rhizotonic
  • Stimulateur végétal Naturcannabis
  • Engrais de croissance Naturcannabis
  • Engrais de floraison Naturcannabis
  • Atami B’cuzz Blossom Builder
  • 2x graines de Royal Cheese Auto de Royal Queen Seeds
  • 2x graines de Flash Babylon de Samsara Seeds

Comme il est déconseillé de transplanter les variétés autoflorissantes, ce qui retarderait leur développement, nous les avons directement placées dans les pots définitifs. Une fois la liste des achats préparée, et le matériel acquis, nous sommes prêts à commencer la culture. Le temps de rouler un joint et au travail! Lire plus à ce propos

Comment cultiver discrètement du cannabis en extérieur

Comment camoufler ses plantes de marijuana

Cannabis camouflé dans un olivier.

Cannabis camouflé dans un olivier.

Il est chaque année plus compliqué d’auto-produire son cannabis en extérieur, non pas à cause des insectes, des maladies ou du climat parfois difficile… l’ennemi numéro un des cultivateurs de marijuana est le voleur.

A travers cet article nous souhaitons partager avec vous une méthode de dissimulation pour cultiver des plantes de cannabis d’une façon plutôt curieuse et un peu plus sûre.

Avec la multiplication des informations et le nombre de personnes s’initiant à l’auto-production de cannabis, il est quasiment impossible de trouver une zone de culture où personne ne reconnaîtrait cette plante si particulière.

Si vous disposez d’un petit jardin, avec des arbres fruitiers, des oliviers ou autres grandes plantes ornementales, les choses se facilitent.

Sinon, vous pouvez essayer cette méthode de camouflage en pleine nature en adaptant la technique sur des arbres que vous trouverez dans des parcelles dont vous devrez toujours être le propriétaire.

Matériaux requis.

  • Tube en PVC de 150 mm. de diamètre et environ 2 mètres de long. (selon l’arbre).
  • Brides, fil de fer ou corde.
  • 50L de substrat Light Mix ou similaire.
  • Lombricompost
  • Guano de chauve souris.
  • Bio Super Mix de Plagron.
  • Graines ou boutures de cannabis (dans le cas présent, graines de la variété Queso de Kannabia).
  • Un tube de polyuréthane projeté.
  • Peinture mate marron ou gris verdâtre. Lire plus à ce propos

Culture de cannabis et compost maison

Qu’est ce que le compost?

Le compost est un engrais organique idéal, issu de la décomposition contrôlée de tout type de matière organique, solide ou semi-solide. Différents micro organismes se chargent de dégrader les résidus organiques jusqu’à les convertir en un produit assimilable par les plantes de cannabis.

Le compost peut être acheté sous différentes formes, dans la nature le processus de fabrication se réalise seul, et si nous le produisons nous mêmes nous pourrons alors, en plus de disposer d’un engrais riche pour notre plantation de cannabis, recycler nos déchets organiques pour collaborer activement au bien-être de la planète.

Processus de compostage

Processus de compostage

Comment utiliser le compost

Utilisation en pot pour la culture de cannabis en extérieur. La proportion sera d’une part de compost pour trois parts de terre légère en nutriments (de type Light Mix) pour les plantes de cannabis. Lors de cultures de longue durée en extérieur nous pourrons effectuer un second apport lors du dernier rempotage, à condition qu’il s’agisse de compost mature; si ce n’était pas le cas il ne faudrait pas l’enterrer, pour éviter son contact direct avec les racines ou le tronc. Lire plus à ce propos

Comment sortir les plantes de cannabis en extérieur?

Est il possible de commencer une culture de marijuana outdoor en intérieur?

Les conditions climatiques au printemps pouvant parfois être capricieuses, il semble une bonne idée de commencer la culture des plantes de marijuana en intérieur, avant de les faire fleurir en extérieur. C’est possible, mais il faudra alors respecter quelques conditions particulières que nous allons vous expliquer dans ce guide.

La photopériode naturelle varie selon la saison.

Durée de lumière par jour pour la culture du cannabis

Au printemps en Europe occidentale, la durée de soleil par jour (photopériode) augmente progressivement chaque jour, passant de 12h de soleil par jour au mois de Mars, jusqu’à environ 16h de soleil par jour au mois de Juin. Au mois de Juillet les jours commencent à diminuer, ce qui pousse les plantes de marijuana à entrer en floraison entre la mi-Juillet et la mi-Août, selon la précocité des plantes et la latitude de culture de la marijuana.

Pour la croissance du cannabis en intérieur, il est souvent conseillé de donner aux plantes de cannabis une photopériode de 18h de lumière par jour (cycle 18/6). Mais que se passe t il si l’on place en extérieur au printemps (avant mi-juin) une plante ayant commencé sa croissance avec 18h de lumière par jour ? Lire plus à ce propos

Comment tailler ou pincer les plantes de cannabis

Comment, quand et pourquoi tailler les plantes de marihuana?

Grande plante de marihuana

Grande plante de marihuana

Dans cette article nous expliquerons comment tailler les plantes de cannabis pour pouvoir contrôler leur hauteur, améliorer la production ou simplement comme outil pour la culture en intérieur dans le cas de culture avec de nombreuses variétés distinctes.

Il existe différentes manières de tailler les plantes avec entre autre, la taille apicale, le pinçage, la taille FIM,  la taille des parties basses, etc. Parmi ces types de tailles nous pouvons également ajouter d’autres techniques comme le supercropping ou le pliage/cassage partiel du tronc ou des branches pour rediriger l’énergie et mieux guider nos plantes.

Avant de pouvoir tailler les plantes nous devons savoir quel type de plantes nous voulons cultiver, en rapport à leur taille ; moyenne ou grande. Nous devrons prendre en compte l’espace dont nous disposons avec, également, les limitations externes à la culture que nous pouvons rencontrer aussi bien lors d’une culture de cannabis en intérieur qu’en extérieur.

Nous expliquerons donc les différents types de taille que nous pouvons appliquer aux plantes suivant si elles se cultivent en intérieur ou en extérieur en prenant en compte les limitations possibles que nous pouvons trouver dans les différents types de culture. Lors d’une culture extérieure nous devrons prendre en compte différents facteurs qui pourront nous aider à choisir entre les différentes techniques de contrôle de la hauteur que nous allons expliquer. Lire plus à ce propos

Autoflorissantes de Kannabia: Conseils de culture

Cannabis Automatique de deuxième génération

Après être passées pour une curiosité ou une mode passagère à leurs débuts, les graines de cannabis à floraison automatique sont devenues depuis quelques années déjà une véritable option dans la culture de cannabis. Pendant ce temps, une multitude d’excellentes génétiques ont vu le jour, sous formes de graines féminisées ou régulières. Il était naturel que ces variétés « standard » mutent également en graines autoflorissantes.

Kannabia Seed Company a dans un premier temps développé des hybrides de première génération, réussissant à améliorer la saveur et la production des plantes, sans toutefois pouvoir les stabiliser totalement, d’où l’idée de passer directement à l’étape suivante en commençant à travailler sur les variétés de 2° génération. Ces plantes de seconde génération demandent une période de floraison un peu plus longue, mais leurs résultats sont en tout points supérieurs, et les caractéristiques les plus appréciables des souches autoflorissantes préservées: résistance aux insectes et maladies, aux troubles de la photopériode, etc… Lire plus à ce propos

Comment choisir et faire germer les graines de cannabis selon Subcool

La germination des graines de cannabis par Subcool.

J’ai passé la plus grande partie de ma vie à rechercher des caractéristiques, des effets, et des saveurs uniques et spéciales, en faisant germer des graines de cannabis. Je souhaiterais vous partager quelques connaissances que j’ai acquises sur ce sujet.

Jeune plante de cannabis

Les graines possèdent de nombreux avantages; le plus utile est déjà qu’elles n’introduisent pas de bestioles ou de problèmes dans le jardin, comme ça peut arriver avec les boutures. Un autre avantage que les semis apportent est la vigueur et la santé, car parfois les clones peuvent être âgés, fatigués, ou même malades sans que cela se remarque. Quand vous mettez à germer de bonnes graines de variétés hybrides de cannabis, vous allez pouvoir sélectionner les plantes avec les goûts et effets qui seront les plus personnalisés à vos besoins.

De nombreux cultivateurs choisissent des graines féminisées car cela demande moins d’espace et de sélection pour trouver une bonne plante femelle, mais je crois que l’industrie de la graine est en bonne partie responsable, car elle fait profondément la publicité de ces graines féminisées, en les annonçant comme étant le moyen de cultiver facilement.

Durant mes 48 années, je n’ai jamais rien trouvé dans la vie qui mène au meilleur en utilisant la voie de la facilité, et chaque fois que vous travaillez plus dur et que vous faites des efforts, ce que vous gagnez en supplément en vaut toujours largement la peine. Lire plus à ce propos

La culture de Cannabis en pleine terre

La culture de Cannabis en extérieur en pleine terre

Culture de Cannabis en extérieur

La culture de Cannabis en extérieur en terre est sans conteste la méthode la plus facile, rentable, économique et écologique qui existe permettant avec peu de moyens d’obtenir une récolte plus que conséquente. Le matériel nécessaire pour mener à bien ce type de culture  est le suivant:

  • Des graines de qualité. Selon les cas et l’espace disponible, on pourra utiliser des graines régulières ou des graines féminisées, en prenant soin d’attendre de connaitre le sexe des plantes avant de les transplanter en pleine terre. – Le choix de la génétique est très important: au Nord de l’Europe la saison s’achève rapidement, les variétés sativas y seront donc déconseillées: choisissez des plantes précoces (« Early » par exemple) et adaptées à l’extérieur: en pleine terre vous ne pourrez plus déplacer les plantes si la floraison devait être prolongée en intérieur à la fin du mois d’octobre. Évitez donc les Haze et autres plantes tropicales finissant leur floraison de Novembre à Janvier si vous ne cultivez pas au sud de l’Europe (Espagne, Portugal, Italie), la récolte prématurée entrainerait une perte considérable autant au point de vue qualitatif que quantitatif.-
  • Des pots de 0,25 litres et des pots de 11 litres.
  • De la terre de qualité, contenant humus, terreau, perlite et tourbe noire ou fibre de coco, du type Light Mix de Biobizz ou Soft Mix de Bio Aigua.
  • Huile de Neem, Chrysanthème ou autre insecticide d’origine biologique.
  • Propolis (Fongicide et stimulateur des défenses naturelles des plantes)

Lire plus à ce propos